Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Cynthia777 : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
L'Unité Alphabet L'Unité Alphabet
Jussi Adler Olsen   
L’unité Alphabet de Jussi Alder Olsen
Bryan Young et James Teasdale, amis d’enfance sont pilotes britanniques dans la RAF pendant la seconde guerre mondiale. Lors d’une mission de reconnaissance aérienne en territoire Allemand, leur avion est abattu. Les deux hommes blessés tentent de survivre en sautant dans un wagon transportant des officiers SS blessés et en profitent pour changer d’identité en se faisant passer pour des allemands blessés et traumatisés psychologiquement. Leur transfert avec les autres blessés dans un hôpital militaire appelé Unité Alphabet va être le début de terribles traitements. Les deux hommes continuent de feindre la maladie mentale aidés en cela par les électrochocs et les substances chimiques ingérées. Bryan réussi à s’échapper et trente ans plus tard il tente de retrouver la piste de James.
L’unité Alphabet est mon premier livre d’Adler-Olsen certes tout n’est pas parfait , j’ai eu bien du mal avec la crédibilité à certains moments dans le livre ou à certains points qui m’ont semblé illogiques mais cela ne m’a pas empêché de prendre du plaisir à ma lecture surtout dans la première partie prometteuse du livre qui est menée avec rythme et possède une forte intensité j’ai crains à chaque instants qu’ils ne soient démasqués. A ce moment là, les pages se tournaient toutes seules. C’est un superbe et infernal thriller psychologique. Découvrir un autre versant de la grande histoire était passionnant et terrible à la fois. Les hôpitaux psychiatriques vus comme des refuges pour déserteurs étaient un excellent point de départ.
La suite est différente de part la temporalité puisqu’elle commence trente ans plus tard, beaucoup de personnages aussi et un petit côté fouillis avec trop de coïncidences. On perd de l’intensité dans la tension et du coup je ne me sentais plus connectée avec l’histoire et le dénouement m’a semblé plat. Bref j’ai moins accroché alors que l’intrigue reste intéressante et originale. Une chose est certaine, c’est que c’est très bien écrit dès son premier roman Jussi Adler-Olsen possède une belle maîtrise, ses personnages sont recherchés, son style fluide et haletant et une grande connaissance sur le sujet et les nazis. Bonne lecture.
L'assassin avait toujours faim L'assassin avait toujours faim
Christiane St-Pierre   
En entrant dans le salon, il aperçut Liliane, le bras appuyé lascivement contre le cadrage de la porte séparant le salon de la salle à diner. Elle portait des dessous qui allumèrent tout de suite l’instinct primitif de l’étalon. Liliane était tout simplement époustouflante. On aurait dit Rita Hayworth dans le film Arènes sanglantes. Il n’avait plus qu’une envie, lui sauter dessus. La rupture viendrait après. L’heure en était aux amuse-gueules et il s’en mettait plein la bouche. Par la suite, quand elle lui avait dit qu’elle lui avait préparé un steak, il ne sut résister à l’envie de manger et de boire l’excellent bordeaux qu’elle avait ouvert avant de lui annoncer la méchante nouvelle.

par Tatou00
Éternels, Tome 2 : Lune bleue Éternels, Tome 2 : Lune bleue
Alyson Noël   
La fin est vraiment cruelle! On ne s'y attend pas bien qu'on se doute qu'un truc cloche. Mais vraiment, c'est horrible !! J'espère que tout rentrera dans l'ordre!^^

par TuathaDé
Je m'appelle Livre et je vais vous raconter mon histoire Je m'appelle Livre et je vais vous raconter mon histoire
John Agard   
Il m'a fallut moins d'une heure pour le lire. Ce livre est tellement simple et beau. Il est magique! Il correspond exactement à toutes mes expectatives sur un livre narré par un livre. Il me reste que remercier l'auteur de m'avoir donné un cadeau si beau.
Volte-Face et Malaises Volte-Face et Malaises
Rafaële Germain   
La première fois que j'ai lu le livre, je l'avais très peu apprécié (et j'ai laissé un commentaire peu flatteur sur le livre), mais je l'ai relu récemment, je ne sais pas trop pourquoi et, franchement, je ne comprends pas pourquoi je ne l'avais pas aimé à ma première lecture! Peut-être que je n'était tout simplement pas dans le mood pour lire ce genre de livre, mais même là...
En tout cas, la deuxième fois que je l'ai lu, je l'ai beaucoup apprécié, et je crois même plus que Gin tonic et concombres. J'ai beaucoup aimé les personnages (qui ne sont pas si semblables à ceux des autres livres).
Je ne sais pas ce que j'avais à chicaner dessus...
Coup de coeur (après réflexion :P) :)

par Zoe07
Contre Dieu Contre Dieu
Patrick Senécal   
Je n'ai pas du tout accroché à ce roman que je n'ai pas pu terminer.

Premièrement, l'écriture de ce récit est absolument imbuvable.
Je ne suis déjà pas très fan des tournures de phrases québécoises qui n'existent pas en français mais là... l'absence de ponctuation, c'est trop pour moi. Des morceaux de dialogues qui apparaissent au milieu d'un phrase, commencée elle-même une trentaine de pages plus tôt...
Non, je ne peux pas ! C'est peut-être un style mais pour moi, c'est trop étant donnée la qualité d'écriture de l'auteur à l'origine. Là... je ne peux pas, pour moi, c'est simplement mauvais.

Pour ce qui est de l'histoire, c'est moins sanglant que d'habitude mais les pensées du narrateur sont déprimantes, ce qui ne me convient pas du tout en ce moment.

En conclusion, ce n'est pas pour moi !

par dadotiste
Agrippa, Tome 1 : Le Livre noir Agrippa, Tome 1 : Le Livre noir
Jean-Pierre Ste-Marie    Mario Rossignol   
st-ce qu’il vous ai déjà arrivé de ne pas savoir quoi penser d’un livre? C’est ce qui m’arrive avec Agrippa. Il faut dire que j’attendais beaucoup de se livre, un mélange du bien et du mal, de Dieu et du diable, dans des villes que je connais. Hélas le début a été long, aucune émotion ou palpitation en est ressortie ( pour moi un bon livre doit me donner de l’émotion ). Par chance la fin me donne ce que j’attendais depuis le tout début, donc oui je prévois lire le tome 2 et 3 en espérant être plus enjoué. Je maintient que la plume des auteurs est bien, le livre est facile à lire et le tout est inspirer de lieux et personnage véridique. Parfois je me dit que j'ai juste pas choisis le bon moment pour ce livre.

par vallery73
S.A.S.H.A. S.A.S.H.A.
Martin Michaud   
Un homme à la conduite étrange et un enfant de 7 ans qui semble être son fils, tous les deux dans un piteux état, déambulent pendant plusieurs heures dans l'aéroport de Montréal en attendant l'arrivée de la mère du garçon qui doit arriver par le vol 459 en partance de Paris...
L'histoire, intimiste, aborde, dans un style d'écriture sobre, (e.a.) les thèmes de la filiation, de la transmission et de la responsabilité de l'adulte.
La 4e de couverture situe ce court roman entre roman noir et SF... Si c'est vrai pour l'orientation "polar", le fil "anticipatif" est très ténu et sert seulement de prétexte à l'intrigue.
Je peux dire, sans réel enthousiasme, que c'était une belle histoire, agréable à lire...mais arrivée au bout de 70 pages (sur les 136), j'en avais un peu marre de ramasser des bouts de puzzle sans pouvoir les placer dans l'ensemble. Ce n'est que 20 pages avant la fin qu'il y a un peu d'action et ça se termine... en tout cas pas comme je pensais.

par Do
La déesse des mouches à feu La déesse des mouches à feu
Geneviève Pettersen   
Ce livre me rappelle vraiment mon adolescence avec les endroits tels que je m'en souviens. L'argot peut déranger certains lecteurs ce qui pour moi était plutôt le contraire :). J'ai bien aimé !
Le Passager Le Passager
Patrick Senécal   
Tabarnac! Dis-je en refermant ce livre! C’est un ostie de criss de bon bouquin !! Bon d’accord, je ne vais pas étaler ma science en expressions québécoises mais que voilà un bon écrivain qui nous vient de ce si beau pays.

L’histoire? Etienne, 30 ans, obtient un poste de prof de littérature au Cégep ( l’équivalent de nos collèges) de Drumondville, sa ville natale. Son trajet quotidien est si monotone, qu’il prend un autostoppeur et qu’il se lie d’amitié avec ce dernier. L’histoire pourrait être banale mais Etienne, qui n’a aucun souvenirs de sa petite enfance, fait des rêves, a des flashs depuis qu’il a rencontré Alex et il est certain qu’il l’a connu pendant sa période d’amnésie. De fil en aiguille, Etienne se rend compte qu’il a dû faire des choses étranges avec Alex et il cherche à savoir ce que sa mémoire a occultée.

En 200 pages, l’étrange et l’horreur va crescendo et le final étonnant m’a complètement scotché. Etienne va se faire dépasser par les événements et le piège va se refermer sur lui ..

Un livre qui se dévore à toute vitesse et qui donne envie de découvrir les autres oeuvres de l’auteur. Comparé à Stephen King, Patrick Senécal fait partie de ces écrivains qui savent tenir un suspens. Les expressions québécoises apportent une réelle fraicheur à la lecture, ce qui est très surprenant pour un thriller. Je ne saurais que le conseiller! Gros bémol: presque introuvable en librairie, il faut fouiller les sites d’occasion pour trouver les Senécal mais ça en vaut vraiment la peine !


par NathM