Livres
436 679
Membres
362 357

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Conte d'Ocitarina



Description ajoutée par GabrielleViszs 2018-06-27T22:33:38+02:00

Résumé

Collection Dyslexie 11-13 ans

Jeanne est une coquette princesse de 17 ans du royaume d’Ocitarina.

L’Ocitarine est un fruit miraculeux est très convoité.

Jeanne est l’Héritière, mais une grande charge repose sur ses épaules.

Néanmoins, une menace approche.

Trouvera-t-elle qui lui veut du mal avant qu’il ne soit trop tard ?

Trouvera-t-elle autre chose ? L’amitié, l’amour ?

Les apparences sont parfois trompeuses.

La princesse doit faire très attention...

Afficher en entier

Classement en biblio - 2 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par GabrielleViszs 2018-06-29T21:53:34+02:00

Après quelques essais infructueux, un petit bruit se fit entendre et la porte s'ouvrit. Il rangea son couteau et prit sa dague. Il poussa doucement et se retrouva devant un escalier sombre et humide qui montait de manière assez abrupte. Il décida de refermer le battant derrière lui, mais il se priva de lumière par la même occasion. Il voulait arriver calmement. Il préférait l'action silencieuse aux grands mouvements. Et puis, la vie de la princesse était en jeu.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par mamansev 2018-07-05T17:36:43+02:00
Argent

Bienvenue au royaume d’Ocitarina ! Royaume au cœur d’une immense vallée entourée de hautes montagnes. L’Ocitarine est un fruit plein de vertus vous le découvrirez dans l’histoire. Son roi, Georges II de Vaslovie, n’est pas le type de roi tyran, qui se contente de donner des ordres et d’amasser l »argent, non ! Il écoute son peuple et l’aide même à vendanger ! Il n’a qu’une héritière, sa fille Jeanne, 17 ans, suite à un événement tragique qui a emporté son épouse de ce fait; il est très protecteur envers elle et refuse qu’elle quitte le château. Oh, rassurez-vous elle n’est pas non plus prisonnière ni séquestrée. Jeanne, n’a qu’un seul rêve voyager et partir à l’aventure, comme sa mère jadis. Mais voilà, elle ne peut pas, pour l’instant.

Elle ne pense même pas à se marier, contrairement aux contes traditionnels où la princesse ne rêve que de trouver son prince charmant. Pourtant, elle va ressentir des sentiments étranges lorsque Maître Paul sera en sa présence. La sérénade, qu’un inconnu jouera le soir sous son balcon, l’apaisera et l’amènera aussi à chercher son auteur et la raison de celle-ci. Elle est aussi très proche d’Hector, son garde du corps personnel. Oui, elle a besoin d’être protégée en permanence, car intrigues et complots s’accumulent et s’enchaînent à l’approche de son dix-huitième anniversaire. Cela ne lui enlèvera néanmoins pas le plaisir de se faire confectionner une robe à la hauteur de son royaume et de ses désirs, à défaut de voyager, elle le fera à travers sa tenue.

Mais un accident (en est-ce bien un ?) va encore plus déstabiliser le royaume et sa princesse. Elle devra assurer la Régence, ce qui l’effraiera bien sûr, seule face à l’ennemi, non sans compter sur quatre personnes en qui elle accorde toute confiance (a-t-elle raison de leur accorder ?) mais qui révélera la force et la détermination cachée en elle.

Ce qui m’a un peu perturbé est le fait qu’ils aient deux emplois, fait surprenant je trouve à l’époque des rois et des reines, mais qui justifie, comment ils sont parvenus à l’autosuffisance. La survenue des méchants aussi lors de l’intrigue finale, car elle est censée être entourée d’espions et de garde, les masques ont sans doute aider à amener l’action. Bien sûr, il y a toujours un méchant dans les contes : la marâtre dans Blanche-Neige ou Cendrillon, Gaston dans la Belle et la Bête …

Vous l’aurez compris, ce n’est pas un conte traditionnel, mais original , plein d’actions et de rebondissements, où le rêve, les belles toilettes et l’amour sont présents sinon ça ne serait pas un conte mais une énigme policière. J’avais tout de même mon idée sur le coupable, qui s’est confirmée grâce aux indices semés par l’auteure. Si vous aimez les contes qui changent de l’ordinaire, celui-ci vous plaira assurément. Je lui mets 4 étoiles car j’ai adoré. Ma fille, de 11 ans a autant été absorbé par l’histoire que moi, elle m’a posé plein de questions, et nous avons imaginé des scénarios un peu pessimiste je l’avoue. Merci à Evidence Editions pour ce service presse. Séverine pour Les Sœurs Addicts Aux Livres

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2018-06-29T21:52:29+02:00
Or

Lors d'une masse critique de Babelio, j'ai eu la chance de recevoir ce livre en version papier. Je remercie la maison d'éditions Evidence pour cet envoi.

J'ai terminé le livre il y a quelques jours, mais j'attendais que mon fils le termine également, car il a 11 ans et par conséquent ce livre est adapté à sa personne. Il s'agira donc d'un double avis comme je fais de temps en temps lorsque j'ai des livres qui le tentent. La couverture est belle et dès le départ on comprend pourquoi ce choix de couleur.

L'avis de mon fils :

Le livre est pas trop lourd, il y a des dessins qu'il a beaucoup aimé. Par contre l'écriture est bizarre. (Je lui ai expliqué pourquoi elle était ainsi, car le livre est fait pour les enfants et adultes qui ont du mal à déchiffrer toutes les lettres. Je l'ai fait en version raccourci). Il a trouvé cela très bien. L'histoire est pas mal, même s'il s'agit d'une princesse. Elle est trop vieille pour lui, sinon il se serait bien vu son chevalier servant. Il a aimé le fait que les gens travaillent dans deux emplois différents, comme maman. Par moment il a trouvé énervante la princesse car elle semblait faire des caprices. Il venait me voir pour me dire là, elle m'énerve. Mais une fois qu'il avait continué il m'indiquait : ah je comprends mieux ! Donc tout va bien. Pour l'intrigue, il n'avait pas trouvé qui était vraiment le "méchant" de l'histoire, mais il n'en était pas loin. Il a été surpris par l'épilogue car il croyait que cela n'existait que dans une autre histoire qu'il a déjà lu. J'étais morte de rire. En bref il a beaucoup aimé l'histoire, les fruits, la couleur qui revient, par contre les détails des robes n'étaient pas pour lui. Une partie de l'histoire était plus pour les filles donc.

Mon avis :

Jeanne a 17 ans. Elle vit avec son père, roi de son état. Tous deux sont très proches, si proches qu'il lui laisse le choix de décider de qui sera son futur époux et surtout quand elle le décidera. Ce qui n'est pas toujours le cas partout. Malheureusement, la jeune princesse a failli mourir d'un poison. si un garde n'était pas passé par là, elle serait morte. Comble de malchance, lors d'un ba organisé en son anniversaire, un lustre tombe sur elle et son père. Il la repousse et lui tombe dans ce qui ressemble à un coma. Qui leur en veut autant ?

Déjà les illustrations sont belles, ne sont pas sophistiquées et attirent le regard en même temps. L'histoire reste simple, mais il y a beaucoup d'originalité. Le royaume décrit, l'Ocitarina est un monde crée de toutes pièces. Comment les gens vivent, comment ils sont entre eux. Les divers royaumes existant, avec à leur tête des rois et reines. Des personnages que l'on suit et qui évolue suivant les événements qui arrivent. L'aventure de la princesse Jeanne débute doucement pour aller de plus en plus vite. L'auteur nous raconte sa vie journalière. Le fait qu'elle s'ennuie, de ne pas pouvoir parcourir le monde, elle a des rêves de voyage. Un peu frivole au départ, se contentant d'une très belle robe pour son anniversaire, lorsque son père se retrouve mal en point, elle va murir très vite. Obligé de prendre les rênes du royaume, elle va s'entourer de personnes de confiance. Enfin c'est un bien grand mot. Nous apprenons qu'il y a des espions partout, que sa vie est en danger et que son royaume menacé. En bref de l'aventure où les nerfs sont à vif.

Les questions trouvent réponses rapidement et, contrairement à mon fils, j'avais le vilain de l'histoire. Concernant les personnages ils sont assez nombreux. J'ai déjà parlé de Jeanne. Il y a également le maître tailleur nommé Maître Paul, qui va coudre les plus belles robes pour la princesse et avoir des vues sur elle. Également le sergent Hector Robwood qui devient son garde du corps personnel. Le conseil qui va l'aider est présent et dedans on sent déjà qu'il y a au moins une personne qui a envie d'éjecter la princesse. Dans l'ombre se trame des choses vraiment moches. Une belle morale, ou plusieurs selon comment on se penche. Les sentiments sont nombreux, il y a l'amitié, l'amour, la fraternité, la peur. Les enjeux sont énormes et notre héroïne va montrer des trésors de patience et de calculs pour trouver qui est derrière tout cela.

En conclusion une belle histoire avec une aventure qui est bien complète. De belles illustrations qui accompagnent des mots simples mais percutants, apportant une belle morale.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/conte-d-ocitarina-zelie-jumel-a145662046

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 2
Commentaires 2
Extraits 2
Evaluations 1
Note globale 8 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode