Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de cyn79 : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Coalition, Tome 1 : Kyle Coalition, Tome 1 : Kyle
Lora Ly   
Merci de m'avoir fait confiance et d'avoir lu mon livre. Je suis ravie s'il vous a plu et désolée si ce n'est pas le cas. Malheureusement , il est difficile de plaire à tout le monde.
Merci à tous ceux et celles qui prennent le temps de laisser un commentaire. Qu'ils soient positifs ou négatifs, tant qu'ils restent dans le respect et constructifs, ils permettent aux débutants comme moi, de voir ce qu'il faut améliorer et d'avancer. Je prends en compte vos avis pour la suite de l'aventure tout en restant moi-même, malgré tout. Bises à tous, Lora Ly

par loraly
Les Frères Reed, Tome 13 : Passé recomposé Les Frères Reed, Tome 13 : Passé recomposé
Tammy Falkner   
Ils sont touchants, avec leurs casseroles, leur vulnérabilité.

Le moment entre Emilio et Josh est tellement émouvant.

Encore un tome rempli de merveilleuses émotions, on en prend pleins les mirettes.

Vivement le prochain.
Erik et Daisy, Acte 2 : Solo Erik et Daisy, Acte 2 : Solo
Suanne Laqueur   
Dans Prélude, le chemin parcouru par Erik Fiskare vers l’amour, la guérison et le pardon a su vous toucher, mais a aussi laissé des questions en suspens. Dans Solo, c’est au tour de Daisy de vous raconter son histoire.

Il y a trois ans, une seule erreur de jugement a coûté l’amour de sa vie à Daisy. Erik était son âme sœur, mais il a choisi de couper tout contact, refusant de lui adresser la parole ou de parler de sa trahison. Seule et détruite, Daisy essaye d’assumer la responsabilité de ses actes tout en se construisant une carrière de danseuse professionnelle à New-York. Mais Daisy est hantée par des flash-back de la fusillade, et elle se laisse bientôt submerger par ses tourments et sa culpabilité.

Entre souvenirs de Lancaster et sa vie actuelle, les années passent et Daisy se crée une belle vie pleine de danse et d’amitié qui la laissent pourtant seule face à cette vieille pensée : Reviens-moi.

Description VO :
"What I feel has no name..."

Suanne Laqueur's award-winning debut novel The Man I Love thrilled readers with its memorable characters and depth of emotion. Erik Fiskare's journey of love, recovery and forgiveness captivated hearts but also left questions unanswered. Now Daisy Bianco has a chance to tell her story.

It's been three years since a single lapse of judgment cost Daisy the love of her life. Erik was a conduit to her soul but now he's chosen a path of total disconnection, refusing to speak to her or acknowledge her betrayal. Alone and shattered, Daisy attempts to take responsibility for her actions while building her career as a professional dancer in New York City. But Erik's unforgiving estrangement proves too much for her strength. Plagued by flashbacks to the Lancaster shootings, she falls into a dangerous spiral of self-harm, cutting into her own skin as a means to atone. Only the timely appearance of an old friend, John "Opie" Quillis, saves her from self-destruction and gives her a chance to love again.

Laqueur skillfully weaves flashbacks to the college years with Daisy's present life. Supported by John's patient affection, she works to separate her evolution as an adult from the unresolved guilt and grief of her youth. As her professional accomplishments lift her out of depression, Daisy learns to hold onto her accountability without letting it become her identity. Years pass and she builds a beautiful life filled with dance and friends. Lovers come and eventually go, leaving her on her own with the old thought: Come back to me.

In this parallel narrative, Laqueur peels open the beloved characters from The Man I Love to reveal new and complex layers of vulnerability. The scars from the shooting are deep and pervasive within this circle of friends. Like Daisy, they are trying to evolve without being fully resolved. But when questions from the past go unheeded, you alone must find and give your answers true.

par Gkone
The Boy Next Room, Tome 2 The Boy Next Room, Tome 2
Emma M. Green   
Un tome à la hauteur du premier. Voire mieux...
Encore plus addictif! Des personnages touchants, j’adore chaque personnage de la famille Farrow!
Une fin hallucinante! À vous faire entrer dedans pour distribuer des claques!
Ayez le tome suivant à proximité!

Une lecture rafraîchissante et récréative.

par Alex_Admv
Insaisissable - Saison 2, Tome 2 : Provoque-moi Insaisissable - Saison 2, Tome 2 : Provoque-moi
Tahereh Mafi   
Il m'a fallu 5 heures pour lire ce tome !

Bon il est nettement meilleur que le premier de cette saison "Crois en moi", l'additivité est à son paroxysme, beaucoup d'informations qui sont amenées de façon plus logique que lors du dernier tome, selon moi.
J'aime toujours autant changer de narrateur, et j'ai pu découvrir l'histoire du point de vue de Kenji !

J'avais vraiment peur d'être déçue par cette nouvelle saison car je suis un fan inconditionnelle de la première, cependant l'auteure construit de plus en plus son histoire et ce de façon très rythmée et très logique. Je n'ai donc absolument aucun regret d'avoir continué la série
On en apprend beaucoup sur les passés d'Aaron et Juliette grâce aux flashback, et on apprend à détester encore beaucoup plus Anderson (oui c'est possible) !

On retrouve un Warner beaucoup plus maître de ses émotions et un soldat entraîné, ce qui m'avait manqué au cours de ma lecture du dernier tome. Tahereh Mafi manie son personnage à la perfection, j'avais vraiment peur qu'au fils des livres il devienne tout mielleux à cause de son histoire d'amour (un Adam bis) et au final pas du tout il reste le garçon sérieux qui galère encore pas mal à comprendre le mode de pensée des autres (auquel son *** de père ne l'a pas habitué). Je l'aime vraiment pour son côté sérieux, organisé, méthodique mais je trouve ça super qu'il puisse s'ouvrir aux autres


[spoiler]Juste un point avec lequel j'ai du mal : Juliette s'appelle maintenant Ella car c'est son vrai prénom, ça fait 6 tomes que je l'appelle Juliette donc j'ai vraiment beaucoup de mal à m'y faire.[/spoiler]
[spoiler]Par contre j'adore totalement à la fin quand Juliette appelle enfin Warner par son prénom "Aaron" même en tant que narratrice, plus uniquement lors de leurs conversations[/spoiler]

par ManonF
Les Chroniques de Dani Mega O'Malley, Tome 4 : Fièvre enchantée Les Chroniques de Dani Mega O'Malley, Tome 4 : Fièvre enchantée
Karen Marie Moning   
Magnifique !

J'ai rarement eu l'occasion d'être autant affectée par un livre, même s'il est vrai que je porte une affection toute particulière à la série Fever. C'est autant par sa complexité aussi bien au niveau des personnages que de l'histoire, mais aussi avec les petites phrases cultes pleines de sens et de sagesse de Barrons, que j'ai été rapidement captivée par le chef d'oeuvre de Karen Marie Moning.
Connaissant la fin du tome précédent, j'avais de grosses attentes pour la suite, qui dans ma tête était déjà toute tracée. Mais encore une fois, l'auteure n'a pas succombé à la simplicité et a réellement su nous donner une histoire qui ne tombe non seulement pas dans le déjà vu, (que ce soit au sein de la série même ou des livres du même genre), mais qui arrive aussi à nous surprendre, que ce soit par les évènements ou par les révélations qui nous sont (ENFIN !)... en partie accordées.
J'ai beaucoup aimé pouvoir retrouver Dani que j'avais estimé trop peu présente dans certains des précédents tomes, ce qui n'est pas le cas du tout cette fois ci. C'est donc avec grand plaisir que j'ai eu l'occasion de la découvrir à nouveau, seulement cette fois dans toutes les nuances de sa personnalité, et parfois même, de sa vulnérabilité.
Ce livre m'aura fait éprouver une grande palette d'émotions. J'ai eu l'occasion de sourire et de rire, mais aussi de pleurer ou d'être choquée (mais jamais déçue).
Il est vrai que j'ai trouvé assez frustrant de ne pas avoir toutes les réponses que j'attendais. Mais je pense que l'auteur continue de faire ce qu'elle a toujours fait : nous donner des révélations au compte goutte tout au long de son récit, et par la même occasion, nous tenir en haleine dans cet univers absolument palpitant. Je pense que KMM a souhaité terminer pleinement l'histoire de Mac pour se consacrer plus à Dani et aux autres personnages par la suite. Par ailleurs, [spoiler]comme Dancer n'est plus de ce monde,[/spoiler] la future intrigue amoureuse de Dani sera plus je pense comme celle de Barrons et Mac:[spoiler] sans un triangle amoureux (sauf si KMM ramène Christian dans la partie, chose peu probable puisqu'il semblerait qu'il puisse y avoir quelque chose entre lui et la Sidhe-seere Enyo... )et[/spoiler] racontée plus dans les détails. La fin n'en est peut-être donc pas vraiment une, dans le sens où (comme dans Fièvre d'Ombres), elle n'est que l'achèvement d'une partie de l'intrigue de cet univers. Nous n'en savons pas plus sur [spoiler]Kat et Kasteo, ni sur Dageus ou Christian (qui était certes présent mais pas vraiment là), ou même sur les sombres desseins de Cruce.[/spoiler] Comme le dit Ryodan à propos de Dani “I haven’t even begun to plumb your secrets”(soit a peu près en français: Je n'ai même pas encore commencé à sonder tes secrets). KMM apporte à l'intrigue de ses deux personnages, une certaine tension, venant s'ajouter à toute celle qui s'était déjà accumulée. À la fin de Feversong pour Dani un cycle est bouclé, mais son histoire est à peine commencée. L'auteur ne fait que nous préparer à son prochain tome, en réussissant à nous tenir en haleine avant même d'avoir lu ses premiers mots. C'est donc loin d'être la fin de la série Fever!
KMM m'a beaucoup surprise. L'auteur révèle une extrême intensité dans les liens entre Barrons et Mac, des liens que je n'aurais jamais imaginé être affirmés aussi ouvertement et explicitement, sans aucune pudeur. Ce n'est plus seulement un profond attachement qui uni ses deux personnages, mais bel et bien de l'amour dans toute son attirance, sa considération et sa compréhension. Chose que KMM arrive à rendre tout à fait crédible, malgré l'image que l'on a du Barrons presque aussi chaleureux qu'une porte de prison qui jette des gâteaux d'anniversaire au plafond ! On apprend même la raison pour laquelle il l'appelle tout ce temps Mlle Lane ! Par conséquent, je pense que l'auteur ne pouvait pas tout traiter dans ce tome, qui est par ailleurs déjà assez gros (mais comme on dit plus il y en a, mieux c'est ! )

C'est donc avec une grande délectation que j'ai tout simplement dévoré ce livre. Karen Marie Moning s'est encore surpassée et, à mon humble avis, Feversong est de loin le meilleur tome de la série Fever que nous ayons connu jusqu'à maintenant. J'attends donc, encore une fois, la suite avec beaucoup d'impatience ! KMM est peut-être en réalité une faë démoniaque aux pouvoirs incommensurables, son livre m'ayant possédée comme Mac par le Sinsar Dubh: ensorcelée, captivée, subjuguée.
The Mortal Instruments - Renaissance, Tome 2 : Le Prince des Ténèbres The Mortal Instruments - Renaissance, Tome 2 : Le Prince des Ténèbres
Cassandra Clare   
Comme pour le tome précédent je vais faire les points positifs et négatifs.
Points négatifs:
Beaucoup sont restés les même ce qui est un peu dommage.

1. [spoiler]Le plan toujours aussi débile d'Emma de sortir avec MarK; Vraiment de la mauvaise écriture. Déjà il ne dure pas longtemps et ce finit juste par "Oui mais en fait on c'est rendu compte que ça marchait pas. Voilà." Ça ne sert à rien. En plus quand Julian finit par apprendre la vérité... et bah il apprend la vérité. Aucune conséquence dramatique rien. Du coup, elle aurait pu lui dire depuis le début.

2. On nous répète tout le long du livre, des deux livres, que si des parapatais tombent amoureux c'est terrible, que si l'Enclave apprend ça, la punition sera terrible. etc etc... Et quand l'inquisiteur l'apprend, bah il est plutôt cool avec ça, pas de scandale. Ils peuvent rester ensemble (je veux dire on ne les sépare pas immédiatement), ils négocient tranquils, il y a même une solution pour briser le lien, tranquil quoi. Ça sert à rien de faire monter tout cette tension, de teaser les terribles conséquences pour finir par ....

3. La multiplication des romances. Il n'y a rien de mal à ajouter un peu d'amour dans ses livres. Je suis la première à soupirer comme un vrai cliché de midinette après un joli couple de personnage; mais là c'est juste trop. Je résume: Julian aime Emma qui aime Julian mais qui sort avec Mark qui aime Kieran et Cristina (c'est pas très claire) qui sort avec Diego qui est fiancé avec Zara mais qui aime comme même Cristina qui a des doutes sur ses sentiments pour Mark et Diego (et Kieran c'est dans ma tête ou il y a un truc un peu étrange entre eux ?). De plus Kit a l'air de bien aimer Ty qui a l'air de bien l'aimer, mais il embrasse la soeur jumelle de Ty, Livy. Et puis Diana et Gwynn. A un moment donné du livre je me suis demandé si je n'étais pas tombée dans un épisode des feux de l'amour.

4. Toujours dans la romance: le teasing de la relation Dru-Jaimie, je veux pas jouer ma vieille réac mais elle a quoi ? 12-13 ans ? Début de l'adolescence, premier baiser etc Et lui il a 16-17 ans, fin de l'adolescence début de la vie adulte. Pour moi la différence d'âge il y a pas de problème, les personnages peuvent avoir 20 ans de différences je m'en fout, mais là la différence d'âge compte.
Une relation en deux personnes qui on 20 et 30 ans pour moi c'est pas grave mais une relation entre une personne qui a 20 ans et l'autre 10 ans, là y a un problème (je prends un truc extreme volontairement), ils n'ont pas la même expérience.
Une relation entre: une fille de 9 ans et un mec de 13-14 ans c'est très glauque.
Une relation entre une fille de 12 ans (ou un garçon) et un mec (ou une fille :p) de 16 ans c'est à la frontière de l'abus. Il faut qu'elle/il soit plus mature 15-16 ans déjà c'est moins ... abusif ?
On a beau dire que Dru a le corps d'une fille de 15-16 ans, c'est LE CORPS pas l'esprit ni l'expérience. Et ça me dégoute parce que vraiment ça aurait pu être évité. Et oui je sais il ne s'est rien passé c'est juste de la suggestion. Mais je connais Clare, elle n'a pas ajouté cette histoire pour ne rien en faire.

5. Le personnage de Livy qui est presque exclusivement décrite et construite par rapport à son frère alors que lui il a une personnalité et une histoire en dehors de sa soeur.

6. Alors celle la je l'attendais. La raison pour laquelle Clary ne veut pas se marier à Jace. J'espérais une raison un peu originale et je me doutais que ça allait être une raison débile et c'est une raison débile.
Résumons un peu les différents obstacles qu'a traversé notre couple:
-tome 1, le mauvais caractère de Jace du à son enfance traumatisante (sa jalousie envers Simon, sa peur d'aimer etc..) = OK c'est normal pas de problème, chacun son caractère
-tome 1, en fait Clary et Jace sont frère et soeur = Ok, c'est inattendu (j'y ai jamais cru 2 secondes mais bon passons)
-tome 2, ils hésitent à se mettre ensemble = OK on peut comprendre que ça les dégoutte inceste tout ça..
-tome 2, au moment ou Clary se décide, Jace a lu aussi fait son choix et c'est celui du frère = Ok c'est logique, jusque la tout va bien
-tome 3, ils sont toujours dans l'hésitation, Jace a du sang de démon malédiction, traumatisme, Valentin etc = OK c'est logique et c'est dans la continuité des autres tomes
-tome 3 Jace meurt. Et oui difficile d'avoir une relation avec un mort sauf si on est ...
-tome 3, en fait ils ne sont pas frère et soeur, il n'y a pas de sang de démon, Jace est vivant tout est bien qui finit bien. Mais bon il y encore un petit malaise au début = OK c'est le dénoumment et après ce qu'ils ont traversé ça se comprend et puis il faut se réhabituer au fait qu'ils ne soient pas frère et soeur.
-tome 4, Jace fait des rêves bizarres, il veut tuer Clary, il n'en parle ÉVIDEMMENT à personne parce que fuck you, les médecins (frères silencieux), sa copine, ses amis, un sorcier, c'est pour ceux qui ont un putain de cerveau pas pour ceux qui veulent se la jouer je suis tellement seul et solitaire dans ma forteresse de solitude
-tome 4 Jace est possédé
-tome 4 Jace est dépossédé, mais à la fin Jace a disparu
-tome 5, Jace est possédé, il n'est plus lui même etc
-tome 5, Jace a du feu sacré en lui du coup on peut pas le toucher!
-tome 6, Jace a toujours du feu sacré en lui, mais ça finit par s'arranger.
-tome 1 des TDA: et bah Clary fait des rêves où elle meurt et ÉVIDEMMENT elle n'en parle à personne parce que la non communication c'est LE SECRET d'une vie de couple réussie.
Rien que le temps qui vous a fallu pour lire cette liste montre le problème. Il y a a trop d'obstacles, trop de péripéties et toujours pour rien. C'est quasiment toujours des faux obstacles (le coup du frère), ou des problèmes causés par leur stupidité et non par leur défaut (la possession, le rêve de sa mort) et qui se finissent par un Deus ex machina (la résurrection, l'épée pour sauver Jace, le feu sacré qui s'en va).
Au final ce n'est pas ''oh lala leur amour a traversé tellement d'épreuves" qu'on ressent mais "encore ? mais j'en ai marre!" (le tout agrémenté de quelques mots colorés de votre choix. Moi j'aime P.t..n) Quand j'ai lu ça j'ai juste levé les yeux au ciel tellement ça me blasait.
Je ne veux pas être méchante mais j'espère qu'un des deux va mourir dans le tome suivant parce que si Clare a ajouté ça pour rien, juste pour faire du drama, ça sera la preuve qu'elle est plus une mauvaise auteur qu'une bonne. Et ça me fait mal de le dire parce que l'univers qu'elle a créé est assez incroyable.

7. Zara: quand ce personnage est arrivé, j'ai tout de suite pensé aux inconnus et à leur sketch Biouman. Quand elle parlait j'entendais "je suis le méchant et je vais tuer la gentille" "pourquoi s'en prend t'il à moi ?" Parce que t'es une gentille et que c'est un méchant" "Oh pour pourvu que les gentils gagnent" J'invite ceux qui ne connaissent pas à taper "Biouman les inconnus" sur youtube.
Elle est caricaturale. Le cliché de la pom pom girl pétasse dans le couloir du lycée américain. Et en plus elle est un conflit "amoureux" avec une des gentilles.
Valentin était un méchant assez subtil, il était charmant, Sébastien avait du sang de démon (logique qu'il soit méchant) mais était aussi charismatique, même Imogène qui était déjà très caricatural avait des motivations (son fils, son mari...)
Le seul moment où elle sort du cliché c'est quand elle parle avec Alec, là elle parait un peu plus crédible et met le doigt sur des points sensibles et pas si faux.

8. L'épée mortelle donnée aux chasseurs d'ombre par un ange, capable d'invoquer des anges et des démons, capable de forcer les gens à dire la vérité, une épée de mille ans capable avec les autres instruments mortels de commander Raziel, se brise comme un vulgaire mikado contre une vielle épée de famille ? (oui je sais c'est une épée légendaire etc.. mais comme même!) Il l'a trouvé où son épée Raziel dans un "Jouet Club", dans un paquet de miel pops ?
-Tiens Jonathan Shadowhunter, voilà Maellartach, l'épée mortelle!
-Merci oh Ange Raziel! Y a marqué Made in China dessus. Qu'est ce que ça veut dire ?
-Euhhhhh.... Je me casse. (Ange s'enfuit en courant)

9. L'enclave: Tiens 2 personnes prétendent avoir tué Malcom Fade et si on interrogeait la fille qui vient de ressusciter et qui a été torturée par l'épée Mortelle il y a de ça des siècles ?
On pourrait pas interroger l'autre fille, vous savez le centurion, la chasseuse d'ombre saine d'esprit et qui fait parti de l'élite des chasseurs d'ombre qui bien sure aura à coeur d'obéir à l'Enclave ? D'autant que si elle refuse ça serait louche non ?
Ah chut avec tes remarques raisonnables moi je veux du drame et faire le truc le plus dangereux possible.
Mais on pourrait pas l'interroger plus tard pour savoir où est le livre Noir et s'assurer qu'elle est digne de confiance? Tu pourrais avoir ton drame à ce moment là et ..
Ah tais toi file lui l'épée. Je veux du saaaaaaaang.
Bon pose lui vite fait ta question.
Mais arrête tu me saoules! Je prends mon temps si je veux. Tout le monde sent que ça pue mais je veux comme même faire trainer l'interrogatoire...
Bon la on devrait lui retirer l'épée elle a l'air au bord du pétage de plomb.
Ah mais ta gueule! Tu fais chier avec tes arguments qui montre que cette histoire est débile et n'a lieu d'être que parce qu'on est dans une scène à l'écriture assez mauvaise.

(je suis désolée (vulgarités, humour pas subtil..) mais la scène est débile de A à Z )

Relax voilà les points positifs, on n'affute pas son pieu en cachette pour me tuer la nuit dans une petite ruelle sombre et on essaye pas de cramer mon kot.

1. La mort d'Arthur: je n'ai rien ressenti à par de la pitié quand ce personnage est mort. C'est exprès cela dit: il n'aimait pas nos héros, nos héros ne l'aimaient pas. Sa mort comme sa vie a été pathétique (au sens premier du mot). Et c'est bien parce qu'on a pas de grande scène où les héros disent à quel point ils l'aimaient etc.. Pas d'hypocrisie ou de pathos forcés. C'est Kit qui en fait la remarque: leur oncle est mort ils s'en foutent point.

2. La mort de Livy et de Robert: brusque sans prévenir même si la façon dont ça arrive et complètement CON.

3. La mort de Malcolm là aussi c'est surprenant, au début j'étais un peu déçue, je veux dire après tous ces morts, ce plan, complexe, toutes ces souffrances, elle est l'intrigue du tome 1 : pas même l'occasion d'échanger deux mots. Mais en fait c'est assez surprenant, bien vu et innovant.

4. Moins de "Oh lala Jace et Clary sont tellement géniaux" Il y en a un peu au début et un peu à la fin mais ça se calme. Nos héros ont autre chose à faire que de penser à eux. Surtout et je le répète mais le côté héros de Jace et Cary est très bizarre quand on y réfléchit (voir mon commentaire Lady Midnight).

5. Les enquêtes des héros. Chacun a son histoire, sa mission mais ça se rattache bien à la grande.

6. La relation Julian-Emma, Pas 700 pages x 2 tomes de "oh je l'aime, oh il m'aime" Ici on angoisse mais ça n'empêche pas de bosser, il y a un monde à sauver et puis on s'aime alors on arrête de blablater et rejeter l'autre pour ensuite revenir. On met les choses à plat quand on en peut plus et on s'embrasse (même si on angoisse à mort un peu longtemps).

7. Diana: au début je trouvais ça très bizarre qu'elle se mette à raconter tout à un "ennemi" mais après réflexion c'est vraiment la réaction de la personne qui n'en peut plus de cacher son secret qui finit par exploser et à tout raconter à un "inconnu" (même si leur relation sort un peu de nulle part).

8. Alec et Magnus au début ça me saoulait de les voir même si je les adore, c'était vraiment du fan service, mais ils arrivent assez bien à s'intégrer à l'histoire sans bouffer toute la place.
Leur couple est assez bien traité pas de "quand on les voit ensemble on sait que c'est pour la vie" "leur couple était tellement beau que son coeur serrait, elle./il espérait tellement avoir ça un jour" "Ils sont tellement lumineux ensemble que je pense à acheter de l'écran total"
Non. Par des gestes tendres discrets, des échanges de regards, on a l'image d'un couple solide, unis et amoureux.

9. Le roi de la cour des ténèbres et l'intrigue rattachée à Kieran (même si la perte de mémoire qui COMME par hasard couvre toute la scène de fouet et la dispute avec Kieran.)

10. Le baiser Kit/Livy: il ne sert pas à grand chose mais dans ce contexte ou Livy et Ty sont si proche il y a une certaine logique à ce que Livy veuille embrasser KIt. Logique perverse parce qu'il faut reconnaître c'est un peu glauque (j'en appelle aux filles qui lisent ce livre vous embrasserez le mec de votre frère/soeur ? Ou la copine de votre frère/soeur ? Et même question pour les mecs: y a des mecs ici ? (vraie question, je connais qu'un seul mec qui ai lu ce livre)) mais cette raison est compréhensible et ne sort pas de nul part.
Anecdote amusante tous ceux qui meurt dans ce livre: Arthur, Malcolm, Robert, Livy et bah ils sont célibataires. Ce qui sont en couple ou ont une relation amoureuse vivent.
Pareil pour les autres livres: Sébastien, Jordan (allait se faire larguer), Raphaël, Camille, Max, l'inquisitrice, Hodge, Valentin, le père de Julian: tous célibataires!

11. Le côté sombre de Julian. Angoissant et bien géré. Par petite touche on a un vrai héros sombre pas un mec qui croit que insulter les gens et tuer des gens sous contrôle mental c'est être mauvais et avoir une part de ténèbres en lui. Encore plus angoissant est sa relative tranquillité vis à vis de ça. Il sait que c'est mal mais c'est comme ça il ne va pas se torturer des jours avec ses choix. Il les assume. [/spoiler]

Un résultat encore en demi tente donc mais avec beaucoup de points positifs. C'est ça qui est le plus rageant. Comme la dernière fois si quelqu'un veut en discuter pas de problème (surtout si j'ai dis un truc faux) et puis ça change de ceux qui mettent un pouce rouge juste parce qu'on critique leur livre préféré!
Tiens c'est bizarre ça sent le brulé chez moi. Pas grave je pars me balader dans une petit ruelle sombre.

par ilovelire
Les Ombres brumeuses, Tome 1 : Subversif Les Ombres brumeuses, Tome 1 : Subversif
Céline Mancellon   
Outch ! Je suis partagée par cette lecture même si je reconnais avoir été happée par l'histoire qui est très addictive vu que je l'ai dévorée en une journée !

Les "50" premières pages sont excessives et exagérées, Anae découvre que celui qui l'a fait craquer (en moins de 24h, whaoo) est un vampire, et elle ne réagit pas. NARMOL KWA ! Elle accepte tout ça naturellement, et immédiatement ils sont fous amoureux... AHEM

Ensuite, l'histoire se découpe en 2 parties et chaque chapitre est la vision d'un des personnages. C'est plutôt bien amené et ça permet de suivre toute l'action dans son ensemble. Nan ce qui m'a dérangée, c'est que j'ai trouvé très étrange les passages de l'écrit à la première puis d'autres à la troisième personne, selon les chapitres pour un même personnage. Je m'explique, à un chapitre Liam nous raconte avec "je" et un autre chapitre on a sa vision mais sous le "il", "le vampire". Pourquoi ?! Bon ça c'était au début, au fur et à mesure on ne voit plus cette particularité.

Ce n'aurait pas été Céline Mancellon, j'aurai lâché l'affaire mais vu que jusqu'à présent j'ai toujours apprécié, j'ai persisté. Et j'ai bien fait ;)

Car au bout d'un moment, ces défauts je les ai oublié car dans ce fond de romance basique, il y a une trame qui amènent des conspirations, des clans, de la mythologie, des coups bas... bah là forcément, j'ai adoré ! Et puis, Anae je peux toujours pas la piffrer (malheureusement) mais elle a le mérite de me rendre très curieuse et avec les pages qui défilent, elle soulève pas mal de questions qui je l'espère trouveront des réponses dans le tome II.

— Si vous n'avez rien contre une héroïne qui rougit toutes les cinq remarques, qui s'évanouit dans les situations compliquées, qui fait de l'effet à tous les mâles à la ronde... — Si vous aimez les complots, les guerres de clans, le suspens bien ficelé et les personnages travaillés... — Vous aimerez Les Ombres Brumeuses !

par LLyza
La Fille d'à côté La Fille d'à côté
Mariana Zapata   
Une magnifique histoire. Douloureuse mais superbe. Les personnages sont très poignants , les enfants sont adorables. Une superbe histoire d’amour calme, douce.

par Mogo26
Les Chevaliers des Highlands, Tome 8 : Le Brigand Les Chevaliers des Highlands, Tome 8 : Le Brigand
Monica McCarty   
J'ai tout simplement adoré ! Cette série est vraiment sensasionnelle et ce même après 8 tomes ! J'adore l'écriture de Monica MCCarthy.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Robbie que nous connaissions finalement assez mal dans la garde des highlanders sauf pour sa haine envers les anglais.
Rosalin est quand à elle une femme exceptionnelle tant par sa personnalité que son engagement.
Son seul tord d'apprès Robbie est d'être anglaise. Mais c'est ce qui fait le charme de cette histoire.
L'auteur nous transmet à sa façon que dans une guerre rien n'est tout blanc ou tout noir.

Au fil de ma lecture, je dois avouer que le couple Rosalin/Robbie a fait chavirer mon coeur plus d'une fois pour mon plus grand plaisir car du coup je pouvais plus lâcher ce livre.

Mon seul bémol est la fin concernant Seton/Dragon (mais je n'en dis pas plus !) car du coup j'aimerais bien savoir son devenir...La fin de l'histoire m'a un peu laissée sur ma faim à son sujet.

Pour conclure, j'attends avec beaucoup d'impatience le prochain tome consacré à la flêche tellement j'adore cette série.

Vivement la suite !!!

par eola
  • aller en page :
  • 1
  • 2