Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de cyn79 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Kincaid Highland, Tome 1: Certaines l'aiment Chaud Kincaid Highland, Tome 1: Certaines l'aiment Chaud
Teresa Medeiros   
L'histoire commence bien mais ne va nul part ensuite. Le livre est trop long et les deux personnages principaux ont fini par m'énerver à la fin. C'est dommage car les dialogues sont plutôt réussis.

par sameera
Wild Cards, Tome 1 : Attirance & confusion Wild Cards, Tome 1 : Attirance & confusion
Simone Elkeles   
Après la saga des Fuentes (tome 1 : Irrésistible alchimie ; tome 2 : Irrésistible attraction ; tome 3 : Irrésistible fusion) qui fait bien évidement partie de mes préférées, je ne doute absolument pas de celle-ci, surtout après ce superbe résumé qui ressemble à Irrésistible alchimie. De plus, la couverture donne vraiment envie ! J'ai juste hâte de le dévorer, en espérant qu'il sorte rapidement !
Laisse-moi te posséder Laisse-moi te posséder
Beth Kery   
Mon avis plus étayé : Vous commencez à me connaître, et vous avez très certainement compris que je suis quelqu’un de cash. Alors je ne vais pas y aller par quatre chemins, non, je n’ai pas aimé et pour cela j’ai mes raisons. Pourtant, au départ la couverture et la quatrième avaient fait leur petit bonhomme de chemin dans mon esprit, promesse de sensualité et passion synonymes d’heureuses heures de lectures détentes et de farniente. Eh bien oui, mais non. Il ne faut pas se fier aux apparences, elles sont parfois trompeuses et ce roman est trompeur. Je m’explique : là où je pensais découvrir passion, frisson et romantisme à toute épreuve pour faire battre mon petit cœur tout mou, je ne suis sortie de ma lecture qu’avec un « bof mouais peut mieux faire ».

BOF parce que c’est du déjà-vu et revu. Une ultime adaptation littéraire du best-seller 50 nuances de Grey, une sorte de copier-coller légèrement remanié avec une belle plume cependant il faut l’admettre. Mais moi, je n’aime pas les copier-collers, j’aime bien qu’on me surprenne en reprenant un thème et en l’amenant justement à sortir des sentiers battus. Dans « Laisse-moi te posséder », ce n’est malheureusement pas le cas. Ian Noble est beau, riche et c’est un dominateur qui cache un sombre secret. Ça ne vous rappelle pas quelqu’un ? Il rencontre la belle Francesca, au style décontracté baba cool, artiste peintre. Bref, il passe avec elle un contrat pour un tableau et de fil en aiguille, ils finissent par se rouler par terre. Jusqu’ici, on ne peut pas dire qu’on soit à des années-lumière du résumé en quatrième de couverture. C’est plutôt fidèle. Oui, je le concède. Mais là où le bât blesse, c’est que j’ai eu l’impression tout le long du roman que les personnages étaient à côté du rôle. Je sais qu’on n’est pas dans un film et vous vous dites, mais qu’est-ce qu’elle raconte ? Quelque chose m’a gênée, je ne sais pas, il y a comme une ambivalence dans leur caractère, une incohérence entre ce qu’ils sont censés être et ce qu’ils sont dans le roman. Quelque chose ne fonctionne pas, ça sonne faux et creux. La vérité, c’est que Ian n’a de charismatique que le mot. Il ne m’a pas fait frissonner une seule fois et le personnage de Francesca n’est pas en reste, elle est fade comme pas possible. Je me suis vite lassée de leurs disputes et ruptures à répétitions. Tout va trop vite. On ne s’ennuie pas, loin de là, mais à force d’aller trop vite dans une sorte de course sentimentale effrénée sauce érotique, j’ai fini finalement par rester en marge du roman. Je ne me suis pas sentie impliquée dans ma lecture. Je n’ai pas eu cette envie presque irrépressible de tourner les pages coûte que coûte peu importe mon état de fatigue pour connaître la fin. Certes l’avantage, c’est que mon sommeil ne s’en est pas trouvé perturbé. En tout cas, c’est l’effet que le roman a eu sur moi. Je suis restée sur ma faim.

Le problème, c’est qu’il n’y a pas vraiment d’histoire, de rebondissements dignes de ce nom. La chute est prévisible. Ce n’est pas un défaut en soit. Beaucoup de romans sont construits sur ce moule seulement le hic ici, c’est que tout est précipité. Cependant puisque je me dois d’être juste et honnête, je ne peux dénier que le roman est bien écrit, se lit facilement et que l’érotisme est bien présent avec en prime des scènes d’une sensualité débordante, mais ça n’a pourtant pas suffi au roman pour qu’il sorte de ma liste « avis mitigé ». Pour être tout à fait honnête et un peu vulgaire, je dirais que trop de culs tuent le cul ! (Oui, j’ai osé. C’était trop tentant. Oh allez en même temps si on lit des romances érotiques on ne fait pas son effarouchée :p). En définitive, si on enlève toutes les longues scènes X (c’est mieux que le mot en c hein ?) et bien on se rend compte qu’il ne reste plus grand-chose d’autre hormis un séduisant trentenaire mania du contrôle (encore !) qui rencontre une jolie étudiante (encore !), vierge (en plus!) dont il fait sa soumise (encore !) et puis après multiples, multiples, multiples coucheries (là, ça bat le record de fifty shades soyons honnêtes, et non je n’exagère pas, lisez-le pour voir), ils finissent pas tomber amoureux (Oh my god, quelle surprise, c’est pas vrai ? Si, si ça l’est) ! Entre tout ça, il ne se passe pas grand-chose à part quelques enfantillages et une scène trop courte à Londres où Francesca découvre le secret de Ian de manière brève, trop brève à mon goût. Là où je me suis dit enfin quelque chose d’intéressant, j’ai vite été coupée dans mon regain d’intérêt. Du coup, c’est dommage parce que cela n’apporte rien au roman, je n’ai pas appris assez de choses sur Ian pour vraiment le comprendre et excuser son comportement parfois autoritaire. Ian est trop brusque, pas assez captivant, quant à la jolie Francesca qui passe de l’innocente à la soumise, et qui surtout change d’avis comme de chemises sans trop d’explications de la part de l’auteur, et ce à maintes reprises, on est plus dans un conflit intérieur mais carrément dans un dédoublement de personnalité. Même l’humour dont Beth Kery essaye de faire preuve ne passe pas, ça cloche dans la mécanique.

Bref, bilan ? Je n’ai pas adhéré. Un roman qui est trop rapide, qui se veut dans la mouvance des romances érotiques qui pullulent ces derniers temps, mais qui est pour moi une grosse déception. Je pense surtout que le récit souffre d’un manque d’originalité et d’un déséquilibre entre scènes érotiques et récit à proprement parler. L’érotisme, c’est bien, mais avec une histoire, c’est mieux ! Pour autant, en ce qui concerne l’érotisme le contrat est plus que rempli. Oui, je l’avoue parfois, j’en ai eu des vapeurs même si j’ai dû survoler certains passages trop longs. Mais ce n’est pas pour autant que je me suis laissée embarquer par l’histoire. J’ai même eu du mal à le finir et j’ai bien failli l’abandonner avant la fin. Déçue donc, mais je n’ai pas à me plaindre, car ce roman m’a été prêté par une amie ce qui a contribué à atténuer ma déception, car oui, je suis du genre à ruminer un achat déception et je l’assume ! Chacun ses défauts, ne me jetez pas la pierre ! Cela dit, « Laisse-moi te posséder » conviendra tout à fait à celles qui dans une romance érotique ne voient pas en premier le mot « romance », mais « érotique », car là mesdames, mesdemoiselles, croyez-moi vous allez être servies et même gâtées, car Beth Kery sait manier le sujet, rien à redire là-dessus. Pour autant, je n’en démords pas, c’est dommage que la romance ait été reléguée au second plan. Il ne manquait qu’un petit quelque chose pour que le tout soit plus addictif.

http://lecture-mania.eklablog.com/laisse-moi-te-posseder-beth-kery-a98993041

par Manou-
Les Nouveaux Royaumes Invisibles, L'Appel des Oubliés, Tome 1 : L'Héritier Oublié Les Nouveaux Royaumes Invisibles, L'Appel des Oubliés, Tome 1 : L'Héritier Oublié
Julie Kagawa   
Ah, quel super roman !

Je ne vous dis pas le bien immense que ça m’a fait de retrouver le monde incroyable de la Faérie et de ses personnages, ainsi que la sublime plume de Julie Kagawa ! Je pensais ne jamais les revoir, alors y replonger, ça a été fantastique, sans compter que ce Spin-Off est juste excellent, bourré d’action, de romance, d’humour, de drame et de révélations ! Décidément, l’auteur ne cessera jamais de nous surprendre avec ses fées !

Ethan Chase, le petit frère de Meghan Chase, est désormais adolescent et à conserver la faculté de voir les fées. Ce qui a fait de sa vie un enfer et la rendue distant, amer et bagarreur. Sans compter qu’il ressasse sa colère vis-à-vis de sa soeur Meghan qui l’a abandonné. Mais soudain, d’étranges fées se mettent à kidnapper les fées Exilés de la Faérie ainsi que les demi-sang, dont Todd, l’ami d’Ethan. Pour le retrouver, Ethan devra faire face à sa soeur et aux royaumes terribles des fées, et il entraînera avec lui Kenzie, la jolie fille du lycée…

J’ai beaucoup appréciée Ethan et Kenzie. Ethan à un fort caractère et je comprend entièrement sa colère envers Meghan et sa haine des fées et de Ash, bien qu’il m’ait un peu agacée avec ça. Kenzie est drôle, vivante, déterminée et pétillante, je l’ai beaucoup appréciée. On retrouve Meghan, Ash et Puck, bien qu’ils ne soit plus les personnages principaux, loin de là, ça m’a quand même fait un bien fou de les revoir, j’ai trouvée Meghan changée, c’est une vraie reine maintenant. Autre personnage important, c’est Keirran, le fils de Meghan et Ash, qui bien que je l’ai appréciée, m’a quelquefois agacé, surtout vers la fin.

Sinon, Julie Kagawa nous sort une nouvelle intrigue et une nouvelle espèce de fée, l’idée est très original et plausible, j’ai beaucoup appréciée l’idée, on retrouve quelques anciens tels que Grimalkin, Rasoir où Leanansidhe, et ça fait du bien, ce livre est à lire obligatoirement par tous les fans de la série Les Royaumes Invisibles. Attention cependant ! Si certains Spin-Off peuvent se lire sans avoir lu la série d’origine, ce n’est pas le cas de L’Appel des Oubliés. C’est une suite à la série d’origine, et j’ai adorée les retrouver, l’histoire est toujours aussi prenante, géniale et haletante, un vrai petit régal !

Il me tarde de lire le tome 2 !

Anita Blake, Tome 1 : Plaisirs coupables Anita Blake, Tome 1 : Plaisirs coupables
Laurell K. Hamilton   
Quand on se plonge dans les aventures d'Anita on n'en sort plus ! Un livre qui vous entraine et vous rend nostalgique de la période "Buffy" même si Anita tient largement la comparaison !

par lily
De mon sang, Tome 1 : De mon sang De mon sang, Tome 1 : De mon sang
Amanda Hocking   
J'ai adoooré ce livre. Même si, au début, j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de ressemblances avec Twilight, comme les circonstances de la rencontre d'Alice et Jack, qui me rappelait particulièrement un passage de Fascination. Même si l'on sait où l'auteur veut en venir, on reste surpris par les découvertes, et surtout les circonstances de ces découvertes.
Ce tome reste génial, car il mêle beaucoup d'émotions.
J'ai trouvé Jack un peu trop puéril par moments, mais ce personnage est tout de même attachant.
Hâte de connaître la suite !!

par lina69
Damnés, HS : Amours damnées Damnés, HS : Amours damnées
Lauren Kate   
http://wandering-world.skyrock.com/3070870853-Fallen-In-Love.html

Fallen In Love est une vraie bouffée d'air frais, un petit plaisir à découvrir aussi vite que possible si vous lisez en VO et que vous aimez la saga Fallen ( Damnés ) de Lauren Kate. Ce petit recueil de quatre histoires d'amour qui finissent plus ou moins bien nous permet de souffler complètement entre deux lectures. Quel bonheur !
Nous retrouvons dans chaque histoire les personnages que nous connaissons déjà, à savoir pour la première partie Miles et Shelby, pour la seconde Roland, pour la troisième Arriane, et pour la dernière Daniel et Luce. En commençant ce livre, je me suis rendu compte qu'ils m'avaient tous énormément manqué ! En les retrouvant, j'ai éprouvé un grand sentiment de satisfaction. Ils sont toujours aussi adorables, eux-mêmes, attachants... C'est comme voir à nouveau des amis de longue date !
Les différentes histoires qui nous sont exposées sont vraiment très, très, belles. Celle de Miles et Shelby est juste... Ouaw ! Une magnifique romance que tout le monde rêve de vivre ! Leur lien est presque tangible, bien qu'eux deux l'ignorent. Ils sont d'excellents amis, et ils vont très vite s'apercevoir qu'ils veulent aller plus loin dans leur relation. On suit donc dans les cinquante pages de cette première partie du roman la création de leur romance. C'est mignon comme tout ! J'ai adoré !
La seconde partie se concentre sur Roland. Ici, nous avons le droit à énormément de descriptions, car il fait cavalier seul. Son histoire est beaucoup moins joyeuse. Il ressasse sans cesse son passé et ses souvenirs pour se remémorer son amour perdu. Ce récit est très touchant, très mélancolique. On en apprend beaucoup plus sur Roland, chose vraiment géniale. On lui découvre une nouvelle facette, écorchée vive, perdue, qu'il tente de cacher en temps normal. Une très belle histoire également, à la fois poignante et gorgée d'espoir pour l'avenir.
Nous arrivons ensuite à l'histoire brûlante et passionnée d'Arriane. Haaaa Arriane ! Je l'aimais déjà beaucoup, mais là je me suis mis à l'adorer ! Sa romance avec Tess est saisissante. En effet, comme son âme-sœur est un démon et qu'elle est un ange, leur idylle n'aurait jamais dû voir le jour. Sauf que cela a été le cas. Et qu'elles vont toutes deux devoir faire un choix. Le Bien ou le Mal. Dieu ou Lucifer. Cette troisième partie de Fallen In Love est aussi bien la plus enflammée que la plus douloureuse. Arriane révèle un côté d'elle-même que l'on entrapercevait seulement avec Fallen, et qui se dévoile plus ici. Sa romance va la mener à changer. Jusqu'au plus profond de son être. Une histoire sensationnelle et merveilleuse !
La dernière partie est basée sur la Saint Valentin de Luce et Daniel. La seule qu'ils aient jamais vécu. C'est très certainement mon histoire préférée. Rien qu'en retrouvant nos deux tourtereaux j'étais charmé, mais en lisant ce récit, j'ai été captivé. L'ambiance est estivale, il y a de la musique, des rires, de la joie... Bref, un cadre parfait pour un jour qui l'est tout autant. Daniel et Luce vont enfin avoir droit à un moment de répit. Les instants qu'ils passent ensemble sont puissants et poignants. L'air semble vibrer autour de nous. Leur passion est presque palpable. Du bonheur à l'état pur !
Ces quatre histoires sont magnifiques à découvrir, tout comme le cadre dans lequel elles ont lieu. En effet, nous sommes propulsés au Moyen-Âge, un univers encore inexploré pour moi dans les romans YA. J'ai adoré ! Cette époque est totalement en accord avec le recueil, et j'ai été fasciné par ce nouveau monde. On sent bien que ce livre est là pour nous détendre : le bonheur est omniprésent, tout le monde est joyeux, on s'aime, on s'embrasse... Bref, on passe de très agréables moments avec Fallen In Love.
Mais ce n'est pas tout ! L'amour qui se dégage de ce très beau livre est juste... Magique ! C'est surtout de là que me viens cette impression de "bouffée d'air frais". Il n'y a pas d'action, juste de la passion à couper le souffle. Si vous êtes un(e) grand(e) romantique, vous serez conquis(e), c'est sûr. Chaque histoire est vraiment superbe. On ne se prend pas du tout la tête, c'est doux, c'est léger, c'est gorgé d'amour. Un petit bijou pour les accros de ce sentiment.
En bref, Fallen In Love est un merveilleux petit recueil, que je conseille vivement aux lecteurs de la saga Fallen. Les protagonistes sont éblouissants, on nage dans un océan de sensations paisibles et agréables, on parvient à totalement se laisser aller en savourant chaque mot. Deux cent une pages d'ivresse et d'exaltation brutes que tout le monde doit découvrir.

par Jordan
Reste avec moi Reste avec moi
Jessica Warman   
http://wandering-world.skyrock.com/3098042225-Reste-Avec-Moi.html

Reste Avec Moi était un roman que j'attendais avec impatience de pouvoir découvrir. Les chroniques sont vraiment très bonnes à son sujet, et le thème autour duquel gravite l'ouvrage avait l'air totalement déstabilisant. A mi-chemin entre l'intrigue policière, le fantastique et la fiction réelle, ce livre a su me toucher en plein coeur, malgré quelques défauts. L'auteure a su mettre en place un univers captivant qui nous prend complètement aux tripes. Une lecture comportant quelques bémols, mais délivrant des messages poignants et une histoire fascinante.
Nous faisons ici la rencontre d'Elizabeth Valchar, dix-huit ans. Enfin, presque... Car lorsque nous débutons notre lecture, elle décède quelques heures à peine avant de devenir officiellement une adulte. Assez unique, comme découverte, n'est-ce pas ? J'ai vraiment adoré comment démarre l'intrigue : une fête, une bande d'amis soudés depuis leur plus jeune âge, un yacht, de la drogue, de l'alcool et un mort. Pourquoi, comment ? Dès les premières lignes, l'atmosphère pesante nous oppresse, et toutes les interrogations qui germent en nous nous poussent à tourner les pages avec frénésie.
Jessica Warman sait en effet comment s'y prendre pour nous rendre accros. Son roman est gorgé de mini cliffhangers, de questions qui restent sans réponse jusqu'au point final du livre, et de personnages complexes et dangereusement intrigants. Je suis véritablement tombé amoureux de son style : fluide, descriptif mais pas trop, prenant, haletant et ensorcelant. Entrez dans cet ouvrage et vous n'en ressortirez qu'une fois la dernière ligne lue ! Vraiment, tout est ultra intense et réellement accrocheur. Chaque mot nous saisit, nous force à nous remuer les méninges et nous fait basculer corps et âme dans ce fabuleux récit.
C'est au niveau des personnages que réside un de seuls défauts de Reste Avec Moi. En effet, Liz est au départ très antipathique. J'ai eu du mal à accrocher avec elle. Ses réactions sont quelques fois très dérangeantes et il y a certains moments où elle est du genre à faire "deux pas en avant, trois pas en arrière". Fort heureusement, une fois la centaine de pages dépassée, son caractère change et elle devient beaucoup plus humaine. Elle est parvenue à réellement me toucher et je suis souvent resté ébahi devant les actes courageux qu'elle va réaliser et les dures épreuves qu'elle va traverser.
Il en va de même pour ses amis qui m'ont, au début, paru superficiels au possible et encore moins attachants que Liz. Paradoxalement, ce point faible est une des clés du livre, pourtant. L'auteure fait tout pour que nous les détestions afin de renverser pleinement la situation. En effet, tout va très vite changer. Ce roman est ici pour briser les stéréotypes et les préjugés, c'est certain. Jessica Warman nous dépeint d'abord un milieu de vie qui est d'actualité, comme la discrimination entre élèves de différentes classes sociales et les moralités opposées entre riches et pauvres, et aborde également des thèmes sensibles, comme le chantage, la drogue ou encore la vengeance. J'ai adoré découvrir tous ces aspects en progressant dans ma lecture. Si vous pensez plonger au coeur d'un roman fait de paillettes et de diamants, détrompez-vous immédiatement. Ici, tout n'est que poudre aux yeux.
Liz va très vite le comprendre. Grâce à l'aide d'Alex, un lycéen tué un an avant la mort de Liz, lui-même un fantôme, elle va pouvoir voyager à travers ses souvenirs et réaliser à quel point elle était hautaine, méchante, voire violente, et creuse. Peu à peu, ses différentes prises de conscience vont la faire réagir et la faire changer. C'est à partir de là que j'ai commencé à l'aimer, d'ailleurs. Sous ses traits détestables se cache une personne douce et blessée, dont le passé est horriblement dur à supporter et l'existence atrocement difficile à porter. Alex, qui devient le guide de Liz en quelque sorte, va lui apporter l'aide nécessaire pour remonter la pente et pouvoir endurer le poids de ses erreurs. J'ai vraiment beaucoup aimé le lien qui va les unir. Je crois bien que c'est la première fois que je craque pour des fantômes !
Comme dit plus haut, une intrigue policière sous-jacente est présente. Et tel un film où l'enquête s'accélère et s'intensifie, le suspense que possède Reste Avec Moi va crescendo. D'énormes révélations nous sont faites et... Ouaw. Il y en a qui sont si choquantes que j'ai oublié de respirer à de nombreuses reprises. Seigneur ! Préparez votre coeur si vous compter avaler ce roman ! Je vous aurai prévenu !
De plus, l'aspect qui m'a sans doute le plus ému du livre est celui des messages que nous envoie Jessica Warman. Mon dieu, qu'ils sont forts, puissants, et atrocement vrais. La vie, la mort, les secrets, les faux-semblants, ce qui en découle... Reste Avec Moi sonne comme une vraie claque, quand j'y repense. Ne pas se fier aux apparences. Chercher plus loin que le bout de son nez. Laisser une seconde chance. Pardonner. Vivre. Aimer. Et tout cela passionnément, car le temps peut nous retirer ces simples, et pourtant si importants, petits gestes. De belles prises de conscience que tout le monde devrait avoir la chance de saisir.
En définitive, malgré des protagonistes trop antipathiques au départ, Reste Avec Moi est un ouvrage bouleversant et transcendant, dont il est impossible de ressortir indemnes. Les messages qu'il nous transmet sont véritablement extraordinaires, et l'histoire est juste à couper le souffle. Liz et Alex sont deux personnages fascinants et complexes à découvrir, tout comme Richie, Caroline, ou encore Josie. Jessica Warman nous décrit une réalité dure à concevoir et pourtant bien réelle, malheureusement. Un roman où beauté, argent et amour sont synonymes de mensonges, trahisons et blessures profondes, qui nous gifle de l'intérieur, et qu'il est indispensable de découvrir.

par Jordan
La Trilogie des gemmes, Tome 3 : Vert émeraude La Trilogie des gemmes, Tome 3 : Vert émeraude
Kerstin Gier   
Je ne savais même pas que cela pouvait être possible...

J'ai le cœur qui cogne. Les mains moites et les yeux qui piquent.
Et pourtant, je viens seulement de finir le CHAPITRE 9. Et ces 250 pages m'ont déjà achevé...

J'ai toujours été du genre à finir les livres le plus vite possible. J'ai toujours voulu connaître la fin rapidement. Pourtant, avec Vert Émeraude, c'est différent. Je ne peux pas me résoudre à atteindre la fin.
En faite, j'ai horriblement peur. J'ai cette impression désagréable au fond du cœur, celle qui laisse une marque ineffaçable. Car je sais que, une fois ma lecture fini, ce sera la fin.
Et, je ne peux pas me résoudre à quitter Gideon et Gwendolyn...
Même si, c'est inévitable...

Alors, je prends mon temps, je relis les chapitres précédents. J'éloigne l'inévitable le plus que je peux...

Et pour en revenir aux neuf premiers chapitres Ô combien merveilleux, et surtout au chapitre neuf qui m'a juste ... brisé de l'intérieur.
Je n'en reviens toujours pas.
J'ai eu du mal à m'endormir, mes pensées vagabondées vers Gwendolyn et Gideon et au fond de moi résonnaient encore les dernières phrases.

Mon cœur bat encore à la simple pensée des dernières pages de ce chapitre. Et je dois me faire violence pour ne pas sauter sur mon livre et continuer sa lecture.

Je n'ai même pas encore fini la lecture de Vert Émeraude, mais je sais, au fond de moi, qu'elle sera plus que remarquable.

***

UPDATE (la dernière page a été tournée) :

Et voilà, après avoir repoussé pendant un mois, j'ai achevé ma lecture de ce troisième tome.

Je n'arrive pas vraiment à réfléchir. Mes mains tremblent. Mes yeux sont humides.
Je pleure pour cette magnifique fin. Je pleure parce que c'est fini.
Parce qu'on ne pourra plus jamais connaître de suite aux aventures de Gwendolyn et Gideon.

J'ai toujours appréhendé ces moments-là. Ceux où tu comprends que c'est fini. Ceux où ce terrible poids sur l'estomac apparaît.
Je n'arrive pas à quitter Gwendolyn.

Je ne pensais pas que ce troisième tome aller me bouleverser à ce point. Et je n'arrive toujours pas à croire que c'est fini.
Que Gwendolyn et Gideon sont à présent loin derrière moi...

Ce livre est un vrai bonheur, telle une bouffée d'air frais lord d'une journée d'été étouffante, qui permet le passage à différentes émotions à chaque page.
Parce que, qui n'a pas ri lors d'une fameuse réplique à la Xemerius ?
Qui ne sait pas attendrit en lisant une déclaration de Gideon ?
Qui n'a pas eu les yeux humides et piquants en croyant à la mort de quelqu'un ?
Qui n'a pas le cœur lourd de quitter ces personnages tellement exceptionnels ?

Ce livre ne m'a aucunement fait regretter l'attente de sa sortie. Et, je ne regrette en rien le fait que j'ai attendu aussi longtemps pour le finir.
Car, tout cela en valait la peine.

Toutes les questions en suspense, des deux premiers tomes, sont résolues. Et, on apprend même des choses qu'on ne pouvait même pas imaginer.
Ce troisième tome n'est qu'une explosion de révélations et de rebondissements.

Vert Émeraude est un vrai bijoux qui clore en beauté cette merveilleuse trilogie.

J'ai vécu une merveilleuse aventure avec Gwendolyn et je n'arrive pas à accepter qu'elle prend fin aujourd'hui...
Parce que, rien n'est plus douloureux que les aurevoirs...


PS : HAAAAAA !! Rouge Rubis ( Rubinrot ), Bleu Saphir ( Saphirblau ) & Vert Émeraude ( Smaragdgrün ) adaptés au cinéma ! OUIIII !!

par MissNaais
La Trilogie des gemmes, Tome 2 : Bleu saphir La Trilogie des gemmes, Tome 2 : Bleu saphir
Kerstin Gier   
Oh mon dieu!!! ce livre m'a couper le souffle, le suspens défile à grande vitesse ! la fin est vraiment très prenante à vous en faire saliver!! Oh la la c'est tellement dure d'attendre!! Je ne demande qu'une chose vite la SUITE!!!

par quartz