Livres
477 492
Membres
458 107

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par fl-books 2019-12-03T17:01:13+01:00
Argent

Un récit tout simplement bouleversant, poignant. Je l'ai lu d'une seule traite et j'ai versé plus d'une larme au cours de ma lecture.

Raconter son histoire demande du courage et je n'ai pas grand chose à dire à part bravo pour ce courage et lisez là sans plus attendre si vous ne connaissez pas encore l'histoire de Jonathan Destin.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fynna97 2019-09-20T15:39:55+02:00
Or

Livre très touchant, histoire bouleversante. Courage à lui et à sa famille

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marinelabeste 2019-06-04T16:27:26+02:00
Commentaire ajouté par Caro2 2019-03-11T14:01:54+01:00
Lu aussi

C'est difficile de donner son avis sur une autobiographie quand on sait que l'histoire a été vécue et quand cette histoire est si dramatique. De ce fait, je ne parlerai pas dans cette critique de l'écriture et de tout ce qui relève de l'art d'écrire en lui-même.

Le point important ici, c'est l'histoire, c'est le fait que Jonathan nous livre ce qu'il a subi. On ne peut pas rester de marbre quand on lit : " Depuis un an au moins, je cherchais à mourir."

Le début du livre est vraiment dur; je me suis plusieurs fois arrêtée tant ce que je lisais me choquait ou me faisait mal.

Le fait d'avoir la vision des autres membres de la famille est très intéressant, ça permet aussi de se rendre compte que le harcèlement fait plus de victime qu'il n'y parait.

Les réactions des membres de la famille ou de Jonathan, je n'ai pas à les juger, ni à dire ce que j'en pense. Pour ça, chacun doit lire son histoire et penser ce qu'il veut. Le sujet est beaucoup trop grave pour émettre un avis sur les différentes réactions. Personne n'est préparé à affronter cela!

S'il y a bien une chose que j'ai ressenti, c'est la sincérité des intervenants. Ils ne mentent pas, parce que sinon, certains passages ou certains commentaires n'auraient, à mon avis, pas été dits/écrits.

Pour conclure, lisez ce livre! Il vous permettra de vous rendre compte de la folie du harcèlement, de ses conséquences monstrueuses et avant tout , il (vous) fera prendre conscience que la moindre moquerie peut avoir des répercussions terribles!

Un beau témoignage qui a dû demander beaucoup de courage!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lyncee 2019-03-07T11:26:44+01:00
Or

En ce 8 février 2011, à Marquette-lez-Lille, Jonathan Destin, 16 ans, s'est aspergé d'alcool à brûler et a allumé un briquet. Il voulait mourir ne supportant plus les insultes, les coups, les menaces, les moqueries, le racket. Une histoire de harcèlement à l'école et d’un geste désespéré.

Un témoignage afin d’éviter que ce drame ne se répète pour d'autres enfants et parvenir enfin à vaincre le silence et la honte du « souffre-douleur ».

Une histoire et un livre bouleversant !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ZouzouZouzou 2019-02-06T15:30:45+01:00
Lu aussi

Le manque de communication pousse cet ado à commettre cet acte horrible.

J'aurais dû lire le livre avant d'en voir le film car j'avais déjà certaines images en tête qui ont, je pense, minimiser certains aspects de ce témoignage.

"Reste fort et tiens le coup" une belle phrase tirée du livre qui poussera Jonathan, je l'espère, vers un avenir plus serein.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Missnefer 2018-09-28T10:44:37+02:00
Diamant

Merci à Lucy qui m'a permis de lire ce témoignage émouvant.

Ce récit narré à plusieurs voix, celle de Jonathan Destin, ses parents ses soeurs, sa sauveuse Florence et Alexandre, un jeune homme d'une trentaine d'années qui lui apportera beaucoup de soutien, témoigne du drame vécu par le jeune ado et sa famille, et de ses conséquences sur sa vie future.

Condamné à se tuer pour échapper à ses harceleurs qui le menaçaient lui et ses proches, Jonathan, 16 ans commet l'irrémédiable en choisissant de s'immoler. Car Jonathan a bien réfléchi, pour lui la mort viendrait rapidement ! Mais il ne mourra pas. Et le calvaire ne fait que commencer.

" Je croyais que mon coeur brûlerait en premier. Et si mon coeur brûlait, je mourrais très vite. "

Son témoignage, ainsi que ceux de ses proches, témoigne de sa souffrance et son combat. Lui qui pensait que la mort serait un soulagement regrette son acte à son réveil.

Malgré les souffrances endurées, Jonathan soutenu par ses parents, malgré leur incompréhension face à cet acte, va faire preuve, une fois libéré du lourd fardeau du secret, d'une grande détermination et se battre pour s'en sortir. Brûlé au 3e degré sur 72% du corps, il subira de nombreuses interventions chirurgicales et tel un phénix renaîtra de ses cendres. Il le dit à Alexandre.

"-pour moi, le fait d'avoir fait cet acte c'est comme une renaissance. À partir de maintenant, ce sera une nouvelle vie "

Il souhaite que son témoignage aide de jeunes enfants en difficultés, leur faire comprendre que lâcher prise c'est laisser gagner les harceleurs. C'est un des messages qu'il souhaite faire passer afin qu'ils ne commentent pas l'irréparable.

" Si un élève veut mourir comme je l'ai fait, il faut qu'il écoute ce que je dis. Ça n sert à rien de mourir. Quand on meurt, c'est les autres qui gagnent. Et puis les autres, je veux qu'ils aillent en prison"

Il dénonce l'inertie du corps enseignant qui se désintéresse ou nie, comme c'est le cas des représentants de son collège ( ce qui m'a donné envie d'hurler), l'existence de harcèlement au sein de la communauté scolaire.

En tant qu'adulte de la génération de Frédéric, le père de Jonathan, je comprend qu'il est pu passer à coté de certains signes, ne pas imaginer l'impensable. de "notre temps", dirai-je, les railleries, les moqueries, on a connu bien sur ! Mais pas d'une telle intensité et avec un tel degré de violence. Tout d'abord les enseignants ne l'auraient pas permis. Ils avaient plus de liberté d'action et les punitions ne manquaient pas. Quant ils affrontaient un parent, ce n'était pas au risque de se faire insulter, à minima, violenté dans dans les pires des cas. On en vient donc, au problème de base, l 'éducation des enfants à la maison avec des principes de bases. L'apprentissage du respect et de la tolérance. Accepter que quelqu'un soit différent et apprendre à ne pas le stigmatiser. D'un autre coté, nous évoluons dans une société de parents démissionnaires, souvent et d'un autre coté de ceux qui ne voient en leurs enfants que des petits anges, incapables de la cruauté dont on les accuse. Il est peut-être de se remettre en question !

Force donc est de constater la part de responsabilité dans le harcèlement. Chacun d'entre nous y a sa part. Que se soit par passivité ou déni. À partir de là notre rôle à jouer est primordial. Ne sommes nous pas les adultes sensés protéger les enfants ?

Il faut don, à mon avis, par commencer à arrêter de minimiser les actes, aussi petits soit-ils, et encore moins les réactions des enfants ou ados qui peuvent nous sembler excessives. Nous ne vivons pas ce qu'ils subissent. Nous ne sommes pas à leur place, n'éprouvons pas leurs émotions, ne réagissons pas tous de la même manière devant un même situation. Certains sont plus forts que d'autres. la preuve Jonathan est persuadé que son père s'en serait sorti et il a honte de ne pas parvenir a le faire, c'est une des raisons qui le pousseront à se taire.

Après avoir lu 13 reasons why, une fiction sur le harcèlement scolaire, j'ai pu constater dans beaucoup de retours de lecture que de nombreux lecteurs trouvaient le geste d' Hannah excessif. Ils minimisaient l'impact des paroles blessantes, des rumeurs sur elle. Eh bien, à mes yeux c'est comme ça que dans la réalité on laisse passer des comportements inadaptés répétitifs qui vont ensuite monter crescendo.

Je me suis révoltée du comportement des enseignants dans le cas de Jonathan, de leur déni, du peu d'aide que on lui a apporté quand il a tenté une approche. Jonathan, enfant en difficulté est la cible type pour les railleries. Il est différent intellectuellement avec un peu d'embonpoint. Faut-il sortir de St Cyr pour pressentir les risques, alors que le harcèlement scolaire est connu de tous . Faut-il former les enseignants à voir ce qui me semble une évidence ?

C'est pourquoi, j'insiste sur notre responsabilité d'adulte, en enseignant la tolérance, au respect de la différence. Et sur l'importance de la communication.

Il y a 30 ans en arrière, on ne parlait pas de harcèlement scolaire. Cependant le racket existait déjà et quelques petites fortes têtes malmenaient parfois les plus faibles. C'est pourquoi j'ai exigé de mes enfants que quoi qu'il se passe ils devaient m'en informer. Nous n'avons pas eu de soucis. Mais les choses étaient claires. Pour autant, j'ignore si sous certaines menaces, mes enfants n'auraient pas faiblis. C'est pourquoi, je comprend aussi la culpabilité des parents de Jonathan, qui n'ont suspecté qu'une crise d'adolescence chez un enfant déjà taciturne de nature.

Aujourd'hui Jonathan, moqué pour son nom, le porte haut et fort. Car il a choisi son Destin. Il est sorti grandi de cette épreuves et décider que son aventure et son témoignage aidera à d'autres harcelés de tomber dans un engrenage fatal !

Merci à lui, et à sa famille, de nous rappeler que nous sommes tous acteurs, à notre manière afin de lutter contre le harcèlement scolaire pour que plus jamais un enfant ne soit condamné à se tuer.

Une histoire narré dans le respect des mots de Jonathan, dans un style basique qui donne plus de force à ce récit. le jeune homme et sa famille nous émeuvent en nous racontant le calvaire de Jonathan, mais nous donne une sacré de leçon de vie et d'espoir !

Comme beaucoup harcelés qui luttent aujourd'hui pour mettre fin à la tyrannie, Jonathan et sa famille ont crée une association Tous ensemble pour Jonathan.

Vous trouverez d'autres d'autres liens en fin de lecture pour aider ceux dans le besoin, qu'ils soient parents où enfants. (voir blog)

Gros coup de coeur et je souhaite de toute mon âme que Jonathan Destin réalise ses rêves.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LadyEnjolras 2018-09-09T08:58:42+02:00
Diamant

Lu pour littérature et société en seconde sur le thème d'harcèlement.

Ce livre extrêmement touchant et émouvant nous perce jusqu'au profond de notre cœur, âme sensible ou non, ce livre nous faire découvrir la face vérité sur le harcèlement. Il s'agit d'un témoignage qui a subit le harcèlement. J'ai été horrifié sur le passage de l'mmolaiton et celui de l'hôpital. Je ne pouvais pas imaginer à quel point après le harcèlement est encore pire. Je ne saurais comment dire sur ces lignes à quel point j'ai été très touché par son témoignage. J'aurais voulu l'aider si j'avais su bien que j'étais totalement ignorante de la définition du harcèlement. Ce livre m'a ouvert les esprits rien que les simples mots, ces mots deviennent des mots essentiels pour l'avenir surtout aux enfants qui se font harcelés. Comme dit l'auteur il ne faut pas se baisser les bras, il faut continuer mais surtout briser le silence lorsque on a besoin de confier ses secrets comme le fait qu'on se sent très mal mais qu'on a peur de l'avouer. Au contraire ils rendront compte. Pour vous dire, c'est à lire qui mérite d'être connu et (re)lu pour tout âge. Je vous le conseille fortement (mais en plus il est très facile à lire et se lit très vite aussi pour les petits lecteurs).

#NAH

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kmydaukho 2018-05-26T03:46:10+02:00
Or

Forcément ce livre me touche très particulièrement puisque j’ai subi l’harcèlement scolaire qui m’a poussé au TS. Des les premières pages tout mes poils se sont hérissés et j’ai eu envie de pleurer, parce que je comprends ce jeune homme.

Le livre est écrit simplement mais il est d’autant plus touchant que chaque personne de sa famille en écrit une partie. Nous avons donc un aperçu de leur ressentis et j’ai trouvé ça intéressant.

Ce livre me rappelle un peu plus qu’on ne parle pas assez du harcèlement ! Qu’on ne dénonce pas, qu’on ne prends pas les gens au sérieux ! Qu’on trouve toujours des excuses bidons face à la violence et qu’on est seul (la plupart du temps)face à ça. C’est ça qui fait particulièrement mal.

Il faudrait instaurer dans chaque école des cours où on parlerait de ce sujet ! Les gamins devrait lire ce genre de livre à l’école,histoire de leur mettre un peu de plomb dans la cervelle et qu’ils réfléchissent aux conséquences de leur actes !

Ça me sidère et me donne envie de vomir à quel point l’humain peut être méchant et cruel, sans pitié même. J’en aurais presque envie de vomir ...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AmandineHayley 2016-10-20T20:58:34+02:00
Diamant

Un terrible témoignage, qui nous donne un aperçut des souffrances endurées par certains à l'école et sur la cruauté des enfants qui les entourent..

Honnêtement, ce livre devrait figurer en première page des campagnes de sensibilisation au harcèlement scolaire et à ses dangers.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode