Livres
524 418
Membres
542 690

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Matoline 2020-08-24T18:23:40+02:00

Chapitre 3 :

Nathaniel

«… Elle s’avance et attrape ses habits d’un geste vif, mouillant encore plus le sol.

— Tout va bien, ma chérie ? demande mon père sur le pas de la porte.

Elle se tourne, le visage cramoisi et moi, je me marre. Elle est à poil avec mon peignoir sur le dos et le tout dans ma chambre… Je ne dirai rien qui pourra enlever les idées mal placées que mon père a en ce moment. Hors de question de lui faire ce plaisir à elle…

— Oui, je… venais récupérer mes vêtements.

— Ici ? s’étonne-t-il.

Elle ouvre la bouche mais rien n’en sort. La pauvre, elle est en pleine crise de léthargie. Ça me tirerait une larme si j’étais sensible. Au contraire, je savoure ma petite victoire !

— Oui, répond-elle en relevant la tête. Je vais préparer le petit déjeuner.

Elle passe à côté de mon père et avant de ne plus l’avoir dans mon champ de vision, je me saisis de son string, le lève fièrement avec deux doigts et lui crie :

— Pumpkin, tu as oublié ton string !

Elle s’arrête net dans son élan et se tourne vers moi, l’œil aussi noir que l’enfer. Mon père a la bouche grande ouverte et je me régale de la mettre dans cette situation.

— Je te le laisse, tu pourras te vanter devant tes copains de l’Association des éjaculateurs précoces anonymes de ne pas avoir fini en regardant la dentelle.

Mon père met une main sur son visage, l’air désespéré et moi, je me redresse pour lui dire un truc mais elle me prend de court et disparaît au bout du couloir.

— Mais quelle connasse ! dis-je, ahuri.

— Nathaniel, s’il te plaît…

— Non mais, t’as vu ce qu’elle a dit ? Comme si j’étais…

— Vous êtes deux cas désespérés… Putain, les deux semaines vont être longues… dit-il en sortant de la chambre.

Emma, tu ne perds rien pour attendre, je vais te faire vivre l’enfer ! »

Afficher en entier
Extrait ajouté par phelie258 2020-09-30T01:18:03+02:00

Nous sommes à table et Nathaniel râle devant l'entrée.

– J’aime pas la soupe !

– C’est une Clam Chowder , pas une vulgaire soupe !

– Ce n’est pas parce qu’il y a des palourdes que ça en fait une exception…

– Tu n’es jamais satisfait, Nathaniel !

– Notre repas de mariage était mieux ! Largement mieux !

Je fronce les sourcils. Je n’en ai aucun souvenir, je me mordille la lèvre en attendant qu’il se décide à en dire un peu plus.

– On a commandé tout ce qu’il y avait au menu du room-service.

– Oh, putain… Qu’est-ce qu’on a mangé ?

– De la langouste flambée au champagne, tu ne t’en souviens pas, mais c’était vraiment trop, trop bon. Tellement meilleur que cette merde-là !

– Arrête, tout le monde va t’entendre ! dis-je tout bas. Et non, je ne m’en souviens pas…

– Tu as choisi l’entrée et moi le plat principal.

Il boit une cuillère de soupe et grimace encore. Ma main est restée en suspens et j’attends toujours qu’il me dévoile ce dont il se souvient. Parce que j’aimerais beaucoup retrouver cette partie du black-out que nous avons eu ce soir-là.

– La langouste au champagne en entrée et une côte de Black Angus avec des ignames aux petits légumes.

– Oh… dis-je en salivant.

– C’était trop bon, répond-il en posant son pouce sur ma lèvre. Vraiment trop bon, mais j’ai préféré le dessert.

Et nous revoilà partis dans un de nos échanges silencieux qui annoncent une nuit torride. Avec Nathaniel, c’est toujours pareil. Il commence les préliminaires avec des mots, des sous-entendus sans aucune honte ni gêne quelconque.

– Tu as voulu un Red Velvet Cake et moi, j’ai dévoré une Pumpkin Pie …

– Nathaniel…

– Et du champagne, beaucoup de champagne.

– Je n’ai rien payé !

– Moi non plus ! On a tout mis sur le compte de la chambre.

– Oh, mon Dieu, Nathaniel, ça a dû coûter un bras et un rein.

Il sourit et finit sa soupe. Son air est triomphant et j’attends comme le messie qu’il parle enfin pour me dévoiler son secret.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Matoline 2020-08-24T18:23:56+02:00

Chapitre 3 :

Emma

«…

— Oh, ma tête…

J’écarquille les yeux, pousse un cri et couvre ma bouche de mes mains.

Non, non, non, non, non, noooooon !!!

Peut-être que si je ferme très fort les paupières, tout ça n’aura jamais existé.

— Pumkin ? Putain, on… Nooooooonnn !!!

— Je ne suis pas là, ce n’est pas moi, ce n’est pas toi… J’ai besoin d’un cachet. Je veux sortir d’ici.

Je l’entends respirer profondément et décide de le regarder afin d’affronter la réalité. J’attrape le drap qui est retombé et le remonte jusqu’à mon menton. Il se retourne et se met sur le dos, me laissant le loisir de découvrir qu’il n’a pas de troisième testicule…

— Nathaniel, couvre-toi !

— Oh, merde ! crie-t-il en posant un oreiller sur son… intimité. Tu crois qu’on a… ?

— Non, je ne pense pas, réponds-je en mentant.

Il hausse un sourcil et descend son regard sur le drap que je maintiens fermement contre moi.

— Pumpkin, est-ce qu’il te reste des vêtements ?

— Je n’ai pas envie de te répondre, dis-je en regardant le plafond.

— Et merde ! Mais comment c’est possible ?

— Je ne sais pas, je ne me souviens de rien…

— Ouais, alors si tu te souviens pas de moi dans ton lit, c’est qu’on n’a pas baisé !

J’expulse tout l’air que contenaient mes poumons et secoue la tête. Ça fait une minute qu’il me parle et j’ai déjà envie de le buter.

— T’es sérieux ? Tu crois réellement que c’est le moment de faire ressortir ton côté macho ? Ton ego ?

— Est-ce que tu as mal ?

— Mal ? Où ça ?

Il fait naître un sourire carnassier sur ses lèvres ; je pique un fard lorsque ses yeux descendent encore plus au sud. Il est en train de parler de ma… de mon intimité. Je me reprends immédiatement, sors du lit avec le drap enroulé autour de moi et claque des doigts devant son visage.

— C’est ici que ça se passe ! Espèce de…

— Emma ?

— T’es vraiment qu’un petit con, t’es tout le temps obligé de…

— Emma !!!

Mes prunelles plongent dans les siennes pendant qu’il descend du lit et s’approche lentement de moi. Mon cœur court le marathon et l’adolescente qui est quelque part dans ma petite tête a toutes les hormones en ébullition.

— Emma, depuis quand portes-tu une alliance ?

Quoi ?...»

Afficher en entier
Extrait ajouté par Laurineb94 2020-08-20T19:34:01+02:00

Mes yeux se tournent vers le seul endroit de la pièce où je n’avais pas regardé en entrant. Elle est là, debout, un verre de vin rouge à la main. Elle a changé, en mieux. Elle est encore plus jolie qu’à l’époque, ses cheveux sont longs, bouclés et noirs, ses yeux verts sont hypnotisants, ses lèvres sont peintes en rouge vif, sans compter sa tenue qui épouse ses formes et ce jean qui lui fait une longueur de jambe interminable. Dommage qu’elle n’ait pas mis de talons. Emma a perdu du poids et semble beaucoup plus sûre d’elle que lorsque nous étions ados. Je vais me régaler de la chercher un peu pendant mon séjour.

– Oh, Pumpkin1, t’es tellement insignifiante que je ne t’avais même pas remarquée !

– Nathaniel ! me gronde mon père.

– Quoi ? Allez, Pumpkin, viens me faire un câlinou d’amour ! Je sais que tu en crèves d’envie !

Elle se pince les lèvres, l’air décontenancé et pose son verre sur la table. De là, je vois qu’elle bouillonne. Elle ne peut rien dire parce qu’il y a papa et elle sait qu’il ne supporte pas quand on se chamaille. Elle a trop de respect envers mes parents, elle ne dira ou ne fera rien s’ils sont près de nous. J’ouvre en grand mes bras et avance rapidement vers elle, qui se crispe. Ça me fait marrer ! Une fois près d’elle, je l’entoure et la serre le plus fort possible contre moi.

– Tu me fais mal, abruti ! dit-elle en hachant chaque mot.

– Tu aimes ça, hein, Pumpkin ! réponds-je en humant le parfum que dégagent ses cheveux.

Cette odeur de monoï m’a toujours plu et chaque fois que je le pouvais, je respirais cette fragrance comme un camé en manque de drogue. Attention, n’allez pas croire que je suis amoureux d’Emma ou que j’ai développé un quelconque sentiment envers elle, mais cette odeur est la meilleure de toutes. Celle-là et celle des gâteaux de crabe de sa mère.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode