Livres
469 803
Membres
437 598

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Kuina 2019-09-11T14:55:43+02:00
Lu aussi

Une lecture étrange, j'ai vraiment eu du mal avec ce roman même si l'écriture est très bonne. J'ai eu par moment un certain haut le coeur et je me demande encore comment un jeune garçon comme celui du livre peut se reconstruire après ce qui a pu lui arriver.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par benerogue 2017-11-22T09:58:59+01:00
Diamant

On a à faire ici à un roman glaçant, mais fabuleusement bien écrit !

On y suit l'enlèvement d'un petit garçon par un pédophile, puis les premiers temps avec la fuite, pour faire un saut dans le temps des années plus tard.

Alors bien sûre, il faut s'accrocher au début, car le premier chapitre est répété plusieurs fois, du point de vue des différents personnages. Et cela peut donner envie d'arrêter le récit, le fait de lire toujours la même chose.

Mais la suite est vraiment addictive, et horrible en même temps, car on sait ce que vit ce petit garçon, mais on veut absolument connaître la fin !

C'est le grand talent de Joyce Carol Oates : crée une addictivité avec un récit glaçant, qui nous dégoûté. Mais l'écriture est géniale, est la psychologie de Robbie, l'enfant est vraiment bien exploitée. On suit le cheminement de ses pensées, et ses doutes ; ainsi que ceux des autres personnages comme les parents de Robbie ou même le glaçant Daddy Love.

Un roman que je recommande donc à 100%, mais pour ceux qui ont le cœur bien accroché, car ce n'est pas un livre dont on ressort enchanté ...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pretzoulepoux 2016-06-13T21:40:52+02:00
Or

Cela faisait longtemps que je voulais lire un roman de Joyce Carol Oates, et je ne crois pas que j'ai commencé par le plus facile mais au début, je ne comprenais pas ce qui se passait. Pendant les premiers chapitres, c'est toujours la même chose mais de différent point de vue, mais cela ne change pas vraiment ce qui se passe, et je ne comprenais pas ce qui se passait. Mais par la suite, on comprend très bien ce qui se passe. J'ai bien aimé comment le roman était écrit et j'ai aimé comment Robbie était parce que c'est quelque chose de psychologique qu'on ne voit vraiment pas tous les jours et cela m'a plu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par NathalieCez 2016-06-13T13:24:51+02:00
Lu aussi

Dady Love de Joyce CAROL OATES

Lechatquilit.e-monsite.com

Violent, dérangeant...

C’est tellement difficile de lire un livre qui nous dépeint autant de violence envers un si petit garçon, que c’est inracontable !

Je suis allé jusqu'au bout, juste pour savoir si ce bout de chou, martyrisé par son agresseur, allait retrouver ses parents, ou si ses parents allaient le retrouver. Mais la lecture est parfois insoutenable.

J'ai eu beaucoup de mal avec ce livre !

Extraits :

Est-ce qu’une femme devient un peu folle quand elle a un enfant ? Est-ce qu’on s’habitue à l’enfant ? Est-ce qu’on veut s’y habituer ? Lorsque Dinah se rappelé lait sa vie avant Robbie, sa vie avant sa grossesse, elle était stupéfaite pas l’insignifiance de son existence quand elle n’était qu’elle.

Dady Love était plus jeune que le Prédicateur, bien entendu. Dady Love n’était pas aussi centré sur lui-même ni aussi sanctimonieux. Dady Love aimait plaisanter, et on n’avait jamais vu le Prédicateur plaisanter.

L'euthanasie, c’est ce qui arrive à environ quarante pour cent des orphelins, ceux dont les parents se sont débarrassés et que personne d’autre ne veut adopter. Toi, tu as sacrément de la chance que Daddy Love t’ait choisi.

Et Daddy Love avait du “matériel médical” - enfermé à clé dans un boite rangée dans le placard de sa chambre. Mais Gidéon l’avait vu l’ouvrir et en sortir des paquets de cachets. Et Gidéon avait vu des rouleaux de cordes, des menottes, des bandes de gaz… Il avait cherché la clé de la boite de Daddy Love, mais ne l’avait pas trouvée.

Il avait dit que l’homme lui avait fait emporter une pelle dans la montagne : “Le moment était venu pour moi de mourir, j’imagine. Je devais creuser le trou pour qu’il m’enterre avec ses autres fils.”

Les médias s’étaient largement étendus sur l’étonnement et le dégoût des policiers découvrant le petit garçon prisonnier dans une “caisse ressemblant à un cercueil” : “On se serait crus dans un film d’horreurs, sauf que c’était en vrai.”

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Franicoli 2016-04-16T11:58:40+02:00
Lu aussi

C'est glaçant au Début vous avez l'impression que vous relisez plusieurs fois le même chapitre, cela commence avec les mêmes phrases mais c'est l'enlèvement vu par les protagonistes.

Très bien fait on comprend que l'enfant complétement assujetti n'arrive même plus à s'enfuir alors qu'il dispose d'une certaine "liberté". Le joug est psychologique, très bien décrit avec le dédoublement de personnalité du ravisseur et de sa victime. Un roman qu'on ne lâche plus.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode