Livres
395 223
Comms
1 388 178
Membres
290 178

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Constance & Séduction



Description ajoutée par JessSwann 2015-02-05T22:19:10+01:00

Résumé

Après le décès de leur père, Isobel et Helen Westlake sont forcées d’abandonner la demeure dans laquelle elles ont grandi et déménagent à Chester dans le nord de l’Angleterre. Tandis qu’Isobel entretient une relation amicale avec Adam, tout en tentant de mener sa carrière et de veiller sur sa cadette, Helen fait la connaissance du flamboyant Oliver Vane… Amour, frustration et surtout vérités cachées sont au rendez-vous de cette réécriture moderne de « Raisons et sentiments ».

Afficher en entier

Classement en biblio - 11 lecteurs

Or
4 lecteurs
PAL
6 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par JessSwann 2015-02-09T19:31:56+01:00

Nous passions désormais la majorité de nos soirées chez Ross et Darla. Pour ma part, j’étais fatiguée de devoir sans cesse me rendre chez eux plutôt que de profiter des expositions ou des autres manifestations qu’offrait la ville de Chester, mais le petit groupe que nous constituions était tributaire des exigences de Ross Junior que Darla se refusait obstinément à confier à une tierce personne. Je plaquais donc un sourire de façade sur mes lèvres soir après soir tout en rêvant de nouvelles rencontres et d’activités plus stimulantes pour l’intellect. Helen ne semblait pas être gênée par la routine dans laquelle nous nous étions laissé piéger et elle était tout sourire à chacune des blagues éculées de Ross.

« Ta sœur est resplendissante ce soir, soupira James. Quel dommage qu’elle n’ait pas l’occasion de découvrir d’autres personnes, de sortir, de voir des expos… À son âge, elle devrait en profiter pour découvrir le monde au lieu de s’encroûter dans son histoire avec Vane. »

Surprise par l’amertume de son ton, je lui jetai un regard de biais tandis qu’il reposait son verre, les yeux sur Helen. Loin de sembler s’en apercevoir, ma sœur se pencha sur Oliver pour un baiser qui n’avait rien de chaste.

« Elle est amoureuse », soupirai-je, consciente que mes propos ne feraient qu’ajouter à sa tristesse.

James ferma brièvement les yeux puis posa son regard délavé sur moi.

« C’est sérieux à ce point ? »

J’en étais venue à considérer James comme un ami et je renâclais à le peiner, mais je ne pouvais pas l’encourager à espérer qu’ils rompent.

« Elle dit qu’il est son âme sœur…

— Alors elle n’aimera jamais un autre que lui, sourit tristement James. C’est ce qu’elle m’a dit une fois : “ Lorsqu’on trouve son grand amour et qu’on le perd, on ne peut plus jamais aimer ” », cita-t-il.

Je grimaçai en reconnaissant les paroles de ma cadette.

« Helen est encore très jeune. Elle a la tête pleine d’idées romantiques… » l’excusai-je instinctivement.

James se força à sourire pour saluer mon effort puis secoua la tête.

« Je pense pourtant qu’elle devrait rencontrer d’autres personnes, sortir d’ici. J’ai une idée. Un de mes partenaires commerciaux est un amoureux des arts et possède une collection de tableaux absolument magnifique : Turner, Gainsborough, Degas et d’autres impressionnistes… Il vit à Liverpool. Nous pourrions louer quelque chose et y passer le week-end. »

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par sariahlit 2016-04-04T20:42:47+02:00
Or

Constance et Séduction est une réécriture moderne de Raison et sentiments en restant fidèle à ce qui fait la renommée des écrits de Jane Austen. J'avais déjà découvert la plume de Jess Swann à travers La dame aux papillons qui m'avait alors très surprise.(...) Le travail de l'auteure pour nous proposer une histoire à la fois moderne et originale tout en conservant habillement les traditions anglaises, les sentiments amoureux d'une autre époque est très appréciable.

http://www.sariahlit.com/2016/03/constance-et-seduction.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Moridiin 2016-04-02T18:19:26+02:00
Pas apprécié

Je ne suis pas fan de "Raison & Sentiments", pas non plus de Jane Austen et encore moins de tous les romans de reprise qu'on trouve à foison depuis quelques temps, donc je ne sais en fait pas du tout pourquoi j'ai ouvert ce livre ...

Comme pour l'original, les personnages m'ont excédé, que ce soit Helen (= Marianne) que j'ai trouvé naïve, stupide, égoïste, cruche et à gifler, ou Isobel (= Elinor), la parfaite sainte exemplaire, douce, aimante, gentille et lisse au possible. Et encore je ne parle pas d'Adam (= Edward), qui est d'une mollesse à pleurer, et des personnages secondaires, caricaturaux au possible (entre la bande de vieilles commères, le Picsou de frère, les filles vénales à souhait etc ...). Il n'y a que James (= Brandon) qui ne m'insupporte pas (bon, il faut dire aussi qu'on ne voit pas beaucoup ...) sans pour autant éveiller un attachement particulier en moi pour ce personnage.

Au niveau de l'intrigue, c'est un copié-collé parfait de la trame originale, à tel point qu'on retrouve certaines situations à l'identique ou presque, et ce n'est pas une réussite parce qu'une situation banale au XIXe apparaît comme complètement incongrue et incohérente au XXIe ... (surtout quand on rajoute par dessus des personnages caricaturaux ...).

Au niveau du style, je n'ai que moyennement accroché ... ce qui m'a le plus dérangé, c'est que les personnages parlent un coup avec le langage soutenu et un peu pompeux du XIXe et le coup d'après comme les jeunes du XXIe ... le décalage est assez perturbant ...

Bref, pour moi c'est un échec complet. Je ne sais pas trop ce que je cherchais en ouvrant ce livre, mais je suis à peu près sûre de ne pas l'avoir trouvé ...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LesChroniquesdelaPlumeapapote 2015-10-22T11:17:04+02:00
Lu aussi

" Des hommes qui sont incapables de faire du mal sciemment aux autres et qui mettent un point d’honneur à remplir tous leurs engagements, quels qu’ils soient. Moi qui pensais que ce genre d’homme ne pouvait se trouver que dans les livres de Jane Austen, je suis heureuse de voir qu’il en existe encore."

Avant tout, notre équipe remercie les Éditions Artalys pour ce partenariat et leur confiance : c'est une grande chance que de chroniquer leurs publications.

Mon avis :

Je ne sais pas si c'est encore un secret pour quelqu'un, mais j'adule Jane Austen; mon exemplaire d'Orgueil et préjugés corné à force d'être lu peut en témoigner : nulle auteur classique ou contemporain n'a à ce jour su égaler cette auteure dans mon coeur.

Mais voilà, comme toute fan intarissable de Jane Austen, j'ai appris avec le temps à me méfier des "réécritures" et des "suites" qui sont sorties au fil des années. Cette réticence explique donc que Constance et séduction se soit retrouvé dans ma wishlist dès sa sortie et que je n'ai pas osé me le procurer. Alors quand les Éditions Artalys m'ont envoyé Constance et séduction, je m'y suis plongée avec une impatience mêlée d'angoisse, une angoisse qui s'est envolée après quelques chapitres ...

Dans cette réécriture moderne de Raison et sentiments, Jess Swann a su réadapter les personnages avec une fidélité incroyable qui témoigne d'une véritable passion pour l'auteur. En effet, les personnages sont si égaux à eux même que l'on a parfois du mal à distinguer les représentations anciennes et les nouvelles lorsqu'on imagine les scènes. Clin d'oeil de l'auteur, dans cette réécriture, ce n'est pas dans sa passion pour la poésie qu'Helen, Marianne dans Raison et sentiments, se jette à corps perdu après sa peine de coeur, mais dans un visionnage intensif de Titanic, dans lequel Kate Winslet tient le premier rôle; Kate Winslet qui interprétait Marianne Dashwood dans le film adapté de Raison et sentiments de 1995.

Autre coup de force de ce roman, l'adaptation de situation banales au XIX ème siècle, mais difficilement applicable au XXI ème siècle pendant lequel se déroule le roman. L'exemple du personnage de Mme Dashwood, grande absente de cette réécriture illustre bien cette complexité : dans Raison et sentiments, ce personnage est vivant mais ne peut hériter de son mari en raison de sa condition de femme; dans Constance et séduction, Mme Dashwood est morte avant son mari pour les besoins de l'intrigue, car comme les lois ayant évolué depuis le XIX ème siècle, elle pourrait désormais hériter des propriétés, ce qui generai la progression du récit. Le roman est donc plein d'adaptations nécessaires que Jess Swann a su repenser avec brio dans la logique du XXI ème siècle.

C'est donc un énorme coup de coeur qui se place parmi mon TROP 3 des austineries avec une fidélité et un talent remarquables : en prime quelques scènes de flirt plus "actualisées" qui raviront les fans.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par apriltheseven 2015-09-11T23:36:27+02:00
Or

Merci aux éditions Artalys pour ce partenariat. J’ai découvert la plume de Jess Swann au détour d’un autre livre publié chez eux, La Dame aux papillons. Un roman que j’avais fort apprécié, car le style d’écriture était très élégant, tout en restant incisif. Ici, nous avons droit à une réadaptation du célèbre roman Raison et Sentiments de Jane Austen. Comme beaucoup, je l’ai lu il y a des années (quand j’étais encore adolescente, pour être honnête). J’en avais gardé un souvenir assez flou, du coup je ne craignais pas d’être déconcertée par les éventuelles similitudes.

Isobel et sa petite soeur Helen viennent de perdre leur père. Ni une ni deux, leur demi-frère et leur belle-soeur s’empressent de les mettre à la porte (cordialement, s’entend) afin d’avoir la paix. Isobel trouve alors un travail, tout en veillant sur Helen qui poursuit des études d’arts. Les soeurs Westlake vont aller d’aventure en aventure, où les problèmes de coeur vont bouleverser leurs vies.

M’ouais, j’ai conscience que mon résumé est nul de chez nul et ne met pas en valeur le roman. Et pourtant, quel roman ! Comme dans La Dame aux papillons, je suis passée par un tsunami d’émotions, et pas toujours très positif. Et sincèrement, je ne sais pas par quoi commencer tellement ça m’a chamboulé.

L’histoire commence relativement lentement et nous permet de cibler un peu les soeurs Westlake. D’un côté, nous avons Isobel, la posée, celle qui règle toutes les anicroches sans sourciller. De l’autre Helen, tout feu tout flamme, aussi passionnée que sensible. Les jeunes filles vivent un deuil et doivent refaire leur vie loin de leur maison d’enfance. Déjà là, j’ai senti la moutarde me monter au nez. Pourquoi ? L’auteur a un don tout particulier pour nous faire détester certains personnages. Lowell (le demi-frère) et sa femme sont des parasites, des petites raclures arrivistes qui ne mérite qu’une chose : le bucher ! Et encore, je pèse mes mots. J’étais tellement prise dans l’histoire que j’ai eu un mal fou à dissocier la réalité de la fiction. Certains protagonistes sont tellement horripilants qu’on reste parfois bouche bée face à leurs propos. Alors quelques lecteurs pourraient penser que cette attitude est parfois trop caricaturale. C’est possible, seulement moi, j’ai trouvé ça bien amené et hautement réaliste. Car je suis persuadée que dans la vraie vie, il y a des gens qui tiennent des discours similaires.

Au-delà de ces individus peu recommandables, nous avons les héroïnes. Autant j’ai beaucoup apprécié Helen et son caractère pétillant. Je me suis sentie très proche d’elle, de ses joies et de ses tourments. Et je me suis vraiment reconnue dans ce personnage. On s’attache derechef, tant elle est adorable et entière. Je reste par contre un peu plus sur la réserve avec Isobel. Je l’ai appréciée, là n’est pas le problème, mais si Helen est le jour, Isobel est la nuit. Elle est peu dans la démonstration et se montre très secrète. Elle a tendance à garder toutes ses frustrations en elle, sans rien laisser paraître. C’est à se demander comment elle fait pour ne pas avoir un ulcère. Car Isobel amortit et absorbe les coups comme personne. C’est justement cette “constance” qui m’a rapidement agacée. Et le fait qu’elle laisse chaque fois sa chance à Lowell, alors qu’elle sait pertinemment qu’il est à jeter. Je suis d’accord qu’il s’agit là de son frère, mais il y a des limites à ne pas franchir, et Isobel ne met aucune limite à personne. On peut apparenter ce tempérament à un manque de caractère, mais je ne pense pas qu’il s’agisse de cela. Isobel pense beaucoup de choses, mais ne montre jamais rien à personne. Alors que parfois, pousser une gueulante, ça fait un bien fou !

Vous l’aurez compris, je me suis beaucoup arraché les cheveux avec ce livre (dans le bon sens du terme). J’ai aussi fondu comme du chocolat en plein soleil. Les romances sont mignonnes bien que très différentes. On a l’impression d’être une petite souris dans les vies des soeurs Westlake. On suit leurs déboires, on partage leurs espérances. Et plus on avance, plus les romances s’entremêlent, se font compliquées. Des liens inattendus apparaissent, l’histoire prend chaque fois une tournure que l’on n’aurait pas cru possible. Pour tout cela, bravo à l’auteur qui a su mener sa barque avec brio.

Je n’ai pas toujours eu l’impression d’avoir affaire à du contemporain. Les dialogues et les pensées retranscrites font très “anciens”, dans le sens où on a l’impression qu’il s’agit d’une autre époque, beaucoup moins moderne que la nôtre. Alors avis aux lecteurs : sachez que la romance s’inscrit dans une ambiance entre deux époques. On a ce sentiment d’être dans l’entre-deux. Ce qui n’est pas particulièrement désagréable, mais ça peut surprendre aux premiers abords.

En résumé, une romance agréable et parfois compliquée, qui met nos nerfs à rude épreuve. J’ai été soufflée par l’habileté de l’auteur quand il s’agit de nous faire haïr des personnages, et j’ai trouvé la fin parfaite en tout point. Pour moi, c’est une belle adaptation contemporaine, qui ravira les amateurs du genre.

Ma chronique : http://april-the-seven.weebly.c om/romance/constance-seduction-jess-swann

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CristelD 2015-07-18T09:40:09+02:00
Argent

Lorsque j'ai commencé, je me suis dit : encore une adaptation de Raison et sentiments ! Mais le contexte moderne m' a plu, et j'ai continué. Et je n'ai pas été déçue ! Une jolie histoire qui m'a si bien emportée que j'ai dévoré la fin. J'ai ressenti les émotions des personnages qui se trouvent confrontés à des situations très actuelles, et qui réagissent avec le respect de leur personnalité. Les deux histoires d'amour auront une fin heureuse, mais cela je n'en parlerai pas pour ne pas dévoiler l'histoire. L'écriture est agréable, fluide et sert très bien le récit. Une jolie découverte !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gwen33 2015-05-31T13:24:28+02:00
Or

Ce roman est une réécriture moderne de Raison et Sentiments. Il s'agit du deuxième roman de Jess Swann en rapport avec Jane Austen. Son premier, Amour, Orgueil et Préjugés avait été un coup de coeur et j'attendais de lire celui-ci avec impatience.

Ici, Isobel et sa soeur Helen doivent chercher un appartement après la mort de leur père car l'héritage dont la maison fait partie, revient à leur demi-frère.

Le schéma suit donc celui de Jane Austen mais ici on retrouve la plume de Jess Swann et son imagination débordante. Ce n'est pas un simple copier-coller comme on peut souvent en lire et on ressent l'essence de l'auteur dans sa façon d'aborder l'histoire des soeurs Dashwood - ici Westlake. Les noms des personnages sont encore bien trouvés. Le déroulement de l'histoire est bien pensé et c'est ce que j'apprécie chez l'auteur. Elle utilise les personnages et l'intrigue principale de Jane Austen mais y ajoute des éléments inattendus.

Dans l'ensemble, j'ai beaucoup apprécié. Le suspens est présent jusqu'à la fin. Cependant, j'ai trouvé Isobel fatigante. A l'instar d'Elinor, elle m'a énervé à ne jamais craqué. J'attendais le moment où tout allait exploser parce que subir ce qu'elle vit est tout simplement insupportable. D'un côté je l'admire pour sa force de caractère mais à certains moments, je me demandais comment elle pouvait tenir.

Cela reste une belle découverte. J'admire le travail de Jess Swann et sa plume mais Raison et Sentiments n'étant pas mon histoire préférée, Constance et Séduction m'a moins plu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SophieSonge 2015-03-04T15:09:05+01:00
Or

Il faut d'abord que je vous avoue, je n'ai pas lu "Raison et sentiments" et d'ailleurs aucun Jane Austen. Oui, je sais c'est pas bien... Mais pourquoi pas passer par une réécriture moderne pour faire connaissance, après tout ?

On suit ici, l'histoire de deux soeurs qui à la mort de leur père, vont être délogées par leur demi-frère sans grand ménagement. Elles vont devoir à présent voler de leurs propres ailes, l'une poursuivant ses études pendant que l'autre rentre sur le marché du travail. Deux soeurs aux caractères bien différents et qui vont appréhender leurs premières histoires d'amour, chacune à leurs manières.

Je me suis laissée envelopper dans cette aventure que j'ai savouré avec lenteur et délice. Isobel l'ainée est la raisonnable, pondérée alors que sa cadette est l'impulsive, la passionnée. Autour d'elles gravitent des hommes qui succombent à leur charme et vont les conduire sur les chemins sinueux des sentiments amoureux. Des relations complexes où les relations sociales sont des enjeux qu'il faut prendre en compte.

L'écriture de Jess Swann a su me convaincre, elle a su intégrer des codes d'une autre époque à celle de nos jours pour lui donner un charme désuet. On s'attache aux personnages, on se fait du souci pour eux, on enrage. Et bien que l'on sache pertinemment dès le départ qui finira avec qui, on est bousculé tout au long du récit par nos émotions.

Un roman à savourer au chaud et autour d'une bonne tasse de thé dans la plus pure des traditions anglaises !

Afficher en entier

Date de sortie

Constance & Séduction

  • France : 2015-02-14 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 11
Commentaires 7
Extraits 1
Evaluations 4
Note globale 6.25 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode