Livres
505 971
Membres
513 851

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Crépuscule du tourment



Description ajoutée par x-Key 2016-05-17T15:07:29+02:00

Résumé

Nous sommes dans la zone côtière de l’Afrique subsaharienne, peut-être au Cameroun. Quatre voix de femmes, s’adressant au même homme, Dio, se succèdent pour composer les quatre parties de ce roman choral: celle de sa mère, Madame ; celle de la femme à laquelle il a tourné le dos parce qu’il l’aimait trop et mal, Amandla ; celle la femme avec laquelle il avait choisi de vivre parce qu’il ne l’aimait pas, Ixora ; celle de sa sœur, Tiki.

A partir de leur adresse à ce destinataire unique, ces femmes nous racontent leur vie et relatent parfois les mêmes épisodes d’un point de vue différent, dans une langue différente, avec un arrière-monde culturel, une personnalité et une sensibilité différentes.

Ce qu’elles ont toutes néanmoins en commun : une part amputée, un secret refoulé, une enfance douloureuse, un désir sacrifié, une ascendance inavouable… et confusément, pesant sur leurs épaules depuis la nuit des temps, le double fardeau de la colonisation et d’une féminité asservie.

Madame, épouse d’Amos Mususedi, fils du célèbre administrateur colonial Angus Mususedi, n’a pas toujours été cette patricienne corsetée dans la bienséance bourgeoise, qui désavoue le choix qu’a fait son fils de ramener au pays Ixora, jeune veuve mère de famille, et qui fera tout, absolument tout, pour que cette femme « sans généalogie », descendante d’esclaves, n’épouse pas son fils Dio.

Amandla, la première femme de la vie de Dio, qui venait elle aussi « du Nord » (l’Europe) et qui fut elle aussi en butte à l’ostracisme racial et social de Madame, est une femme sensuelle qui découvre le plaisir avec son amant Misipo, se passionne pour le vitalisme kémite et devient une activiste afrocentrique.

Ixora, Européenne née de parents caribéens, n’est pas la personne que nous a présentée Madame au premier chapitre : elle saura découvrir l’amour et la liberté dans les bras d’une femme.

Tiki n’est pas que cette jeune fille nantie élevée dans le confort et vivant en Europe : les scènes primitives de son enfance déterminent en partie la sexualité peu conventionnelle qu’elle s’est choisie…

(Source : Grasset)

Afficher en entier

Classement en biblio - 15 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par DameAmbre 2019-05-05T16:10:11+02:00

(elle) se dit que les enfants ne viennent pas au monde pour avoir des parents. Ils naissent pour vivre leur vie. Ils naissent parce qu'ils le doivent. Les parents ont l'honneur de les accompagner le long d'une partie du chemin.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Ikaty 2020-01-13T18:04:37+01:00
Lu aussi

Le début de ma découverte de la littérature africaine se fait avec ce livre " Crépuscule du tourment" de Leonora Miano.

J'y ai appris quelques notions sur les us et coutumes de ce pays, et certains de ces 4 récits étaient intéressants. Cependant il y a des passages où je n'ai pas vraiment adhéré.

Un avis mitigé du coup pour ce livre!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par TendanceChieuse 2017-11-02T19:16:13+01:00
Diamant

Quatre femmes, quatre voix et un homme qui les relie et contre lequel elles se retournent dans un sublime combat féministe empli de colère et de rancoeur pour leur reconnaissance. Un roman si violent et tellement fort à la fois !

http://tendancechieuse.com/crepuscule-du-tourment-leonora-miano/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par heleniah 2016-09-25T11:15:01+02:00
Bronze

Une couverture magnifique, une auteure camerounaise, il n’en fallait pas plus pour que je commence ce roman !

Quatre femmes prennent la parole dans ce roman : une mère, sa fille, une jeune femme épousée sans amour, une autre abandonnée. Toutes s’adressent à un homme et leurs discours, leurs pensées, sont tournées vers cet absent. Elles racontent alors leur vie, leurs relations avec lui, mais surtout leur vie de femme dans ce pays d’homme.

J’ai mal commencé avec ce roman, puisque j’ai cru que le changement de parole se faisait à chaque paragraphe comme dans le Gaudé. En fait, elles ont chacune une partie du roman dédiée. Une fois que j’ai compris ça, c’est allé mieux.

Néanmoins, je n’ai pas non plus beaucoup adhéré à l’histoire, il y avait des passages intéressants, mais je n’ai pas vraiment compris l’intérêt de s’adresser à cet homme absent puisqu’elles parlent essentiellement d’elle et rien d’autre. De plus, la sexualité est une très grande part du roman ; dans les 3 premières parties je me disais qu’elles commençaient par parler du corps, pour ensuite s’intéresser au mental. Mais la 4ème partie ne parle quasiment que de sexualité et je n’ai pas trouvé qu’elle apportait grand chose pour l’histoire en elle-même.

Bref, je n’ai pas été très emballée par ce roman, difficile à conseiller en plus, mais j’ai malgré tout appris des choses intéressantes sur la vie au Cameroun (ou presque le pays n’est pas cité directement).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Joyeux-Drille 2016-08-18T23:16:50+02:00
Lu aussi

Quatre femmes se livrent à un homme, sa mère, son ex, sa compagne, sa soeur. Au fil de leurs monologues, apparaît l'histoire complexe d'une famille, ses secrets et ses non-dits. On entrevoit aussi un parallèle entre ces femmes, en recherche de liberté, d'émancipation, et le continent africain. Léonora Miano propose un roman féministe plein de clés de lecture, mais un peu figé par le mode de narration.

http://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.fr/2016/08/la-jeunesse-de-ce-pays-et-celle-du.html

Afficher en entier

Date de sortie

Crépuscule du tourment

  • France : 2016-08-17 (Français)

Activité récente

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 15
Commentaires 4
Extraits 17
Evaluations 4
Note globale 8.25 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode