Livres
512 250
Membres
523 482

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Corniche Kennedy



Description ajoutée par Hillja 2016-08-11T20:24:34+02:00

Résumé

Des jeunes des quartiers nord de Marseille squattent les plates-formes naturelles de la banlieue aisée de Corniche Kennedy. En mal de sensations fortes, ils passent leur temps à exécuter des sauts périlleux. Le commissaire Opéra est chargé de les contrôler. L'arrivée de Suzanne dans la bande rouvre une plaie chez ce dernier provoquée par la disparition d'une prostituée dont il était amoureux.

Afficher en entier

Classement en biblio - 188 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par misssbrown 2017-05-13T21:41:39+02:00

Les petits cons de la Corniche. La bande. On ne sait les nommer autrement. Leur corps est incisif, leur âge dilaté entre treize et dix-sept, et c'est un seul et même age, celui de la conquête: on détourne la joue du baiser maternel, on crache dans la soupe, on déserte la maison.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Argent

Corniche Kennedy est un livre que je conseille très fortement, aux adolescents plus particulièrement – puisque j’en suis une et qu’il m’a plu, mais surtout car c’est là le point d’ancrage du récit. Je trouve qu’il dépeint justement les pensées et les agissements des adolescents ; le questionnement qui fait doucement surface face au sexe opposé, le besoin de se trouver une activité grisante – ici sauter du haut d’une corniche – pour se sentir libre et en vie avant de retourner chaque soir chez soi, face à la réalité.

J’ai également beaucoup apprécié le style d'écriture de l'auteur, plutôt original, et que j'ai personnellement trouvé très fluide à la lecture.

Cependant, un aspect que j’ai moins apprécié est cette fin énigmatique, ouverte, où tout peut arriver sans que nous n’en n’ayons pour autant la révélation. J’ai certes apprécié le dénouement très réaliste qui montre qu’au-delà des côtés sympathiques accordés aux personnages se cachent également des côtés moins valorisants Spoiler(cliquez pour révéler) – la bande de la Plate refuse d’intégrer Suzanne, Eddy les trahit en préférant la jeune fille à eux, Mario finit par les dénoncer en se sentant abandonner. Mais après cela, que se passe-t-il ? Spoiler(cliquez pour révéler) Eddy et Suzanne sont au bord de la corniche, à quelques centimètres du vide, un kilo de drogue entre les mains, le commissaire Opéra juste derrière eux. Vont-ils sauter ensemble ? Se rendre ? J’aurais souhaité une fin plus concrète. Mais outre cela, je n’ai pas de reproches particuliers à faire à cet ouvrage et il m'a globalement beaucoup plu~

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Pybrdn 2020-03-05T09:17:09+01:00
Lu aussi

Une lecture rendue compliquée par des phrases à rallonge pleines de virgules et sans verbes. J'ai été vraiment ralenti par ce style mais peut être que ça vient de moi. Je n'ai pas tout compris. Néanmoins l'histoire est sympa. Je vais regarder le film.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Becotta 2019-12-14T16:16:29+01:00
Bronze

Livre étudié au lycée par ma fille .C'est une honte de faire étudier un torchon pareil à des jeunes de 15 ans.Il y a des scènes carrément porno et obscènes.Je ne parle pas des gros mots et des phrases de 30 lignes...Franchement le niveau scolaire baisse mais on comprend pourquoi avec une telle œuvre .Je ne vois pas ce que l'on peut en apprendre ! C'est sans intérêt et je préfère encore "Réparer les vivants " que je n'avais pas apprécié mais qui a plus de tenue !!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Reeve 2019-05-21T22:45:28+02:00
Lu aussi

J’avais du mal à suivre le fil des dialogues et la fin est très abstraite. L’histoire entre Opéra et la prostituée a une place peu compréhensible dans ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par HermioneGranger26 2019-05-16T22:15:37+02:00
Lu aussi

J’ai lu ce livre pour un travail en français de seconde. J’ai moyennement aimé notamment parce que les dialogues ne sont pas clairs, puisqu’ils ne sont pas entre guillemets. Ça reste un roman court et rapide à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LesRosesDeTrianon 2019-05-12T10:44:36+02:00
Bronze

J'hésite entre aimer et détester ce livre. Une chose est sûre, il m'a bien moins émue que Réparer les vivants. L'écriture de Maylis de Kerangal est très crue tout en étant poétique, et je l'aime beaucoup pour ça. Je n'ai pas aimé les personnages, beaucoup trop clichés à mon goût. Genre tous les adolescents sniffent de la drogue et sautent des corniches, ben voyons. Même dans leurs attitudes ils ne sont pas attachants. Et puis c'est quoi cette fin à l'ouverture tellement grande ???

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Belle-Helene 2019-03-23T11:31:36+01:00
Pas apprécié

Je n’ai pas été convaincue par ce roman. La narration est intéressante, mais abstraite, et le dénouement ne m’a pas entraînée dans l’histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par armel86 2019-03-10T13:39:40+01:00
Bronze

Un livre très surprenant par son style d'écriture très singulier mais également par les thèmes abordés. Le talent de Maylis de Kerangal n'est pas à refaire ; cette autrice a le don de faire de chacune de ses écritures un chef d'oeuvre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Glass 2018-02-14T21:51:29+01:00
Argent

Très beau livre qui nous fait découvrir un univers plutôt sombre auquel je ne m'attendais pas mais qui n'était pas pour me déplaire.

Je recommande au personnes intéressées!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Loupblanc 2018-01-24T14:35:06+01:00
Or

Un très beau livre, j'ai rarement apprécié un livre lu dans le cadre du lycée mais celui-ci il est vraiment bien.

C'est une leçon de vie, il retrace tout ce qui est beau et laid en même temps et fait un portrait réaliste d'une vie d'adolescente qui rêve d'être apprécié pour ce qu'elle n'est pas et elle va tenter à tout prix de le devenir. J'ai tellement adoré ce personnage et le style de l'auteur rend parfaitement justice au scénario même si je suis un peu déçue de Spoiler(cliquez pour révéler) ne pas vraiment savoir ce qui se passe à la fin et ce qui arrive aux personnages.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par louille 2018-01-05T11:28:35+01:00
Argent

« Corniche Kennedy » se distingue par son écriture à vif, crue, sans pause, qui prend aux tripes. Cette écriture est une grande force du livre : exaltée, à nu, elle nous entraine sans temps morts, sans relâche dans un rythme sans fin.

Ce style haletant nous emmène dans un monde d’adolescents qui défient la mort et celui d’un commissaire qui traque le mal. Le vocabulaire choisi par l’auteur est sans fioritures, ni pompeux, presque vulgaire parfois « un putain de cloaque et belle à frémir » ce sont les personnages qui parlent. Ainsi, Maylis de Kérangal n’utilise aucun guillemet, aucun tiret pour indiquer les dialogues, ce qui accélère le rythme. « Eddy rigole, quand je saute, j’hallucine, je me disloque, je deviens gigantesque, puis il regarde au loin et ajoute, s’enfoncer là dedans, j’aime ça. »

Elle fixe les détails, cristallise les émotions, comme un afflux de sentiments que l’on aurait oublié de passer à travers un filtre.

Elle met brillamment en scène deux mondes qui s’affrontent, celui des adolescents qui se croient invincibles, et celui d’Opéra, le monde des adultes qui tentent de les contrôler. On éprouve avec eux l’adrénaline du saut lors du « Just do it » ou du « Face à face » avec la mort, l’auteur réussit à nous faire ressentir la liberté qu’ils éprouvent, affranchis pendant quelques instants de la voix maternelle qui met en garde : « on détourne la joue du baiser maternel, on crache dans la soupe, on déserte la maison. »

Va-t-il leur arriver quelque chose ? Lors de ces ultimes plongeons dans la nuit, on sent presque le drame arriver. Et on a le cœur qui bat même si on ne parvient pas totalement à s’identifier à eux. Le pari de Maylis de Kérangal est de nous faire aimer des antihéros, des « p’tits cons » d’adolescents. Pari réussi car elle sait nous les rendre attachants ces gamins qui viennent d’un milieu difficile, avec un père qui cogne et une mère qui se tait, avec leur part d’ombre et leur vocabulaire de charretier. Et Sylvestre Opéra, commissaire atypique pour lequel on éprouve de l’empathie dans sa solitude, jeté corps et âme dans son travail et qui rentre chez lui sans personne pour l’accueillir. On a envie de canaliser sa rage et sa souffrance, et c’est aussi là la force de ce livre.

Spoiler(cliquez pour révéler)Bien que certains pourraient trouver la fin abrupte, elle ouvre au contraire vers tous les possibles. Si Eddy et Suzanne avaient sauté comme les deux héroïnes Thelma et Louise, au bord du précipice, coincées par la police, on aurait plongé dans un monde pessimiste, sans ouverture. Et lorsque le commissaire leur crie « Fin de partie les gosses », c’est aussi la fin des conneries, le moment où on entre dans l’âge adulte.

Afficher en entier

Date de sortie

Corniche Kennedy

  • France : 2008-08-25 - Poche (Français)

Activité récente

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 188
Commentaires 24
Extraits 9
Evaluations 58
Note globale 5.89 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode