Livres
524 360
Membres
542 578

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

" Ça fait des semaines que je me demande ce qui chez elle m'émeut à ce point, pourquoi j'aime qu'elle fasse attention à moi, pourquoi avec elle je n'arrive pas à être Tyler Bruce. Maintenant je sais. C'est parce que j'adore cette fille. "

Afficher en entier

Va crever Tyler Bruce ! Je déteste ce type. Pour la première fois, je me préfère à lui. J'aime qui je suis avec Eden, c'est-à-dire moi-même, avec tous les secrets, toutes les insécurités et tous les hauts et les bas.

Je laisse tomber la fête. Je n'irai nulle part. Je vais rester ici avec Eden, parce qu'elle m'importe plus que ce que peuvent penser les copains.

Je rouvre la porte et entre dans la chambre obscure. Eden dort déjà, elle ne bouge pas quand je traverse la pièce. Je m'assieds par terre devant la fenêtre, la tête contre la vitre, pour la regarder. J'aimerais qu'elle sache que je suis là, que je ne suis pas parti. Je resterai des heures si je le dois, pour être sûr qu'elle aille bien.

C'est à cet instant que je me rends compte que je suis amoureux d'elle.

Afficher en entier

- J'aurais cru qu'un dur comme toi pourrait supporter ça, non ?

La revoilà qui me provoque. J'enfonce les mains dans les poches et réfléchis à ce qu'elle vient de dire pendant que le feu d'artifice continue à exploser. Peut-être qu'une petite partie de moi aime l'idée qu'Eden me découvre. C'est terrifiant, de dévoiler ses secrets les plus sombres, mais d'un autre côté c'est comme si je la suppliais de le faire. J'essaie de toutes mes forces de repousser les gens, alors que, au fond de moi, tout ce que je veux, c'est que quelqu'un me comprenne enfin. Quelqu'un qui me dira que tout va bien se passer. Que je vais aller bien.

- Et moi, j'aurais cru que tu aurais compris que je ne suis pas vraiment un dur.

Afficher en entier

Tyler (page 449)

Quand à Eden... Je ferais n’importe quoi pour elle. C’est la première fille à qui je pense sérieusement, la première avec qui je suis moi-même et la première dont je suis tombé amoureux. Il est hors de question que je gâche ce que je vis avec Eden, comme j’ai gâché tout le reste.

Afficher en entier

« Elle est entrée dans ma vie au moment où j’en avais le plus besoin, même si je ne m’en doutais pas à l’époque. Elle m’a sauvé. »

Afficher en entier

- Papa, je suis désolé.

Je suis désolé de le rendre aussi furieux. Je suis désolé de ne jamais être à la hauteur. De ne pas le rendre heureux comme maman, Jamie ou Chase. Je suis désolé de le décevoir.

Papa marque une pause dans le couloir sans se retourner. Il secoue la tête lentement et juste avant de refermer la porte, il lance :

- Ça ne suffit pas.

Je ferme les yeux dans le noir et je pleure de plus belle.

Ses excuses non plus se suffisent jamais.

Afficher en entier

J'aimerais qu'elle sache que je suis là, que je ne suis pas parti. Je resterai des heures si je le dois, pour être sûr qu'elle aille bien.

C'est à cet instant que je me rends compte que je suis amoureux d'elle.

Afficher en entier

Je me sens si loin d'eux... Parfois, j'ai l'impression de n'être pas vraiment là. Tout est flou et vide autour de moi. Je me suis tellement habitué à faire disparaître le monde qui m'entoure que je ne sais plus comment le faire réapparaître.Je me sens perdu, à mi-chemin entre ici et ailleurs . Je ne sais pas exactement où je suis . Je suis juste...quelque part.

Afficher en entier

Tyler (page 441)

Je me réveille avant Eden. Elle est belle, endormis à côté de moi, la bouche entrouverte. J’écris te amo sur son dos nu du bout du doigt, et je dépose un baiser sur son omoplate.

Afficher en entier

Tyler&Eden (page 182)

Eden continue de m’observer avec une expression de curiosité sincère. Je trouve ça sympa. Un jour, Tiffani m’a dit que mon tatouage était débile, mais elle n’en connaît pas la signification.

- pourquoi en espagnol ?

- je suis bilingue. Mes parents aussi. C’est mon père qui m’a appris quand j’étais petit.

Je ne le pratique plus, en faite, ça ne fait que me rappelé de mauvais souvenirs.

- je ne parle pas espagnol. Je parle français dit-elle avec un sourire joueur. Comme les canadiens. Bonjour.

Waouh ! Je ne savais pas que le français pouvait donner aussi bien surtout avec cette voix éraillée.

- Me frustras, fais-he en passant la main dans mes cheveux. Buenas noches. Ça veut dire “bonne nuit”.

Je ne lui traduit pas la première partie. Je ne lui dit pas qu’elle me déconcerte.

Pourtant c’est le cas, et sérieusement.

Elle n’arrête pas de me poser des questions, elle s’intéresse à moi. À un instant, elle est toute timide et gênée; une minute plus tard, elle est sûre d’elle et elle me défie. Elle écoute, sans accepter mon comportement. Je trouve ça cool.

- Oh, dit-elle.

Avec un sourie discret et adorable, elle sort de ma chambre. Et je suis ravi de l’entendre murmurer:

- Bonsoir.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode