Livres
523 563
Membres
541 251

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Corinne-116 : Ma PAL(pile à lire)

The Link The Link
Jessica Ross   
Diamant
Un subtile mélange d’émotions, d’humour et de sensualité . Des personnages avec une très forte personnalité. La plume de l´auteur est savoureuse et nous embarque dans son univers. Bref tous les ingrédients pour passer un excellent moment.
Sucrée amère Sucrée amère
Alexandra LP   
NOTE : je tiens à remercier l'auteure pour avoir fait confiance aux Gourmandises Littéraires et pour nous avoir confié son roman.

A plus de 40 ans, Ella peine à se remettre de sa rupture toute récente. Martyrisée par un compagnon pervers narcissique, accompagnée par un fils désormais adulte, il est grand temps pour elle de reprendre sa vie en main. C’est avec force de conviction qu’Ella ouvre les yeux sur sa nouvelle condition, celle qui, au fil des années, s’est doucement forgée à son insu. Quarantenaire mais pas moins libre d’esprit et ouverte sur le monde, elle tend désormais les bras vers un nouvel avenir, celui qu’elle se décide pour elle-même et non pas pour plaire à d’autres.
Qui alors, autre qu’elle-même, pourrait la juger sur ses fréquentations de vingt ans ses cadets ? Personne… ou presque.
Poursuivie par ses démons et ses hantises du passé, elle se laisse malgré tout portée par le doux courant d’une mer d’été, vacancière indépendante un jour, et pourtant amante passionnée toujours.


Ella prône sa liberté retrouvée et notamment son affranchissement total, en dépit de tout ce qui peut la lier à son entourage. Dans sa nécessité de renouer avec son soi intérieur, elle se découvre femme meurtrie de n’avoir su trouver qu’un bonheur factice, à défaut d’une vie heureuse.
Sarcasme, manque de confiance et surtout solitude définissent cette mère détruite, ridée intérieurement par des cicatrices indélébiles qu’elle n’a pas choisies. Sucrée amère est avant tout le récit d’une femme écrasée par l’existence, pour autant à la volonté de fer. Si elle garde la tête hors de l’eau, c’est parce qu’elle conserve un sens du contrôle de soi et de son entourage aigu qui, pourtant, semble l’emprisonner plus que le laisser-aller que ses amis tentent de lui inculquer. Incapable d’exprimer sa peine et sa souffrance, incapable d’évacuer sa douleur et de relâcher la pression, Ella se voit tout à coup vieillir d’une bonne vingtaine d’années sous le poids des remords.

Avis complet : https://gourmandiseslitteraires.weebly.com/chroniques-litteacuteraires/sucree-amere

par Telesia
All Saints High, Tome 1 : Dirty Devil All Saints High, Tome 1 : Dirty Devil
L.J. Shen   
Je prie de tout cœur pour que cette saga " All Saints High " soit édité en Français ! ?? Étant une grande fan de la série " Sinners of Saint " il me faut absolument cette suite de livres sur leurs enfants , qui ont bien évidemment grandit !
Sex, fun and rock'n'roll (doublon) Sex, fun and rock'n'roll (doublon)
Katja Lasan   
J’ai découvert l’auteur avec son roman « Damien ». J’étais tombé amoureuse de ce personnage mais aussi de l’univers. La musique a une place très importante dans ma vie. Je n’ai pas hésité longtemps avant de plonger dans cette nouvelle histoire. C’est avec plaisir que j’ai découvert le personnage de Fred.

Cet opus est un préquel à la série « Gueule d’ange » centré sur Fred. Dans ce tome, on découvre plus intimement ce personnage et son passé.

Le lecteur fait la rencontre de Frédéric Moreau, un jeune de 16 ans, perdu, pupille de l’état, sans famille, vivant dans un foyer et dont la musique est le centre de sa vie. L’auteur nous relate un moment précis de la vie de Frédéric, ce qui a amené ce jeune homme à devenir celui qu’il est à l’heure actuelle, un chanteur mais aussi le fondateur du groupe Dark Moon. On découvre comment Fred et Mike se sont rencontrés et sont devenus amis, mais aussi d’autres anecdotes. Cette parcelle de la vie de Fred a été un tournant dans sa vie qui n’est pas rose, loin de là. A travers ce livre, on comprend mieux ce jeune homme, qui il est, son identité.

Fred est un personnage complexe, avec de nombreuses facettes. C’est une personne colérique, brisé avec de nombreux démons. Toutefois, il est tellement plus que cela. Dans le livre « Damien », c’est un personnage sur lequel je ne m’étais pas vraiment arrêté et c’est une erreur que je répare aujourd’hui. Ce jeune homme est barré avec un caractère très borderline. Il est plus mature que la majorité des jeunes de son âge. Il n’a pas le même bagage que les autres et celui-ci peut être lourd à porter.

Fred est un personnage nature et brut. Il n’est pas façonné de telle ou telle manière, c’est un diamant brut, il faut faire avec ! Il ne rentre pas dans un moule… Il est indéniablement unique en son genre, et c’est ce qui m’a tout de suite plu. Il ne joue pas un rôle. Il est lui même, naturel, et tant pis si on ne l’aime pas. Il n’en a rien à foutre, bordel de merde. Oh oui, les jurons, il connaît…Il jure comme un charretier, tout le temps, au grand damn de ses « proches ». S’il devait donner 1€ à chaque jurons, de nombreuses personnes pourraient être riche à l’heure actuelle. Fred est ce qu’il est. Ce n’est pas un enfant de coeur, des conneries, il en a faites beaucoup. Il est caractériel et pète souvent un plomb pour évacuer tout ce qu’il garde au fond de lui. C’est un introverti qui ne dit pas ou rarement ce qu’il ressent.

Au fond de lui se cache une grande peur, celle de s’attacher aux gens. Il garde sans cesse ses distances, pas d’attaches, rien ne le retiens. Comme ça, il n’a pas peu de perdre les personnes qu’il aime. C’est un personnage que l’on ne peut qu’apprécier et auquel on s’attache rapidement.


Elsa, sa meilleure amie, son soutien et son roc n’est pas en reste. C’est un sacré morceau, elle aussi. Elle est cash, n’a pas sa langue dans sa poche et donne de très bon conseil à Fred pour rendre une femme folle dans un lit ! Rien de plus normale quand on sait qui elle est ;) Elle est une personne très importante pour Fred. Sa vie sans elle n’aurait pas la même saveur.

Ce qui est sur, c’est qu’il n’y en a pas un pour rattraper l’autre. Le duo est déjanté et très attachant. Comme des frères siamois. On ne peut les séparer. Ils sont fêlés mais c’est pour ça qu’on les aimes !!



Quel bonheur de retrouver la plume de Katja Lasan. Damien est et restera mon personnage chouchou du groupe Dark Moon; mais Fred m’a énormément touché.

Il y a une justesse dans les écrits de l’auteur, comme si elle racontait une histoire mais sans vraiment la raconter. Comment expliquer… Je n’ai pas eu l’impression de lire un livre mais plutôt de vivre l’instant présent. Je me suis vue au côté de Frédéric et avancer avec lui. On oublie qu’on lit une histoire. Le lecteur est dessus de tout ça. Rien n’est surjoué, il y a beaucoup d’humanité et de vérité dans le texte. Ce n’est pas juste une histoire, c’est bien plus que ça. Le texte est fort et marquant.

Il y a un travail phénoménal de fait comme lorsque qu’un artiste compose un morceau. C’est précis, juste et beau… presque comme une mélodie que l’on joue. Lire cette série et ce livre, c’est comme écouter un excellent album de rock et de se laisser porter par la musique. Ça prend aux tripes et c’est extra. Se laisser bercer sans penser à rien, juste au moment présent avec Fred et ce qu’il nous raconte. Parce que oui, c’est ça, Fred nous prend entre 4 yeux et nous livre son passé, sa gratte autour du cou.

Ce que j’ai aimé par dessus tout, c’est toutes les références musicales dans le livre. Yahouuu, j’en connaissais la moitié, le reste a été une merveilleuse découverte. Cela me rassure, je peux me dire que je suis dans la bonne catégorie des rockeuses. Yepaaah comme dirait une des personnes du groupe !


J’ai adoré le bonus à la fin qui est nouveau puisque c’st une réédition du livre « Journal d’un ado déjanté ». Celui-ci amorce en beauté la duologie « Gueule d’ange » et me donne encore plus envie de continuer l’aventure de cet univers très riche. J’y ai très brièvement retrouvé mon chouchou mais chut… je ne vous en dit pas plus. Je vous laisse découvrir tout ça.. Et n’oubliez pas : sex, fun & ROCK’N’ROLL les gens, il n’y a que ça de vrai !
Under The Rain Under The Rain
Emma S. James   
Faye, en compagnie de son amie Ève quitte son Auvergne natale pour l’île d’émeraude, après une odieuse trahison il est venu le temps de la reconstruction.
Elle m’a séduite de suite, c’est un personnage très attachant, un peu gaffeuse, non en faites beaucoup gaffeuse, toujours émerveillée par ce qu’elle découvre, d’une incroyable gentillesse sauf quand on l’attaque, là elle est implacable, une très belle âme et est très authentique dans ses faits et gestes, c’est une beauté naturelle.

Caleb, ce beau barbu irlandais, ne veut aucune relation amoureuse, les plans d’un soir okay et ce n’est pas la nouvelle frenchie maladroite qui vient de débarquer qui le fera changer d’avis. Il est plutôt du genre nerveux et attaque quand il se sent acculé, parfois il va se montrer cruel voir méchant et même humilier Faye. Dans ces moments là je l’ai tout simplement détesté, on apprend son histoire personnelle et j’ai compris l’odieuse trahison dont lui-même est aussi victime, ils auront ce point commun avec Faye.
Lorsqu’il baisse sa garde il peut être tellement chou, se montrer si attentif, si séducteur, dans ces moments là j’ai craqué pour cet ours ronchon.

Pour la dynamique du couple, ce que j’ai adoré c’est que dès le début il ne s’aiment pas, ils ont des rencontres explosives et même lorsqu’ils finissent par se rapprocher les vacheries continuent de fuser.
Emma nous fait languir, peut-être un peu trop, on patiente avant que tout ne s’enflamme mais après on a le droit à un vrai feu d’artifice.

Il y’a pour moi un personnage secondaire qui amène une vraie valeur ajoutée à l’histoire, Edmond, son regard sur la vie, sa clairvoyance, sa façon de valoriser Faye, de charrier Caleb, sa propre histoire d’amour apporte tellement de romantisme et de tristesse au récit que je me devais de le mentionner, une certaine lettre m’a d’ailleurs complètement chamboulée.

En définitive, j’ai passé un très bon moment avec Caleb le dragon et Faye la sorcière, j’ai ri, j’ai détesté, j’étais toute chamallow, j’ai pleuré, j’ai aimé, Emma a une belle plume, je la suivrai avec attention, ce deuxième roman est plein de promesses futures.

Je suis à deux doigts de demander un spin-off sur les meilleurs amis vu qu’Emma nous offre un épilogue où le bonheur de chacun nous est exposé mais pas le comment on en arrive là. Je les quitte à regret mais avec le sourire aux lèvres.

Merci aux Éditions Addictive pour leur confiance et Emma pour ce voyage en Irland, ses paysages magnifiques et ses irlandais très attachants ♥️

par EloLML
Campus Drivers, Tome 1 : Supermad Campus Drivers, Tome 1 : Supermad
C. S. Quill   
http://lesjolieslecturesdepapier.com/2020/09/supermad-campus-drivers-tome-1-c.s.quill.html

Une nuit. C’est le temps qu’il m’a fallu pour lire le premier tome de Campus Drivers. Une nuit à me dire, à chaque nouveau chapitre, qu’il fallait que je stoppe ma lecture et que je dorme. Mais vous savez quoi ? Cette lecture valait la peine de faire une nuit blanche. Mon addiction pour Campus Drivers a pris le dessus sur mon sommeil et honnêtement, je ne m’attendais pas du tout à ça…

Campus Drivers, c’est le genre de roman dans lequel tu te plonges sans réfléchir pour passer un super bon moment, en essayant d’oublier tes problèmes. Pari réussi donc pour C. S. Quill qui est parvenue a me faire passer une nuit blanche, grâce à sa plume, son humour et ses personnages. Je connaissais déjà l’auteure, mais c’était la première fois que je lisais un de ses romans. Et après avoir terminé Campus Drivers, je me suis demandé pourquoi je n’avais toujours pas lu ses livres. C. S. Quill possède une plume très additive, fluide et vraiment prenante. Dès les premières pages, elle avait déjà obtenu toute mon attention.

Il faut dire que l’auteure sait faire languir ses lecteurs. Je pensais découvrir une romance rapidement construite, comme on peut souvent avoir l’habitude de suivre dans d’autres livres de ce genre. Au final, ça a été tout le contraire. L’auteure prend le temps d’approfondir cette relation si particulière qui va naître au fil du récit entre les deux principaux protagonistes. Cette relation m’a tenue en haleine jusqu’a la fin et j’ai failli devenir dingue à force d’attendre un premier baiser qui ne sembler jamais venir ! Heureusement, ça méritait absolument d’attendre ! Cela a permis entre autres que la tension entre Lane et Lois soit à son paroxysme au moment de cette scène tant attendue.

Néanmoins, ce n’était vraiment pas gagné entre eux, au départ. Lane, c’est LE célibataire endurci qui tient à sa solitude et privilégie les histoires sans lendemain, sans attaches. Alors quand il se retrouve à devoir héberger Lois, qui vient de se faire larguer, Lane voit ses habitudes de célibataire complètement chamboulées. Au début, Lane et Lois ne peuvent pas rester plus de 5 minutes dans la même pièce sans se chamailler et s’envoyer des piques à la figure. Et croyez-moi, leurs boutades sont vraiment très divertissantes. Pourtant, malgré l’agacement mutuel qu’ils ressentent l’un pour l’autre, une amitié naît de leur cohabitation et Lane se rend compte qu’il n’est peut-être, après tout, pas si mal de partager son appartement avec Lois.

La romance entre eux est super bien construite. C’est tendre, touchant, mais sans forcément tomber dans les niaiseries et les clichés. Le fait que celle-ci débute d’abord par une amitié, la rendue davantage crédible à mes yeux. Je n’ai rien contre les romances niaises, ça fait quelques fois du bien à mon petit côté fleur bleue d’en lire, mais je préfère de loin les romances qui se rapprochent bien plus facilement de la réalité. En tout cas, j’ai adoré leur complicité, leurs railleries, les émotions que leur couple nous fait ressentir… Comme l'a si bien fait remarqué Adam à Lane, il était certain qu’avec Lois Lane, on ne pouvait pas lutter.

Concernant les personnages, c’est sans aucun doute, en plus de la romance, l’un des points forts de ce roman. Ils sont tous super-attachants et j’ai adoré découvrir cette bande de copains complètement déjantée. Chacun possède sa propre personnalité, ses propres qualités qui le rendent si unique aux yeux du lecteur. Même si ce premier tome est centré sur l’histoire de Lois et Lane, C. S. Quill s’assure de nous présenter l’ensemble des personnages. On parvient facilement à s’attacher à eux avant même de découvrir leur propre histoire. J’ai également beaucoup aimé le travail qu’a effectué l’auteure autour de la psychologie du personnage de Lane.

Lane est un personnage que j’ai beaucoup aimé et que j’ai pris plaisir à découvrir. C’est le book boyfriend par excellence. Il est drôle, compréhensif (même si ce n’était pas gagné au départ), gentil… Bref, il a toutes les qualités nécéssaires pour nous faire craquer. Sous ses airs de séducteur, Lane est en réalité une personne sensible et qui traîne comme tout le monde son lot de casseroles. C’est quelqu’un qui a tendance à se fermer et se montrer distant quand quelque chose ne va pas. L’arrivée de Lois dans sa vie va lui permettre de se montrer un peu plus ouvert, plus heureux.

En conclusion, je suis totalement tombée sous le charme des Campus Drivers. Ce premier tome est un gros coup de coeur et après avoir fait connaissance avec cette joyeuse bande d’amis, il me tarde vraiment de découvrir plus en détail le reste des personnages masculins. En plus, avec une fin pareille, je suis dégoutée de ne pas encore posséder le second tome ! Il est sûr et certains que la saga Campus Drivers est LA saga de cette fin d’année et je suis heureuse d’avoir découvert la plume de C. S. Quill ! Je me suis très souvent surprise à rire toute seule durant ma lecture et c’est quelque chose qui fait vraiment beaucoup de bien ! Si vous hésitez encore, je vous recommande fortement ce premier tome !

par Aur31
Love Lesson, Tome 1 Love Lesson, Tome 1
Emma Chase   
Je n'ai pas apprécié ce livre, peut être que si je l'avais lu il ya quelques années j aurais pu l'apprécier mais là je n en peux vraiment plus de ce genre de livres où on a toujours le cliché du gars queutard ( dû à un coeur brisé, un passé douloureux ou je ne sais quelle autre raison.) Le fait que les acteurs principaux se soient connus avant cette phase de débauche me débecte encore plus. Je veux un livre avec un homme profond, droit et surtout pas QUEUTARD ou CONNARD. Est ce trop demandé ?

par Amel-28
47 days and more ... 47 days and more ...
Lorelei C.   
Certains enfants apprennent très tôt les côtés sombres des personnes qui les entourent.
Avant même sa naissance, Virginie porte le fardeau d'une mère qui tente désespérément de garder son mari et rejette son échec sur sa fille.
Une mère qui aime un de ses deux enfants : Maxime mais qui délaisse, dénigre Virginie.
Elle se construit grâce à tout l'amour de son frère, malgré son environment maltraitant. Il prend la place de mère, de père pour elle.
Ils sont comme les deux doigts de la main.
Cette relation vient être bousculée quand une troisième personne s'infiltre dans le coeur de virginie.
Virginie, une fille pleine de ressource, elle a vécu plusieurs traumatismes mais ne se laisse pas abattre. C'est une personne entière et d'une loyauté sans faille. J'ai eu du mal au début mais plus elle évoluait dans l'histoire plus j'ai réussi à l'apprécier.
Maxime, un homme avec des valeurs et d'une bienveillance. Ce que j'ai trouvé dommage c'est qu'il n'ai existé qu'à travers sa soeur. Je trouve que l'histoire aurait gagné en lui laissant plus de place.
Maverick, un homme qui a subit pas mal de choses. Entre vivre dans la rue, entre la perte d'être cher, magouille et maltraitance... c'est un personnage très étonnant, qui évolue tout en restant lui-même.
Entre peur, préoccupation, espoir et renouveau la roue tourne pour eux.
Après plusieurs mois séparés ils peuvent de nouveau être ensemble mais à croire que la vie s'acharne contre cette relation fraternelle, ce trio, et contre leurs bonheurs.
Chacun des personnages va être poussé dans ses réflexions, ses retranchements et des changements pour le meilleurs comme pour le pire sont annoncés.
C'est une lecture est en demi-teinte dans le sens où j'ai trouvé que la première moitié qui commence fort perd en intensité, avec quelques longueurs et pas mal de répétitions. La seconde moitié est mieux je trouve peut être parce qu'il y a plus d'actions et que le personnage féminin est moins "passive". L'ensemble se lit très facilement, la plume est agréable.

Pôle position, Tome 2 :  Riunione Pôle position, Tome 2 : Riunione
Salomé Hanson   
Depuis cet accident de moto qui a failli lui coûter la vie il y a deux ans, Giovanni a renoncé à l’amour. Tout ce qu’il attend de Chiara Locatelli, c’est une histoire sans lendemain, sans attache. Mais comment résister à la seule femme capable d’éloigner ses démons ?
Pour la compétition à venir, il doit se confronter au circuit qui hante encore ses nuits. Et il n’y a qu’un seul obstacle à sa victoire : lui-même.
De son côté, Chiara est bien déterminée à l’emporter. Pour gagner le cœur du champion, elle ne reculera devant rien : ni les rejets successifs de l’irrésistible pilote ni la ténacité d’Alessia, l’ex de Gio, elle aussi lancée dans la course pour le reconquérir.

par machaso
Pôle position, Tome 1 : Tentazione Pôle position, Tome 1 : Tentazione
Salomé Hanson   
Les amours impossibles à Vérone autres que ceux de Roméo et Juliette, est-ce possible? Salomé Hanson nous propose ceux de Gaia et Andrea. Ils n’appartiennent pas à deux familles ennemies, mais ils sont en commun Giovani Giordani, frère de Gaia et meilleur ami d’Andrea. Il les a bien prévenus chacun de leur côté, ils ne doivent jamais succomber l’un à l’autre, il ne le supporterait pas. Mais depuis quand l’amour-il est raisonnable?
On plonge directement dans cette romance interdite. Gaia a tout fait pour obéir à son frère chéri, elle est même partie pendant trois ans pour poursuivre ses études de théâtre. Mais dès qu’elle rentre, ses retrouvailles avec Andrea sont explosives. Le temps et la distance n’ont pas effacé son crush. Quant à Andrea, il a beau être en couple, il est immédiatement séduit par cette jeune femme qu’il a toujours essayé de tenir à distance de son coeur.
Ils ont beau lutter de toutes leurs forces, leur attirance est irrésistible. On saigne avec eux, quand ils décident de rester raisonnables et vivre chacun leur histoire d’amour de leur côté. Gaia a effectivement rencontré Valentino pour qui elle a un coup de coeur et dans le même temps intégré la compagnie de théâtre dans laquelle il est comédien.
Mais le coeur a ses raisons que la raison ignore. Ils finissent pour céder à leurs pulsions. A partir de là, ils vivent dans le secret. C’est une situation qu’en tant que lecteur on a du mal à comprendre. Certes, Giovani est protecteur envers sa soeur mais de là à ignorer son bonheur ? Il a peur pour elle parce qu’Andrea et lui exercent un métier dangereux, ils sont pilotes de moto. Soit, mais si elle tombait sur un connard violent avec elle, ne serait-ce pas pire? Bref, vous voyez que j’ai vécu cette histoire avec les protagonistes.
Le récit est prenant, les personnages sont attachants. Andrea a une personnalité assez complexe mais vraiment intéressante. J’ai moins accroché avec Giovani, que j’ai trouvé très égoïste. Quant à Gaia, c’est une femme forte, capable de s’opposer à des parents quand ils désapprouvent son mode de vie. Mais elle verse quand même beaucoup de larmes! L’histoire est bouleversante et bien rythmée. Pourtant certains aspects de l’histoire ne sont qu’effleurés mais pas creusés. Peut-être dans un 2e tome. Je m’empresserai de le lire dès qu’il sortira.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode