Livres
461 224
Membres
417 335

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

- Mais enfin quoi ?!! s'emporta Mirabelle. Allez-y ! Parlez ! Si vous ne me dites rien, comment voulez-vous que je m'améliore ?

Il plissa les yeux.

— Il n'y a rien à améliorer.

— Et donc, le problème, c'est... ?

— Le problème c'est que j'ai envie de vous baiser.

Afficher en entier

La serveuse revint en mâchonnant un chewing-gum et posa un objet en laiton sur leur table. Elle chuchota, l’œil égrillard :

— J'ai cru comprendre que vous étiez chauds, tous les deux. Juste au cas où, nous louons des chambres. L'escalier se trouve à gauche du bar. Voici p.35 - 21/04/14 16:32

Contrats, glaçons et coup de foudre la clé de la numéro 3, si vous êtes intéressés...

Et sans plus de manières, elle repartit s'occuper d'autres clients, un sourire en coin.

Adam se pencha en avant, et du bout de son index, effleura le dessus de la main de Mirabelle. Elle tressaillit.

— Oui, moi aussi j'aimerais savoir Mademoiselle Clément, je sais que je suis un peu direct mais, êtes-vous intéressée ?

Afficher en entier

- J'ai envie de vous déshabiller depuis la première fois où je vous ai vue. Je vous trouve belle à tomber par terre, votre visage, votre silhouette, vos seins, vos longues jambes, vos fesses, vos grands yeux... J'aime votre parfum, votre conversation. J'aime quand vous vous rebellez et me donnez du Monsieur Szelski en pinçant les lèvres. J'ai envie de vous lécher partout. J'ai envie de vous entendre jouir sous moi.

Afficher en entier

— Eh bien, dépêchez-vous, nous sommes en retard.

La moutarde monta au nez de Mirabelle, direct. Adieu pensées grivoises. Marre de se faire houspiller sans arrêt.

— Pour info, j'étais à l'heure, moi. C'est vous qui êtes en retard. Huit minutes. Premier avertissement.

Adam, qui venait de redémarrer et s'insérait dans la circulation, appuya d'un coup brusque sur le frein et se tourna d'un bloc vers elle pour la regarder, indifférent aux voitures qui klaxonnaient derrière lui.

Puis contre toute attente, il éclata de rire.

Son visage changea du tout au tout. Il s'ouvrit et perdit son air distant et impraticable. C'était si inattendu et rafraîchissant de rencontrer quelqu'un qui osait lui tenir tête !

Afficher en entier

Mira ne bougea pas, mais Adam vit le coin de ses lèvres qui tressautait et sa mâchoire se crisper. Rodolf, lui, darda un regard froid sur Adam.

— Adam Szelski, vous êtes un remarquable responsable commercial. Mais humainement, vous n'êtes qu'un con. Un gros con.

Adam encaissa en grinçant des dents. Puis la moutarde lui monta au nez. Comme une impression de déjà entendu.

Voyant qu'il allait s'emporter, Rodolf lui fit un signe de la main pour l'apaiser.

— En tout cas, c'est ce que je pensais jusqu'à présent. Mais maintenant que je vois comment vous la regardez, je sais qu'en plus vous êtes un vrai crétin.

Afficher en entier

— Monsieur Szelski, vous usez mon paillasson de votre céans. Pour quelle raison cela ?

Adam se releva, heureux comme un jeune con. Elle était seule.

— Mirabelle...

Elle haussa un sourcil.

— Et qu'est devenue la brune sophistiquée qui ventousait votre bras précédemment ?

Adam haussa les épaules, ravi, sans raison.

— La même chose sans doute que l'abruti de freluquet qui éjaculait sur votre cuisse tout à l'heure j'imagine... Vous ne savez pas les choisir, je me sens presque offensé.

Mirabelle fit un geste dédaigneux de la main.

— Ce sont mes copines qui me l'ont amené. J'ai rien demandé, moi. Et je confirme, c'est un beau connard maigrichon et, même s'il n'éjaculait pas encore, il pelotait avec insistance. Je l'ai planté là ; il doit être en train de s'essuyer le champagne qui dégoutte de ses cheveux. Lise et Bettina l'ont amené, elles n'ont qu'à s'en débrouiller.

Afficher en entier

— O.K., mais à quel prix ! Pierce le cloporte n'arrête pas de mettre des obstacles sur ma route, des petits cailloux, ou des troncs d'arbres, ça dépend des jours. Si possible avec du barbelé en plus. Il ment tout le temps, mais il le fait tellement bien, si je ne connaissais pas moi-même la vérité, je le croirais. Il est très fort.

Afficher en entier

— Oui, c'est ça, il se prénomme Adam. Mais la calotte glaciaire aura fondu avant que je l'appelle par son prénom. Sa réputation est bien loin de lui faire honneur, il est encore pire que ce qu'on dit. Un vrai tyran ! Il m'a aboyé des ordres dessus toute la matinée ; il n'a jamais l'air content de ce que je fais, sans même que je sache pourquoi puisqu'il ne me dit pas ce qui ne va pas ! Il est complètement inféodé au cloporte menteur qui lui susurre des ignominies sur moi à longueur de journées. Je suis désespérée les filles, à peine quelques jours qu'il est là, et je rêve juste de redescendre à l'open space.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Folize 2014-07-16T09:03:26+02:00

Adam se demandait ce qu'il foutait là, dans l'encoignure de la porte, assis à même le sol. Un coup de tête, voilà ce qui lui avait pris. Il avait mis Cristina dans un taxi – pas contente la meuf ; il n'était pas près de la revoir, ni qu'elle vante ses charmes à ses copines.

Quant à lui, il était monté dans sa voiture et était venu direct jusqu'ici. Quel fou ! Il allait faire quoi ? Attendre des heures ? Sur un sol froid ? À ruminer ? En pensant à ce qu'elle était en train de faire ? Ou alors la regarder monter, traînant en chaloupe l'abruti de la compta ? Non, n'importe quoi ! Il valait mieux rentrer.

La porte en bas de l'immeuble claqua. Des talons commencèrent à grimper les marches à vive allure. Était-ce elle ? Encore une petite dizaine de marches et il le saurait. Le bruit des talons s'arrêta d'un coup. C'était bien elle. Elle venait de l'apercevoir.

Elle se remit en marche lentement puis, arrivée devant sa porte, piétina devant lui, incertaine.

— Monsieur Szelski, vous usez mon paillasson de votre céans. Pour quelle raison cela ?

Adam se releva, heureux comme un jeune con. Elle était seule.

— Mirabelle...

Elle haussa un sourcil.

— Et qu'est devenue la brune sophistiquée qui ventousait votre bras précédemment ?

Adam haussa les épaules, ravi, sans raison.

— La même chose sans doute que l'abruti de freluquet qui éjaculait sur votre cuisse tout à l'heure j'imagine... Vous ne savez pas les choisir, je me sens presque offensé.

Afficher en entier

— Et, quels seraient les termes de ce contrat, Monsieur Szelski ?

Adam prolongeait ses caresses tout en parlant.

— Le contrat prendrait effet chaque vendredi soir et se terminerait chaque lundi matin. Le renouvellement de ce contrat serait tacite. Le contrat pourrait être rompu à tout moment sur simple formalité verbale, sans préavis.

C'est le dernier point du contrat, Mirabelle. Ce contrat inclut du sexe. Beaucoup de sexe. N'importe où. N'importe quand.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode