Livres
450 889
Membres
395 791

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Je ne sais pas ce qu'on est censé ressentir quand on est amoureux de quelqu'un, admet-il avec un petit rire mais si être amoureux c'est penser à la personne chaque seconde de chaque jour...si ça signifie que votre humeur change du tout au tout dès qu'elle est là... si ça veut dire qu'on ferait tout pour elle, alors je suis éperdument amoureux de toi.

Tyler

Afficher en entier

Pendant qu'il frotte mon dos aussi doucement que possible, j'aperçois notre reflet dans le miroir. Ce qu'il a écrit me paraît une langue étrangère. Mais non, ce qu'est que le miroir qui inverse l'image. Et soudain je comprends. Il n'a écrit qu'un seul mot. Un mot, écrit encore et encore, couvre chaque centimètre de mon dos, de mes épaules jusqu'au creux de mes reins.

Un seule mot : "MIENNE."

Je reste bouche bée. C'est la vérité. Je suis à lui. Je l'ai toujours été, et Tyler, a toujours été mien.

Eden

Afficher en entier

- Tu es plutôt le genre de fille à y aller par étapes, non ?

- Qu'est-ce que tu veux dire ?

- Tu sais, par étapes, par bases, comme au base-ball. Tu ne veux pas t'arrêter à chaque base ?

- Pas si je ne suis pas obligée.

(...)

- Tu ne crois pas que toutes ces bases, c'est un peu long ? Première, deuxième, troisième base... C'est bien quand on y arrive, mais c'est lent. Je suis plutôt du genre home run, tout d'un coup.

Sa voix rauque, l'étincelle dans ses yeux, sa façon de réprimer un sourire... soudain je percute. Je ralentis jusqu'à ce qu'il se retourne vers moi, presque trop nerveuse pour poser la question qui me trotte dans la tête. Le rouge me monte aux joues.

- On parle bien de base-ball, là ?

Il esquisse un sourire et baisse la tête, mais je vois le coin de ses yeux se plisser, et, quand il ouvre la bouche, sa voix est un mélange de sincérité et d'espièglerie.

- Si seulement.

Tyler et Eden

Afficher en entier

- Je ne vais pas te dire que j'ai tourné la page, finit-il par dire. (...) Parce que ce n'est pas vrai.

Tyler

Afficher en entier

Une main dans la poche, il passe l'autre autour de ma taille et parcourt mon corps du regard.

- Me estoy muriendo por besarte.

- Hein ?

Il sourit les yeux sur mon cou.

- En réalité, ça veut dire je meurs d'envie de t'embrasser.

Afficher en entier

- ... Sans parler de la Breve Vita. Je crois qu'ils sont italiens. Elle les adore. Quand elle écoute de la musique, elle ferme toujours les yeux. J'aime bien. Chaque fois que j'entrais dans sa chambre, elle était là, écouteurs dans les oreilles, les yeux fermés.

Tyler

Afficher en entier

- Et donc Tyler parlait de la drogue, de l'alcool et d'une fille. Il n'a jamais dit son nom, mais il disait que c'était la première personne, depuis des années, à se soucier de ce qu'il traversait. La première à vouloir l'aider, et c'est ce qu'elle a fait, sans même sans rendre compte. Il disait à tout le monde que c'est grâce à elle qu'il a commencé à changer et à aller mieux. Il en parlait comme s'il était amoureux d'elle et on s'est toujours demandé pourquoi il ne disait jamais son nom.

Elle se tait un moment, avant de reprendre.

- J'ai compris que c'est parce que cette fille, c'était toi.

[Émily à Eden]

Afficher en entier

Spoiler(cliquez pour révéler)Trois mots. C'est si simple. Alors je murmure :

- J'aime Tyler.

Silence. Maman et Jack me regardent. Faites qu'ils disent quelque chose. N'importe quoi. Je cherche de l'aide auprès de Tyler, mais il est bien trop perplexe pour se rendre utile. Alors, pour appuyer ma phrase, je pose une main sur la sienne et me rapproche de lui. Toujours aucune réaction.

- Enfin, je suis amoureuse de lui.

Ma mère ne cille même pas.

- Je parle de ce Tyler là. Lui. Tu sais, mon demi-frère ?

Maman ouvre la bouche et échange un regard avec Jack et, au lieu d'exploser, elle lui donne un petit coup dans l'épaule.

- Tu me dois soixante-dix dollars !

[...]

- On à parié, avoue-t-elle. Cinquante dollars qu'il se passait quelque chose entre vous, et vingt de plus si vous nous en parliez.

Afficher en entier

Je me jette dans ses bras. Il ne s’y attendait pas. Nous trébuchons un peu, sa pancarte tombe par terre. Je perçois vaguement des « Oooh » dans la foule, comme si nous étions un genre de cyber-couple qui se rencontre pour la première fois. C’est sûrement ce dont on a l’air, puisque dans un sens, ça a été une relation à distance. Mas une relation demi-frère-demi-sœur. Quoi qu’il en soit, je ne prête aucune attention à notre petit public. J’accroche mes jambes autour de sa taille, la tête enfouie contre son épaule.

– Je crois qu’ils se font des films, murmure Tyler contre ma joue.

Afficher en entier

-ça a toujours été toi.

-Et qu'est-ce que ça implique ?

-Tu le sais, Tyler.

J'entrelace mes doigts dans les siens. Ils s'emboîtent parfaitement. Comme toujours.

-ça veut dire que je veux être avec toi.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode