Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de DaeWons : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Tokyo Ghoul, Tome 1 Tokyo Ghoul, Tome 1
Sui Ishida   
Avant tout précisons qu'avant de me voir offrir le manga et de me mettre à le lire, j'avais déjà vu deux épisodes de l'animé. Suite à ce visionnage j'avais définitivement classé le manga dans la catégorie : "manga de kikou faussement horrifique et philosophique". L'ambiance était beaucoup trop légère et exagérée, les couleurs trop pétantes, le ton à côté de la plaque, et j'avais juste l'impression de regarder une tentative de kikouisation de concepts d'ero-guro qui me sont cher...

Mais, à la lecture, et à ma grande surprise, je suis forcé de revenir sur mon jugement. Le manga est noir, avec une touche graphique très accrocheuse, un rythme parfait, un bon sens du design, et surtout un ton beaucoup beaucoup plus juste. On est pas dans la parodie de sujets sérieux, non, on traitre vraiment de ces sujets. A aucun moment le manga n'essaye d'éviter les problématiques qu'il pourrait aborder, et il n'essaye jamais de les rendre cool : il présente les choses frontalement et essaye après coup de questionner, ce qui est une façon de faire qui marche très bien.
Le découpage, tout en horizontalité, aide beaucoup, et je pense qu'une grande partie de ce qui rend l'animé "kikou" ce sont les gros plans sur certains personnages : dans le manga ces plan rapprochés sont bien présents mais sont dans des petites cases lorsqu'ils doivent passer inaperçu et dans de grandes cases lorsqu'ils doivent marquer l'esprit. La composition des pages est très intelligente, et l'erreur de l'animé a sans doute d'essayer de coller à certaines scènes à la case près, sauf qu'un plan plein écran est beaucoup moins subtile qu'une petite case perdue dans une page, si bien que dès la première scène de l'animé j'ai pu deviner avec lassitude quel personnage était une ghoul, chose qui ne s'est absolument pas produite à ma lecture du manga.
Bref, il y a bien une petite tendance à négliger le charac design des personnages tertiaire qui fait qu'on comprend vite qui sera un personnage important et qui ne le sera pas, mais ce n'est pas grand chose. Au final, le manga arrive à instaurer son atmosphère propre là où l'animé échoue, et c'est véritable une familiarité avec l'horreur qui s'installe, ce qui est déstabilisant en premier abord mais terriblement accrocheur sentimentalement.

Bref, bref, bref, j'ai beaucoup aimé lire les deux premiers tomes de Tokyo Ghoul, et je lierais sans doute la suite. A vous qui me lisez : l’animé est mal foutu, lisez plutôt le manga qui, lui, est de très bonne qualité.
Le Monde de Charlie Le Monde de Charlie
Stephen Chbosky   
Ce livre est la perfection sur papier. Tout simplement. Je viens de le finir et j'en suis nostalgique. Que de personnages attachants sont présents et je me sens comme si je les connaissais. On se sent dans la peau du personnage principal, qui est intriguant tout le long du roman. Toutes les aventures qui lui arrivent pourraient autant arriver à moi qu'à toi, et c'est ce qui rend le tout parfait.

Je l'ai lu en anglais (je suis bilingue), et je crois que toute personne ayant un niveau d'anglais correct, devrait le lire dans sa langue originale. En voyant le résumé français, je sais tout de suite que la version anglaise est mieux écrite.

C'est un roman qu'on ne peut pas ne pas lire. Et il y a une adaptation cinématographique très bientôt (nouveauté ; le film est excellent!) et j'espère qu'il fera honneur au livre et qu'il donnera envie à plusieurs de s'embarquer dans l'aventure d'une vie (ou plutôt, d'une soirée, dans mon cas!!!).

par nin-nin-
Vampire Academy, Tome 1 : Sœurs de sang Vampire Academy, Tome 1 : Sœurs de sang
Richelle Mead   
Sincèrement, j'ai beau avoir lu et aimé les deux premiers tomes de La Maison de la Nuit, Vampire Academy est quand même bien meilleur, et de loin. Alors certes, il y a une école dans les deux séries, mais la comparaison s'arrête là. VA est bien plus prenant, bien plus sombre je trouve. Et puis Rose est une héroïne comme il en faudrait plus souvent: une fille forte, qui ne mâche pas ses mots et qui sait prendre des décisions, mais qui a ses défauts et ses faiblesses comme tout le monde. J'ajouterai sinon que ce tome n'est peut-être qu'une mise en bouche, mais je peux vous assurer qu'une fois le deuxième tome lu, il est difficile de lâcher les livres. Ce n'est pas pour rien que j'ai dévoré les cinq premiers tomes en un peu plus d'une semaine... ^^

(Cela dit, je peux comprendre que la série ne plaise pas à tout le monde. Comme on dit souvent: chacun ses goûts.)

par Jandh
La Cité des ténèbres, Tome 4 : La Cité des anges déchus La Cité des ténèbres, Tome 4 : La Cité des anges déchus
Cassandra Clare   
Wow… Je viens juste de le finir. Il est tout simplement magnifique ! J’en suis encore toute chamboulée.
Pour commencer, je vais parler de la lettre. Je la trouve sublime ! On découvre réellement comment Jace voit les choses, ce qu'il ressent, ses sentiments. J'en ai eu des frissons !
Concernant le livre. La première chose que j'ai noté, c'est que Simon est nettement plus présent. Il essaye de s'adapter [spoiler]à sa condition de vampire[/spoiler]. Je l'ai préféré dans ce tome-ci que dans les précédents. D'un certain côté, je l'ai trouvé plus mature, malgré une grosse bêtise qu'il a commise.
Jace est plus "tortué" que dans les autres tomes, mais ça ne l'empêche pas de faire des répliques sarcastiques, même dans les pires situations.
Clary, toujours fidèle à elle-même, n'en fait qu'à sa tête, quitte à se fourrer dans les ennuis jusqu'au cou.
Concernant l'intrigue, j'ai adoré ! Elle est tellement bien ficelée que je n'ai pas réussi à savoir comment ça allait se terminer, ni qui était derrière tous ça. J'ai été tenu en haleine jusqu'au bout, aucun temps mort, et dans les 3 derniers chapitres, tout s'enchaîne et s'accélère. Jusqu'au moment où on se dit "Ouf', c'est fini"
Et là, "pof" un nouvel événement, et on se rend compte que c'est loin d'être terminé.
C'est une fin comme ça dans ce livre. Elle fait passer le dénouement du tome 1 et du 2 pour une promenade de santé ! Cassandra Clare a vraiment le don pour les gros retournements de situation. C'est une fin horrible, qui laisse pleins de questions en suspens. Quand j'ai lu la dernière phrase, ma première réaction a été de regarder s'il ne manquait pas une page. Et bien non. On termine ce bouquin sur un gros cliffhanger. Et on ne peut s'empêcher de se demander comment ça va évoluer, quel sera le dénouement (si il y en a un !).

Amour, joie, tristesse, colère, action, suspens et rebondissements, voilà les ingrédients de City of Fallen Angels.

J'ai vraiment hâte de pouvoir lire City of Lost Souls !
Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates
Mary Ann Shaffer    Annie Barrows   
J'ai dégusté ce roman épistolaire même si ce n'est pas le genre auquel je suis habituée. J'ai vraiment adoré, le contexte historique, les personnages, l'histoire... Tout était intéressant et vraiment bien étudié. Le titre m'a surpris et je me suis demandé dans quel genre d'aventure j'allais me plonger avec ce livre, mais derrière ce titre farfelu se cache une histoire passionnante. Historiquement parlant, ce livre est intéressant car je ne connaissais rien de la situation de Guernesey. L'auteure mélange sérieux et humour, ce qui n'est pas toujours négligeable, au vu du contexte. De plus, on peut vraiment s'attacher aux personnages tant ils semblent réalistes.
En somme, ce livre est une bonne surprise que je conseille à tous.

par Megh
La Cité des ténèbres, Tome 1 : La Coupe mortelle La Cité des ténèbres, Tome 1 : La Coupe mortelle
Cassandra Clare   
TROP BIEN
Clary, découvre sa véritable nature, c'est une chasseuse d'ombres(démons). Sa vie tranquille est complétement chamboulée. Le monde (vampires, fées, loup-garous, magie) auquel elle apartient se dévoile au fur et à mesure. Personnage central, elle est courageuse, forte et loyale. Elle rencontre Jace, chasseur d'ombre également, bad boy torturé au grand coeur. C'est un personnage "a tomber par terre". Clary va peu à peu faire tomber sa carapace. De révélations en découvertes, d'actions en surprises, le récit va s'enchainer sans temps mort et se révéler émouvant, captivant, palpitant. L'histoire est tellement prenante que vous enchainerait sur les tomes 2 et 3 sans vous en rendre compte.


par Adèle
L'Étrange Voyage de Monsieur Daldry L'Étrange Voyage de Monsieur Daldry
Marc Levy   
Une histoire de recherche de son passé et d'une amitié qui se transforme en une belle histoire d'amour.
La Maîtresse de Guerre La Maîtresse de Guerre
Gabriel Katz   
Que voilà une lecture passionnante ! Après avoir fort apprécié la plume de l’auteur dans Le puits des mémoires, je me suis lancée avec plaisir dans les aventures de Kaëlyn.

Je ne suis pas très calée dans ce genre, mais il me semble que ce récit n’est pas de la "fantasy classique". Point de dragon en tout cas, si je compare avec Chroniques des Mondes émergés, autre titre de fantasy jeunesse que j’avais apprécié et comparable (une héroïne qui veut à tout prix devenir un guerrier également). Il s’agit d’un destin extraordinaire dans un monde à peine irréel. Mais effectivement la magie à bien cours, comme on le constatera avec l’intervention d’un nécromant, qui tombe a point nommé.

La scène d’introduction est très drôle, au second degré, et nous installe dans un univers d’inspiration médiévale, tout ce qu’il y a de plus misogyne. Le parti pris de choisir une héroïne sonne comme un challenge. Il est vrai que dans Le Puits (en tout cas le premier tome), les femmes ne servaient pas à grand chose. Pari relevé M. Katz ?

Le côté "guerre et batailles" m’inquiétait un peu je l’avoue, les scènes du gouffre de Helm ou de la bataille de Minas Tirith étant ce que m’a le plus fait bailler dans l’œuvre géniale de Tolkien. Mais non, La Maîtresse de guerre évoque sans cesse la guerre, mais sans aucune longueur dans une description de bataille. Ouf ! J’ai trouvé la première scène, Kaëlys à peine débarquée, hyperviolente mais surtout déroutante. Elle introduit le personnage du Maître de guerre, mais nous coupe aussi l’herbe sous le pied car rien ne semble prendre la direction attendue. Et finalement celle qui rêve d’être une grande guerrière, l’égale d’un homme, ne combat pas et ne doit sa survie qu’au fait d’être femme (et donc servante potentielle).

Du fait du développement de l’histoire, la plupart des combats auxquels on assiste sont des duels, qui servent à aguerrir Kaelyn pendant sa formation. L’écriture, très visuelle permet vraiment de s’imaginer ces affrontements. Et un duel est beaucoup plus intéressant à décrire ou à lire, à mon avis, qu’une scène de bataille. Nous y aurons tout de même droit avec la prise du fort, mais celle-ci sera rondement menée ce qui allège l’écriture.

L’univers d’Azman, notamment Damnas, qui se déploie peu à peu, au rythme où notre héroïne le découvre, est riche et intrigant. Il est fort agréable d’apprendre peu à peu les us et coutumes de ce royaume du Sud. On rêve de se balader sur ces marchés qui ont sans doute les senteurs de l’Orient. Un des élément clé du roman est le jeu sur le renversement de point de vue de Kaëlyn. Venue pour combattre des barbares, elle découvre une culture raffinée qui finira par lui paraître plus juste et plus belle, au point de combattre pour sa sauvegarde.

Ce roman apparait certes comme un écho des croisades, mais peut être est-il plus proche qu’on ne le croit de notre actualité. Observons : un occident arrogant et sûr de sa supériorité prétend au nom de la liberté, valeur universelle, aller faire sa loi dans un lointain pays oriental. Cela étant, en réalité, prétexte à faire main basse sur des ressources… Sans qu’il y ait forcément un message dans l’œuvre, on sent chez l’auteur une volonté d’ouvrir les esprits à plusieurs manières d’appréhender le monde.

Parlons à présent un peu des personnages. Le couple des héros ne sont pas les personnages les plus fascinants à mon sens : Hadrian parce qu’on sait trop peu de choses sur son compte pour s’y attacher (encore que la scène où il est ivre le rende plus humain), Kaëlyn parce qu’elle subit beaucoup son destin et ressemble trop à "une fille parfaite". Là où Gabriel Katz excelle, c’est pour camper les personnages de méchants, de fourbes, de fous ! Un personnage très fort est celui de Dikaon, amoureux fou qui deviendra un Waerg, bestial et primaire. Sa passion repoussée, il est aveuglé, et le différent ne pourra se régler que dans le sang. Le meilleur personnage à mon sens est la terrible Fenia, la jalouse, la manipulatrice. Femme d’Hadrian elle ne peut que pressentir ce qui va arriver et est prête à tout pour se venger. Sa manipulation du sultan même reste géniale. J’en profite pour noter un petit bémol dans ma lecture : la scène finale m’a glacée. La vengeance de Kaëlyn m’a semblé lâche et très "mesquine", j’aurais préféré qu’en bonne guerrière qu’elle est devenue, elle lui tranche le cou proprement.

En conclusion, je vous recommande ce livre certes "young adult" mais prenant ; n’ayez pas d’a priori même si vous ne lisez jamais de fantaisie, c’est une super roman d’aventure. Ce livre à toute sa place sur les étagères des CDI de lycée et même de collège (je suis plus réservé pour Le Puits) ! La difficulté peut consister à attirer les élèves vers ce livre : les garçons risquent d’être repoussés par une héroïne fille (et oui 12 ans et déjà macho), et les filles méfiantes devant le genre fantasy et le mot "guerre" dans le titre. Donc un livre a proposer à des élèves que l’on connait et à promouvoir en club lecture par exemple. Ne serait-ce que pour leur faire lire du bon français !
L'Été de mes 13 défis L'Été de mes 13 défis
Morgan Matson   
J'ai vraiment adoré cette lecture, je l'ai terminé hier et je n'ai toujours pas pu me résoudre à lire un autre livre parce que mon bookangover est trop fort! J'ai adoré Emily, habituellement je n'aime pas trop ce genre de personnage qui est dépendant d'un autre et qui a de la difficulté à s'affirmer, mais dans ce livre puisque c'est vraiment le cheminement d'Emily qui est important, ça ne m'a pas dérangé, malgré sa timidité, je l'ai trouvé brave et elle a beaucoup de cœur. J'ai définitivement accroché avec Emily même si je ne lui ressemble pas tant que ça, je ne suis pas non plus aussi extravertie que Sloane, disons que je me situe entre les deux. Beckett était vraiment mignon et il me rappelait tellement ma petite sœur qui est toujours en train de faire les 400 coups et grimper partout. [spoiler]Même si on ne la voyait pas souvent, j'ai bien apprécié Sloane, on voyait que malgré ses frivolités, elle tient beaucoup à Emily et qu'elle a aussi ses peurs et ses faiblesses.[/spoiler] J'ai adoré Frank et Dawn et Collins, ils étaient super.
Bref, tout le monde, lisez ce livre, il est bon, il est vrai, il est drôle, il est mignon et oui il est en anglais, mais il est très facile à lire. J'admets qu'il est plutôt gros, et que peut être intimidant, mais moi qui a un niveau basique en anglais, ça m'a pris deux jours le lire, donc tout le monde, foncez!
Ce livre donne envie de faire de nouvelles choses, de rencontrer de nouvelles personnes, de partir à l'aventure et d'oser ce qu'on a jamais eu le courage de faire. Bref, c'était troooooop bon!


par Marisa
Héros de l'Olympe, Tome 1 : Le Héros Perdu Héros de l'Olympe, Tome 1 : Le Héros Perdu
Rick Riordan   
Je viens tout juste de finir le livre et il était super!
L'auteur a réussi une fois encore un super mélange antiquité/présent!
[spoiler]Certains moments étaient tout de même un peu confus à cause de la nouvelle sorte de demi-dieux mais ça ne m'a pas empêché de dévorer les pages![/spoiler]J'attends la suite avec impatience!

Pour ceux qui se posent la question, c'est effetivement une suite de Percy Jackson.
Bien que les personnagess principaux ne soient pas les mêmes et qu'il y ait pas mal d'éléments tout à fait nouveaux, cela ne sert à rien d'acheter ce livre si vous n'avez pas lu le premier "cycle" de la série. L'auteur y fait référence de nombreuses fois et il ne réexplique pas tout ce qui est dit sur la mythologie dans les volets précédents.
Je vous conseille donc vivement de lire les Percy Jackson avant parce que sinon vous risquez très fort de ne pas accrocher.
Ce serait vraiment dommage car peronnelement, j'ai adoré tous les livres et je félicite l'auteur pour le concept!
C'est vraiment rare qu'une série de livre garde le même niveau tout au long de sa parution et de mon point de vue, c'est le cas de celle-ci! Franchement si vous hésitez encore à vous lancer, vous rétez quelque chose!!!
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4