Livres
520 103
Membres
535 901

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Daevabad, tome 2 : The Kingdom of Copper



Description ajoutée par alexiabutler 2019-02-27T18:56:48+01:00

Résumé

Nahri’s life changed forever the moment she accidentally summoned Dara, a formidable, mysterious djinn, during one of her schemes. Whisked from her home in Cairo, she was thrust into the dazzling royal court of Daevabad—and quickly discovered she would need all her grifter instincts to survive there.

Now, with Daevabad entrenched in the dark aftermath of a devastating battle, Nahri must forge a new path for herself. But even as she embraces her heritage and the power it holds, she knows she’s been trapped in a gilded cage, watched by a king who rules from the throne that once belonged to her family—and one misstep will doom her tribe..

Meanwhile, Ali has been exiled for daring to defy his father. Hunted by assassins, adrift on the unforgiving copper sands of his ancestral land, he is forced to rely on the frightening abilities the marid—the unpredictable water spirits—have gifted him. But in doing so, he threatens to unearth a terrible secret his family has long kept buried.

And as a new century approaches and the djinn gather within Daevabad's towering brass walls for celebrations, a threat brews unseen in the desolate north. It’s a force that would bring a storm of fire straight to the city’s gates . . . and one that seeks the aid of a warrior trapped between worlds, torn between a violent duty he can never escape and a peace he fears he will never deserve.

(source : goodreads)

Afficher en entier

Classement en biblio - 7 lecteurs

Extrait

“You don't stop fighting a war just because you're losing battles.”

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Pas apprécié

I didn't like this one at all, unlike The City of Brass , The Kingdom of Copper lacks that adventurous feeling about it. I think that the events could have been added to the first and third book and we would have had a great duology.

The characters, except Ali, lost some of their shine and I kept asking myself "now what".

Ghassan, the tyrant know it all, always thinking he had it under control

Nahri, "that girl from Cairo trying to prove worth but always failling at it lamely

Munradhir, who isn't that stupid but always acting like an a**

Dara, who' I think, take his Afshin role too seriously for my taste

Jamshid, what a brainless idiot

I had some hard time finishing this one, but this doesn't mean I won't be reading The Empire of Gold, I just need a break

Afficher en entier
Bronze

[Lu en VO]

Lire ce roman, c'est comme être pris dans une tempête de sable, sauf que ledit sable est remplacé par des descriptions de 3 pages de long que l'auteur nous balance à la tronche dès qu'elle peut (ou alors de trèèès longs paragraphes sur les émotions des personnages, mais AUCUNE ACTION).

Je suis méchante. De l'action, on en a... à la toute fin. Tout le reste des 621 pages de The Kindgom of Copper, c'est les préliminaires. Et bien que ce soit sympa, une histoire avec des personnages qui se posent pour réfléchir au lieu de foncer dans le tas dès qu'ils le peuvent, trop d'attente tue l'attente (ou tue le lecteur, plutôt).

Mais reprenons depuis le début. L'histoire nous entraîne (hormis le prologue) 5 ans après les événements finaux du tome 1. Nahri est mariée, Ali est en exil, Dara est occupé à préparer un coup d'Etat. On a le POV des trois à tour de rôle, celui de Dara étant minoritaire par rapport aux deux autres. 5 ans, c'est long, et malheureusement l'auteur ne revient pas trop sur ce qu'il s'est passé pendant cette ellipse... Il aurait tout aussi bien pu se passer 5 mois, ç'aurait été la même chose. Premier dommage. Ensuite, je l'ai dit, l'histoire reste très longue. Comme dans le premier tome, il y a beaucoup de blabla et peu d'action. Ça, c'est le deuxième dommage. HOWEVER, les personnages ont beaucoup évolué : Nahri a gagné en maturité, elle assume son héritage, ses capacités et surtout ses responsabilités, et Ali également a grandi, il est beaucoup plus posé (même s'il garde un sens du timing très peu développé) et surmonte peu à peu ses peurs et sa culpabilité pour défendre ses convictions. Encore beaucoup de politique, de vieilles haines et de préjugés mais on sent que, au moins, nos héros sont sur la bonne voie. Dara, par contre... je suis attachée à lui, hein, parce que j'ai tendance à craquer pour les personnages qui en ont chié et qui trébuchent chaque fois qu'ils tentent d'arranger les choses, mais son lavage de cerveau à la sauce "les Nahids sont les maîtres absolus" commence sérieusement à le bouffer de l'intérieur, et il est grand temps qu'il s'émancipe. Vole de tes propres ailes, Darayavahoush ! (j'adore ce prénom, haha)

Pour la suite, je voudrais plus de Dara, une amitié Nahri-Ali qui RESTE de l'amitié (même si c'est mal barré) et un ratio description-action plus équilibré. One can hope.

Afficher en entier

Date de sortie

Daevabad, tome 2 : The Kingdom of Copper

  • USA : 2019-01-08 (English)

Activité récente

ikare l'ajoute dans sa biblio or
2019-03-17T00:26:20+01:00

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 7
Commentaires 2
Extraits 2
Evaluations 3
Note globale 6 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode