Livres
392 352
Comms
1 375 449
Membres
283 787

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Cosmopolis ajouté par Lisy26 2016-10-09T19:30:30+02:00

Il s'assit dos au mur en regardant Torval se placer près de la porte d'entrée, d'où il avait vue sur toute la salle. L'établissement était bondé. Il entendait des mots épars en français et en somali qui émergeaient dans le bruit ambiant. Telle était la configuration de cette extrémité-là de la 47eme Rue. Des femmes sombres en robe ivoire qui marchaient dans le vent du fleuve vers le secrétariat de l'ONU. Des tours d'habitants baptisées L'Ecole et Octavia. Il y avait des bonnes d'enfants irlandaises qui poussaient des landaus dans les parcs. Et Elise bien sûr, suisse ou quelque chos,attablée en face de lui.

"De quoi allons-nous parler?" dit-elle.

Il était assis devant une assiettée de crêpes et de saucisses, et il attendait que le carré de beurre fonde et coule afin de pouvoir utiliser sa fourchette pour le mélanger au sirop figé puis regarder les marques traceés par les dents s'estomper peu à peu dans la sauce. Il se rendit compte que sa question était sérieuse.

"Il nous faut un héliport sur le toit. J'ai acheté les droits aériens mais il faut encore un accord de zonage. Tu ne veux pas manger?"

On aurait dit que ça,la nourriture, provoquait en elle un mouvement de recul.Son thé vert et son toast intacts devant elle.

"Et un stand de tir à côté des ascenseurs.

Parlons de nous.

-Toi et moi. Nous sommes là. Autant en profiter.

-Quand allons-nous faire l'amour?

-Bientôt. Je te promets, dit-elle.

-Ca fait déjà un long moment.

-Quand je travaille, vois-tu. L'énergie est précieuse.

-Quand tu écris.

-Oui.

-Oû le fait-tu? Je te cherche Elise."

Il regarda Torval remuer les lèvres à dix mètres. Il parlait dans un micro caché dans son revers. Il portait une oreillette. Son mobile accroché à sa ceinture sous sa veste était tout près de son arme à feu activée par la voix, fabrication tchèque, encore un emblème de la teneur internationale du quartier.

"Je me recroqueville quelque part. J'ai toujours fais ça.Ma mère envoyait des gens a ma recherche, dit-elle. Les bonnes et les jardiniers passaient la maison et le domaine au peigne fin. Elle pensait que j'étais soluble dans l'eau.

-J'aime beaucoup ta mère. Tu as les même seins que ta mère.

-Ses seins.

-Merveilleux tétons dressés."

Afficher en entier
Extrait de Cosmopolis ajouté par anonyme 2014-03-14T06:54:09+01:00

Un espoir et un besoin en ruine.

Afficher en entier
Extrait de Cosmopolis ajouté par anonyme 2014-03-14T06:53:58+01:00

Le blanc était vital pour l'âme du poète.

Afficher en entier
Extrait de Cosmopolis ajouté par anonyme 2014-03-14T06:53:48+01:00

Le monde est censé signifier quelque chose d'autonome. Mais rien n'est autonome. Tout entre dans autre chose.

Afficher en entier
Extrait de Cosmopolis ajouté par anonyme 2014-03-14T06:53:37+01:00

Je parle à quelqu'un et j'entends le son de ma voix à la 3ème personne remplir l'air autour de ma tête.

Afficher en entier
Extrait de Cosmopolis ajouté par anonyme 2014-03-14T06:53:15+01:00

C'étaient des scènes qui l'exaltaient habituellement, cet immense flux rapace où la volonté physique de la ville, les fièvre de l'égo, les affirmations de l'industrie, du commerce et des foules façonnent l'anecdotique dans chacun de ses moments.

Afficher en entier
Extrait de Cosmopolis ajouté par anonyme 2014-03-14T06:52:59+01:00

Mais le phénomène de la réputation est une affaire délicate. L'ascension sur un mot et la chute sur une syllabe.

Afficher en entier
Extrait de Cosmopolis ajouté par anonyme 2014-03-14T06:52:43+01:00

Le travail était d'autant plus dangereux qu'il n'était pas nouveau. Il n'y a plus de danger dans le nouveau

Afficher en entier
Extrait de Cosmopolis ajouté par anonyme 2014-03-14T06:52:33+01:00

Qu'y avait il à dire? C'était une question de silences, pas de mots.

Afficher en entier
Extrait de Cosmopolis ajouté par anonyme 2014-03-14T06:52:22+01:00

Dans le parc de l'autre côté de la rue, il y avait des tonnelles en ferronnerie stylisée et des fontaines en fonte avec des pièces de monnaie irisées éparpillées au fond. Un homme vêtu en femme promenait plusieurs chiens élégants.

Afficher en entier