Livres
482 018
Membres
468 405

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Coup de foudre en plein vol



Description ajoutée par letty85 2015-09-19T21:23:51+02:00

Résumé

Fanny n’en revient pas. Ce bel homme séduisant aperçu quelques jours plus tôt au volant d’une sublime décapotable rouge n’est autre que son nouveau patron ! Elle qui pensait que ce genre de choses n’arrivait que dans les romans à l’eau de rose… Mais Eliott Endrieu est tout ce qu’il y a de plus réel et ne se contente pas d’être très sexy. Car le nouveau patron de la compagnie aérienne Air Provence fourmille d’idées innovantes et se montre très attentif à ses employés. Il les accompagne dans leurs missions, leur pose des questions. Enfin, « ses employés », c’est plutôt « une employée » qu’il suit de près, elle en l'occurrence. Non, elle doit se faire des idées ; pourquoi un homme aussi beau, riche et sympathique qu’Eliott Endrieu s’intéresserait-il à elle ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 64 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par NAAMASTE 2015-10-21T15:54:08+02:00

Parti de Rome, le bus arrivait à présent à proximité de Florence, berceau de la Renaissance italienne et cité des puissants Médicis.

L’après‑ midi touchait à sa fin et le soleil déclinait lentement, baignant d’une douce lumière sépia les paysages enchanteurs de la Toscane qui défilaient sous les yeux charmés de Fanny.

Tous ces villages aux toits rouges, nichés au cœur de vallées aux courbes presque féminines, ces rangées de vignes, sur les coteaux, succédant aux haies de cyprès, l’émerveillaient…

Cependant, ces merveilles semblaient totalement échapper à ses collègues d’Air Provence, petite compagnie aérienne qui assurait la liaison entre Nice et Rome. Ils avaient rencontré leurs homo‑ logues italiens le temps d’un week‑ end. À présent, ils étaient sur le chemin du retour direction la frontière française.

Baptiste, l’un des stewards, vint s’asseoir sur l’accoudoir, à

côté d’elle.

– J’ai toujours aimé l’Italie, dit‑ il avec un sourire enjôleur, recoiffant machinalement ses cheveux blonds. Je trouve ce pays tellement romantique. Pas toi ?

Fanny tourna la tête et darda sur lui un regard hautain, espérant le décourager de poursuivre.

– Oh oui ! C’est terriblement romantique ! s’exclama Julie, s’immisçant dans la conversation.

Baptiste l’ignora et se leva pour rejoindre les autres stewards, au fond du bus. Julie profita de son départ pour prendre sa place sur l’accoudoir. C’était une blonde sculpturale au visage harmonieux, qui aurait pu être mannequin si elle n’avait pas mesuré

un mètre soixante. Et ses chaussures aux talons vertigineux n’y changeaient rien.

– Tu es dure avec lui, Fanny ! Il est dingue de toi et toi, tu le rejettes comme une vieille chaussette.

– Je n’apprécie pas du tout ce type d’homme.

– Tu es vraiment difficile ! Toutes les filles d’Air Provence paieraient cher pour un compliment de lui !

– Pas moi.

– Je comprends mieux pourquoi tu es toujours célibataire à

vingt‑ huit ans !

Le visage de Fanny se crispa imperceptiblement.

– Tu connais le dicton  : « Mieux vaut être seule que mal accompagnée », dit‑ elle d’une voix qu’elle espérait enjouée.

– Mal accompagnée avec Baptiste ? Il paraît qu’au lit, c’est un super coup.

– Julie ! Je ne veux pas savoir si tes informations sont fondées ou non. Ni comment tu les as obtenues !

– Il s’agit juste de rumeurs. Tu es peut‑ être la fille la plus belle et la plus intelligente que je connaisse, tu as besoin d’amour.

Comme nous toutes.

– S’il n’y a que ça… J’adopterai un chien.

– Pas la peine : Baptiste bave déjà rien qu’en regardant ton ombre !

Fanny éclata de rire. Un rire cristallin et mélodieux.

– N’insiste pas, Julie. Je ne veux pas d’un homme comme lui dans ma vie.

La discussion était close. Elle s’adossa contre son siège et laissa son regard errer par la fenêtre. Le minibus s’était arrêté au feu, et une élégante voiture rouge s’arrêta juste à son niveau, attirant l’attention de Fanny. C’était un coupé sport au châssis très bas.

Sa ligne originale avait quelque chose de rétro. Plaquant son front contre la vitre, elle détailla le petit bolide. La peinture vermeille accrochait les derniers feux du soleil. La capote baissée et les lignes sportives de la carrosserie invitaient aux longues balades cheveux au vent.

Soudain, le conducteur tourna la tête vers elle. Avec ses mâchoires carrées et son nez droit, il avait la beauté intemporelle de ces statues en marbre qu’elle avait vues dans les musées, à

Rome. Ses yeux étaient dissimulés derrière des lunettes de soleil.

Une monture indémodable de style aviateur. Derrière ses verres miroir, il semblait la dévisager. Ses lèvres fines et sensuelles s’étirèrent en un sourire éblouissant et elle eut l’impression d’être traversée par une décharge électrique. Son cœur s’affola. Elle se trouva incapable de détourner le regard. Elle ne pouvait ni expliquer ni contrôler l’attirance subite qu’elle éprouvait pour ce parfait inconnu.

– Eh, les filles ! cria Julie. Venez voir ce que nous avons sous nos fenêtres !

Elle désigna le conducteur de la voiture de sport. Toutes se ras‑ semblèrent devant les vitres et ce fut un concert d’exclamations :

– Waouh ! Comme il est beau !

– Trop craquant !

Alertés par cette effervescence, les hommes ne furent pas en reste.

– Eh, les mecs ! Venez voir…

– Une Alfa Romeo 8C Spider !

– Ça, c’est de la bagnole ! Quatre cent cinquante chevaux sous le capot et six rapports avec commande au volant…

Les commentaires fusaient, sans que le chauffeur du bolide ne se départe de son séduisant sourire.

– Vous êtes ridicules ! les interrompit Baptiste. À croire que vous n’avez jamais vu un de ces frimeurs d’Italiens.

– Jamais un qui soit aussi beau, rétorqua Julie, en roulant des yeux extatiques.

– Ni dans une voiture aussi…

– Aussi chère ? suggéra un bagagiste.

– Ce n’est qu’un m’as‑ tu‑ vu, cracha Baptiste.

– Il me faudrait tout de même dix ans de salaire pour m’acheter une bagnole pareille, rétorqua l’un des stewards.

– Reprenez vos places, dit encore Baptiste, qui ne cachait plus sa mauvaise humeur. Vous allez faire chavirer le bus.

Toute à sa contemplation, Fanny n’avait pas pris part à

l’échange. Les cris et les rires de ses collègues ne l’atteignaient pas. Le monde extérieur lui était soudain devenu indifférent, son attention entièrement focalisée sur le conducteur de l’Alfa Spider. Elle était persuadée que, derrière ses lunettes, il n’avait d’yeux que pour elle. Une sensation étrange la saisit au creux de l’estomac. Un sentiment inconnu et si puissant qu’il l’effraya.

Le feu passa enfin au vert. Le bel Italien lui adressa alors un dernier sourire ravageur et démarra dans un vrombissement de moteur. Fanny tendit le cou, espérant ne pas le perdre de vue.

Mais le bus, beaucoup trop lent, fut rapidement dépassé.

– Ça, c’est de la voiture, soupira un bagagiste.

– Ça, c’est du mec, répondit en écho une hôtesse.

L’équipe partit dans un grand éclat de rire et cette singulière rencontre alimenta leurs conversations jusqu’au soir. Fanny, quant à elle, ne desserra pas les dents durant le reste du trajet.

Ni l’humour de Julie, ni les efforts de séduction de Baptiste ne la déridèrent. Elle était toujours sous le charme de cet inconnu.

Ce ne fut qu’une fois chez elle, à Nice, dans son petit appar‑ tement donnant sur la promenade des Anglais, que Fanny réalisa combien son attitude était dénuée de sens. Comment pouvait‑ elle

être à ce point troublée par un homme qu’elle avait simplement entrevu ? Pourtant, l’image de son visage nimbé par la lumière du soleil couchant persistait dans son esprit, et chaque fois qu’elle en

évoquait le souvenir, un long frisson s’emparait d’elle. Son corps réagissait de façon incontrôlée et incontrôlable. Qui était‑ il ? Un jeune prétentieux paradant avec sa décapotable, comme l’avait suggéré Baptiste ? Elle ne le saurait probablement jamais. Et puis, à bien y réfléchir, elle n’était même pas certaine que leurs regards s’étaient réellement croisés. Elle s’était laissé emporter par son imagination, et il ne resterait de lui qu’une vision furtive.

Un fantasme.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Carine-68 2019-12-01T11:03:50+01:00
Or

Nous allons rencontrer dans ce roman Fanny et Eliot. Fanny est hôtesse au sol dans une compagnie aérienne « air Provence », faisant la liaison entre Nice et Rome. Lors d’un weekend, elle et ces collègues ont rencontré leur homologues Italiens. Et ce sera lors du trajet de retour, qu’ils effectuent en bus qu’elle croisera pour la 1 ère fois le regard pourtant caché d’un bel apollon conduisant un véhicule rouge. Bizarrement elle ne pourra effacer l’interaction qu’elle a ressentie entre cet inconnu et elle, de ces pensées. D’où mon interrogation sur le titre / coup de foudre en plein vol, pour moi c’est bien au sol qu’il a eu lieu

Quelle fut donc sa surprise d’apprendre, lors d’une réunion du personnel , parcqu’elle le reconnait au premier regard, que cet inconnu qui se nomme Eliot sera son nouveau patron.

J’ai apprécié le personnage d’Elliot, il est riche, sûr de lui mais pourtant tellement accessible, attentionné, franc.

La princesse de Sibérie n’est pas en reste, on ressent que derrière la carapace qu’elle se donne, elle est pleine d’humilité, sensible et franche.

Entre Baptiste (que je déteste), son amitié avec Julie (que j’adore) et cette attirance réciproque que ressentent Eliot et Fanny cette histoire ne peut que vous plaire.

Pourtant même si L’histoire en elle-même m’a séduite, à mon gout elle n’est pas assez approfondis…Elle aurait mérité plus ; Pourtant tous les éléments essentiels sont présent et c’est ce qui en fait une belle histoire mais j’ai le ressentis d’avoir survolé la personnalité de chaque personnage. La lumière sur la vie passée de Fanny est présente mais qu’en est-il pour celle d’Eliot ; en fait on n’en sait trop rien …..

Je découvre aujourd’hui la plume de Caroline est oui elle vaut le coup de s’y pencher. Mais Caroline peut faire plus…..Elle a su réellement m’attirer et oui je vais découvrir d’autre de ses romans mais, bien plus, oui j’en attends bien plus d’elle. Alors en attendant mes ressentis sur ces prochain écrits (et en voyant la liste de ses romans je me dis « oups je suis à la ramasse !!! ») je vous invite a faire de même, à découvrir Caroline.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par eprinali 2017-05-03T21:43:42+02:00
Lu aussi

J'ai eu du mal avec notre Princesse de Sibérie. Et oui en deux temps trois mouvements, Eliott arrive à la faire céder. Le pire moment c'est quand elle l'utilise à l'opéra. En fait lui à un véritable coup de coeur mais elle, elle hésite, se sert de lui, cède, et on oublie bien vite avec la scène de fin (avant épilogue) que nous avions affaire à une princesse de Sibérie.

Mention spéciale à Julie. Par contre l'autre stalker, grr quel boulet!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Arendelle 2017-03-31T20:04:56+02:00
Argent

J'ai beaucoup aimé ce livre. Une fois embarquée (sans vouloir faire de mauvais jeu de mot), je n'ai pas pu le lâcher avant de l'avoir fini (commencé sur les 22h30/23h, achevé vers 2h00 du matin en somme). J'en veux plus!!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par celine015 2016-11-03T07:17:25+01:00
Bronze

C'est un peu bizarre à expliquer mais c'est trop long et trop court en même temps... Trop long car j'ai trouvé quelques longueurs par moment, on rame un peu, ça tourne en rond.... et puis trop court car vers la fin, pas assez de page et tout s'accélère et va beaucoup mais alors beaucoup trop vite et cela aurait du coup mériter quelques pages de plus avec plus de détails...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FloppyCorse 2016-09-23T22:22:10+02:00
Or

Cela faisait un moment que je voulais lire ce roman et je regrette de ne pas l'avoir fait plus tout.

Caroline Costa a sublimé sa romance par sa plume fluide et poétique...

Les personnages sont très attachants et bien décrits... On a l'impression de les connaitre car certains passages sont centrés sur les personnages secondaires également.

Fanny m'a beaucoup touché car elle est tellement blessée qu'elle s'interdit de vivre, surtout à son jeune âge.

Elliot est un patron qui a l'air de se chercher comme nouvel acquéreur de la compagnie aérienne Air Provence... C'est justement Fanny qui va l'aider dans sa tache ce qui va renforcer son attirance pour elle lol

Mais Elliott arrivera-t'il a faire fondre la glace qui entoure le coeur de la Princesse de Sibérie???

Fanny arrivera-t'elle à tourner la page de son passé et réapprendre à faire confiance à un homme?

Pour cela il faut que vous lisiez absolument ce roman qui est un coup de coeur pour moi...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elina62 2016-08-28T17:37:27+02:00
Or

Prêt à décoller ????

Nous faisons ici connaissance avec Fanny, hôtesse de l'air dans une petite compagnie d'aviation de la côte d'Azur, et Eliott, beau gosse, charmeur, sur de lui.

Seras t'il faire fondre la princesse de Sibérie

Une très belle histoire dont on ne lève le nez qu'une fois terminée

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MissCroqBook 2016-08-19T14:48:50+02:00
Argent

Découverte de l’auteure avec ce premier roman paru aux éditions Harlequin. Et une belle découverte. Une écriture simple, une lecture aisée, des personnages attachants, une histoire originale. Bref tous les ingrédients pour une jolie romance.

Jeune femme de 28 ans, Fanny travaille pour la compagnie Air Provence. Hôtesse au sol, elle prend son travail très à cœur et ne laisse que peu de place dans sa vie pour autre chose. Malgré la distance qu’elle met entre elle et ses collègues, qui lui a notamment valu le chaleureux surnom de « Princesse de Sibérie », Fanny est très appréciée par eux. Et peut-être même un peu trop par Baptiste, le steward qui ne cesse de la draguer et qu’elle essaie tant bien que mal de repousser. Ebranlée par un divorce douloureux, Fanny essaie de se reconstruire comme elle peut et son travail lui permet de trouver l’équilibre nécessaire pour y parvenir. Toutefois, cet équilibre précaire va se retrouver chambouler quand lors d’une escale à Rome, elle va avoir un coup de foudre pour un homme croisé au hasard.

Quelle surprise pour Fanny de découvrir quelques temps plus tard que cet homme n’est autre que le nouveau patron de la compagnie Air Provence, Eliott Endrieu. Troublée par la beauté et le sex-appeal d’Eliot, Fanny va éprouver quelques difficultés à conserver tout son professionnalisme face à lui. Beaucoup plus sûr de lui, Eliot ne va pas hésiter à tout mettre en œuvre pour faire fondre la « Princesse de Sibérie ». Fanny restera-t-elle de marbre face à Eliot ? Ou Eliot réussira-t-il à séduire la belle ?

De Nice à Rome, en passant par Barcelone, on suit les aventures de Fanny et Eliot. Leur relation d’abord strictement professionnelle va peu à peu basculer vers quelque chose de plus intime. L’alternance de point de vue entre les deux héros permet de mieux appréhender leur ressenti et l’évolution de leurs sentiments. Je trouve toujours appréciable d’avoir la vision de chacun. Cela permet au lecteur de s’attacher davantage aux personnages en en apprenant notamment plus sur leurs passés. On appréhende ainsi mieux leurs réactions face à certaines situations.

Comme pour tous les livres de format court, la fin est trop rapide. Les sentiments qui trainent à être développés au début sont très vite exacerbés et la conclusion est expresse. On passe du début d’une relation heureuse, à une séparation houleuse pour finir par un mariage et un bonheur éternel en seulement quelques pages. C’est dommage ! Mais je pense que c’est le format du livre qui veut ça.

Une jolie romance, très agréable à lire et qui m’a donné envie de poursuivre ma découverte de l’auteure.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marion68150 2016-06-13T15:45:52+02:00
Bronze

Depuis longtemps je voulais lire ce livre et finalement, je suis déçue. L'histoire se passe très vite, même trop vite. Les deux personnages se connaissent depuis peu, ils s'embrassent quelques fois, couchent une fois ensemble et ça y est c'est l'amour fou. Fanny oublie toutes ses peurs, le fait de s'engager et de se remarier ne lui pose plus de problèmes. Ce changement est brutal et il manque beaucoup de chapitres selon moi, tout c'est pas réaliste.

De plus j'aurai bien aimé voit ce qui se ce passé si Eliot rencontrait Marc, l'ex mari de Fanny. C'est une histoire sympa à lire mais il ne faut pas s'attendre à un grand roman avec plein d'intrigues. Il aurait fallu creuser du côté de Baptiste, que cela prenne plus d'importance et là il y aurait eu plus d'actions! Eliot et Fanny se disputent, il la vire, le lendemain tout est déjà réglé et on n'en parle plus.... Pas réaliste!

Bref je suis déçue, j'avais porté beaucoup d'espoirs et finalement ce n'est pas top..

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Marineaddict 2016-04-05T21:39:05+02:00
Lu aussi

Loin d'avoir été emballée par cette romance.

J'ai d'ailleurs traîné un peu en longueur pour le terminer.

Loin d'être un coup de cœur je n'ai pas non plus détesté.

C'est l'histoire de Fanny qui travaille dans un aéroport qui est brisé par son récent divorce. La boîte ou elle travaille est racheté par un charmant et jeune patron.

S'en suit alors leur histoire d'amour.

Je ne pense pas que ce livre me marquera très longtemps...

Je ne le conseille pas forcément je n'y ai pas trouvé un grand intérêt.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Skipere 2016-04-02T14:48:21+02:00
Lu aussi

Une belle romance qui aurait mérité plus de profondeur. Le sujet est éculé : l'employée qui tombe amoureuse de son patron. On se demande ce que fait Eliott, il semble se chercher en tant que patron, on dirait plutôt que c'est Fanny la patronne vu comment elle gère les crises et ses collègues... Dommage l'écriture est toujours aussi fluide mais ce manque de profondeur et de positionnement a un peu gâché ma lecture.

Afficher en entier

Date de sortie

Coup de foudre en plein vol

  • France : 2015-10-09 (Français)

Activité récente

mrmval l'ajoute dans sa biblio or
2019-01-12T19:41:05+01:00

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 64
Commentaires 21
Extraits 1
Evaluations 17
Note globale 6.35 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode