Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Dadoli : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
La Place La Place
Annie Ernaux   
Malgré les analyses intéressantes que l'on pourrait faire de ce bouquin, malgré ce qui se cache derrière le style très (trop) sobre de l'écrivaine et l'ambiguïté permanente qui donnait une dimension intéressante au roman... je n'ai pas aimé ce livre. Trop simple, trop fade... les autobiographies ne m'intéressent que si un élément donne une forte personnalité au texte, comme celles d'Amélie Nothomb par exemple. Là, pour moi, ce n'était pas le cas.

Je ne dirais à personne pour autant de ne pas le lire, de passer son chemin, car j'ai bien conscience que le texte a une certaine profondeur qui, s'y on y prête attention, le rend intéressant. je n'y ai simplement pas été sensible.

par LetoBronn
Autisme : j'accuse ! Autisme : j'accuse !
Hugo Horiot   
Hugo Horiot est devenu, en quelques années, le porteparole de ses pairs autistes. La rage au cœur, il l’affirme : non, les personnes autistes ne sont pas déficientes. Elles ne doivent plus être exclues par une société normative qui se refuse à les entendre.
Sait-on que, dans la Silicon Valley, les start-up comptent nombre d’ingénieurs autistes ? Que des entreprises comme Microsoft recherchent leurs compétences hors normes ? Que l’armée israélienne soumet à leur puissance de décryptage des photos aériennes ? Qu’en Suède, leur scolarisation est un droit civique ? Qu’avec leur atypisme, les personnes autistes sauront manier, mieux que quiconque, l’intelligence artificielle ?
Ce vibrant manifeste, traversé d’un vent d’orage, nous dévoile une autre intelligence, méconnue, un autre langage. Il bouleverse notre regard et nous convainc qu’un autre monde est possible.

par Hillja
Carnet d'un imposteur Carnet d'un imposteur
Hugo Horiot   
Le style est plus ou moins identique du début à la fin. Il s'agit de chapitre assez court, qui nous raconte un épisode marquant de la vie de l'auteur à chaque fois. Ça s'enchaîne très bien et c'est très intéressant de voir comment l'auteur essaye de s'adapter comme il le peut à la société .
Agatha Raisin enquête, Tome 2 : Remède de cheval Agatha Raisin enquête, Tome 2 : Remède de cheval
M. C. Beaton   
Très déçue par ce deuxième tome. Déjà l'écriture n'était pas le point fort du tome 1 (mais l'histoire faisait passer le tout mieux), mais là encore moins de description.
Le meurtre aurait pu être intéressant, mais je me suis plus ennuyée qu'autre chose.
Agatha était très glauque dans ce tome avec son obsession pour les hommes (j'aime déjà pas les personnes ainsi) mais en plus elle harcèle un homme qui clairement ne ressent rien pour elle (au début) au point que dès le début on nous apprend qu'elle a passé ses vacances à le chercher à l'étranger, c'est malsain, ça se fait pas ! Et elle continue tout le long du tome à se comporter comme une ado de 14 ans, c'est très étrange et ça prend beaucoup trop de pourcentage de l'histoire (je parle même pas de sa jalousie qui m'a absolument saoulée).
James n'est pas un personnage que j'ai apprécié, j'ai eu l'impression qu'il prenait toute la place dans les enquêtes et que sans lui Agatha n'aurait rien réussi, en plus il se plaint qu'il en a marre que les femmes aient des espoirs avec lui pourtant il se comporte par moment de manière très ambiguë ou alors comme un gamin en se cachant au lieux d'être franc.
On a pas assez vu les habitants à part les "suspects" mais ils étaient pas assez décrit ou ne se démarquaient pas assez du coup, je sais plus qui était tous ces gens et je m'en fiche un peu (contrairement aux personnages du premier tome).
Je vais m'arrêter là avec cette saga.

par Whintney
Level 26 Level 26
Anthony E. Zuiker   
Alors 2 choses sur ce livre:
- L'histoire tout d'abord est drôlement convenue, et mis à part quelques scènes bien rendues (comprenez qui font frissonner), je n'ai pas trouvé de quoi m’enthousiasmer (et surtout pas sur les personnages qui n'ont aucun charisme). Reste que le tout est assez bien conduit pour donner envie d'aller jusqu'au bout, ce qui est déjà pas mal.

- L'ajout de video sur le net: voilà ce qui m'a décidé à lire ce livre. Prolonger l'expérience de lecture sur internet je me disais que ça pouvait être génial. Mais le résultat est très décevant: en fait les vidéos, en plus de n'être pas très bien jouées, n'apportent rien de plus que si elles avaient été des scènes "normales" écrites directement dans le roman. Je pensais que poursuivre l'expérience sur le net allait apporter plein de choses à l'ambiance, au background, donner des indices sur l'enquête, développer des personnages (voire des intrigues) secondaires. Mais non, ce sont juste des scènes qui auraient pu (du?) figurer au sein même du roman.

Bref, je suis très déçu tant par l'histoire que par cette promesse de nouvelle expérience de lecture.

par tolomas
L'empereur, c'est moi L'empereur, c'est moi
Hugo Horiot   
Un bien intéressant et original témoignage d'un autiste engagé dans un combat pour que la France progresse dans sa prise en charge.

par Erudia
Agatha Raisin enquête, Tome 1 : La Quiche fatale Agatha Raisin enquête, Tome 1 : La Quiche fatale
M. C. Beaton   
Un premier tome pas mal du tout.
Le résumé est très attrayant, mais je trouve que l'histoire l'est un peu moins. L'enquête policière est intéressante sauf que je trouve qu'elle passe presque au second plan. En effet, nous découvrons le personnage d'Agatha Raisin qui vient d'emménager dans un petit village des Cotswolds et ce tome nous montre comment elle s'intègre à cette nouvelle vie.
Les différents habitants du village sont assez désagréables. Il n'y a que certains personnages qui m'ont plu et je n'ai pas vraiment réussi à les apprécier plus que cela. Agatha est agréable à suivre, mais je n'ai pas une affection particulière pour ce personnage. En revanche, j'aime beaucoup l'agent Bill Wong. Il apporte un peu de normalité et c'est l'un des rares personnages que je trouve réellement chaleureux avec les autres. Roy me plaisait bien au début du roman, mais il a commencé à m'agacer après l'aide qu'il apporte à Agatha. Puis, il y a l'arrivée de James Lacey, un personnage qui aura sans doute une grande importance dans les prochains tomes.
Pour finir, j'ai bien aimé ce premier tome, mais je trouve que l'enquête policière est trop mise en retrait. Les trois derniers chapitres sont les plus intéressants car ils sont centrés sur l'enquête. L'identité du tueur n'est pas très originale et je l'ai trouvé assez facilement. En revanche, j'aime la manière dont Agatha trouve le coupable. L'écriture est facile à lire et le livre se lit assez rapidement. L'humour de l'auteur ne m'a pas spécialement fait rire, mais il y a de l'idée. Je pense lire le prochain tome pour me faire une meilleure idée sur cette série.
Grossir le ciel Grossir le ciel
Franck Bouysse   
Voila un roman qui va vous chambouler. Il demande un peu de recul afin d'apprécier chaque mot. Tous ont un sens, une poésie, une dimension. Ils sont là et bien là ! L'auteur a cette magie aux bouts de doigts, celle qui donne vie, qui emplie l'espace et qui vous touche.

Gustave dit "Gus" est un paysan, un de ceux qui ont gardé les valeurs d'antan. Il n'ambitionne pas la prospérité mais simplement vivre avec ses bêtes et son chien sur ses terres. Sans rien devoir à personne. Son voisin le plus proche, Abel, est un vieux bonhomme de la même trempe que lui. L'isolement les a rapproché, ils s'entraident, passent quelques moments ensemble, parlent à quelqu'un qui peut répondre! La vie est ainsi faite et les jours se suivent..
Comme chaque jour, Gus s'était levé tôt. Jusque-là, il enfilait ses journées les unes à la suite des autres, comme des perles sur un collier, la précédente ressemblant à la suivante: et ce jour de janvier 2006, le vingt-deux pour être précis, c'était une drôle de perle qu'il s'apprêtait à enfiler, une qui ne ressemblait pas vraiment à toutes les autres.
Tout pourrait continuer comme ça pendant longtemps, mais un coup de fusil vient bouleverser cette "plénitude" . Que se passe t'il chez Abel? Quel secret cache t'il? Le doute s'installe dans l'esprit de Gus et vient envenimer les relations des deux hommes.

Comme dit un peu plus haut, Franck Bouysse est un conteur, on resterait des heures à lire ces lignes où il nous pose un décors, des fermes d'un autre temps avec des conditions météorologiques très dures. On sent la neige crissée sous nos pieds, on entend les sons étouffés et le froid nous pique les joues. On est en autarcie, une sorte de huis clos entre ces deux hommes et nous en observateurs. Et au-delà de cette intrigue, il y a l'histoire de ces deux hommes. Leurs drames familiaux.

Un magnifique roman noir qui va vous émouvoir jusqu'à la dernière ligne..

Mon mot de la fin pour ceux qui ont déjà lu ce roman mais qui passent par là : Qu'il est triste de voir grossir ce ciel !
http://lesciblesdunelectriceavisee.blogspot.com/2015/10/grossir-le-ciel-franck-bouysse.html

par stoufnie
Les Aventures de Tintin, Tome 22 : Vol 714 pour Sydney Les Aventures de Tintin, Tome 22 : Vol 714 pour Sydney
Hergé   
Un Tintin qui diffère un peu des autres, puisque nous voilà embarquer avec les extras terrestres! mais est ce bien le cas ? en tout cas l'impression d'angoisse est bien là; cette atmosphère un peu lourde n'est pas sans rappeler celui de Tintin au Tibet, d'accord pas pour les mêmes raisons! mais tout de même, on retrouve également certains protagonistes d'autres albums, en dehors des méchants "classiques" j'aime bien Szut (j'ai toujours eu du mal à "dire" son nom j'ai raccourci je l'appelle zut!!) même carreidas me fait penser à quelqu'un de très connu, pour ceux qui aime les avions, et qui les fabrique (toujours de nos jours même si maintenant il change de nom! Bon, allez M. Dassault! je suis sûre que vous aviez trouvé) bref un volume pas mal et qui nous change par le côté fantastique de l'histoire. A lire

par cathardy7
Les Aventures de Tintin, Tome 23 : Tintin et les Picaros Les Aventures de Tintin, Tome 23 : Tintin et les Picaros
Hergé   
LE dernier Tintin qui nous laisse un p'tit goût amer, car notre héros change, mais il n'est plus ou de moins en moins le héros qui grâce, à son action va rétablir l'ordre et la justice, il se trouve de plus en plus confronté au monde que nous connaissons et se retrouve souvent désemparé, voir inefficace devant les méchants! On sent un Hergé désabusé, qui milite beaucoup plus que dans ces premiers albums et réalise au crépuscule de sa vie, l'inanité de "certaines bonnes actions". quel dur constat. C'est sans doute ce qui ressort si fortement dans cet album et qui fait qu'il nous laisse cette sensation désagréable d'avoir perdu notre héros aussi bien physiquement, qu'intellectuellement... Fin.

par cathardy7