Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Coucourouza : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
Aurora Teagarden, Tome 6 : Crime et baby-sitting Aurora Teagarden, Tome 6 : Crime et baby-sitting
Charlaine Harris   
J'ai plutôt apprécié ce livre, surtout pour son intrigue.
Le suspens est bien construit : tout au long du livre, l'auteur nous donne suffisamment d'indices pour que la fin ne soit pas incohérente, mais pas assez pour nous permettre de découvrir le coupable. L'auteur parvient même à nous égarer sur de fausses pistes, avant de nous dévoiler la vérité.
Le point faible de ce livre, à mon avis, c'est l'héroïne qui passe une bonne partie du livre à être de mauvaise humeur. A cause de cela, j'ai eu du mal à me plonger vraiment dans le livre.
Lundi mélancolie : Le jour où les enfants disparaissent Lundi mélancolie : Le jour où les enfants disparaissent
Nicci French   
Un bon roman policier, qui réussit à garder le suspens jusqu'à la fin. Une fin particulièrement réussie qui donne envie de lire la suite...

J'ai particulièrement aimé les personnages, et surtout les personnages secondaires. L'auteur a réussi à donner vie aux personnages, à donner les détails qui nous permettent de les imaginer.

L'un des points faibles de ce livre, à mon avis, c'est le choix de l'auteur de donner différents points de vue. C'est toujours intéressant (et angoissant) dans un polar d'avoir le point de vue du coupable, mais là, on avait le point de vue du coupable, de l'enfant enlevé, de la psy, de la police... Ces changements trop fréquents de points de vue rendaient la lecture décousue.
Circuit mortel Circuit mortel
Kathy Reichs   
Une bonne intrigue, un bon suspens, je n'ai commencé à deviner qui était le coupable qu'à la fin du livre.

C'était le premier livre de la série que je lisais (sans doute pas le dernier), et j'ai bien accroché au style de l'auteur qui mélange adroitement plusieurs intrigues : une enquête sur un corps retrouvé, la disparition de 2 jeunes une quinzaine d'années plus tôt, et l'évolution du personnage principal dans sa vie personnelle.

J'ai juste eu un peu de mal avec certains passages trop techniques, notamment une description d'un poison qui me donnait l'impression de lire un article de wikipedia, mais dans l'ensemble, une lecture très sympa.
Le Pensionnat de Mlle Géraldine, Tome 3 : Jupons et Poisons Le Pensionnat de Mlle Géraldine, Tome 3 : Jupons et Poisons
Gail Carriger   
Je viens de finir le tome 3, et je veux la suite !

Cette série s'améliore à chaque livre, Sophronia grandit, et est confrontée à de nouveaux problèmes, y compris des problèmes de coeur.

Elle comprend dans ce livre que ses relations avec les garçons sont plus complexes qu'elle ne le pensait, qu'elle ne peut pas continuer à jouer avec eux comme elle le faisait jusque là sans conséquence. Soap et Felix prennent plus d'importance dans ce livre, et Sophronia doit faire face à ses sentiments.

Une fois de plus, j'ai beaucoup aimé retrouver les liens avec la série du protectorat de l'ombrelle, ce tome nous présente une autre version des événements qui ont poussé Lord Maccon à quitter son clan en Ecosse. Dans le Protectorat de l'Ombrelle, j'avais peu apprécié le personnage de Sidheag ; dans ce tome, elle se révèle extrêmement attachante et touchante.
Le Pensionnat de Mlle Géraldine, Tome 2 : Corsets & Complots Le Pensionnat de Mlle Géraldine, Tome 2 : Corsets & Complots
Gail Carriger   
J'ai beaucoup aimé ce 2e tome, peut être plus que le précédent.
J'y ai retrouvé l'humour, les personnages et l'univers particulier qui m'avait plu dans le tome précédent et dans la série du protectorat de l'ombrelle.
Dans ce tome, Sophronia grandit, en apprend un peu plus sur son école, et sur les personnes qui se cachent derrière, et fait face à ses premiers cas de conscience.
Ce livre est parfait pour un bon moment de détente sans prise de tête.
Le Pensionnat de Mlle Géraldine, Tome 1 : Étiquette & Espionnage Le Pensionnat de Mlle Géraldine, Tome 1 : Étiquette & Espionnage
Gail Carriger   
C'est la première fois que je lisais du Steampunk et mon avis est assez mitigé...
J'ai été attirée par la couverture et le résumé me paraissait pas mal pour découvrir un nouveau genre mais là où je n'ai pas été assez regardante c'est sur l'âge de l'héroïne en effet elle a 14 ans et le livre correspond parfaitement à cette tranche d'âge ^^
Je pense que avec 10ans en moins je l'aurais vraiment apprécié !
Mais la j'ai eu du mal à le finir et j'ai survolé les 50 dernières pages mais l'histoire en elle même est bien construite et l'univers bien décrit ...

par meliaa
Le Mystère de la chambre jaune Le Mystère de la chambre jaune
Gaston Leroux   
L'un des points forts de ce livre est le suspens, qui dure jusqu'à la fin. L'auteur réussit à nous donner suffisamment d'indices pour que la solution ne paraisse pas totalement incohérente, mais sans pour autant nous permettre de trouver le coupable avant le héros.

En revanche, j'ai moins apprécié la narration. Le narrateur semble avoir pour seul but de nous faire partager son admiration pour Rouletabille, sans avoir de réelle personnalité.
Jane Eyre Jane Eyre
Charlotte Brontë   
Au final, j'ai plutôt bien aimé ce livre, mais j'avoue que j'ai eu du mal à accrocher.

Bien sûr, toute la partie avant l'arrivée à Thornfield Hall est nécessaire pour comprendre le caractère de Jane, mais je n'ai pas du tout apprécié cette partie. Les personnages m'ont paru caricaturaux : l'auteur avait besoin de montrer que Jane était une pauvre orpheline maltraitée par tous lorsqu'elle vivait chez sa tante, donc tous les personnages l'entourant s'en prenaient à elle, et n'avaient pas d'autre intérêt, et une personnalité se réduisant à quelques adjectifs.

J'ai aussi été gênée par la façon dont est traitée la petite Adèle. Comme Jane, il s'agit d'une orpheline, mais là où Jane a le rôle de martyre, et attire la compassion de l'auteur (et donc du lecteur), il m'a semblé qu'Adèle n'avait le droit qu'au mépris, parce qu'elle est "superficielle". Elle est déracinée, emmenée dans un pays étranger parmi des gens qu'elle ne connaît pas et ne comprend pas, la seule personne qu'elle connaît est un homme qui ne souhaite pas la voir et la considère comme un fardeau. Et pourtant, l'auteur ne montre pas la même compassion pour Adèle que pour Jane, au contraire, j'ai trouvé qu'elle était présentée comme superficielle, s'intéressant uniquement à la toilette, et donc sans intérêt, ne méritant pas la compassion de l'auteur, tout au plus de la pitié.

J'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur a retranscris l'atmosphère à Thornfield : pesante, malgré les moments plus joyeux, on sent le danger qui guette Jane, d'autant plus effrayant que l'on ne sait pas vraiment de quoi (ou de qui) il s'agit.

Les échanges entre Jane et Rochester traduisent bien l'évolution de leur relation et de leurs sentiments. On ressent les doutes de Jane concernant la place qu'elle occupe à Thornfield Hall, auprès de Rochester, sa souffrance lorsqu'elle se force à ignorer ses sentiments.

Au final, une lecture assez mitigée : un début qui ne m'a pas plu, mais au fil de la lecture, je me suis attachée au personnage de Jane et je n'ai pas pu arrêter ce livre avant de savoir si elle aurait enfin droit au bonheur ou non.
Casa del amor Casa del amor
Jean Failler   
J'ai plutôt bien aimé ce livre, sans être totalement emballée.

L'intrigue me paraissait au début assez simpliste, mais un retournement de situation à la fin fait renaître le suspens.

L'écriture se lit bien, ce qui fait que j'ai enchaîné les pages sans m'en rendre compte. Il y avait juste un peu trop de dialogues à mon goût, pas toujours utiles.

Le principal attrait du livre : l'île de Noirmoutier. On sent que l'auteur connaît et aime cet endroit, il nous fait partager son attrait pour cette île et nous donne envie d'y aller.
Meurtres en Soutane, Tome 11 Meurtres en Soutane, Tome 11
P.D. James   
L'intrigue est bien construite, l'auteur réussit à nous égarer sur de fausses pistes tout en nous donnant les éléments nécessaires pour que la révélation finale ne semble pas tomber de nulle part

Point négatif : trop de personnages dès le début du roman, j'ai eu un peu de mal à m'y retrouver, à comprendre qui est qui.

Bref, c'était un bon polar qui fait passer un moment agréable, qui n'a rien de vraiment inoubliable, mais je lirai avec plaisir d'autres romans du même auteur.
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3