Livres
424 631
Membres
344 162

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

D'encre, de verre et d'acier



Description ajoutée par Lectureavie 2018-07-30T17:32:11+02:00

Résumé

Et si on pouvait vraiment créer un monde avec de l’encre et du papier ?

En s’armant d’encre et de papier, il est désormais possible de voir naître sous ses doigts des univers entiers. Il suffit, pour accomplir ce miracle, de respecter les règles complexes d’une nouvelle discipline, la scriptologie. Mais lorsque des êtres humains apparaissent pour la première fois sous la plume d’un scriptologue, c’est la révolution. Jumi da Veldana et sa fille Elsa, à la tête des insurgés, parviennent à leur tour à percer le mystère de cette science et à reprendre le contrôle de leur petit paradis à son créateur.

Cependant leur bonheur ne dure pas : Jumi, qui cache un noir secret, est enlevée sous les yeux de sa fille. Elsa est donc contrainte de s’aventurer dans le monde réel pour retrouver la trace de sa mère. Des canaux d’Amsterdam aux rues de Pise, elle finit par trouver refuge dans un « asile de fous », une institution fondée par une organisation scientifique baptisée l’ordre d’Archimède. Là, scriptologues, alchimistes et mécaniciens peuvent étudier et travailler à l’abri des persécutions. L’endroit est aussi un pensionnant réputé, dont les élèves observent la jeune inconnue avec beaucoup de curiosité. Parmi eux se trouve Leo, un mécanicien de génie dont la rencontre avec la nouvelle arrivante fait vite des étincelles. Commence une attente interminable, l’aide promise par l’ordre tardant à se concrétiser. Elsa finit donc par prendre les choses en main, et ce n’est pas peu dire. Car la jeune fille, elle aussi, dissimule un lourd secret...

Saura-t-elle réparer par l’écriture un monde devenu fou ? Si elle veut parvenir à retrouver la trace de sa mère, Elsa devra apprivoiser les règles de son nouveau terrain de jeu et comprendre la complexité des relations humaines. Passé tragique et ténébreuses conspirations, univers de poche et armes ultimes : suivez cette héroïne armée d’encre et de papier à travers un ribambelle de mondes réels et inventés !

Afficher en entier

Classement en biblio - 59 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par -CrevetteDesLivres- 2018-04-10T19:09:37+02:00

Et si on pouvait vraiment créer un monde avec de l'encre et du papier ?

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Neige39 2018-08-04T09:16:35+02:00
Or

L'auteur a vraiment une imagination débordante, elle nous embarque dans son univers dès les premières pages.J'adore Elsa, héroïne forte qui ne se laisse pas marché sur les pied. Elle va partir à l'aventure entre une terre réelle et des mondes "scriptés" avec 3 amis qu'elle va rencontrer en chemin. Une aventure prenante qui ne manque pas de rebondissements.

Ps: et la couverture est juste sublime, c'est elle qui m'a donnée envie de lire le livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bookish-follies 2018-07-22T12:20:08+02:00
Lu aussi

Dès l’annonce de la parution de ce roman, j’ai tout de suite craqué pour sa merveilleuse couverture ainsi que pour son résumé plus qu’intriguant. Comme d’habitude, je succombe pour un roman des éditions Lumen. J’aime tellement cette maison d’édition !

Dans ce roman, nous nous retrouvons plongés dans un univers où des scriptologues possèdent la capacité d’inventer divers mondes et de créer différents personnages grâce à leur imagination. C’est là que nous faisons la connaissance d’Elsa et de sa mère qui sont toutes deux nées sous la plume d’un homme nommé Montaigne. Nos deux protagonistes vont devenir à leur tour des scriptologues. Ces dernières vivent dans un monde appelé Veldana. Elsa et sa mère vont réussir à sauver leur monde de la destruction lorsque leur créateur cherche à le détruire. Les habitants de Veldana possèdent tous une personnalité et une conscience propre. Ils sont parfaitement autonomes. Bien entendu, la vie paisible ne pouvait pas durer et un jour, la mère d’Elsa va se faire enlever sous ses yeux…

J’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire et l’intrigue. Je pense que cela vient du fait que l’univers est très complexe et il nous faut un petit moment pour ne pas s’emmêler les pinceaux. L’auteure prend son temps pour placer l’intrigue et nous offre donc beaucoup de détails en début de roman. Je dois donc vous avouer que j’ai trouvé la première partie du livre assez longue et trop détaillée. Je décrochais assez rapidement.

Heureusement, cela n’a pas duré ! Tout d’un coup, l’action arrive sans qu’on ne s’y attende. C’est à ce moment-là que l’auteure à su me captiver, et ce, à plusieurs reprises. Dès cet instant, je n’ai jamais cessé d’être surprise par les multiples rebondissements.

Plus l’histoire avançait et plus j’avais envie d’en savoir plus sur la folle aventure entreprise par Elsa pour sauver sa mère. Certes, Elsa n’est pas mon personnage préféré, mais cela est passé la presque inaperçue grâce à la magie de l’univers.

En conclusion, bien que le début fût chaotique, j’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mladoria 2018-07-22T08:51:09+02:00
Argent

Je l'avoue j'ai complètement craqué sur la couverture de ce livre (Lumen a le don avec ses couvertures) ! Je n'avais même pas lu l' (énorme) quatrième de couv', c'est dire !!

On plonge dans le monde de Veldana avec Jumi et sa fille Elsa toutes deux scriptologues. Quand la mère est enlevée, la fille se lance à sa recherche et pour cela doit se rendre sur Terre, un monde bien étrange pour elle, dans une Italie du 19ème quelque peu modifiée par rapport à l'histoire originelle. Et là elle va s'allier avec de jeunes terriens aux capacités diverses pour libérer sa mère.

Ce synopsis fait, il me faut vous dire que j'ai bien failli abandonner ce livre tant je me suis ennuyée sur les 100 premières pages, j'avais beaucoup de mal à me retrouver sur Terre à une époque qui ne me correspond pas forcément là où je me voyais passer de monde imaginaire en monde imaginaire, bref dur retour à la "réalité". L'héroïne ensuite, avec laquelle j'ai eu extrêmement de mal au départ, je l'ai trouvé un brin prétentieuse. J'ai mis le livre en pause, l'ai prêté à une amie. Et repris et là, le déclic passées les 100 premières pages, l'action se met en place et tout s'enchaîne très naturellement, l'héroïne gagne en panel d'émotion et s'adapte à sa vie sur Terre. Le lien qu'elle construit avec ses trois amis est très intéressant tout comme la vie dans la Casa. C'est à un rythme échevelé que l'aventure se poursuit par portail interposé, en train, en araignée mécanique ... et j'en passe. J'ai beaucoup aimé la description des différents "talents" : scriptologue, mécanicien, alchimiste, polymathe... Un monde foisonnant et original que je n'avais sans doute pas commencé au bon moment car ce fut finalement une belle lecture dont j'ai hâte de connaître la suite (puisqu'il s'agit d'un tome 1). Avis aux amateurs d'histoire, de magie et de technique, de mondes parallèles, de steampunk et d'aventure.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pignoufette 2018-06-15T15:43:06+02:00
Argent

D'Encre de Verre et d'Acier est un livre particulier. Certes, j'ai réussi à le finir en trois jours, mais il me laisse une drôle d'impression ...

Déjà le résumé : intriguant, prenant, et profondément spécial, c'est un résumé qui promet aventure, originalité et coup de coeur ! Pas vrai ... ? Bah c'est ça le problème avec ce genre de résumé. Soit c'est LA perle rare, soit c'est un roman banal qui à le mérite d'user d'un résumé pas banal.

L'univers est extrêmement bien géré, j'ai trouve. L'imagination de l'auteur nous emmène là où elle veut, et tout est si bien détaillé que l'on a pas besoin de passer des heures et des heures à se retranscrire tel ou tel endroit comme j'ai pu en avoir le problème par le passé avec d'autres romans ...

Spoiler(cliquez pour révéler)Aussi, la façon dont fonctionne ce monde légèrement parallèles aux autres, avec les Scriptologues, les Alchimistes, et les Méchanistes (sans oublier les Polymathes) m'a passionné. L'ordre d'Archimède est complexe, mais pas différentes des organisations politique de notre monde. Ca bavasse et ça bavasse pendant des heures en attendant que le problème se résolve de lui même ... Si c'est une satire déguisée, bravo. Aussi, j'ai été agréablement surpris que l'histoire se passe en Italie, et plus généralement, en Europe. Ce fut une bouffée d'air frais et une belle découverte. La Casa est captivante, je trouve. Elle m'a faite rire, et je suis heureuse d'avoir eu un ''personnage'' comme elle dans ce livre. Un gros plus !

Les personnages sont ... Particuliers. J'ai eu beaucoup de mal à m'attacher à Elsa, un peu trop ... Solitaire et farouche à mon goût. Toutefois, son évolution est agréable à suivre, et ça fait plaisir. Elle s'ouvre de plus en plus au monde et aux autres, et on finit par s'habituer à son caractère un peu particulier, mais au final, pas déplaisant. Jumi, que l'on voit peu, et uniquement à travers les yeux de sa fille au final, m'a quelque peu déconcertée. C'est une femme forte et stricte, mais peut-être un peu trop ... Les leçons de vie inculquées à sa fille sont principalement ce qui lui mettra des bâtons dans les roues, quant on y pense ...

Spoiler(cliquez pour révéler)PAR CONTRE la vache que Leo est lourd ... Peut-être est-ce parce que j'ai du mal avec les bellatres dragueurs, mais au début, accrocher à Leo ou Porzia fut une sacrée épreuve ! L'un était tellement hautain que j'avais envie de lui coller une gifle, et l'autre tellement intrusive que j'avais envie de m'énerver aux côtés d'Elsa ... J'avais peur de tomber sur des clichés bêtes et simples, avec une romance balancée à la va vite, mais que nenni mon ami. Leo, tout comme Porzia, sont bien plus qu'ils ne le paraissaient, et bon sang, que ça fait plaisir. Leo est un personnage complexe et complexé, souffrant de la disparition, puis de l'abandon de sa famille, ne se retrouvant plus que tout seul avec ses questions et ses soucis, en ayant en plus devant lui la personne qui petit, il rêvait de devenir ... Sa ''trahison'' à la fin, m'a bien surprise, mais je suis heureuse d'avoir lu le prologue. Un peu frustrant de savoir que les autres le pense être un traître, mais le second tome pourrait répondre aux question. Big up à Faraz et Skandar, qui sont aussi adorable que singulier (et avouez le, on veut tous un Skandar !).Quant aux méchants. Parlons-en, d'eux. Je l'avoue, j'ai rarement été autant agacée par un méchant que par Garbaldi. Son égoïsme, son arrogance, sa mauvaise foi, et sa prétendue supériorité ont fait de lui à mes yeux un personnage absolument insouffrable, et il en est de même pour Aris. Erk. Les personnages qui se sentent supérieurs et qui transpire l'arrogance, je ne les SUPPORTE pas aaaaaah ! Les personnages secondaires comme Casa, les orphelins, Gia, Alek, et Filippo sont aussi diversifié que plaisant. C'est agréable d'avoir de tout le monde, et pas seulement du quatuor principal. Et enfin, MERCI. De la diversité ! Faraz est Tunisien, Léo et Porzia italien, et Elsa Veldanienne ! Cela fait plaisir de voir autre chose que des anglais ou des américains ... vive les POC !

L'intrigue en elle même est classique. Toutefois, mêler ce genre de ficelles scénaristiques aux nouveautés apportées par l'auteur, ça fait plaisir ! Un petit souffle de fraicheur dans le monde de la YA ...

Alors oui. Si fraicheur il y a, et que j'ai l'air de m'extasier sous les spoilers, où est le problème ? Bah ... A mes yeux, ça reste quelque peu banal. La taciturne jeune fille qui finit par s'ouvrir aux bellatres blond et à ses amis qui font union contre un ennemi commun ... C'est peut-être ça qui me bloque.

Toutefois, aux fanx du genre un peu fantastique et mécanique, foncez ! Vous ne le regretterez pas !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LaurenaLJ 2018-06-15T09:06:24+02:00
Bronze

J'ai trouvé les 200 premières pages extrêmement longues et plates, et j'ai été bien incapable de rentrer dans l'histoire à ce moment là, d'autant que je n'accrochai pas tellement avec les personnages... Ils manquent en effet d'un peu de profondeurs, et c'est au final les interactions qu'ils entretiennent entre eux qui finissent par les rendre intéressants!

Tout s'arrange néanmoins à la moitié du roman lorsque l'action se met enfin en place et que la complexité de l'univers est révélée, le roman devient alors beaucoup plus immersif et j'ai pris plaisir à découvrir tout ce qu'il pouvait receler d'intéressant ^^

J'aurai malgré tout apprécié que le contexte historique servant de fondement à l'histoire soit plus détaillé, car si j'ai de solides connaissances en la matière ce ne sera peut être pas le cas de tous les lecteurs qui pourraient alors passer à côté de quelque chose!

Finalement, malgré un bilan en demi-teinte, j'ai passé un bon moment avec cette histoire et je me procurerai la suite à sa sortie!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par flutiste70 2018-06-13T15:23:39+02:00
Or

Une très bonne lecture malgré quelques défauts et un style qui se cherche encore un peu. J'attends quand même la suite avec impatience surtout quand on voit la fin de ce premier tome.

Avis complet : http://fantasticaddict.canalblog.com/archives/2018/06/13/36483219.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par elyza 2018-06-13T12:51:56+02:00

Une couverture incroyable qui fait penser à une aquarelle, un résumé surprenant et annonciateur d'une intrigue à couper le souffle; décidément, les éditions Lumen n'ont pas fini de me faire baver avec leurs nouvelles parutions ! Un grand merci à eux pour ce nouvel envoi qui m'a fait passer un excellent moment de lecture.

Mais alors, de quoi parle D'encre, de verre et d'acier (#letitrelongetcompliquéquejoublietoutletemps)?

La scriptologie est une science qui permet d'inventer de nouveaux univers à l'aide d'un papier et d'une encre spéciale. Elsa, qui est notre héroine n'est pas née sur Terre. Elle est le pur produit de l'invention d'un scriptologue, ce qui n'enlève en rien à la légitimité de son existence. Un jour, sa mère se fait kidnapper avec le livre-monde de leur univers. Elsa part sur Terre pour retrouver sa mère et son périple va la conduire droit sur un orphelinat italien dans lequel on encourage les sciences telles que l'alchimie, la mécanique et la scriptologie.

C'est vrai qu'objectivement, il faut un peu s'accrocher au début de l'histoire pour apprendre comment fonctionne la scriptologie et ce ne sont pas forcément les premières dizaines de pages qui sont les plus intéressantes pour le développement de l'intrigue. Mais en ce qui me concerne, ces dizaines de pages m'ont semblé tout à fait digestes parce que j'ai adoré découvrir en quoi consiste cette science qui m'a semblé être rien de moins qu'une mise en abyme du travail d'écrivain, de quoi donner le vertige et me tenir en haleine !

Après un début assez introductif qui pose les bases d'un univers complexe mais solide, l'intrigue qui va conduire Elsa à se rendre dans de multiples endroits va pouvoir pleinement démarrer. J'ai été émerveillée par l'orphelinat dans lequel notre héroïne va résider et rencontrer ses nouveaux compagnons qui vont l'épauler tout au long de sa quête. La bâtisse est en effet étonnante puisqu'elle est dotée d'une intelligence propre. Elle répond au nom de Casa et, un brin facétieuse mais protectrice, elle rend service aux uns et aux autres de ses occupants en répondant à leurs multiples sollicitations.

Elsa pour sa part, ne m'a pas tant plu que ça. Sa manie d'appeler sa mère par son prénom m'a un peu perturbé mais ce n'est qu'un détail. Ce qui m'a davantage chagrinée, c'est sa retenue constante et sa difficulté à baisser ses barrières afin de laisser les autres l'approcher et l'aider. Ce comportement peut se comprendre à cause de son vécu, mais elle m'a parut un peu froide et distante la plupart du temps et lorsqu'elle se montrait davantage chaleureuse, j'avais un peu de mal à y croire. J'ai également regretté que tout lui tombe tout cuit dans le bec c'est à dire que sa quête semblait au premier abord très difficile mais des évènements extérieurs venaient sans cesse lui faciliter les choses. J'ai en revanche énormément apprécié les trois amis qu'elle s'est fait à l'orphelinat. Léo, Porzia et Faraz ne se ressemblent absolument pas, ils apprécient chacun une science différente mais sont amis depuis des années et petit à petit, Elsa va intégrer leur trio qui va devenir un sacré quatuor.

En résumé, D'encre, de verre et d'acier est un livre atypique. Le début pourra paraître rébarbatif aux plus impatients d'entre nous mais personnellement, l'univers steampunk et l'existence de la scriptologie m'ont passionné. L'intrigue est surprenante, intéressante et dynamique et même si l'héroïne à laquelle je ne me suis pas attachée et la facilité de la quête m'ont fait revoir ma note à la baisse en cours de lecture, je lirai la suite avec grand plaisir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Roxane-James 2018-06-12T18:15:40+02:00
Diamant

Au début, c'est dur de se plonger dans l'histoire car il y a beaucoup de termes nouveaux. Cependant, quand vient l'action, on ne peut plus résister. J'ai beaucoup apprécié le personnage de Elsa mais celui de Léo est certainement mon chouchou ! Très bonne découverte, j'attends la suite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Talasi 2018-06-05T18:44:44+02:00
Bronze

L'univers est travaillé et original, mais les personnages et leurs relations paraissent un peu fades et stéréotypés en comparaison. D'encre, de verre et d'acier n'en reste pas moins une lecture très prenante, même s'il m'a manqué le petit plus qui l'aurait rendu géniale. Je lirais la suite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par so_26 2018-06-05T16:42:22+02:00
Argent

Une lecture différente avec plusieurs thèmes la scriptologie, l'alchimie et la mécanique. Pas facile au départ de se retrouver dans tout ça, je me suis un peu perdue dans les informations et du coup j'avoue avoir eu du mal à rentrer dans l'histoire puis quand les bases ont été posées j'ai pu lire de façon fluide. J'ai aimé le personnage d'Elsa qui est forte, elle vit dans un monde créé de toute pièce par un scriptologue et ensuite par sa mère qui sera kidnappée et retenue captive dans le monde réel. Elsa va parcourir le monde réel pour la retrouver en traversant l'Europe et des mondes créé par d'autres. Elle sera aidée de Faraz, Porzia et Léo. Que dire de Léo j'ai adoré ce personnage torturé et attachant. La fin est juste

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"D'encre, de verre et d'acier" est sorti 2018-05-03T00:00:00+02:00
background Layer 1 03 Mai

Date de sortie

D'encre, de verre et d'acier

  • France : 2018-05-03 (Français)

Activité récente

Iscia l'ajoute dans sa biblio or
2018-07-30T12:26:52+02:00

Les chiffres

Lecteurs 59
Commentaires 17
Extraits 7
Evaluations 27
Note globale 7.59 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • Ink, Iron, and Glass #1 - Anglais

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode