Livres
461 360
Membres
417 593

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par micaroval 2016-01-14T18:31:28+01:00

-Tiens, tu sais pourquoi je suis si bon à attraper les cochons graissés?

Il souleva Caroline de terre.

-Eh bien, c'est parce que je m'entraîne constamment avec une certaine femme qui a la bougeotte!

Caroline en retrouva un peu le sourire.

-Serais -tu en train de me comparer à une truie?

-Oh , non mon chou , certes pas. Je voulais juste dire qu'à condition d'y mettre du sien , n'importe qui est capable d'empêcher que l'objet de ses désirs lui échappe.

Afficher en entier
Extrait ajouté par micaroval 2016-01-14T18:26:13+01:00

"On dit parfois qu'on ne connaît son bonheur qu'une fois qu'on l'a perdu", songea Tucker. Eh bien il venait de découvrir une autre vérité. "On ne connaît le bonheur qui manque à sa vie qu'une fois qu'on l'a trouvé "

Afficher en entier
Extrait ajouté par micaroval 2016-01-14T18:21:46+01:00

-Je t'aurai , Caroline. Tôt ou tard , nous nous enverrons en l'air comme des fous tous les deux. Je m'efforcerai simplement de te laisser le choix du moment.

Afficher en entier
Extrait ajouté par micaroval 2016-01-14T18:11:56+01:00

Il tendit la main vers le plat.Dans la manoeuvre, son corps se pressa légèrement contre celui de Caroline.

-Tu sens bon, Caro .D'une odeur qu'un homme aimerait bien trouver à son réveil.

Elle eut un sursaut instinctif qui la força à prendre une lente inspiration.

-Comme l'odeur du café ou du bacon ?

Il gloussa et se laissa aller à lui renifler le cou.

-Comme l'odeur d'une chair tendre et alanguie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par micaroval 2016-01-14T18:04:24+01:00

-Vous me rappelez un bibelot de maman, une perle prise dans un gros morceau d'ambre. Un truc adorable, mais triste aussi. La perle était toute seule là- dedans , sans aucune chance d'en sortir. Vous lui ressemblez quand vous jouez. Vous jouez toujours des airs tristes ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par laetitia90 2014-05-21T21:35:24+02:00

-Certes, mais il y a encore une chose que tu n'as pas dite. Une chose très importante.

Il ouvrit la bouche. Puis la referma. L'entêtement qu'il lisait dans le regard de Caroline l'encouragea néanmoins à opérer une nouvelle tentative.

-Je t'aime, Caroline. Seigneur...

Il lui fallut un moment pour être sûr de ne pas défaillir.

-Je t'aime, répéta-t-il.

Cette fois-là, ce fut plus facile. En fait, ce fut même agréable.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode