Livres
626 197
Membres
733 681

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Conditions Générales d'Usurpation



Description ajoutée par KeoT 2021-12-16T15:31:52+01:00

Résumé

« Alors, c’est comme ça qu’on bascule dans le cybercrime. Un samedi après-midi, en pyjama. »

Je m’appelle Melissa Allen, et je livre des burgers à vélo. Ouais. C’est pas ce que je voulais avoir sur mon CV, mais quand on a raté sa bourse d’études à un dixième de points près… on essaye de se débrouiller.

Mon rêve, c’est plutôt le paradis nerd californien. Un poste chez un des géants de la Silicon Valley… Je suis sûre que j’ai le niveau pour ça.

Mais il faut les diplômes (d’un cursus prestigieux, si possible). Et donc, l’argent.

Avec mes petits boulots, je n’aurai jamais ni l’un ni l’autre, c’est sûr…

Et pourtant… à force de traîner sur des darknets, je vois d’autres moyens. Pas tout à fait légaux, d’accord. Ransomwares, chevaux de Troie qui s’attaquent aux identifiants bancaires… Même avec mon portefeuille de cryptomonnaie pas très garni, il y a l’embarras du choix.

C’est juste pour payer mes droits d’entrée, promis. Et si possible, pas ceux d’une cellule, combi orange comprise.

Le tout, c’est de garder le contrôle.

Un roman entre thriller high-tech, hacking et surveillance électronique sur les pas d’une jeune geek emportée par les rouages d’une machination politique et de l’espionnage industriel.

Afficher en entier

Classement en biblio - 5 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par TuttiFruttyx 2022-08-27T14:31:32+02:00

En bas de l'escalier, je réalise que j'ai zappé mon sac PolyVery. Remonte et glisse sur une marche. je me rattrape de justesse à la rampe avant de m'écraser le nez en avant, non sans me soulever un ongle au passage.

La vie qui me souhaite une bonne journée.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par koalavolant 2022-07-12T14:25:09+02:00
Argent

Je remercie Simplement.pro et KeoT pour m’avoir permis d’accéder à ce service presse. Et au prix des auteurs inconnus de m’avoir fait connaître cet ouvrage.

Que se passe-t-il lorsque le personnage principal n’est pas une héroïne, et se laisse dépasser par l’histoire ?

C’est honnêtement la question que pose ce livre. Et c’est comme ça que je commence ma chronique. Sans introduction, rien d’autre que cette question.

On a l’habitude d’espions parfaits, d’antihéros qui réussissent des prouesses à avoir des plans B à Z quand le A ne fonctionne pas. Mais ce que propose Conditions Générales d’Usurpation, c’est un roman tourné sur Mélissa. Une fille comme les autres, à défaut de son talent pour l’informatique. Pas spécialement sociable, mais pas méchante non plus, un poil ambitieuse, et dont la vie semble partir en cacahuète en deux secondes sans qu’elle n’y comprenne grand chose.

Mais c’est ça qui est intéressant. Elle n’est “personne”, et pourtant se retrouve embarquée dans une folle histoire d’espionnage où elle n’a pas vraiment son mot à dire, et où, parfois, tout la dépasse.

Et c’était très intéressant. Ça change, et c’est rafraîchissant. Et le pari est réussi, parce qu’on sent son dépassement, à quel point, elle est perdue. À quel point, elle se laisse un peu ballotter de part en part, sans trop savoir comment elle va s’en sortir ni à qui faire confiance.

Si tout n’est pas parfait, l’idée de base m’a beaucoup plu, et je me suis laissé balloté avec elle.

Un roman à mettre dans les mains de gens intéressés par la tech.

Par contre, attention. Si vous ne vous y connaissez pas un minimum en informatique, ou que vous n’appréciez pas spécialement ça, ce livre risque d’être un poil dur à comprendre pour vous. Bien sûr, il y a un glossaire (mais à atteindre sur liseuse, c’était compliqué), mais malgré tout, ça peut peut-être vous faire décrocher.

Néanmoins, si vous êtes comme moi, fan d’informatique, de programmation (même si je suis incapable de faire un programme) ou même de hacking, ça devient super intéressant.

J’ai beaucoup aimé tous les termes employés, toutes les tournures liées à ça. C’était ultra plaisant, et j’avais l’impression de lire un livre super cool que je comprenais, avec des références qui m’ont fait sourire, et un moyen de me mettre à la place du personnage de façon plus facile.

Alors, il y a un côté presque futuriste, aussi, mais vu les prouesses des dernières technologies, pas mal de trucs me semblaient réalistes. (Que ça soit les robots ou les prouesses de la réalité augmentée).

L’espionnage ce n’est pas que du martini avec un nom de code intelligent.

S’il m’a semblé que Melissa n’apprend pas vraiment de ses erreurs et est sans cesse prise en faute comme une enfant (ce qui était un peu dommage à la longue), il n’empêche que j’ai apprécié, bien sûr, le fait que le côté espionnage soit différent d’ordinaire.

Plus que ça, il y avait de la politique (je n’aime pas ça.), mais c’était léger, donc appréciable.

Tout est assez drôle, donc ça passe totalement.

Où se sentir comme aux U.S.A. est un exercice compliqué, mais réussi.

Ce qui était assez remarquable aussi, c’est l’exercice d’écrire comme quelqu’un qui vit aux Etats-Unis. Mais on y retrouve assez bien la culture américaine, sa géographie, ses particularités aussi, que ça soit Washington ou la Californie. Pour quelqu’un qui regarde pleins de séries policières ou de youtubers américains, j’avais l’impression de retrouver l’ambiance du coin.

Ce qui est plutôt attrayant, parce qu’on avait pas tant l’impression de nager dans une géographie mal faite, et en plus, ça permettait de savoir où se situer, plus ou moins.

L’art d’écrire de façon fluide, drôle, et juste.

Mais ce qui m’a le plus amené à lire ce livre en assez peu de temps, c’était son écriture. Le fait que ça soit écrit à la première personne, était très agréable, parce qu’on était dans la tête de Melissa, et tout allait de façon ultra fluide. Ca se lit comme une vague qu’on suivrait sans attendre. J’enchainais les chapitres, parfois sans m’en rendre compte. J’appréciais suivre Melissa, j’aimais comment les enchainements se faisaient, comment ça nous mettait dans l’ambiance, même si ce n’était pas totalement parfait. L’écriture est “facile”, mais juste et efficace.

Plus que ça, de nombreuses fois, j’ai beaucoup ri, je participais en commentant à voix haute, bref, pour moi, c’est que je suis dans l’histoire, et c’est un très bon signe. Il y a même un moment où j’ai assez stressé, donc c’est preuve que le livre me plaisait.

Je pense que c’est un style qui peut ne pas plaire à tout le monde, après, parce que c’est parfois trop « sautage de saut de ligne à tout va » mais moi, j’accroche totalement.

Pourquoi ce livre n’est néanmoins pas parfait

Et c’est un peu “dommage”. Mais il y a quelques soucis avec le récit. Notamment les ellipses où je me perdais quand il y en avait. Par exemple, celle des 3 semaines avec NoD (je suis à peu près sûr de pas trop spoiler.), j’ai mis du temps à comprendre qu’il y avait eu une ellipse. Il m’aurait fallu plus de marqueurs de temps quand ça avait lieu.

Aussi, parfois, le récit était trop facile, les choses semblaient moins réalistes, presque trop “regardez le récit se fait comme ça, comme ça, on est sûr que le perso s’en sort”, quelque chose du genre. Et ça m’a moins plu.

De plus, si l’écriture était cool, parfois, ça en faisait trop. C’était… Trop littéral. Trop oral. Trop vulgaire (la vulgarité me dérange pas, loiiin de là, mais douze putain enchainé à la suite, ça manque de forme et de diversité, même si on est dans la tête de quelqu’un.). Ça manquait de se poser, de prendre le temps, d’un peu plus de narration.

Ce qu’il faut, ce sont des personnages attachants.

Autre chose : les personnages n’étaient pas spécialement “attachants”, dans le sens où si j’aimais bien certains, c’était sans plus. Ils semblaient interchangeables, presque, et c’est un peu dommage. Sauf pour Josh, le cousin et Melissa, donc, le personnage principal, qui sortaient vraiment du lot.

Ah. Et le koala en peluche. (c’est un de mes cousins, mais en peluche, j’étais obligé de le noter ici.)

Conclure comme il se doit.

Au final, j’ai beaucoup apprécié ce livre, et je suis content que lire l’extrait du Prix des Auteurs Inconnus, m’ait donné envie de le demander en service presse. J’avoue que la couverture ne m’attirait pas plus que ça, mais que finalement, je l’ai demandé, curieux de voir ce que le livre donnait dans son ensemble.

Aucun regret. C’était vraiment appréciable, et je pense suivre de près l’auteur, voir ce qu’il peut proposer d’autre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Audrey3511 2022-05-03T23:26:16+02:00
Or

Thriller technologique, hacking, cybercriminalité, espionnage, États-Unis, Silicon Valley... Ça vous tente? Si oui, je vous recommande vivement ''Conditions Générales d'Usurpation'' !

• Melissa, une jeune femme de 19 ans, travaille comme livreuse à vélo à Washington. Elle complète ce petit boulot avec un autre, mais c'est loin d'être assez pour pouvoir réaliser son rêve d'entrer dans une grande université... Son cousin, Josh, lui soumet l'idée de devenir "black hat" : de hacker, pirater, pour gagner confortablement sa vie... Puis un jour, le déclic. La tentation était trop forte. Melissa, en pyjama pilou pilou accompagnée de sa peluche koala, va finalement oser changer de vie. Elle ne se doute pas à quel point ce changement sera radical...

• Une lecture que j'ai beaucoup appréciée ! J'ai toujours aimé cet univers geek et informatique même si je m'y connais peu : je suis, ou que dis-je : j'étais une noob* qui ne savait même pas ce que signifiait ''malware'' **... C'était donc un plaisir pour moi d'en apprendre plus sur le domaine, principalement des termes propres à cet univers (nous avons quelques définitions très simples tout du long et c'est fort appréciable !)

[*Débutant]

[**Logiciel malveillant]

J'ai été un peu surprise au début par la tournure plutôt familière des dialogues. Mais finalement, cela correspond parfaitement au contexte et au personnage principal, Melissa. De plus, j'ai adoré l'humour... un peu cynique ?! Ça m'a fait sourire plus d'une fois ^^. Gros plus pour certains dialogues style SMS, où il y avait des fautes que nous pourrions faire nous-mêmes, quand on écrit vite ! Ça ajoute une touche réaliste sympathique.

Nous sommes donc dans un récit plutôt orienté young-adult, écrit à la première personne du singulier. Les sentiments et sensations de Mélissa sont bien décrits, si bien qu'il m'est arrivé de stresser avec elle, car c'est une jeune femme qui angoisse facilement... ce qui fait monter la tension du récit. Aussi, j'ai fini par m'attacher à Melissa. Le fait de l'avoir suivi dans ce qu'il lui arrive, m'a rapproché d'elle et cela m'a vraiment donné envie de l'aider dans ses galères, haha.

On parle donc objets connectés, réalité virtuelle... Mais pas que : également politique, entre autres choses. Ce qui est certain, c'est que cela donne matière à réfléchir. Un roman qui, selon moi, sensibilise sur les technologies (de manière large). Et c'est ce qui fait que c'en est... Glaçant ! Glaçant dans le sens que l'informatique fait partie de notre quotidien, ce qui rends ce récit très réaliste.

• Il y a bien des petites choses qui m'ont moins plu dans ce livre (un peu rapide parfois, chapitres moyennement long, certains événements un peu ''gros''), mais dans l'ensemble, j'ai passé un super moment (angoissant) de lecture ! Un ouvrage technologique accessible qui pourrait plaire à beaucoup, à condition d'être intéressé(e) un minimum par le monde virtuel. Un récit moderne et criant de vérité, de petites touches d'anticipation technologiques accompagnent le tout, mais toujours comme si l'histoire se passait dans notre présent. Je me suis vraiment cru aux États-Unis pour le coup... Un thriller qui tient bien son rôle de nous tenir en haleine avec des rebondissements, et avec un stress mesuré et constant. Pas de scènes sanglantes, pas de scènes horrifiques : absolument parfait pour les petit(e)s sensibles comme moi qui souhaitent mettre un peu de ''piment'' dans leur lecture tout de même. Un ouvrage divertissant qui ne m'a pas donc pas déçue - bien au contraire - je ne regrette pas ma lecture. J'ai tellement adoré que j'aurais aimé un épilogue... j'en redemande encore !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ChristieFO 2022-03-05T14:45:56+01:00
Lu aussi

Conditions Générales d’Usurpation est un techno thriller qui m’a été envoyé par son auteur KeoT.

L’histoire parle de Mélissa, une jeune adulte qui trime pour s’en sortir financièrement et cède à la tentation de la cybercriminalité pour changer sa vie. Mais ce qu’elle n’avait pas vraiment prévu c’est qu’il s’agit d’un milieu dont on ne sort pas si facilement.

Ici on est sur un roman très moderne autant dans son intrigue que dans le style de l’auteur. L’écriture est jeune, pas alambiquée pour un sou. C’est nouveau, c’est frais et ça fait du bien !

Le début est calme. On plonge dans le quotidien monotone de Mélissa pendant plusieurs chapitres ce qui donne l’impression que l’histoire met du temps à arriver. Néanmoins on ne s’ennuie pas pour autant.

À la première personne, on découvre les pensées du personnage principal et cela rend les très nombreuses descriptions beaucoup plus fluides. On a le franc-parler de Mélissa et ce même avec le peu de dialogues des premiers chapitres. Pas de panique pour ceux qui n’aiment pas les descriptions, après quelques chapitres, vous serez servis en dialogues.

Petit détail qui pour moi n’est pas très agréable : les parenthèses. Pour séparer une pensée d’une description, l’auteur a parfois pris la liberté de placer des parenthèses. D’un point de vue personnel, je leur préfère largement les tirets qui donnent un style plus littéraire au texte.

Pour ce qui est des personnages, j’ai tout de suite accroché avec la majorité d’entre eux. Même les « méchants ». Les dialogues entre eux sont fluides, très naturels. On est sur des personnes lambda comme on peut en croiser dans la rue.

Quant à l’intrigue… La claque. Un thriller doit nous faire ressentir l’angoisse et l’adrénaline. Pour CGU c’est un pari réussi ! J’ai eu de longs moments de stress en tournant les pages et de très grosses angoisses pour quelques passages du livre.

Conclusion : Des chapitres un peu longs mais un style nouveau qui tient en haleine comme ce doit de le faire un bon thriller. Je conseille !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par shanaslibrary 2022-02-23T12:45:06+01:00
Diamant

Cet auteur français mystérieux signe ici son premier roman. Spécialisé dans le thriller technologique, d'anticipation ou contemporain, il a déjà publié de nombreuses nouvelles.

Je le remercie vivement pour l'envoi de son livre en service presse et sa confiance.

En bonne petite geek fauchée, Melissa décide un soir de pirater la domotique de riches foyers. Le problème, c'est que sans s'en rendre compte, elle tente également une attaque sur la Maison-Blanche... Recherchée pour cyberterrorisme, elle accepte sous la menace d'espionner un des géants du Web pour le compte d'espions russes...

J'ai beaucoup apprécié l'humour décalé et l'ironie présents dans ce roman. Le mode d'écriture sans fioritures et parfois vulgaire m'a également beaucoup plu. Je me suis rapidement identifiée à Melissa et j'ai passé un très bon moment à suivre ses aventures. La représentation réelle des messages instantanés et autres articles informatiques était aussi top.

Un thriller fun et addictif : que demander de plus ?

Pour plus d'informations et de chroniques :

https://www.shanaslibrary.com/post/keot-conditions-g%C3%A9n%C3%A9rales-d-usurpation

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maritza 2021-12-22T15:23:19+01:00
Argent

Déjà première question que je vous pose : qui lit véritablement les conditions générales d’utilisation des sites ? Dénoncez-vous ! Vous n'êtes pas seuls. Je les parcours, mais les lire en intégralité non. L’ouvrage débute par ce mensonge, et nous plonge dans le bain ! Ne vous inquiétez pas, vous comprendrez le rapport un peu plus tard, Josh en faisant un clin d’œil subtil.

Nous faisons la connaissance de Melissa, qui a des compétences et capacités incroyables en informatique, et qui livre des repas. No spoil, on comprend vite qu’une connerie de sa part va la propulser sur un autre support, ou pas. Oui comme d’habitude, y a des jeux de mots dans cette chronique…

Côté univers, on est dans la Tech, oui avec un grand T comme Informatique avec un grand I. J’ai pris plaisir à être dedans, parce que c’est un domaine que j’affectionne et connais. Pas de panique ! Les notes de bas de pages vous aideront pas mal, c’est vulgarisé et je pense que les néophytes peuvent comprendre. Hacking, malware, attaque… Quand la Maison Blanche est en péril, que des ennemis s’en mêlent, le FBI aussi, qui pense à faire un café ? Et le déposer dans un bureau ? Non parce qu’une petite clé USB là… loin d’être du phishing, mais mieux vaut prévenir que guérir.

Un bon univers, y a des descriptions parfois classiques, parfois plus développées, seulement il n’en faut pas plus à mon sens, c’est pas le sujet de l’ouvrage.

Côté personnage, j’ai eu beaucoup de soucis avec Melissa. Je n’ai pas réussi à accrocher à elle. Elle a un côté je baisse les bras trop vite, je ne veux rien faire le matin, sa psychologie est compliquée à comprendre (pour ma part j’entends), et autant je comprends ses angoisses, autant je ne saisis pas sa paranoïa…

Heureusement Josh que je considère comme un ancrage amène un peu de fraîcheur et d’humour. Non je ne dis pas ça pour la non couverture pas reçue alors qu'une certaine personne avait froid. Elle a eu un café, ça va non ? Nan.

Bref, NoD est excellente, jusqu’à… no spoil ! Les secondaires sont assez développés pour qu’on s’y attache, finalement plus que la protagoniste ! À la fin, j’avais même plus envie de secouer Melissa.

Côté histoire, c’est très linéaire. Oui je déteste quand c’est linéaire, assez prévisible et quand les enjeux ne sont pas présennnnts. BON SANG ! Oui l’histoire est bien, mais il me manquait des rebondissements, du piquant, du pimennnnt quoi ! Il me faut de la sauce épicée, la sauce normale je connais déjà. Et je ne parle pas des nems et des cryptos ! Espionner, c’est fun, menottée aussi pourquoi pas (héhé), seulement il m’a manqué du punchy.

Le problème est l’émotion pas ressentie. Je n’ai pas eu peur, je n’ai pas frémi (on est dans un thriller on doit frémir, avoir par exemple peur pour nos appareils, notre sécurité, nos données, que sais-je ? Après, c'est peut-être biaisé parce que je connais le truc, aussi, j'en ai tenu compte), je n’ai pas accroché au niveau émotionnel à Mélissa. Pourtant, je l’aime bien, mais sentimentalement parlant, mouais… Faut mettre plus de sauce piquante.

J’ai aimé, l’univers, la technologie, cette volonté d’essayer d’adapter au plus grand nombre des termes qui peuvent paraître incompréhensibles (la vulgarisation, j’aime bien !), c’est facile à lire et à suivre. Josh et NoD sont intéressants. L’histoire est bien, même si classique, elle évadera pas mal de personnes qui ne connaissent pas cet environnement. Pour les confirmés et experts, c’est plaisant.

J’ai moins aimé, les répétitions, l’abus de mais, de ça, et le manque de rythme. C’était trop posé, lent. Il m’a manqué des enjeux pour la protagoniste aussi, il n’y avait pas assez de tensions à mon goût.

Un dernier mot ? Méfiez-vous toujours des clés USB.

La suite sur ma pageeeee :

https://www.facebook.com/maritzajaillet/posts/4874878715903133

Afficher en entier

Activité récente

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 5
Commentaires 5
extraits 5
Evaluations 5
Note globale 8 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode