Livres
473 027
Membres
446 397

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

D'ombre et de Lumière - Tome 1: La tueuse de l'ombre



Description ajoutée par cdv25 2015-08-25T11:54:35+02:00

Résumé

« L’OMBRE N’EXISTE PAS SANS LA LUMIÈRE, ALORS LE DESTIN S’AMUSE À NOUS LE RAPPELER… »

Le cœur d’Émilie s’est figé après la tragédie qui a touché sa famille. Elle est maintenant une tueuse, l’ombre d’un jeune mercenaire qui l’a prise sous son aile à ses quatorze ans.

Léon est le fils du chef du clan qui a anéanti sa vie passée et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est collant. Il est persuadé que la jeune femme qui reste de marbre à chaque meurtre a toujours un cœur.

Alors qu’une mission les conduit sur sa terre natale, les souvenirs de son passé réveillent sa souffrance d’avoir perdu ses parents ainsi qu’Adrian, son meilleur ami et premier amour. Tout cela délie petit à petit son cœur…

Émilie retrouvera-t-elle la lumière ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 36 lecteurs

Extrait

En me voyant chétive, il en profite. Il effleure mon visage en ajoutant.

— Tu ressembles à une femme quand tu pleures ainsi !

Il s’approche rapidement pour m’embrasser, alors je lui lance froidement.

— Je suis une tueuse !

Il ricane en se détournant de mes lèvres pour se poser sur ma joue.

— Deviens ma femme pour ne plus être blessée !

J’essaie de saisir mon poignard en grognant.

— Arrête avec cela !

Intérieurement, je me demande si je ne devrais pas le tuer tout de suite pour qu’Adrian soit en sécurité jusqu’à ce que son absence éveille les soupçons de son père. Mais je n’ai plus mon arme, je l’ai fait tomber dans ma chambre. Lorsque Léon le réalise, il me gronde.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

Je suis mitigée. Je pense que ce livre s'adresse plus à des ados vu les termes employés par moment. Je le trouve mièvre : des pleunicheries à tout va et des je t'aime à n'en plus finir. Le livre y aurait gagné en rythme en enlevant quelques passages redondants.

Afficher en entier
Pas apprécié

Je suis parfaitement d'accord avec GalakRose. Le début du livre nous a montré une héroïne sans cœur, dur. J'étais vraiment enchanté. Et aussitôt qu'elle retrouve son amour de jeunesse, elle devient une vrai midinette, elle pleure, elle pleure, ça fini juste pu. Et Aidan qui la considère comme une faible femme, c'est aberrant. Malheureusement, cela m'a enlevé le goût de lire les deux autres tomes.

Afficher en entier
Lu aussi

Attention j'ai beaucoup de chose à dire sur ce roman que je viens juste de finir et je vais spoiler !!!

Spoiler(cliquez pour révéler)

Déjà c'est la couverture que je trouve simple mais magnifique qui m'a attirée.

Ensuite le résumé, Emilie est une jeune fille de 14 ans de la petite noblesse, son père étant un chevalier du roi. Elle est depuis toujours éprise du fils de l'écuyer de son père, même s'ils ne ce le sont jamais avoués explicitement. Un jour ses parents sont tout deux assassinés sous ses yeux et elle est enlevée par ce clan de mercenaires qui l'élève pendant 4 ans. Elle laisse Aidan son amour de jeunesse pour mort. Elle est prise sous la protection de Léon le fils du chef du clan des mercenaires.

Le roman commence fort par de l'action, on est tout de suite transporté dans l'intrigue. Emilie s'est construite une apparence de jeune femme dure, sûre d'elle alors qu'au fond d'elle elle se sent détruite et se considère sans âme et perdue.

Léon se montre entreprenant depuis quelques temps et montre clairement ses désirs. Elle le repousse sans cesse pourtant il insiste. Lors d'un dernier test de loyauté elle retourne avec Léon sur les terres de son enfance pour un dernier assassinat avant d'être libérée de Léon.

Cependant elle découvre que sa cible n'est autre qu'Aidan son amour de jeunesse. Celui - ci s'est élevé au rang de chevalier, il a hérité des terres de son père et est toujours à sa recherche malgré les années.

Emilie est bien sûr bouleversée par cette découverte et fait tout pour dissimulée son trouble à Léon. C'est là que les choses se compliquent pour le lecteur. Beaucoup de répétitions et de lamentations de la part d'Emilie. Elle a quand même subit la brutalité des mercenaires pendant 4 ans, elle a été formée pour l'assassinat, elle en a commis un grand nombre et malgré ça elle s'effondre comme une midinette s'en est affligeant !

Elle pleure sans cesse de peur qu'Aidan soit assassiné, elle préfère se suicider, demande à mourir plusieurs fois. J'avais envie de la secouer et de lui dire de se bouger le cul et de prendre une arme !

Cela ce poursuit malheureusement sur tout le reste du roman. Énormément de longueurs, de répétitions. Au final l'intrigue stagne alors qu'il y avait un fort potentiel ! Je m'attendais à une héroïne beaucoup plus bad - ass et pas à une énième midinette qui s'en remet aux hommes sans plus d'argument.

Afficher en entier

Avis de Mlle H :

J'ai beaucoup aimé cet univers. L'histoire débute sur des charbons ardents ce qui nous permet d'être directement impliqué dans la vie d'Emilie. Bien qu'elle soit une esclave, Emilie n'en ai pas moins très charismatique et assez mystérieuse. Ce que j'ai beaucoup apprécier. Vous vous en doutez bien que Léon est un BIIIIIIIP fini qui va lui en faire voire de toutes les couleurs.

lire la suite : http://wp.me/p6GslH-4K

Afficher en entier
Pas apprécié

http://lesangdeslivres.blogspot.fr/2015/10/dombre-et-de-lumiere-tome-1-la-tueuse.html

La couverture est splendide, sombre et attirante ce qui donne envie aux lecteurs de se plonger dans l’histoire. Ensuite, quand nous lisons la quatrième de couverture, ça nous donne encore plus envie de nous lancer.

Quand nous commençons ce roman, nous sommes emportés auprès d’Émilie, l’héroïne de cette histoire. Nous sommes très vite attristés de voir qu’elle subit beaucoup de choses dont elle ne voit pas le bout.

Ce que nous apprécions, c’est que de nombreux moments sont racontés comme un retour en arrière. Nous voyons des morceaux du passé d’Émilie et nous comprenons enfin ce qu’il s’est passé. On s’attache très vite à cette jeune fille, mais aussi à un autre personnage proche d’elle. Un autre personnage nous attire aussi, mais nous fait peur et de ce fait, nous n’arrivons pas à le cerner à savoir si c’est une bonne ou une mauvaise personne.

Le début commence fort et les actions ne manquent pas. Nous avons l’impression de vivre tout le temps en pleine nuit ce qui est assez perturbant et manque un peu de détails à ce niveau.

Par la suite, tout se gâte.

Nous retrouvons notre héroïne dans un endroit clos avec tout le temps les mêmes personnages et le même environnement. Quand nous lisons cette partie, nous nous ennuyons à mourir. Beaucoup trop de répétitions sont installées dans l’histoire et plus nous avançons, plus nous nous endormons. Nous avons vraiment l’impression d’avoir lu quinze fois les mêmes choses, c’est vraiment fatiguant.

Émilie devient pénible avec ses humeurs qui changent tout le temps et elle devient très vite mièvre. Pour un personnage qui a un fort caractère et qui est censé être une tueuse sans foi ni loi, nous sommes très surpris de voir qu’elle a peur d’une seule personne.

Jusqu’à la fin, nous nous ennuyons. Les personnages ne font aucun effort et nous en venons à les détester.

Est-ce que j’ai aimé ce livre ?

D’habitude, c’est totalement le genre de lecture que j’affectionne tout particulièrement, mais, pour le coup, c’est une très grosse déception !

D’habitude, je ne parle jamais des fautes parce que dans tous les romans, il y en a, mais là, c’est l’apothéose ! Ça nous fait saigner des yeux tellement il y en a !

L’histoire, bien qu’elle démarrât sur des chapeaux de roue, a très vite perdu en intensité et elle est devenue vraiment décevante ! De nombreuses répétitions m’ont fait ne pas aimer cette histoire.

Ma note ne sera pas haute du tout malheureusement !

Afficher en entier
Or

Je voudrais déjà remercier les éditions Nymphalis et Céline pour la lecture de ce livre. Comme souvent, je ne lis jamais les résumés, je ne savais pas vraiment trop quoi à m’attendre sauf le fait qu’il y aurait forcément de la romance, vu que je connaissais déjà un peu l’auteur au travers de d’autres romans. Je ne dirais pas que je suis déçu, et je pense que je vais commencer un peu par mes petites bêtes noires de ce livre. J’ai plutôt apprécié ma lecture et je l’aurai sûrement encore plus apprécié et dévoré bien plus rapidement sans mes petits points noirs. Je trouve que nous avons un peu trop de répétition et, de ce fait, de longueurs. C’est fort dommage parce que l’auteur offre une histoire assez sympathique et des retrouvailles vraiment magiques, mais ses répétitions et ses longueurs gâchent un peu ce côté magique qui fait vibrer votre cœur à 100 à l’heure. De plus, j’ai trouvé qu’Émilie n’a pas vraiment le profil de la tueuse que je m’en fessais. Bizarrement, je le pensais vraiment plus froide et plus autoritaire, plus effrayante. Léon est bien plus effrayant et plus dans le profil d’un tueur qu’elle, et pourtant par moment, j’ai cru qu’elle arrivait à avoir de l’ascendant sur lui, mais c’est juste que le cerveau de Léon qui a grillé avec ses sentiments. J’ai beaucoup aimé les personnages, l’interaction entre eux et les chamailleries, cela apporte beaucoup de douceur et de légèreté face à la gravité des choses, enfin c’est l’impression que j’ai. La partie avec Adrian change complètement le personnage d’Émilie, cela la rend pleurnicharde et c’est une vraie fontaine, et c’est là que son rôle de tueuse paraît bien moins réaliste. Mais pourtant cela ne m’a pas empêché d’avoir mon petit cœur de midinette qui sautille partout, même si au bout d’un moment la rengaine des je t’aime m’a un peu lassé. D’autant plus que j’aimais beaucoup l’histoire et j’avais hâte qu’elle avance pour avoir un peu plus de dénouements. J’ai eu cette impression de ne pas avancer, et pourtant c’est assez le contraire. Si l’on enlève un peu tous ses je t’aime, ce jeu de chat et souris, on voit se mettre en place le fil de l’histoire, qui me paraît bien intrigant et assez intéressant. J’aime beaucoup l’époque, même si ce n’est pas vraiment daté, j’aime ce côté chevalier et tout. Je m’imagine pleins de choses, parce que j’attends encore le côté un peu fantastique annoncé, j’ai vraiment hâte de lire la suite, surtout que la fin est, certes, un peu prévisible, mais elle a le don de me laisser sur ma faim. Nous laissons nos héros dans un moment assez angoissant et palpitant.

En conclusion, c’est dommage d’avoir ses répétitions, je trouve que l’on ne voit plus que ça et que du coup, elles occultent complètement l’essentiel. La petite romance a fait palpiter mon cœur et m’a fait sourire niaisement. Il me manque un peu d’action et une héroïne digne de son appellation. Et, pourtant, j’ai vraiment hâte de voir ce qu’il va se passer dans la suite. J’espère vraiment retrouver un peu moins de répétition et de mièvrerie, pour que cela laisse enfin place à l’action et aux aventures. Mais surtout à la complicité que l’on voit apparaître de plus en plus entre divers personnages que j’aime beaucoup. Ce que j’aime beaucoup aussi, c’est la façon dont Céline arrive à nous manipuler et nous faire facilement vivre les émotions d’Émilie, même si par moments son côté un peu trop fragile m’a énervé, je n’ai pas pu m’empêcher de sourire bêtement face à Adrian.

Afficher en entier
Bronze

J'étais vraiment ravie lorsque les Editions Nymphalis m'ont proposé de lire ce premier tome. Je trouve la couverture vraiment très belle, Emile a vraiment un regard mystérieux et dans lequel on retrouve la froideur, la non culpabilité de tous les meurtres commis. J'ai donc commencé ce livre avec beaucoup d'intérêt. J'ai pleinement apprécié toute la première partie, où l'on va faire la connaissance d'Emilie qui est devenue l'ombre de Leon, un mercenaire qui lui a "sauvé la vie" lorsque son père a tué ses parents et qu'il a décidé d'en faire une "putain" pour ses hommes. Léon, lui a proposé ce deal: soit être son "ombre" et tuer les personnes qu'on va lui indiquer, soit faire ce que son père lui demande. Ce choix est tout de même cornélien! Endurer la souffrance physique et mentale d'être la catin du clan ou endurer la souffrance et avoir sur la conscience, la mort de dizaine et dizaine de personnes! Ce choix, malgré tout sera vite fait, elle deviendra une "ombre"!

J'ai donc été captivée par les aventures d'Emilie et de Léon qui traquent leurs proies. Léon semble fou d'Emilie, il veut en faire son épouse, de cette manière, son père qui est cruel et sans âme, la laisserait en paix. Mais Emilie n'a dans son coeur que son amour d'enfance: Adrian, qu'elle pense mort au même moment que ses parents. Hors, lors d'une "mission", elle va se rendre compte que ce n'est pas le cas et le drame est que sa prochaine victime est l'homme qu'elle aime!

Je ne vous raconte pas trop la suite pour vous laisser encore le "suspense" mais il s'avère que dès ce moment-là, tout mon enthousiasme est retombé. D'une Emilie, courageuse, forte, téméraire et qui n'avait pas sa langue dans sa poche, on va tomber sur une Emilie niaise au possible. On va vivre plusieurs semaines "enfermés" comme elle et Adrian dans une chambre avec des "mamours" des "mon chéri, je t'aime" à n'en plus finir. Du coup, après un début palpitant, des mystères, des combats, de la peur, on tombe dans une romance où Adrian le courageux et téméraire est "gnan gnan" et Emilie n'est plus qu'une fille "pleureuse". Que je râle bon sang! Je me suis ennuyée pendant toute cette partie-là. Où Adrian se terre derrière sa fenêtre car Léon est dehors et veut récupérer Emilie! Bon sang où sont ces deux personnages courageux???

Un premier tome qui était bien parti pour moi, une histoire palpitante et prenante mais qui est retombée comme un soufflé par cette romance qui aurait pu être plus intéressante si les personnages n'étaient pas devenus si "gnan gnan" dans leur amour.

Afficher en entier
Lu aussi

Emilie a été enlevée par des mercenaires à l'âge de 14 ans, après que ceux-ci aient assassiné ses parent devant elle. Elle a du choisir entre devenir une prostituée ou une tueuse pour le compte de leur chef et se son fils Léon. Emilie qui a perdu lors de l'attaque son seul amour, choisit de devenir une tueuse, car quand elle a perdu ceux qu'elle aimait, plus rien ne comptait à ses yeux. Surtout qu'Adrian, l'homme qu'elle aimait, a été tué en essayant de la protéger (du moins, le croit-elle).

L'histoire est intéressante et Céline Musmeaux a une belle écriture, mais je ne suis pas arrivée à accrocher à l'histoire.

Je pensais que c'était une histoire de fantasy avec une romance, mais il s'agit de romance historique, je n'ai pas vu où se trouvait la fantasy dans cette histoire.

Je ne suis pas une grande fan de ce genre de lecture, alors peut-être que mon avis n'est pas objectif, vu que j'en ai rarement lues.

Si dans les premiers paragraphes du roman, je ne me suis pas ennuyée car il y avait pas mal d'action, ensuite, j'ai trouvé que certains passages tiraient vraiment en longueur. Il y a beaucoup trop de répétition à mon avis.

Quand Emilie et Adrian, se retrouve dans la chambre, l'histoire est répétitive, ils passent leur temps à s'embrasser, Emilie est toujours en pleurs (pour une tueuse, j'ai trouvé ça un peu trop contradictoire).

Plusieurs chapitres sont hélas consacrés au larmoiements et je me suis ennuyée, je l'avoue. Avec toutes les larmes que "la tueuse" a versé on aurait pu remplir un lac. Le nombre de "je t'aime" est impressionnant et même si Emilie vient de retrouver l'amour qu'elle croyait perdu, j'avoue que c'est vraiment trop rapide de se donner le premier jour à Adrian, alors qu'ils n'étaient qu'amis. Bon, ça arrive, j'ai vu pire.

S'il n'y avait pas autant de longueurs, j'aurai surement apprécié cette histoire. Mais le nombre impressionnant de baisers, de je t'aime et de pleurs ont eu raison de moi, je n'ai pas du tout accroché et j'ai même eu du mal à le finir, malgré une belle plume.

Afficher en entier
Lu aussi

http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/2015/09/dombre-et-de-lumiere-tome-1-la-tueuse.html

- Lecture finie -

Je remercie les éditions Nymphalis d'avoir eu la gentillesse de m'adresser le 1er tome de D'ombre et de Lumière, intitulée La tueuse de l'ombre.

Les points forts

J'ai adoré le postulat de départ. Émilie a été faite esclave, il y a quatre ans de cela lors d'une nuit tragique où ses parents ont été tué sous ses yeux. Elle n'a eu d'autres choix que de devenir une ombre, un assassin au service de son jeune maître Léon, le fils de l'homme qui a tué tous les siens.

Au fil des années celui-ci tombe amoureux de la jeune fille qui elle garde précieusement le souvenir d'Adrian, son ami mort au même moment que ses parents.

Léon décide de l'affranchir après une dernière mission qui la ramène sur les terres de son enfance.

Seulement le passé rattrape tout le monde...

L'histoire démarre sur les chapeau de roues. L'écriture est rapide, efficace. Les chapitres courts donnent beaucoup de rythme au récit. C'est au travers du regard de la jeune ombre que celui-ci se déroule. Elle est très charismatique et la sauce prend.

La romance fait la part belle à un triangle amoureux et comme on sent doute, il y en a toujours un de trop dans ces cas là. Très vite on sait vers qui va se porter le choix d’Émilie. On pourrait penser donc que la situation est artificielle. Pas du tout … car le perdant n'est pas beau joueur !

On sent la passion à chaque page tournée et mon petit cœur de romantique a été comblé devant toutes les péripéties que doivent surmonter nos amoureux.

Les points faibles

Comme je le disais, le récit démarre vite et fort mais il stagne à parti d'un moment et s'essouffle. Émilie aidé de Léon doit remplir sa dernière mission. Rien ne se passe comme prévu. Cet imprévu est long...Il faut beaucoup (trop) de temps avant que la situation évolue. J'ai eu l'impression que beaucoup de scènes se répétaient. Des obstacles se dressent sur la route d’Émilie mais ils se ressemblent tous beaucoup. Ainsi la jeune femme n'en finit plus d'être blessée.

- Bref -

Malgré un récit que j'aurais aimé plus rythmé, je suis tombée sous le charme de l'univers de Céline Musmeaux....

Une auteure, une plume à découvrir.

Une très belle découverte.

Afficher en entier
Argent

http://wp.me/p5AuT9-Sp

Mon premier Fantasy depuis un petit moment et je n’ai pas été déçue. Et j’ai été agréablement surprise par la plume de l’auteur Céline Musmeaux avec le premier opus de la série D’ombre et de Lumière : « La tueuse de l’ombre ». Un nouveau monde imaginaire très bien réussit ! C’est captivant, émouvant et très addictif.

Nous allons suivre l’histoire d’Emilie, Emy dont la famille et son être cher ont été assassinés par de dangereux mercenaires sous ses yeux alors qu’elle n’était tout juste âgée de quatorze ans. Captive, elle a du faire des choix pour ne pas souiller sa vertu. Au bout de quatre ans, la voici esclave et tueuse de l’ombre à la solde de Léon, le fils du meurtrier des siens pour une mission qui pourrait changer sa vie à jamais …

Emy est une héroïne très complexe. Aux premiers abords, en tant que tueuse elle semble froide et sans pitié. Mais au fil des pages et grâce à la narration par une voix (celle d’Emy) on s’apercevra de sa vraie personnalité. Car si elle a du devenir une tueuse c’est pour survivre. On découvrira son grand cœur et son côté vulnérable. Car elle n’a pu oublier son premier amour Adrian et elle est hantée par son souvenir. On finira par l’admirer pour sa force et son courage.

Emy entretient une relation assez particulière avec Léon. Au début, il semble vouloir protéger son esclave. Il est attiré par Emy et il envisage un autre avenir pour elle. Mais ne vous y trompez pas on s’aperçoit très vite que c’est un être infâme, terrifiant et sans scrupule.

J’ai beaucoup aimé la plume de l’auteur. C’est fluide, nette et très prenante. Le ton est donné dès les premières pages et le rythme ne faiblit pas. Une fois la lecture commencée impossible de lâcher le livre, tellement on est pris dans l’histoire. L’univers proposé est très bien décrit, intéressant et intriguant. Les personnages sont très bien réussis. L’auteur a su très bien mener le côté romance et fantasy en ajoutant une touche de noirceur. Car dites-vous bien que la vie d’Emy en tant que captive n’a pas été un long fleuve tranquille. Il y a tout ce qu’il faut pour passer un très bon moment : de l’action, de l’humour, de la peur, de la tristesse, de la colère, de la haine, de la joie, de la tendresse et de l’espoir. J’ai été surprise de la tournure de l’histoire, car je ne m’attendais pas à cela. Et c’est EXCELLENT !

Pour un premier opus riche en émotion, la série D’ombre et de Lumière démarre très fort. Et je ne peux que vous le recommander. Et avec ce final inattendu, il me tarde de savoir ce que va nous réserver l’auteur !

Afficher en entier

Date de sortie

D'ombre et de Lumière - Tome 1: La tueuse de l'ombre

  • France : 2015-09-04 (Français)

Activité récente

Stenn l'ajoute dans sa biblio or
2019-06-30T14:17:51+02:00

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 36
Commentaires 13
Extraits 13
Evaluations 9
Note globale 5.56 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode