Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Cyrielle-2 : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
The Missing Obsession The Missing Obsession
Angel Arekin   
Le moins que l'on puisse dire c'est que ce roman est ... déroutant. Il est vrai qu'en le terminant j'ai été incapable de me faire un avis concret quant à savoir si j'avais apprécié ou non cette histoire.

"The Missing Obsession" m'a rappelé deux romans. Tout d'abord "With You" de Amheliie et Maryrhage pour le côté Dark Romance et le huit clos. D'autre part, il m'a également rappelé "La vérité sur l'affaire Harry Quebert" de Joël Dicker quant aux révélations et notamment concernant un protagoniste. J'ai trouvé que Faustine ressemblait beaucoup à l'un des personnages de Joël Dicker dont je tairais le nom.

Je ne peux pas nier que Angel Arekin écrit merveilleusement bien. C'est la première fois que je lis un roman de cette auteure et j'admets qu'elle a une plume vraiment magnifique et on sent tout de suite que c'est une auteure qui a du bagage et de nombreux romans déjà à son actif. Il n'y a aucune hésitation dans la plume, tout est fluide, le vocabulaire est très riche bref, un sans faute !

Là où ça pèche selon moi, c'est au niveau des longueurs. Malheureusement, j'ai trouvé qu'il y en avait beaucoup trop ! J'aurais voulu que ça avance plus par moments et que cela soit moins répétitif, notamment dans la première partie.

Concernant l'histoire en elle-même, je sais que je ne ressens pas la nécessité d'acheter ce roman en format broché, comme cela avait pu être le cas pour "With You". En terme de Dark Romance, j'ai d'ailleurs préféré ce dernier à "The Missing Obsession". D'une part parce qu'il était plus dark et d'autre part parce que la fin était tout de même beaucoup plus optimiste que celle que nous offre ici Angel Arekin.

Alors, certes, on peut saluer le fait que c'est une auteure qui ose et qui change de ce que l'on peut voir ailleurs mais tout dépend de la sensibilité du lecteur. Pour ma part, je ne suis pas friande de ce genre de fin.

Je n'achèterais donc pas ce roman en format papier et je ne compte pas le relire mais en tout cas je note tout de même dans un coin de ma tête le nom de Angel Arekin parce que je n'oublie pas que sa plume était tout de même très agréable.
Jumeaux Jumeaux
Oly TL   
Un livre chamboulant. Dès le début on est happé par Lucas, virile, avec un charisme de feu. Mais aussi un peu perdu avec ses déplacements dans le temps dont celui à la moitié du livre. J'ai même cru qu'il me manquait quelque chapitre et du coup j'ai un peu perdu l'envi de continué. Heureusement que j'ai poursuivi, la suite m'a prit au tripes. On comprend, où du moins on arrive à mieux déchiffrer, ce merveilleux Lucas. On est prit dans ce drame, dans ce chamboulement choquant et on aime encore plus ce Lucas déchirant. Il fait des choix, prend des décisions qui vont marqué tout au long de l'histoire.
Et cette fin, et quelle fin! J'ai eu un peu peur mais à croire qu'il a entendu mes remontrances.
Pour conclure, un début un peu perdu, un milieu un peu perplexe, une fin en feu d'artifice et un tout merveilleux.

par NowNever
Stockholm Stockholm
Oly TL    Avril Sinner   
Une histoire hors du commun, époustouflante et addictive. Du début à la fin, le lecteur est happé, angoissé et ne sait plus quoi penser. À découvrir !

Charlie est bien décidée à obtenir son doctorat en psychologie sur les sciences criminelles, surtout sur les victimes du syndrome de Stockholm. Elle est prête à harceler une jeune femme prise en otage par la bande de braqueurs recherchée en ce moment.
Ce groupe dont le leader est Yoann, est très ethnique et surtout ils sont tous des anciens de l’armée. Depuis leur retour, Yoann, Qadir, Axel et Tao enchaînent les cambriolages sur l’ancien continent. Une fois de temps à autres, ils prennent une otage pour passer le temps.

Charlie Aubert, vingt-cinq ans est étudiante en psychologie et veut obtenir son doctorat. Elle se satisfait dans la vie de «pénis jetables», seule avec sa tante avec très peu argent. Elle est ambitieuse et persévérante, et surtout elle a un sacré mental avec du répondant.
Yoann Tellier, trente ans est parisien et ancien de la Légion étrangère. Il est loin d’être un enfant de chœur. Il est aussi très sûr de lui, autoritaire, méticuleux et charismatique.

La narration est à la première personne, le point de vue est en alternance entre Charlie et Yoann, et avec un plus à la fin. Les chapitres sont introduits par un titre, puis par le nom du narrateur, parfois la date et le lieu du déroulement des événements.
L’intrigue est rudement bien menée. À aucun moment, le lecteur ne s’ennuie, bien au contraire il est accaparé par l’histoire, le suspense, les questions, les sentiments, énormément de chose reste dans le flou pour notre plaisir. Charlie voulait apprendre et rentrer dans la tête d’une otage, quoi de mieux que de se faire entraîner par un groupe de braqueurs et de travailler directement en travaux pratiques. Loin de la petite intello qui croyait avoir prise, Yoann se retrouve avec une rebelle tatouée. Elle ne va réagir à ce groupe comme aucune autre.
La plume est fluide, rythmée et très facile à lire. L’humour est une pépite, comme les scènes d’actions ou les échanges corsés. Les personnages sont limites cinglés, je vous garantis des passages tous plus fun ou déjantés l’un des autres. Le rythme est très soutenu, par moment un besoin de souffler pour assimiler les événements et les émotions. Accrochez-vous !
Les émotions sont très diverses et puissantes. En premier temps, ce sont l’anxiété, la peur, puis la colère qui prennent place. Il s’en suit u multitude de sentiments et d’émotions, ce roman est complet de ce côté. Charlie va passer à la loupe ces tortionnaires, un par un, physiquement, émotionnellement et mentalement. Elle va jouer à leur propre jeu intelligemment et avec féminité, une vraie prédatrice. Mais les gars sont loin d’être des idiots, et ils ont aussi leur propre plan. Un sacré combat va se jouer. Les scènes intimes sont explicites tout en restant très sages.
Les personnages secondaires sont peu nombreux, seuls Tao, Qadir et Axel, les trois autres braqueurs prennent une place très important dans l’histoire.

Un roman époustouflant du début à la fin. L’intrigue et surtout l’émotion sont au top. La plume est fluide et plaisante. Le tout nous emmène dans un univers dérangeant et pourtant si passionnant. Un roman complet pour un lecture magnifique !

https://meslivres-monplaisir.blogspot.com/2018/12/stockholm-avril-sinner-oly-tl.html

par Matoline