Livres
483 573
Membres
471 087

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Coup de gigot : et autres histoires à faire peur



Description ajoutée par Soudy 2012-08-06T15:33:46+02:00

Résumé

Qui pourrait croire que derrière cette paisible ménagère, si tendre et si attentionnée avec son mari, se cache une terrible meurtrière ? Et cette logeuse débordante d'amabilité et de gentillesse, comment ne pas lui faire confiance ? Mais attention ! Les apparences sont parfois trompeuses... Voici quatre histoires à l'humour plutôt macabre dont la lecture vous fera frémir ! Rires et grincements de dents... Roald Dahl est un maître incontesté dans l'art du suspense et du frisson. Emotions assurées !

Afficher en entier

Classement en biblio - 772 lecteurs

Extrait

Dans ses rideaux tirés, la chambre était chaude et propre. Les deux lampes éclairaient deux fauteuils qui se faisaient face et dont l'un était vide. Sur le buffet, il y avait deux grands verres, du whisky, de l'eau gazeuse et un seau plein de cubes de glace. Mary

Maloney attendait le retour de son mari. Elle regardait souvent la pendule, mais elle le faisait sans anxiété. Uniquement pour le plaisir de voir approcher la minute de son arrivée. Son visage souriait. Chacun de ses gestes paraissait plein de sérénité. Penchée sur son ouvrage, elle était d'un calme étonnant. Son teint – car c'était le sixième mois de sa grossesse – était devenu merveilleusement transparent, les lèvres étaient douces et les yeux au regard placide semblaient plus grands et plus sombres que jamais. A cinq heures moins cinq, elle se mit à écouter plus attentivement et, au bout de quelques instants, exactement comme tous les jours, elle entendit le bruit des roues sur le gravier. La porte de la voiture claqua, les pas résonnèrent sous la fenêtre, la clef tourna dans la serrure. Elle posa son ouvrage, se leva et alla au devant de lui pour l'embrasser.

– Bonjour, chéri, dit-elle.

– Bonjour, répondit-il.

Elle lui prit son pardessus et le rangea. Puis elle passa dans la chambre et prépara les whiskys, un fort pour lui, un faible pour elle même. De retour dans son fauteuil, elle se remit à coudre tandis que lui, dans l'autre fauteuil, tenait son verre à deux mains, le secouant en faisant tinter les petits cubes de glace contre la paroi.

Pour elle, c'était toujours un moment heureux de la journée. Elle savait qu'il n'aimait pas beaucoup parler avant d'avoir fini son premier verre. Elle-même se contentait de rester tranquille, se réjouissant de sa compagnie après les longues heures de solitude.

La présence de cet homme était pour elle comme un bain de soleil. Elle aimait par-dessus tout sa mâle chaleur, sa façon nonchalante de se tenir sur sa chaise, sa façon de pousser une porte, de traverser une pièce à grands pas. Elle aimait sentir se poser sur elle son regard grave et lointain, elle aimait la courbe amusante de sa bouche et surtout cette façon de ne pas se plaindre de sa fatigue, de demeurer silencieux, le verre à la main.

– Fatigué, chéri ?

– Oui, dit-il. Je suis fatigué.

Puis il fit une chose inhabituelle. Il leva son verre à moitié plein et avala tout le contenu. Elle ne l'épiait pas réellement, mais le bruit des cubes de glace retombant au fond du verre vide retint son attention. Au bout de quelques secondes, il se leva pour aller se verser un autre whisky.

– Ne bouge pas, j'y vais ! s'écria-t-elle en sautant sur ses pieds.

– Rassieds-toi, dit-il.

Lorsqu'il revint, elle remarqua que son second whisky était couleur d'ambre foncé.

– Chéri, veux-tu que j'aille chercher tes pantoufles ?

– Non.

Il se mit à siroter son whisky. Le liquide était si fortement alcoolisé qu'elle put y voir monter les petites bulles huileuses.

– C'est tout de même scandaleux, dit-elle, qu'un policier de ton rang soit obligé de rester debout toute la journée.

Comme il ne répondait pas, elle baissa la tête et se remit à coudre. Mais chaque fois qu'il buvait une gorgée, elle entendait le tintement des cubes de glace contre la paroi du verre.

– Chéri, dit-elle, veux-tu un peu de fromage ? Je n'ai pas préparé de dîner puisque c'est jeudi.

– Non, dit-il.

– Si tu es trop fatigué pour dîner dehors, reprit-elle, il n'est pas trop tard. Il y a de la viande dans le réfrigérateur. Tu pourrais manger ici même, sans quitter ton fauteuil.

Ses yeux attendirent une réponse, un sourire, un petit signe quelconque, mais il demeura inflexible.

– De toute façon, dit-elle, je vais commencer par t'apporter du fromage et des gâteaux secs.

– Je n'y tiens pas, dit-il.

Elle s'agita dans son fauteuil, ses grands yeux toujours posés sur lui.

– Mais tu dois dîner. Je peux tout préparer ici. Je serai très contente de le faire. Nous pourrions manger du rôti d'agneau. Ou du porc. Ce que tu voudras. Tout est dans le réfrigérateur.

– N'y pense plus, dit-il.

– Mais chéri, il faut que tu manges ! Je vais préparer le dîner et puis tu mangeras ou tu ne mangeras pas, ce sera comme tu voudras.

Elle se leva et posa son ouvrage sur la table, près de la lampe.

– Assieds-toi, dit-il. J'en ai pour une minute. Assieds-toi.

C'est alors seulement qu'elle commença à s'inquiéter.

– Assieds-toi, répéta-t-il. Elle se laissa retomber lentement dans son fauteuil, ses grands yeux étonnés toujours fixés sur lui. Il avait fini son second whisky et regardait le fond de son verre vide en fronçant les sourcils.

– Écoute, dit-il. J'ai quelque chose à te dire.

– Quoi donc, chéri ? Qu'y a-t-il ?

A présent, il se tenait absolument immobile, la tête penchée en avant. La lampe éclairait la partie supérieure de son visage, laissant la bouche et le menton dans l'ombre. Elle remarqua le frémissement d'un petit muscle, près du coin de son œil gauche.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Une lecture qui me laisse un peu sur ma fin. Je ne sais pas comment réagir, j'ai apprécié comme lecture, mais cela reste assez bizarre à mon goût. Les nouvelles sont aussi perturbante les unes que les autres.

Afficher en entier
Argent

Encore une histoire que j'ai écouté et réécouté en bocle

Afficher en entier
Lu aussi

Des nouvelles que j’ai trouvé tour à tour percutantes et assez dérangeantes. L’auteur nous amène là où l’on ne penserait pas le trouver et je trouve cela plutôt rafraîchissant.

Afficher en entier
Bronze

De l'humour à la Roald Dahl comme on l'aime avec une petite ambiance assez sympa au final. Que demander de plus ?

Afficher en entier
Bronze

Je n'ai pas le souvenir d'avoir lu du Roald Dahl dans mon enfance, j'ai donc voulu rattraper un peu le tir et découvrir un des auteurs jeunesses britanniques les plus cités.

J'ai plutôt pris plaisir à cette lecture très simple de petites nouvelles. Des nouvelles horribles mais comme c'est pour enfant, ça ne fait pas réellement peur. J'ai particulièrement apprécié les deux premières et j'ai aimé le pouvoir de suggestion des mots dont se sert l'auteur pour faire réfléchir le lecteur.

Afficher en entier
Argent

Je di-ois confesser que je ne connaissais pas cet auteur.... pourtant très correct... Des histoires horribles mais pas vraiment effrayantes! Et puis dans les plus horribles tout est suggéré... on peut se raconter la fin que l'on veut! Même pas peur...Les histoires sont intéressantes et intrigantes. Je le recommande vivement ! Mes petits enfants n'ont pas fait de cauchemar.

Afficher en entier
Lu aussi

De très bonnes petites histoires que j'ai du lire pour mon cours de français. Assez original comme histoire ! Bon petit livre !

Afficher en entier
Lu aussi

J'ai lu ce livre au collège et je ne l'avais pas du tout apprécié. Que ce soit l'histoire, le style d'écriture ou les personnages, tout cela m'avait laissé de marbre.

Afficher en entier
Lu aussi

Ce livre est très plaisant à lire et les nouvelles toutes plus surprenantes les unes que les autres. L'écriture de Roald Dahl est vraiment très agréable avec ce mélange d'humour et de macabre très intéressant.

Afficher en entier
Lu aussi

De très bonnes nouvelles, drôle et originales.

Et Roald Dahl nous présente le crime parfait dans "Coup de Gigot" !

Afficher en entier

Date de sortie

Coup de gigot : et autres histoires à faire peur

  • France : 2007-08-23 - Poche (Français)

Activité récente

eam9 l'ajoute dans sa biblio or
2020-01-02T21:15:49+01:00
Oihana l'ajoute dans sa biblio or
2019-07-15T11:58:33+02:00

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 772
Commentaires 128
Extraits 1
Evaluations 182
Note globale 7.38 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode