Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de CristelD : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
L'Horizon à l'envers L'Horizon à l'envers
Marc Levy   
J'ai lu beaucoup de commentaires négatifs quand au côté trop scientifique de ce roman. Et bien moi en tant que scientifique j'ai a-do-ré !
Je lis tous les romans de Marc Levy car c'est un auteur que j'aime beaucoup depuis "et si c'était vrai". Mais tous ses romans ne se valent pas et certains sont même décevants.
Mais ce dernier roman est pour moi une vraie pépite. L'imagination (pour une fois), l'émotion, l'intrigue, l'amour de la science et le grand amour..
J'ai même pleuré à la fin, ça faisait longtemps que ça ne m'était pas arrivé...

Je conseille vivement ce livre à tous ceux qui aiment un tantinet la science fiction et beaucoup les grandes histoires d'amour !

par Chasamsun
Le livre qui rendait fou d'amour Le livre qui rendait fou d'amour
Catherine Choupin   
Ce roman prouve que les livres peuvent avoir un pouvoir puissant sur les lecteurs. Ici, c'est une belle histoire d'amour mais un auteur peut faire passer d'autres messages et influencé la vie de certains par ces écrits. Un pouvoir dangereux ! Peut-être avez-vous déjà ressenti une interaction entre vous, l'auteur et les personnages du roman.
Je dois être trop terre à terre, cette histoire ne m'a pas transportée. D'autres écrits de Catherine Choupin m'ont laissé un meilleur souvenir. C'est seulement mon avis, lisez-le et vous pourrez me donner le vôtre.

Lecture numérique
Ma chronique complète : https://vie-quotidienne-de-flaure.blogspot.fr/2016/11/le-livre-qui-rendait-fou-damour-catherine-choupin.html
A la recherche de Dracula A la recherche de Dracula
Valérie Simon    Emilie Million    Maryline Guldin   
3 très bonnes histoires, j'ai adoré, on rentre très bien dans l'histoire ou les histoires. Mais un peu court, ça se finit trop vite ! :)

par Lylyth3
La Communauté du Sud, Tome 2 : Disparition à Dallas La Communauté du Sud, Tome 2 : Disparition à Dallas
Charlaine Harris   
Toujours aussi bon, on continue a découvrir les personnages dans de nouvelles intrigues :D Très bonne collection à ne pas manquer !

par Istehar
Au-delà des limbes Au-delà des limbes
Mélanie Baranger   

Merci à la Maison d'Edition Plume Blanche pour ce SP. Merci de m'avoir choisie moi pour cette chronique. Merci d'avoir eu confiance en moi.

GROS COUP DE COEUR <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3

Dans ce sublime roman j'ai appris que chacun débute sa vie avec ce qu'il possède.

C'est un début assez impressionnant. En fait, je dirais plutôt "vachement" impressionnant. Dès les premières pages je me suis mise à pleurer, je le sentais vraiment bien ce livre et j'ai eu raison. Tout le monde sait que je suis sensible et que je pleure beaucoup, mais là, c'était exceptionnel.

En plus il y avait des pompiers hypers mignons, un argument imparable qui donne envie de lire.

Un début vraiment "ouah" à lire. Vraiment extraordinaire. Il m'a fait un peu penser au roman "Si je reste" de Gayle Forman. Quand j'ai lu qu'il y avait des fantômes ma seule réaction a été : "Oh des fatôme, j'adooooooore".

Cette oeuvre est un roman engagé. L'auteure traite des attentats (sujet actuel en plus) avec son avis très négatif dessus. Je suis entièrement d'accord avec elle, c'est pour cela que ce roman m'a particulièrement touchée. Je suis contre toutes formes de violences surtout si c'est sur des personnes innocentes et pour faire entendre son avis vraiment idiot et que l'on pourrait le faire entendre autrement que de tuer des gens.

J'ai pleuré pendant les trois quarts du roman. Ouah, c'était juste Ouah. Je ne trouve pas d'adjectif car aucun ne serait assez puissant pour représenter ce que j'ai vécu. J'en souffre, j'ai mal au coeur. Je suis touchée. C'est une bombe ce livre (sans jeu de mots avec le thème). J'ai le souffle coupé et une boule dans la gorge.

D'habitude je lis de la romance car ce sont ces histoires qui, habituellement, me procurent ces émotions-là. Mais ici, c'est exactement la même chose, les mêmes sentiments, mais dans un tout autre registre d'histoire. Bouleversée, je crois que c'est le mot qui me convient le plus en ce moment, juste après l'avoir terminé.

Quand chacun s'est mis à dévoiler son histoire j'ai pleuré de plus belle. L'histoire de Melissa, celle de Nour, celle de Flora, Charles, Caroline... Elles sont toutes tellement trop tristes. J'ai pleuré encore et encore et ecnore. Je n'en pouvais plus. J'ai même dû m'arrêter de lire. Je ne pouvais plus lire un mot de plus sous peine de me noyer dans mes larmes.

Vous allez découvrir bien des façons de mourir, mais je ne pense pas que c'est tout ce que vous aller voir. Vous allez entrer dans un monde de joie et de peine, de bonheur et de douleur. Vous allez, comme moi, vous poser certainement plein de questions. Vous allez vivre avec tous ces gens et leurs histoires plus merveilleuses les unes que les autres.

Entre-temps, j'ai dormi, j'ai fais une pause dans ce roman. Et le lendemain matin quand j'ai repris, je me suis remise aussitôt à pleurer. Tous ces gens qui meurent trop tôt, c'est horrible d'avoir une famille et de la perdre, ou de perdre un proche. Tout ça, fait réfléchir énormément.

J'ai vécu en même temps que les personnages, et finalement, je n'ai pas eu envie de lire la fin (mon petit défaut que ceux qui nous suivent doivent commencer à connaître).

J'ai beaucoup réfléchi, beaucoup. Si j'étais un enfant mort, je ne partirai pas au paradis, j'attendrai mes parents et partirai quand ils seront avec moi. Et si j'étais une adulte, une jeune maman, j'attendrai mon mari et mes enfants. Mais je laisserai quand même mon mari refaire sa vie. Ce qui est normal.

Avoir ses anciens amis qui reviennent et disent des choses aussi gentilles, j'aimerai que ça m'arrive si je devais être comme Ambre. C'est tellement beau. J'aimerai que tous mes amis se souviennent de moi comme la fille qui a partagé des moments complices de sa vie avec eux. Des moments de rire et de joie.

Je sais que, comme la soeur de Flora, si la mienne venait à me quitter, je ne saurai pas quoi faire de ma vie. Cela n'aurait plus de sens sans elle.

Mais dans toutes ces leçons de vie, ses histoires de famille... il y a aussi une histoire d'amour, entre Ambre et Jérôme. Comme quoi l'amour atteint tout le monde. Mais sur ça, je ne vous en dirait pas plus.

Moi, j'ai toujours eu peur de la mort, c'est un sujet que je n'aborde jamais car j'en ai horriblement peur. Mais dans ce roman, ce thème est vraiment très bien abordé.

Pendant ce livre, j'ai eu envie de hurler, de crier, de leur venir en aide tout simplement. J'avais envie de tout recommencer le livre et de leur redonner leur vie heureuse d'avant.

Comme je l'ai dit, moi je suis plutôt romance, mais là, c'est un gros coup de coeur pour ce roman. Ce n'est même pas l'histoire d'amour qui m'a attirée vers lui, je ne sais d'ailleurs pas ce que c'est, mais ce que je peux vous dire, c'est que je l'adoooooooore.

Le soulagement final m'a libéré d'un poids qui m'opressait un peu. J'ai vraiment passé un bon moment avec ce roman, tous ces personnages, leurs histoires, leur vie, leur mort, leur moment heureux, leur moment tristes...

Je vous conseille vraiment à tous, tous tous, de lire ce roman. Sincèrement, vous n'allez rien rater, pas de perte de temps, pas de lecture inutile. Non, ce roman est vraiment LE roman à lire.

Ma note : 10/10



Passages que j'ai aimés :

{Je suis parfois considérée comme "l'extraterrestre", ou "l'intello", une étiquette que je me suis habituée à porter. Je l'entretiens, même. Je ne suis jalais, je dis bien "JAMAIS", sans un bouquin à la main ; dans le bus, dans la rue, sur les marches de l'entrée de l'immeuble, ou sur un banc à patienter. C'est comme ça, un petit plaisir de la vie}

{Je m'apelle Ambre Thomas. J'ai vingt et un ans. Je vais mourir et mon histoire commence ici }

{Des endroits stratégiques. Une heure d'affluences importante. Un attentat. Voilà comment j'en suis arrivée là ; à cause de personnes stupides, qui ont décidé de tuer des gens pour revendiquer leur façon de penser. Super. Je pense à toutes ces familles, à tous ces blessés, à tous ces morts... Qu'est-ce qui vaut tant de sacrifices ? Encore un acte de haine, réalisé par des fanatiques endoctrinés dans un idéal idiot. Je serre mes poings. Je voudrais pleurer, mais je suis incapable. }

{Personne n'est préparé à un tel choc. Nous n'imaginons pas que cela puisse un jour nous arriver. Nous observons de loin ces événements à la télévision. Nous compatissons à la douleur des gens. On est triste, parfois nous pleurons. Mais cela n'est pas comparable à la souffrance que nous éprouvons quand cela nous frappe de plein fouet : la colère, la frustration, l'incompréhension.

[...]

C'est là que nous découvrons toutes les conséquences de ce genre de drame. Là, où nous comprenons réelement les dommages qu'ils engendrent.}

{Elle ne supporte pas ce qu'elle a fait. Elle se punit d'un accident qu'elle a causé sans le vouloir.}

{C'est comme un pas vers notre retour ! Bientôt, nous serons de nouveau avec nos proches }

{Alors tu vois, ce n'est pas du tout ta faute. Il faut que tu vives pour deux à présent. Il faut que tu réussisses, que tu te battes pour rendre fière ta soeur}

{Flora, pardonne-moi... je n'ai pas réfléchi, tu me manquais tellement.. je m'en voulais trop... je voulais te rejoindre... je te promets de faire attention, de profiter comme tu l'aurai voulu. Tu peux partir tranquille... je t'aime Flora.}



Conseil : Pensez à prendre un paquet de mouchoir avant de commencer ce merveilleux roman <3 <3 <3

En savoir plus sur http://leschroniquesdestia.e-monsite.com/pages/chroniques/au-dela-des-limbes-melanie-baranger.html#AgyjWiLAfXQ8zLHt.99
Plume fantôme Plume fantôme
Isabel Wolff   
J’aime beaucoup Isabel Wolff, que j’ai d’abord connu avec ses titres chick-lit. Mais je l’apprécie encore plus dans ses romans contemporains, comme son précédent livre : « Tout ton portrait ». Ici, il s’agit encore une fois d’un roman contemporain, mais qui va nous transporter jusqu’aux prémisses de la seconde guerre mondiale.

Plume fantôme ça n’est pas seulement une histoire, c’est deux histoires qui vont se rejoindre. Celle de Jenni, une jeune femme trentenaire qui est Ghostwriter. Un beau métier qui lui permet d’écrire des livres pour diverses personnes. Elle est douée pour ce qu’elle fait. Jenni est en couple avec Rick, ils s’aiment très profondément. Malheureusement ils traversent une crise qu’ils ne savent pas comment résoudre : Rick veut des enfants, Jenni n’en veut pas.

Et puis il y a l’histoire de Klara, une vieille dame très attachante qui vit en Cornouailles. Elle aimerait écrire ses mémoires, en particulier pour conter son histoire à sa famille. Car Klara, originaire des Pays-Bas à vécu dix ans à Java. Elle est arrivée là-bas à l’âge de cinq ans environ quelques année avant la seconde guerre mondiale. Au début c’était le bonheur, le soleil, les Tropiques. Puis les Japonais sont entrés dans le conflit, et ont commencé à envahir les différentes îles du Pacifique dont Java. Klara et sa famille ont alors vécu l’enfer. Pour raconter son histoire, Klara choisira Jenni.

Si les deux histoires se croisent et s’entrecroisent, et qu’elles sont à la base complètement différentes, Jenni et Klara partagent tout de même quelque chose. Elles ont vécu toutes les deux des drames qui ont complètement bouleversé leurs existences. Si Jenni, par rapport à son métier sait écouter les autres, elle trouvera également en Klara une oreille attentive et un soutien immense.

Mais pour apaiser les fantômes qui les hantent ces deux femmes devront tout d’abord assumer leurs choix, et surtout se pardonner à elles-même.

Je suis passée à un cheveu du coup de cœur avec ce titre, déjà pour cette histoire qui n’est pas qu’une simple romance. Il y a également un gros travail de documentation de l’auteure sur une période bien méconnue de la seconde guerre mondiale. Une période atroce et pourtant si proche de nous, je me demande toujours comment l’être humain peut à ce point être « inhumain ».

Plume fantôme est sans conteste un livre à découvrir d’urgence !

Il est disponible aux Editions JC Lattès depuis mai 2015.

http://milleetunepages.com/2015/07/28/plume-fantome-disabel-wolff/