Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de crazyprophet : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Histoires fantastiques Histoires fantastiques
Steven Spielberg    Steven Bauer   
histoires Fantastique présentées par Steven Spielberg:

du suspense (Dernière mission) à la magie (Mister Magic) ; de l'humour (Mauvais poil, la grande attraction), au merveilleux (Noel 85) ; du fantastique(Vanessa) à l'humour noir (Le coup de l'étrier), sans oublier un soupçon de morale (la baby-sitter) et une imagination de tous instants : tel est le cocktail qui compose ces HISTOIRES FANTASTIQUES portées à l'écran sous l'égide du grand Steven Spielberg.

Dix nouvelles aussi efficaces qu'originales constituant une mosaîque qui nous restitue l'univers imaginaire imposé pour la plus grande joie de tous par l'immortel créateur de Duel, de E.T et des Aventuriers de l'arche perdue.

par dame
Nouvelles du Disque-Monde Nouvelles du Disque-Monde
Terry Pratchett   
Un petit recueil de nouvelles à dévorer.
Une mention spéciale pour drame de troll, qui à elle seule vaut l'achat.

par dipediou
Strate-à-gemmes Strate-à-gemmes
Terry Pratchett   
- Un Pratchett SF et non fantasy mais qui laisse entrevoir la construction du disque monde
- Un trio improbable qui marche bien
- des constructeurs de mondes qui ne peuvent s'empêcher de créer des incohérences historiques/paléontologiques pour le plaisir
- la découverte d'un monde inconnu et pas vraiment viable
- un bon moment de rigolade
- après déformation professionnelle oblige : je préfère la partie création des mondes à celle de la découverte de l'inconnu donc je reste un peu sur ma faim avec le premier thème qui était trop court

par kadeline
Le Chien de minuit Le Chien de minuit
Serge Brussolo   
Brussolo, au sommet de son art, fait preuve d'une inventivité et d'un sens du récit hors du commun. Il a réussi à créer un univers marquant dans ce petit livre de rien du tout. Un grand livre, en fait. Vous ne verrez plus Los Angeles du même œil après.

par wizbiz06
La Tyrannie de l'arc-en-ciel, Tome 1 : La Route de Haut-Safran La Tyrannie de l'arc-en-ciel, Tome 1 : La Route de Haut-Safran
Jasper Fforde   
J'ai beaucoup aimé. J'attends la suite.
C'est vraiment sympa le principe de se retrouver dans un monde où on ne voit pas toutes les couleurs, où on est défini par la couleur que l'on voit, que notre taux de perception donne plus ou moins notre niveau dans la hiérarchie du régime. Un roman que je mettrais dans le même style que 1984. Un système qui en apparence fonctionne (sur le dos des prolétaires - gris) mais qui a ses injustices, ses dérives etc.

Des situations absurdes du a des règles absurdes "aucune nouvelle cuillère ne sera fabriquer puisqu'elle n'apparait pas dans la liste des objets que le grand Munsell a défini comme autorisés" (Munsel qui fait un peu penser à un big brother / absent du récit mais tout présent dans les mœurs via les règles qu'il a mis en place plusieurs siècle avant)
Fforde peut faire penser que son récit se situe dans un futur de la terre. Ou une révolution a tout changé. Je le conseillerai bien. Si toutefois une suite est réellement prévue.

par Yukidao
Le Crime de Lord Arthur Savile Le Crime de Lord Arthur Savile
Oscar Wilde   
Histoire courte, mais bourrée d'ironie et d'humour (noir), au retournement grinçant. On retrouve tout l'esprit d'Oscar Wilde dans cette nouvelle, et surtout ce comique de l'absurde que l'on attribue généralement aux Anglais.

J'aime beaucoup cette nouvelle et je la recommande !

par ReGard
L'Île du docteur Moreau L'Île du docteur Moreau
Herbert George Wells   
C’est une affaire bien étonnante que plus d’un siècle avant notre ère, des écrivains tels que Herbert George Wells, auteur britannique prolifique à qui l’on doit notamment des classiques tels que La Guerre Des Mondes, L’Homme Invisible ou encore La Machine A Remonter Le Temps, s’intéressaient déjà aux répercussions possibles des manipulations génétiques et autres dégénérescences du même type. Cette histoire rocambolesque débute lorsque Edward Prendick, récent naufragé du Dame Altière, se voit recueillir par le dénommé Montgomery et ses difformes compagnons d’infortune. Suivant son tout nouvel ami sur une étrange île, notre héros va faire la connaissance du Docteur Moreau, incarné au cinéma par le non moins charismatique Marlon Brando. Bref, cet éminent savant, qui fût jadis radié de l’Ordre Des Médecins dans sa Grande Bretagne natale, s’adonne à d’odieuses mais sincères expériences sur des animaux, et tente avec plus ou moins de succès d’élever ces derniers au rang ultime de la perfection naturelle, celui d’êtres humains. Une fois de plus, l’utilisation de la science-fiction n’est qu’un prétexte à l’exploration des conditions humaines et sociales, et le thème si récurrent du savant fou incapable de conserver le contrôle de ses créations permet de se plonger avec enthousiasme dans un univers qui demeure encore aujourd’hui particulièrement controversé. Cette fois-ci, l’auteur anglais s’attaque effectivement aux théories Darwinistes ainsi et surtout qu’à leur application souvent douteuse (voir notamment le fameux Darwinisme Social censé justifier le rôle tenu par la haute société), mais aussi aux déviances pseudo-scientifiques alors en recrudescence à l’époque. Tout au long de ce roman, il existe un contraste important entre la recherche de perfection et d’évolution entamée par Moreau et la réalité d’un monde violent, impur, et corrompu sur lequel personne ne peut et ne doit avoir d’emprise. Voilà donc un sujet toujours d’actualité (et pas seulement en ce qui concerne les bébés clonés), qui donnera matière à réfléchir à tous ceux qui à l’instar de Wells, sont convaincus que les progrès de la science ne doivent pas autoriser l’Homme à se prendre pour le dieu qu’il ne sera jamais.
American Gods American Gods
Neil Gaiman   
Qu'advient-il des dieux lorsque la religion est remplacée par le consumérisme et les rites par la publicité ? Et s'ils ne disparaissaient pas quand les hommes cessent de croire en eux ? Dans ce livre, les dieux sont des clandestins : amener dans l'inconscient des hommes, ils se retrouvent piégés dans un nouveau monde qui ne veut plus d'eux. Victimes du melting pot. Vivant de combines, essayant de s'intégrer ou de tirer leur épingle du jeu.
Tout au long de ce road novel, Ombre et Voyageur nous emmènent jusqu'aux racines de la culture américaine et de ses contradictions, et c'est jouissif.
Le Cycle des Robots, Tome 4 : Face aux feux du soleil Le Cycle des Robots, Tome 4 : Face aux feux du soleil
Isaac Asimov   
De la série "Elijah Baley", "Face aux feux" du soleil est sans doute celui auquel j'ai le moins accroché... Que l'on ne s'y trompe pas : l'intrigue est bien construite, comme d'habitude, et le lecteur a plaisir à retrouver le détective terrien et son ami robot Daneel. Non, ce qui m'a dérangée dans ce livre, c'est plutôt l'univers solarien, la distance excessive qui s'y établit entre les êtres humains : cela nuit au charme de la rencontre, me semble-t-il... Le personnage de Gladia est de ce fait beaucoup plus intéressant dans "Les Robots de l'Aube".

Mais quoi qu'il en soit, tout fan de la série se doit d'avoir lu ce livre. Une évolution particulièrement fascinante de Solaria est proposée dans "Terre et Fondation".

Un plus pour la couverture de Caza... J'ai lu les autres bouquins de la série quand j'étais ado, mais celui-ci, j'ai hésité longtemps avant de l'acheter parce que j'avais peur de ce que penseraient les vendeurs !

par kaminari
Le Cycle des Robots, Tome 3 : Les Cavernes d'acier Le Cycle des Robots, Tome 3 : Les Cavernes d'acier
Isaac Asimov   
Un combat entre homme est machine... classique ?

Oui mais dans cet oeuvre le match se joue à celui qui résoudra l'énigme de ce meurtre en premier.

Tout ceci dans un univers riches à la Asimov, les cavernes d'acier, une fourmilière géante où les humains s'entasse, qui sont d'un côté tellement attirantes pour leur modernisme, mais à la fois tellement effrayantes.

par Deniador