Livres
486 852
Membres
477 208

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

D'ombre et de silence



Description ajoutée par Ori06 2017-10-26T23:45:18+02:00

Résumé

"Écrire une nouvelle, c'est tenter, en quelques lignes, de donner vie à un personnage, de faire passer au lecteur autant d'émotions qu'en plusieurs centaines de pages. C'est en cela que la nouvelle est un genre littéraire exigeant, difficile et passionnant." Karine Giebel " Partir sans lui dire au revoir. Parce que je me sens incapable d'affronter ses larmes ou de retenir les miennes. L'abandonner à son sort. Parce que je n'ai plus le choix. (...) Je m'appelle Aleyna, j'ai dix-sept ans. Aleyna, ça veut dire éclat de lumière. (...) J'ai souvent détesté ma vie. Je n'ai rien construit, à part un cimetière pour mes rêves. Là au moins, on ne pourra pas me les voler.

" Si les romans de Karine Giebel sont parmi les plus lus en France et ont fait le tour du monde, celle-ci excelle depuis quelques années dans un genre tout aussi exigeant : la nouvelle, où elle condense en quelques pages seulement toute la force de ses romans. D'OMBRE ET DE SILENCE réunit neuf textes, dont certains sont inédits et d'autres restés jusqu'à aujourd'hui très confidentiels. Voici l'occasion de la (re)découvrir intensément, grâce à ce recueil de nouvelles noires, humaines, engagées...

Afficher en entier

Classement en biblio - 106 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Alias-Rosiel 2017-11-01T20:23:07+01:00

Chaque seconde, penser à sourire.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par vlaisoup 2020-01-24T02:03:44+01:00
Diamant

Super livre de nouvelles.

Karine Giebel toujours aussi intéressante. Excellents moments de pur divertissement. Je vous le recommande fortement!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par vivie10 2019-11-03T14:48:09+01:00
Argent

Comme tjr Karine nous plonge dans l'atrocité, avec ce recueil de nouvelles.

Je ne peux pas dire l'histoire qui m'a le plus touché, car elles sont toutes très prenantes.

Comme tjr, je vous conseil ce livre de cette auteur juste géniale

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cellophane 2019-10-20T18:45:50+02:00
Bronze

Je ne sais pas ce que vaut l’auteur sur un roman, je ne l’ai découverte que grâce à ce recueil de nouvelles.

Et je trouve qu’un recueil… c’est casse-gueule. Il faut éviter divers pièges pour tenir le lecteur en haleine et c’est loin d’être facile.

J’ai trouvé que Karine Giebel tombait dans la plupart. Diverses histoires qui se ressemblent avec des thématiques proches ; une trame souvent semblable faite de femme oppressées par des mecs que c’est tous des salauds, les mecs ; une accumulation à chaque fois ou presque, à la Victor Hugo, où les gens sont malheureux et poum, remalheureux, et poum une troisième couche de malheur, et à chaque fois ils subissent ou presque ; une structure souvent identique à deux voix avec souvent une accumulation de mots pour décrire un état…

L’ensemble a un langage simple, voire simpliste, qui tombe parfois dans le cliché, le déjà-vu…

Peu de surprise et beaucoup d’excès qui font perdre en crédibilité ou intérêt dans l’ensemble pour une auteur dont on m’avait dit qu’elle était géniale, déception.

1. Aleyna

Ça se tient, ça n’est pas franchement émouvant parce que ça va un peu vite, qu’on n’a pas le temps de s’attacher, qu’à un moment on la trouve un peu bête Aleyna d’envoyer un SMS pour dire où elle est… Et un petit côté démonstratif pour dire, voilà, ça se passe, ça existe…

2. Aurore

Un peu naïf dans l’écriture. L’histoire est bonne mais caricaturale, la fille qui se suicide par amour, le frère qui se la joue Columbine… Rien dans le texte ne m’a vraiment laissé admettre tout ça, par un manque de subtilité dans la narration.

3. Ce que les blessures laissent au fond des yeux

Là, on est dans le multicouche, le mille-feuilles du malheur, le cliché de telenovella où la pauvre femme subit tous les malheurs du monde, de la leucémie du mari au viol, la prise en charge de tout le monde, une descente en Enfer qui est loin de m’avoir convaincu par ses excès manquant grandement de subtilité…

4. J’ai appris le silence

Le final n’est pas mauvais. Le reste, trame et narration, sont corrects mais font vachement clichés… Rien de novateur et l’impression d’une brillante nouvelle d’un gamin de 17 ans qui aurait encore du mal à faire quelque chose d’un peu subtil…

5. L’été se meurt

Celle-ci m’a plutôt bien emmené. Même si j’ai entrevu la fin plus tôt que prévu, elle était dynamique, pleine de surprises et de fraîcheur.

6. L’Homme en noir

Je ne me suis pas attendu à l’endroit où nous menait cette histoire et je me suis bien fait promener d’un bout à l’autre. Ecriture fluide quoique simpliste, une bonne narration. Pas mal du tout

7. L’Intérieur

Plus courte, plus brève, un poil plus intéressante, ça n’en reste pas moins quasi l’exacte même histoire que la troisième. Ce n’est plus un proprio mais un patron, il n’y a plus ci mais cela… Sauf qu’au final, la trame est en gros la même, la souffrance identique et ça n’apporte rien au recueil.

8. Le Printemps de Juliette

Evidemment, c’est touchant. Mais je ne l’ai pas été autant que ça… C’est trop fait pour faire pleurer dans les chaumières, ce n’est (là encore) pas assez subtil…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chris-64 2019-09-22T14:51:08+02:00
Argent

Je lis très rarement des "nouvelles", parce que ce sont des histoires courtes et que je préfère les histoires plus longues, parce qu'il me faut aussi un certain temps pour me plonger dans le récit. Pour Karine Giebel, j'ai fait une exception et je ne regrette pas. Je suis définitivement fan de cette auteure.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Coralie-98 2019-07-06T09:17:45+02:00
Or

Huit nouvelles. Très sombres, le titre est bien choisi, et qui se termine par le silence (la mort).

Aleyna jeune fille turque qui refuse un mariage forcé et assassinée par les hommes de sa famille car elle a fauté.

Aurore adolescente qui se suicide après un chagrin d'amour, vengée par son frère, souffre-douleur du lycée, auteur d'une tuerie ciblée couronnée par un suicide.

Delphine qui paie son logeur en nature jusqu'au sado masochisme extrême vengée par sa voisine et amie.

Un homme condamné par erreur enferme 10 personnes qu'il juge coupables jusqu'à la mort. Pris de remords il fait demi tour mais trouve la mort dans un accident.

Un homme amoureux se suicide devant l'objet de son désir.

David qui cherche l'assassin de son père pour le venger... alors que c'est lui-même.

Virginie humiliée par son patron et vengée par son fils.

Cet homme qui tue sa femme rongée par un cancer et qui l'accompagne dans la mort.

Bref des histoires noires très bien écrites. A ne pas lire en cas de déprime.

Afficher en entier
Argent

Je n'ai pas pus lâcher ce livre, je l'ai finit en une journée. Il est vraiment très beau. Il est par moment porteur de message.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Illythyia 2019-05-21T16:17:55+02:00
Lu aussi

Je n'ai pas pour habitude de lire des nouvelles, trop souvent elles me laissent sur ma faim mais pour Karine Giebel, j'ai fais une exception.

On retrouve bien sa touche dans ces nouvelles sordides. Dans son univers aucune place pour l'espoir. Une rapide lecture bien agréable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Flam54 2019-04-01T21:38:08+02:00
Bronze

Globalement, j'ai bien aimé. Mais que de clichés sur la gent masculine ! Les hommes présentés en méchants prédateurs sexuels et accro au foot et les femmes éternelles victimes innocentes. Ceci fait que les nouvelles sont assez prévisibles et caricaturales.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lilou3111 2019-01-02T20:32:37+01:00
Argent

Décidément, Karine Giebel arrivera toujours à me scotcher par ces histoires ! Je reste sous le choc de ces nouvelles, cette manière de mettre en scène la mort...des situations dures et sombres, certaines choquantes, une plume qui sait indéniablement manier les mots et le petit coeur des lecteurs.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par alyssa2410 2018-12-29T13:51:07+01:00
Or

Toute la tension et la puissance du dénouement des intrigues psychologiques de Karine Giebel sont ici parfaitement retranscrits et condensés au genre de nouvelles. Elles forment de véritables petites histoires, aux thématiques variées, mais dans lesquelles tension , noirceur et angoisse sont omniprésentes, conférant un sentiment de mal-être dérangeant chez le lecteur. Ce recueil est donc une réussite et illustre parfaitement le style de l’autrice.

Afficher en entier

Date de sortie

D'ombre et de silence

  • France : 2018-10-11 - Poche (Français)

Activité récente

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 106
Commentaires 27
Extraits 3
Evaluations 48
Note globale 7.69 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode