Livres
463 968
Membres
423 815

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par anonyme 2014-03-14T00:51:47+01:00

Pourquoi ne lui avait-il pas donné plus de temps ? Si quelqu’un était en mesure de comprendre qu’il était très long de construire une activité à partir de rien, c’était bien lui. Ils auraient pu résoudre leurs problèmes avec tout l’argent qu’il possédait. Un million de plus ou de moins, quelle différence ? C’était de l’argent de poche pour lui. Et ce pauvre Bernard. Lui non plus n’avait pas mérité d’être cloué au pilori de la sorte. Il travaillait tellement dur et avait vraiment toutes les chances de réussir. Si seulement il avait eu un peu plus de temps… Et d’argent.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-14T00:51:35+01:00

Miranda serra le bord de la table et ne put se résoudre à détacher les yeux du mort. Elle était encore en colère contre lui après qu’il lui eut parlé de façon si agressive, et elle dut réfréner son envie de lui balancer un coup de pied dans le tibia. Il avait osé s’en prendre à elle ! Devant tout le monde ! Pas seulement devant ses parents et son frère, mais aussi devant ses cousins, sa tante et son oncle. Ils ne l’avaient pas quittée des yeux, comme des fauves affamés prêts à se jeter sur les restes après que le chef de meute s’était servi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-14T00:51:19+01:00

J’ai l’intention de vous déshériter, sachez-le ! Tous ! Le testament est rédigé et signé, la signature est authentifiée, vous n’obtiendrez que ce que la loi m’oblige à vous donner. Un certain nombre d’organisations de bienfaisance triées sur le volet vont pouvoir remercier leur bonne étoile le jour où je casserai ma pipe, car c’est elles qui vont hériter du reste !

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-14T00:51:07+01:00

Vous faites vraiment piètre figure, tous autant que vous êtes. Vous avez vécu à mes dépens toute votre vie, profité de mon argent et attendu que les cailles tombent toutes rôties ! Et j’ai commis la bêtise de vous fournir des occasions en or, j’ai sans arrêt injecté de l’argent dans vos activités, et vous – il hocha la tête en direction de ses deux fils – je vous ai laissés diriger l’entreprise après ma retraite, parce que je désirais qu’elle reste dans la famille. Mais vous m’avez trahi, tous ! Vous avez détourné, dépensé et dilapidé ce que je vous ai donné ! Et maintenant je vous le dis : ça suffit !

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-14T00:50:58+01:00

Le vieil homme avait quelque chose d’extrêmement impressionnant. Martin connaissait bien son histoire. Il était né pauvre comme Job et, à partir de rien, il avait bâti un empire qui brassait aujourd’hui des milliards dans le monde entier. Son conte de fées était connu de la plupart des Suédois.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-14T00:50:45+01:00

Tous savaient désormais ce qui s'était déroulé pendant ces vingt-quatre heures à Valö. Il n'y avait plus rien à dire. Le silence s'était installé parmi les passagers.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-14T00:50:34+01:00

Comparé à la douleur de perdre un enfant, tout le reste paraissait si mesquin et son secret ne faisait pas exception. Sa mère lui disait toujours que les monstres éclatent à la lumière du soleil. Pour la première fois, elle eut l'impression que cette lumière éclairait son secret en le rendant insignifiant et futile.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-14T00:50:23+01:00

Sa mère lui disait toujours que les monstres éclatent à la lumière du soleil.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-14T00:50:13+01:00

Sa seules consolation avait été de savoir qu'un jour elle hériterait de l'argent de grand-père Ruben. De savoir qu'elle leur ferait un doigt d'honneur à tous et vivrait une vie de patachon sur la Côte d'Azur pour jouir de chaque jour comme s'il était le dernier. Qu'elle laisserait tomber ses foutues études et ne ferait que... vivre !

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2014-03-14T00:50:02+01:00

De temps en temps, cela l'étonnait, que quelqu'un d'aussi brillant et déterminé que lui puisse être né de parents aussi minables. Cela en disait long sur la théorie de l'inné et l'acquis.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode