Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de COXPASSION : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Tara Duncan, Tome 1 : Les Sortceliers Tara Duncan, Tome 1 : Les Sortceliers
Sophie Audouin-Mamikonian   
La dodécalogie de TARA DUNCAN restera sans aucun doute un de mes meilleurs souvenir de lecture j'attends avec impatience le tome 8 !
Pour tout ceux qui ne l'ont pas encore lu je vous conseil de vous ruer chez votre libraire !
Tara Duncan reste un livre qu'il vaut mieux éviter de lire en publique car il provoque larmes et crise de rire toutes les deux lignes ! L'élément le plus merveilleux du roman est -je pense- Sophie Audouin Mamikonian l'extraordinaire talentueuse et pleine d'humour auteur de ce chef d'œuvre !
Bien qu'on ai souvent envie de lui arracher la tête étant donné la manière (et le suspense fou) dont elle termine chaque Tara Duncan !
Un livre à lire pour tout les fous du suspense et fous tout cours car il faut s'accrocher avec des nom comme "Chemnashaovirodaintrachivu" et les nuits blanches passé à lire le livre en étant totalement incapable de le lâcher, comme si la vie des héros en dépendait !
Fière d'être Taraddicte !

par Edenz
Gwendy et la boîte à boutons Gwendy et la boîte à boutons
Stephen King    Richard Chizmar   
Cela faisait bien longtemps que je ne lisais plus Stephen King, depuis "Salem" en fait, qui fut ma dernière aventure livresque avec cet auteur. Et il y a bien longtemps. La parution en septembre de "Gwendy et la boîte à boutons" est tombée à pic au bon moment pour l'introduire dans la première catégorie du challenge "the black november" tenu de main de maître par Séverine de la chaîne Youtube "Il est bien ce livre". Oui, car cette première catégorie nous contraint à lire des livres de moins de trois cents pages.



Écrit à quatre mains ce court roman ou longue nouvelle est le prologue du prochain roman de Stephen King "Elevation" paru aux États Unis le trente octobre 2018 aux éditions Scribner et dont vous pourrez lire le premier chapitre (en anglais) sur la plateforme Amazone, pour ceux qui maîtrise la lecture en VO. Quant aux autres, nous devrons attendre la parution (navrée je n'ai pas trouvé de date) de la version traduite en français.

Comme à son habitude l'auteur explore nos peurs les plus sournoises. Met ses personnages devant des dilemmes, des choix au conséquences parfois désastreuses. Nos peurs sont t'elles toujours fondées? ou est ce que notre mental élabore t'il de toutes pièces des scénarios partis de pas grand chose et aboutissants à des montagnes insurmontables, nous projetant parfois dans un état d'esprit et de craintes pas toujours réels ni fondés.

Je ne vais pas vous en dire plus, car il serait dommage d'en révéler d'avantage et de vous spoiler ce court ouvrage.

En conclusion, une bonne lecture qui a bien arrangé mes petites affaires pour le challenge. Une petite Gwendy bien attachante dans ce tourbillon psychologique où la tentation, les choix et la conscience s'entrelacent.
Le Signal Le Signal
Maxime Chattam   
Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/le-signal-de-maxime-chattam/

À la croisée entre Stranger Things et la sixième saison d’American Horror story…

Nous découvrons dans ce roman la famille Spencer alors qu’elle s’installe dans une nouvelle maison dans une petite ville bien sur isolée de tout. Bientôt des événements étranges y surviennent et de nombreuses morts mystérieuses s’accumulent…

Je dois avouer que je m’attendais à mieux. J’ai tout de même bien aimé ce roman dans sa globalité, mais le début a été quelque peu laborieux… En effet, on se retrouve face à des créatures très cliché issues de films d’horreur bien connus… Je n’en regarde que très peu, ayant toujours peur d’avoir peur, et pourtant, celles-là, je les connaissais !

Niveau personnages, je les ai globalement trouvé quelque peu creux ou issus d’une vision idéaliste. Le couple parental est parfait en tous points, aucune dispute, aucun éclat de voix. Le père, Tom est trop effacé, et sa femme Olivia est décrite depuis le début comme une louve et on dirait qu’elle ne détient que cet unique rôle jusqu’au bout… Le groupe d’adolescents de l’histoire est cependant bien développé. De véritables personnalités s’en dégagent et c’était très agréable de les suivre dans cette aventure… Cela ne va pas sans rappeler Stranger Things bien évidemment !
Il est dit dans les remerciements que la famille exposée ressemble à sa famille… Peut-être était-il trop difficile de s’écarter de cette idée et encore plus compliqué de s’auto-analyser pour faire un personnage paternel plus profond ?

Le thème de base est déjà vu et revu. Une famille dans une nouvelle maison dans un lieu isolé… on a vu plus original. C’est d’ailleurs typiquement la sixième saison d’American Horror Story ! On en est d’ailleurs pas bien loin car on retrouve ici aussi une notion d’anciens colons…

J’ai aimé le parallèle avec Salem réalisé car la ville se trouve étrangement juste à côté…

Niveau ambiance, je dirai qu’on ressent un certain suspense, oui, mais absolument pas de peur comme le laissait espérer le résumé. La menace est difficile à imaginer, même après les révélations, elle n’est pas palpable et du coup, je n’ai ressenti aucune réelle menace reproductible dans la réalité, malgré certains efforts réalisés par l’auteur… Les situations étaient souvent bien plus gores qu’autre chose et je ressentais donc bien plus de dégoût que de terreur…

Cependant, une fois la première partie passée (soit environ 300 pages…), je dois dire que j’ai été bien plus happée par l’histoire, convaincue par le dénouement et les révélations et j’ai franchement bien aimé la fin de cet ouvrage. Cette dernière était loin d’être bâclée ou trop simple ! J’ai donc ressenti un fort pouvoir addictif dans la seconde moitié du roman… même si j’ai été profondément agacée par une mort animale atroce et vraiment cruelle alors qu’elle me semblait totalement inutile. Elle n’a servi à rien dans l’histoire, les personnages ne réagissent pas davantage qu’avant, rien ne change. Je déteste vraiment les morts animales, mais je les comprends lorsqu’elles servent le récit. Ça n’est malheureusement pas le cas ici.

Enfin, je terminerai sur le fait qu’il s’agissait de mon premier roman de l’auteur et j’ose espérer être bien plus transportée par ses précédents ouvrages…

Le signal est heureusement composé d’un dénouement qui m’a vraiment convaincu. Je n’ai par contre pas du tout eu peur et je me suis surtout retrouvée plus dégoûtée par une accumulation de scènes gores, que terrifiée par l’ambiance… Je n’ai malheureusement pas ressenti les frissons tant espérés en cette semaine d’Halloween…

par Mayumi
Maudite Saint-Valentin Maudite Saint-Valentin
Cynthia Maréchal   
Le style est spécial et même si je voulais continuer pour me mettre dans l'ambiance, rien n'a faire. C'est très ennuyeux. C'est le genre de livre qui essaie de parler de la vie, des différentes situations et surtout de la vie qui fait que. Mais pour moi ce n'est pas tout, j'ai besoin de ressentir des sensations et l'envie d'aller jusqu'au bout. Or là, j'avais hâte que ça passe plus vite. La fin rose bonbon où tous les couples vont dans le meilleur des mondes est simplement bof. Bref un livre que j'ai déjà rangé au fin fond de ma bibliothèque

par BIBIDVHCL