Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Crazygirly : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Le Costume du mort Le Costume du mort
Joe Hill   
Etant un grand fan de stephen king, je me suis tout de suite interesse au premier roman de son fils, Joe Hill. Je ne m'attendais pas a un roman pareil.

Chaque page qui tourne nous donnent envie de continuer, l'action est omnipresente, la fin n'est pas du tout prévisible et étonne même ! Les personnages sont très attachant. Etant fan de rock/métal, je dois dire que le cote référence musical du livre m'a bien plus.

Joe Hill a une grande carrière devant lui !
Je le suivrais pour son prochain roman.

A lire !

par odin062
L'Enfant des cimetières L'Enfant des cimetières
Sire Cédric   
Ce thriller gothique est génial. Le style d'écriture est particulier, mais très vite, on se laisse emporté par la plume talentueuse de l'auteur et on se prend dans l'histoire, si bien qu'on n'arrive plus à lâcher le livre.
L'horreur, les émotions, tout y est décrit de façon hypnotisante. Le suspens y est très présent et parfois même à la limite du supportable !
J'ai beaucoup aimé le principe de l'histoire, qui découle d'une histoire qui à l'origine n'est rien de plus qu'une légende urbaine !


par Fantasyae
La farce de maître Pathelin suivi de la farce du cuvier La farce de maître Pathelin suivi de la farce du cuvier
Anonyme   
Cette lecture m'a été conseillé par ma prof de français en 5ème et je n'avais plus trop de souvenirs de ce livre. Alors, j'ai décidé de relire ce livre. Je comprends pourquoi, elle m'a fortement conseillé et m'a même prêté son livre. En effet, écrit par un anonyme, ce livre date du Moyen-Age. De plus, il est très original car il s'agit de farces, ce qui est pas méga connu dans le théâtre. Ainsi, j'ai trouvé ma lecture intéressante car elle m'a permis de montrer l'évolution de notre langue, le théâtre du Moyen-Age qui n'était que des farces en général. Enfin, il est intéressant sur les sujets abordés car par exemple La farce du maître Pathelin me fait penser au Corbeau et au Renard de Jean de La Fontaine dont il y a une référence d'ailleurs où le sujet est qu'un berneur se fera berner quoiqu'il arrive, il récolte ce qu'il a semé. Et pour la farce du cuvier, le sujet est les rapports conjugaux, on peut dire que le sujet de l'égalité hommes et femmes existait déjà à ces temps-là.
Pour conclure, des farces très courtes mais originales par son contexte, son temps et très intéressantes pour ses sujets, ses morales...
Le Mythe de Cthulhu Le Mythe de Cthulhu
Howard Phillips Lovecraft   
Perso, j'ai adoré. J'aime cette représentation de cauchemars. Lovecraft nous ramène à l'enfant appeuré que nous étions.

Qui plus est, ces nouvelles sont datés des années 20/ 30. Or si aujourd'hui nous avons l'habitude de l'horreur affichée par les médias, si nous voyons quotidiennement ou presque des monstres qui ne nous font plus peur; imaginez l'esprit du lecteur de l'époque, qui n'est pas noyé dans nos images. Alors on comprend l'horreur exprimée par Lovecraft, reçue par les lecteurs.
Je pense que pour saisir la portée terrifique du Mythe de Chtulhu, il faut simplement oublier que nous avons déjà vu plus de monstres que notre esprit puisse en créer, recevoir ce récit comme un lecteur des années 20.
Je l'ai fait, et franchement, je l'avoue j'ai eu peur de ces monstres, comme un enfant qui a peur du monstre sous son lit.

par Keagan
Chroniques des vampires, Tome 1 : Entretien avec un vampire Chroniques des vampires, Tome 1 : Entretien avec un vampire
Anne Rice   
un livre à dévorer tout cru!! le premier que j'ai lu sur les vampires! je le conseille vivement.

par Bella57
Le Secret de Crickley Hall Le Secret de Crickley Hall
James Herbert   
Il n'y a pas à dire, James Herbert est le maître du roman d'horreur. C'est bien la première fois, qu'un roman basé sur une maison hantée, me tient autant en haleine et me fasse autant frissonner.
Frissonner, je devrais plutôt dire m'est autant effrayé !
C'est là que je me suis rendue compte, que mon idée de lire ce roman en pleine nuit, n'était pas forcément l'idée du siècle.

Mais même si je reconnais le talent de cet auteur, je ne peux pas dire que ce soit un coup de coeur.
Plusieurs choses m'ont dérangé au cours de ma lecture.
La première étant les descriptions interminables tout au long de l'intrigue. Je comprends bien que l'auteur doive décrire Crikley hall en détail pour que le côté effrayant ressorte, là pas de souci mais TOUT, absolument tout est décrit en long et en large. Comme la fois où la famille va dans une épicerie. Il ne faut pas moins de 10 pages pour décrire ce que contient l'épicerie et les étagères de celle-ci. Long, trop long. J'avoue avoir sauté des paragraphes inutiles.
L'auteur aurait pu raccourcir ce gros pavé, d'au moins 200 pages.

Les personnages quant à eux, ne sont pas très intéressants. Eve est terriblement égoïste et son mari Gabe, lui est plutôt en retrait par rapport à l'histoire. Disons que je me suis plus inquiétée pour Chester, le chien, que pour la famille en elle-même.

Pour ce qui est de l'intrigue, je l'ai trouvé originale et crédible mais certaines scènes m'ont choqué par leur cruauté et leur violence. Peut-être suis-je trop sensible mais je n'ai pas aimé le côté noir et malsain de l'histoire.

En résumé, je dirai que l'histoire faut le coup d'être lu pour son côté effrayant, très travaillé mais qu'il ne faut pas non plus s'attendre à lire un roman extraordinaire.

par Avalon
Les Évangiles écarlates Les Évangiles écarlates
Clive Barker   
Dans ce roman horrifique on aborde tout d’abord un prologue qui nous met tout de suite dans le bain (de sang) et donne le ton sur le reste du récit. Du gore du gore et du gore, lors de l’intro je me suis vraiment demandé si j’allai continuer ma lecture tellement les scènes sont trash.
(Je précise que c’est mon premier Clive Barker mise à part là BD de Secret Show et le film Cabale que j’ai vu il y a des années.)
J’ai tout de même poursuivis par fierté de ne pas abandonner mon livre si vite.
C’est ce qu’il fallait évidemment faire, continuer !

L’aventure commence réellement après le prologue, nous suivons Harry D’Amour un détective mi alcoolique mi étrange qui fait des enquêtes souvent proche de l'illégalité et également proche des sciences occultes, il s’y connaît en démons et fantômes et son cercle d’amis n’est que du même type.

Alors effectivement même lors du reste du bouquin c’est violent, cruel et gore mais on s’y fait tellement l’aventure qui se profile est excitante et sans temps morts.
Harry sera accompagné d’un groupe de 3 amis (un couple Homo et une belle nana au caractère de cochon) pour aller sauver une amie de longue date, aveugle, kidnappée par Pinhead (ceux qui connaissent Cabale ou Hellraiser connaissent, c’est un prêtre de l’enfer au crâne rasé et avec des clou plantés partout sur le crâne), le voyage se fera “en enfer” et ne sera ni simple ni facile !

En plus de l’horreur, c'est une aventure rythmée, on est surpris à chaque chapitres et les personnages ont un humour noir assez intéressant, ce qui équilibre le reste et fait finalement passer la pilule du gore.

Au final j’ai apprécié, les personnages m'ont captivé et on donc réussis à me mener au bout de l’aventure sans que je ne me rende compte de mon avancée dans le livre.
Bien évidemment les âmes sensibles au sang et autres profusions de tortures passeront leur chemin ainsi que les plus jeunes d’entre nous, pour les autres allez sans regrets c’est assez captivant au final et surtout très original.

Voir la chronique sur mon blog :
http://unbouquinsinonrien.blogspot.fr/2016/10/les-evangiles-ecarlates-clive-barker.html

par Maks
Peter Pan Peter Pan
James Matthew Barrie   
On connait PETER PAN qu'après avoir lu l'ouvrage. Celui-ci regorge d'humour, de cruauté, d'insouciance. Cependant, à travers le temps, la peur, l'inconscience, l'âge adulte et l'égoïsme, l'ouvrage remet en question les adultes par le regard des enfants. Il en ressort énormément de symbole dont les plus important :
- peur de la mort omniprésente dans cet ouvrage (et dans l'esprit de l'enfant) symbolisé par le crocodile, la vie éphémère des fées ou les oublis de Peter.
- éveil de la sexualité et de la maternité (sentiments de Wendy, conflit avec la petite fée)

Le temps passe irrémédiablement et personne ne peut rien changer à cela. Peter Pan est le fantasme de l'enfance. Très bel ouvrage !

  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4