Livres
564 525
Membres
616 828

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Comment réparer un cœur mécanique



Description ajoutée par Yuzune 2016-03-27T17:18:46+02:00

Résumé

Brandon et Abel, dix-huit ans, sont fans de la série télé Castaway Planet, et détestent par dessus tout les mauvaises fanfictions, surtout quand elles mettent en couple leurs personnages préférés ; le fringant capitaine Cadmus et Sim le très chic androïd. En tant que présentateurs du troisième vlog Castaway Planet le plus populaire, ils adorent se disputer avec les fangirls persuadées que Cadmus fera fondre le coeur mécanique de Sim avant la fin de la cinquième saison. Cet été, Brandon et Abel ont une mission : prendre la route dans un camping-car afin de suivre la convention itinérante de Castaway Planet, interviewer les acteurs et le créateur de la série et prouver qu’une véritable histoire d’amour « Cadsim » N’ARRIVERA JAMAIS.

En parlant d’histoire d’amour qui n’arrivera jamais, il y a celle de Brandon et Abel. Brandon est fatigué de se battre pour arriver à concilier sa religion avec son attirance pour les hommes. Aimer un androïd de série tv est bien plus facile. Et puis Abel a un nouveau petit ami super cool, comment pourrait-il faire le poids ? Brandon a jusqu’à la fin de la tournée pour trouver la réponse à la question : peut-on reprogrammer un coeur mécanique, ou bien son premier amour est-il voué à un échec du système ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 27 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Yuzune 2016-03-31T20:17:27+02:00

J’ai rencontré Abel en octobre sur un forum pour les fans de Castaway Planet. Mon pseudo était shytown et mon avatar était celui de Sim dans la neige, lui était x_offender, avec un avatar photoshoppé de Cadmus dans un slip de bain. C’était juste après La Grande Confession à mes parents. La nouvelle s’était répandue au lycée ; je ne m’étais pas retrouvé avec un coquard, ni PD écrit en rose vif sur mon casier, mais des types que je connaissais depuis la maternelle avaient soudain pris leurs distances ou me parlaient d’un air bizarrement emprunté, comme si j’étais un extra-terrestre dont la gentillesse pouvait n’être qu’un masque. Les soirs où je n’étais pas sur le canapé de Bec’ à manger du popcorn et me moquer avec elle des télénovelas, j’étais enfermé dans ma chambre, réfugié sur le forum avec les autres Casties. Abel est arrivé très vite. J’ai posté un message furieux sur « la profonde et irréfutable stupidité » des fics Cadsim après l’épisode 14 de la saison 4, ça l’a fait rire, on a passé quelques jours à discuter de Castaway Planet et de vieux nanards de science-fiction, puis on s’est rendu compte qu’il vivait à vingt minutes de chez moi et il m’a demandé de co-présenter son vlog. Il m’a envoyé une invitation en bonne et due forme par courrier, sur un carton crème, avec cette supplication en belle écriture déliée : Abel McNaughton vous demande de lui faire l’honneur de collaborer à « Au Diable tes capteurs », le troisième vlog le plus populaire sur Castaway Planet. Allez allez allez, sois mon super partenaire !!!

Personne ne m’avait dit que j’étais super avant lui, alors les mensonges ont commencé dès l’instant où j’ai monté les marches en marbre de son porche. Je lui ai dit que j’avais fait mon coming out six ans plus tôt au lieu de deux semaines avant. Ça ne dérangeait pas du tout mes parents, pas plus que les siens. Les conséquences de douze ans passés dans une école catholique ? Inexistantes. Et je ne suis pas du tout le genre de mec à avoir des attaques de panique dans les toilettes d’un glacier parce qu’un mec a essayé de m’embrasser. Je me suis même inventé un chagrin d’amour dramatique pour l’empêcher de me présenter à des garçons : un dieu du sexe en première année de médecine du nom de Zander qui m’a fait rêver de mariage et de deux enfants adoptés avant de me plaquer pour un barman, ce qui m’a fait renoncer à l’amour.

Si Abel découvrait la vérité, il me contemplerait depuis le trône supérieur de la pitié, alors je dois faire attention à chaque seconde passée avec lui. Je la joue cool et mystérieux, comme Sim. Ses petits commentaires sarcastiques. La façon dont il est à l’aise dans sa peau synthétique. Sa décision de retirer sa puce évolutive afin de profiter tranquillement de ses amitiés sans la terreur qu’est tomber amoureux.

Je remonte la mécanique de mon cœur et j’ouvre la porte.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Bon alors il y a des ingrédients qui auraient du conquérir mon petit cœur et m'emporter complètement : du MxM, de fandom, des conventions, du ship... Mais je n'ai pas réussi à accrocher aux personnages. Abel ... Bah j'ai pas réussi. Et Brandon.... On a juste ces angoisses, son comportement... Je n'ai pas réussi à... Je n'ai pas adhérer 'je n'ai pas accroché tout simplement. C'est fouilli. Pour les connaisseurs on arrive à se repérer globalement rapidement et je trouve que la psyché des personnages a juste été... Vue de manière superficielle. Peut-être plaira t-il à d'autres. Je n'ai pas déteste mais cela' n'a pas été une lecture sans prise de tête. Par contre c'est intéressant d'aborder la question de comment une éducation, des martèlements religieux ou autres peuvent pourrir la vie, comment un coming out Même s'il est fait ne s'arrête pas à la révélation et que même s'il semble accepter cela reste un travail. Ce n'est pas facile d'assumer quelque chose que des bien-pensants et la société même réprouve ou tolèrent (tolérer n'est pas accepter).

Afficher en entier
Or

Aaaw. Mon cœur mécanique a été roulé par terre et joué avec et j'ai adoré ça.

Les fanfics et les fangirls sur Internet qui 'ship' des personnages fictifs mais aussi de véritables êtres humains, et tout ce qui en découle ... Voilà la base de l'histoire. Et c'était vraiment sympa.

J'ai beaucoup apprécié le fait d'avoir abordé un point de vue plus religieux que je n'ai l'habitude de lire, la lutte du personnage principal qui ne veut plus croire en certains aspects religieux tout en sachant que son cœur ne s'en est pas totalement détaché.

J'ai également beaucoup apprécié voir le sujet de l'asexualité qui a été rapidement abordé par plusieurs personnages - parce que oui, pas tout le monde ne veut que du sexe à longueur de journée !

Bien que j'aurai aimé lire plus de détails sur d'autres personnages comme Bec, c'est une petite lecture sympa, drôle mais aussi remplie d'émotions, est très "relatable".

Afficher en entier
Or

un petit ovni inattendu,qui m'a laisse comme une pluie d'etoiles dans le cervelet!!

Un vrai coup de coeur pour moi ,meme si je sais qu'il n'a pas forcement fait l'unanimite aux vues des critiques sur la toile! Mais bon voila, l'univers fanfic comics couplé au mouvement des slashfictions, je ne pouvais clairement pas y rester insensible alors j'ai plongé plus vite que la lumiere dans ce roadtrip axé autour de la romance de deux fans d'une serie sf .

Nous avons ici une lecture plus profonde qu'il n'y parait ,meme si la legerete de la jeunesse et l'humour du fan sont bien presents au fil des pages. Une relation naissante qui prends son envol peu a peu , fragilisée par la détresse psychologique de Brandon, totalement ecrasé par son education religieuse et son recent coming out douloureux , et magnifiée par la spontaneite drolistique d'Abel, gay affirmé. Un voyage dans l'espace temps de la naiveté juvénile amoureuse ou tout est encore en devenir avant ce passage a l'age adulte si troublant et si angoissant . Pour Brandon tout est nouveau et tout est angoisse : s'assumer, se lacher, se rebeller contre le bien etre famillial pas si protecteur que ca , se revéler en tant qu'homme et en tant qu'amoureux. Toute une mécanique emotionnelle à réviser. Pour Abel tout est à vivre sur l'instant, la joie, l'amour, la bouffe (jukfood power) , l'amitié, la fanattitude , tout est question de choix et d'affirmation de soi dans la plus grande simplicité. Un vrai coeur tendre pret a plonger les doigts dans la mécanique défaillante de Brandon.

Une histoire qui se lit sur plusieurs fils; le monde du fandom et des heros de la série concernée avec tout ce qu'il peut y avoir de plus ship sur la toile , le monde interne de Brandon et son dialogue interieur, et le monde personnel ou l'amitié cede la place a l'attirance et l'amour . Une histoire ,parée d'une ecriture agréable et bourée de dialogues savoureux , qui vous plonge litteralement dans la 4eme dimension de la fiction, de l'imagination et du délire ou l'amour du fan pour l'oeuvre (le heros, le couple shipé ...)pourrait se comparer à toute vraie passion amoureuse. Ce livre est une homoromance certes mais c'est surtout un véritable hommage aux fandoms et au Fan avec un grand F.

Adepte de séries sf et de comics depuis des lustres, je n'ai pas été epargnée et mon coeur mécanique a clignoté tout du long avant d'avoir complètement fondu!!

Afficher en entier
Pas apprécié

Un avis + détaillé sur : http://wp.me/p6618l-4E1

{Helle} : Il y’a des livres qui ne sont tout simplement pas fais pour vous et cela même avec la meilleure volonté du monde pour les terminer. C’est le cas de Comment réparer un Cœur Mécanique de J.C. Lillis, un roman qui n’est pas du tout pour moi.

J’ai pourtant essayé mais l’univers ne me convient pas, le monde des comics s’arrête pour moi aux productions cinématographique de Marvels. Les Mangas pas de soucis mais les bandes dessinés pas trop mon truc et quand il y’a guéguerre avec des monstres bizarres encore moins.

[...]

Ce qui est dommage c’est que j’ai l’impression que le livre à du potentiel. L’écriture de l’auteure est fluide et captivante, même si je n’ai pas de réels attachements pour les personnages, je les trouve très sympathique. Cependant l’univers ne me correspond absolument pas et poursuivre aurait été une torture, la lecture est avant tout un plaisir.

ABANDON... Je n'ai pas pu le terminer....

Afficher en entier
Pas apprécié

On nous vend une histoire entre deux geek sur fond de crise d'identité religieuse.

Les geek sont là, et la construction de l'histoire façon road book, de conventions en conventions est sympas.

Par contre, pour l'intrigue religieuse, il faut attendre les 10 derniers pour-cent.

Et avant d'en arriver là, l'histoire est parfaitement interminable et ennuyeuse à mourir!

Elle se résume à un étalage sans fin des angoisse et des névroses de Brandon... Entrecoupées de crises de paniques... Mais sans interrogation ni réflexion. On ne suit pas le cheminement de pensée qui le mènera à se libérer des croyances qu'on lui impose. Libération qui survient brusquement au détour d'une page, sans avertissement, comme un cheveux sur la soupe. Bref, sans aucune crédibilité. On dirait que même l'auteur en avait marre de cette histoire et l'a conclue à la va vite pour s'en débarrasser.

Quand à la romance, c'est pareil, on n'y croit pas un seul instant. Là encore, la faute à Brandon:

pas moyen de s'attacher à cette pauvre petite chose toute fragile qui passe son temps à serrer contre lui la figurine de son héros. Difficile d'imaginer ce gamin immature engager dans une histoire d'amour.

À oublier rapidement!

Afficher en entier
Or

Lien ici http://wp.me/p5AuT9-1B2

Une plume que je découvre pour la première fois. J.C. Lillis. Et j’avoue que si au début, j’ai eu un peu du mal à m’immerger complètement dans l’histoire. Au fil des pages j’ai vite changé d’avis. Car ce Young Adult M-M vous réserve bien des surprises et vous redonnera le sourire à coup sûr.

Brandon et Abel sont amis depuis un certains temps. Un duo hors norme fan de la série télé Castaway Planet. Pourtant, Bradon lui cache sa véritable personnalité. Car si avec Abel, il apparaît ouvertement gay et plein d’esprit, chez lui c’est toute autre chose. Par sa religion, il est rongé par les doutes, les remords et la culpabilité. Etant amoureux de son ami et n’ayant aucune expérience, il ne sait comment gérer la situation. Sur le point de partir pour un voyage de six semaines en suivant l’itinéraire de la convention de Castaway Planet avec Bec, sa meilleure amie et Abel, il espère réussir à surmonter ses doutes et trouver le courage d’avouer ses sentiments. Mais ce qu’il n’avait pas prévu c’est la présence du nouveau petit copain d’Abel …

Au début de ma lecture, je me demandais comment l’auteur aller gérer tout cela. C’est peut être pour cela que j’ai eu du mal au début. Mais, je ne m’attendais pas à ce qui aller suivre et du coup j'ai littéralement été conquise. Alors petit conseil, si au début de votre lecture vous commencez à douter continuer cela en vaut largement la peine. Car finalement avec un style et un univers particuliers et hors du commun, l’auteur a su attirer mon attention avec subtilité. Une plume fluide, rafraîchissante et passionnante. Une intrigue bien originale et finement menée. Des dialogues Hauts en Couleurs, Mordants et très marrants.

Les protagonistes sont uniques dans leur genre et sont très attachants. Entre un Brandon qui essaie de se trouver et un Abel ouvertement gay et très excentrique, on ne s’ennuie pas un seul instant avec eux. Une amitié qui vous redonnera le sourire. Une passion que l’on savoure pleinement. C’est Exquis !

Les personnages secondaires sont eux aussi très intéressants et très sympathique. En particulier, Bec la meilleure amie de Brandon et la seule a savoir la vérité à son sujet. Cette fille je l’adore !

Au final, j’ai passé un Super Moment. Une lecture à la fois Drôle et Sincère. Tout est parfaitement dosé, il n’y a rien dans l’excès ou de surfait. « Comment réparer un cœur mécanique » de J.C. Lillis est un roman rafraîchissant et unique dans son genre. Une Très Belle Découverte.

Afficher en entier
Bronze

Comment réparer un cœur mécanique est un roman en surface léger pour les initiés et amoureux de Comicon. En réalité, il est beaucoup plus profond. Il marque l’acceptation de son orientation sexuelle et de ses croyances d’un des deux héros à la veille d’entrer dans la vie d’adulte.

Brandon et Abel administrent un vlog centré sur leur série préférée Castayay Plane ; celle-ci met en scène Sim, un androïde, et le Captain Cadmus, un homme viril et charismatique. Alors que Brandon se reconnaît dans le très chic Sim, Abel est fana du Captain. À travers un roadtrip qui suit la convention itinérante de cette série de science-fiction, les deux jeunes hommes vont non seulement découvrir les mystères qui entourent la cinquième saison, mais aussi ressentir une attirance dévorante l’un pour l’autre.

Brandon est perturbé depuis qu’il a fait son coming-out auprès ses parents, de vraies « grenouilles de bénitiers » très impliqués à la paroisse, tout comme lui. Une multitude de questions l’assaillent et il entend même la voix du prêtre de sa paroisse à chacune de ses pensées un peu trop osées. La solution ? L’abstinence, qu’il dit. Mais c’est sans compter sur son solaire et loufoque coadministrateur du vlog. Ensemble, ils sont Sim et Captain Cadmus ! Entre faux-semblant et réalité, Brandon et Abel vont se rapprocher et se lancer dans l’aventure. Mais Brandon arrivera-t-il à dépasser ses a priori pour laisser une chance à Abel ?

J’ai trouvé que l’auteur s’était un peu dispersé durant la première partie et nous abreuve outre mesure de termes techniques, en tout cas pour des lecteurs comme moi qui connaissent très mal l’univers de fanart, vlog, etc. En revanche, la deuxième partie rattrape puisqu’elle se focalise davantage sur les deux jeunes hommes. Nous découvrons ainsi Brandon sous un autre jour, moins hermétique, plus sensible et décomplexé. Il faut dire que son pendant, Abel, est un sacré numéro ! Perspicace et attendrissant, j’ai tout de suite adhéré à son humour décalé et irrésistible autant qu’à sa répartie acerbe.

Avec ce roman, J.C. Lillis exprime clairement les interrogations complexes et le rejet qu’un jeune croyant peut ressentir lorsqu’il s’aperçoit de son attirance pour une personne de même sexe. C’est assez bien développé et Brandon en est un exemple parfait. Au contact d’un garçon de son âge gay qui s’assume, il arrive peu à peu à imaginer une vie autre, à se projeter dans une relation consommée et faire face à ses parents.

C’est une mignonne petite histoire qui se déroule tranquillement et sans heurt. Néanmoins, je n’ai pas réussi à entrer pleinement dans le récit sans en savoir précisément la raison. Amateurs ou amatrices de Young-Adult, de geek, de jeunes hommes, l’un attendrissant et l’autre feu-follet, ce texte vous plaira, j’en suis sûre.

Lien : https://milletunepages.wordpress.com/2016/04/08/comment-reparer-un-coeur-mecanique-j-c-lillis/

Afficher en entier
Argent

J'ai eu un peu de mal à m'y mettre au début, peut-être à cause de l'univers geek science-fiction auquel je ne suis pas habituée. Et puis, une romance gay avec un des personnage qui est en conflit internet avec sa religion, c'est toujours délicat. En tout cas, j'ai bien rigolé devant les différentes scènes plutôt cocasses, Abel est adorable et on a juste envie de réconforter Bran et de lui donner les signes qu'il attend. (Pour le coup, Chelle a vraiment pas été sympa et sa soeur et une harpie...)

Afficher en entier

Dates de sortie

Comment réparer un cœur mécanique

  • France : 2016-04-01 (Français)
  • USA : 2012-09-21 (English)

Activité récente

LouLvsr l'ajoute dans sa biblio or
2021-02-10T01:31:49+01:00
EloBrad l'ajoute dans sa biblio or
2019-02-07T18:39:22+01:00

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 27
Commentaires 8
extraits 1
Evaluations 8
Note globale 6.38 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode