Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
718 249
Membres
1 030 432

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Coup de gigot : et autres histoires à faire peur



Description ajoutée par Soudy 2012-08-06T15:33:46+02:00

Résumé

Qui pourrait croire que derrière cette paisible ménagère, si tendre et si attentionnée avec son mari, se cache une terrible meurtrière ? Et cette logeuse débordante d'amabilité et de gentillesse, comment ne pas lui faire confiance ? Mais attention ! Les apparences sont parfois trompeuses... Voici quatre histoires à l'humour plutôt macabre dont la lecture vous fera frémir ! Rires et grincements de dents... Roald Dahl est un maître incontesté dans l'art du suspense et du frisson. Emotions assurées !

Afficher en entier

Classement en biblio - 873 lecteurs

extrait

Dans ses rideaux tirés, la chambre était chaude et propre. Les deux lampes éclairaient deux fauteuils qui se faisaient face et dont l'un était vide. Sur le buffet, il y avait deux grands verres, du whisky, de l'eau gazeuse et un seau plein de cubes de glace. Mary

Maloney attendait le retour de son mari. Elle regardait souvent la pendule, mais elle le faisait sans anxiété. Uniquement pour le plaisir de voir approcher la minute de son arrivée. Son visage souriait. Chacun de ses gestes paraissait plein de sérénité. Penchée sur son ouvrage, elle était d'un calme étonnant. Son teint – car c'était le sixième mois de sa grossesse – était devenu merveilleusement transparent, les lèvres étaient douces et les yeux au regard placide semblaient plus grands et plus sombres que jamais. A cinq heures moins cinq, elle se mit à écouter plus attentivement et, au bout de quelques instants, exactement comme tous les jours, elle entendit le bruit des roues sur le gravier. La porte de la voiture claqua, les pas résonnèrent sous la fenêtre, la clef tourna dans la serrure. Elle posa son ouvrage, se leva et alla au devant de lui pour l'embrasser.

– Bonjour, chéri, dit-elle.

– Bonjour, répondit-il.

Elle lui prit son pardessus et le rangea. Puis elle passa dans la chambre et prépara les whiskys, un fort pour lui, un faible pour elle même. De retour dans son fauteuil, elle se remit à coudre tandis que lui, dans l'autre fauteuil, tenait son verre à deux mains, le secouant en faisant tinter les petits cubes de glace contre la paroi.

Pour elle, c'était toujours un moment heureux de la journée. Elle savait qu'il n'aimait pas beaucoup parler avant d'avoir fini son premier verre. Elle-même se contentait de rester tranquille, se réjouissant de sa compagnie après les longues heures de solitude.

La présence de cet homme était pour elle comme un bain de soleil. Elle aimait par-dessus tout sa mâle chaleur, sa façon nonchalante de se tenir sur sa chaise, sa façon de pousser une porte, de traverser une pièce à grands pas. Elle aimait sentir se poser sur elle son regard grave et lointain, elle aimait la courbe amusante de sa bouche et surtout cette façon de ne pas se plaindre de sa fatigue, de demeurer silencieux, le verre à la main.

– Fatigué, chéri ?

– Oui, dit-il. Je suis fatigué.

Puis il fit une chose inhabituelle. Il leva son verre à moitié plein et avala tout le contenu. Elle ne l'épiait pas réellement, mais le bruit des cubes de glace retombant au fond du verre vide retint son attention. Au bout de quelques secondes, il se leva pour aller se verser un autre whisky.

– Ne bouge pas, j'y vais ! s'écria-t-elle en sautant sur ses pieds.

– Rassieds-toi, dit-il.

Lorsqu'il revint, elle remarqua que son second whisky était couleur d'ambre foncé.

– Chéri, veux-tu que j'aille chercher tes pantoufles ?

– Non.

Il se mit à siroter son whisky. Le liquide était si fortement alcoolisé qu'elle put y voir monter les petites bulles huileuses.

– C'est tout de même scandaleux, dit-elle, qu'un policier de ton rang soit obligé de rester debout toute la journée.

Comme il ne répondait pas, elle baissa la tête et se remit à coudre. Mais chaque fois qu'il buvait une gorgée, elle entendait le tintement des cubes de glace contre la paroi du verre.

– Chéri, dit-elle, veux-tu un peu de fromage ? Je n'ai pas préparé de dîner puisque c'est jeudi.

– Non, dit-il.

– Si tu es trop fatigué pour dîner dehors, reprit-elle, il n'est pas trop tard. Il y a de la viande dans le réfrigérateur. Tu pourrais manger ici même, sans quitter ton fauteuil.

Ses yeux attendirent une réponse, un sourire, un petit signe quelconque, mais il demeura inflexible.

– De toute façon, dit-elle, je vais commencer par t'apporter du fromage et des gâteaux secs.

– Je n'y tiens pas, dit-il.

Elle s'agita dans son fauteuil, ses grands yeux toujours posés sur lui.

– Mais tu dois dîner. Je peux tout préparer ici. Je serai très contente de le faire. Nous pourrions manger du rôti d'agneau. Ou du porc. Ce que tu voudras. Tout est dans le réfrigérateur.

– N'y pense plus, dit-il.

– Mais chéri, il faut que tu manges ! Je vais préparer le dîner et puis tu mangeras ou tu ne mangeras pas, ce sera comme tu voudras.

Elle se leva et posa son ouvrage sur la table, près de la lampe.

– Assieds-toi, dit-il. J'en ai pour une minute. Assieds-toi.

C'est alors seulement qu'elle commença à s'inquiéter.

– Assieds-toi, répéta-t-il. Elle se laissa retomber lentement dans son fauteuil, ses grands yeux étonnés toujours fixés sur lui. Il avait fini son second whisky et regardait le fond de son verre vide en fronçant les sourcils.

– Écoute, dit-il. J'ai quelque chose à te dire.

– Quoi donc, chéri ? Qu'y a-t-il ?

A présent, il se tenait absolument immobile, la tête penchée en avant. La lampe éclairait la partie supérieure de son visage, laissant la bouche et le menton dans l'ombre. Elle remarqua le frémissement d'un petit muscle, près du coin de son œil gauche.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

J'avoue avoir été un tout petit peu déçue par ma lecture... La nouvelle "Le coup de gigot" est un peu une madeleine de Proust pour moi, un texte que je me souviens avoir lu au collège, et qui m'avais profondément marquée par son ironie, sa chute et son écriture. Encore aujourd'hui, dix ans plus tard, je me souvenais particulièrement bien de l'histoire. Donc quand je suis tombée sur le recueil dont elle provient, je me suis jetée dedans tout de suite !

Et pourtant... je pense que c'est un bon recueil pour les enfants, les ados qui ne sont pas encore habitués aux ficelles d'écriture de l'horreur ou de la peur. Mais à lire ou relire à 20 ans, on se retrouve face à des nouvelles en demi-teinte... Sincèrement, j'ai aimé les trois premières. Coup de gigot est aussi bonne que dans mon souvenir, la seconde apportait une touche de comédie et la troisième de mystère... Mais c'est avec la dernière nouvelle que mon choix s'est arrêté sur ma liste de bronze plutôt qu'argent. Je la trouve trop longue, trop froide, et qui en fait trop dans la description d'une horreur plus médicale, plus organique, et m'a donc à la fois mise mal à l'aise (un bon point pour elle) et fortement ennuyée.

Afficher en entier
Or

Je ne connaissais Roald Dahl que par ses livres jeunesses. Je dois avouer avoir adoré retrouver sa plume avec une destination de lecture beaucoup plus adulte. Ces histoires sont à la fois délectables et effroyables !

Afficher en entier
Bronze

Comme d'habitude les livres de Roald Dahl sont un vrai régal ! J'ai vraiment eu la chair de poule en lisant ces nouvelles.

Afficher en entier
Lu aussi

Assez amusant et à la fois terrifiant, une histoire qui se lit facilement ^^

Afficher en entier
Or

Roald des scénarios qui font peur ! Assez étrange ! Une bonne maîtrise de l implicite.

Afficher en entier
Bronze

Ce n'est pas mon livre préféré de R.Dahl, lorsque je l'ai lu la première fois j'ai eu du mal à le comprendre, mais maintenant j'apprécie le relire régulièrement. Il reste fort sympathique.

Afficher en entier
Lu aussi

J'ai passé plutôt un bon moment avec ce recueil que j'ai lu en V.O (Anglais).

J'ai toujours un peu de mal avec les nouvelles que je trouves souvent trop courtes et inégales... Et ça n'a pas loupé.

Bien que j'ai beaucoup apprécié la plume de Roald Dahl, 2 des 4 nouvelles ne m'ont pas convaincues voir un peu ennuyée.

Je recommande tout de même ce livre ne serait-ce que pour la plume très agréable de Roald Dahl !

Afficher en entier
Argent

Ce livre est glauque et drôle en même temps !!! Mais il est tellement bien écrit !

Parfois je ne comprend pas la fin de certaines nouvelles, à ne pas lire trop jeune car on risque de ne pas apprécier et parfois de ne pas comprendre...

Afficher en entier
Lu aussi

Une lecture qui me laisse un peu sur ma fin. Je ne sais pas comment réagir, j'ai apprécié comme lecture, mais cela reste assez bizarre à mon goût. Les nouvelles sont aussi perturbante les unes que les autres.

Afficher en entier
Or

Encore une histoire que j'ai écouté et réécouté en bocle

Afficher en entier

Date de sortie

Coup de gigot : et autres histoires à faire peur

  • France : 2007-08-23 - Poche (Français)

Activité récente

abadie l'ajoute dans sa biblio or
2024-04-16T20:42:08+02:00
rouge le place en liste or
2022-12-28T22:59:27+01:00

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 873
Commentaires 133
extraits 1
Evaluations 199
Note globale 7.42 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode