Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Daisy-9 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Pour l'amour de Caïd Pour l'amour de Caïd
Stefany Thorne   
« Où es-tu, Caïd ? »

Brisée par un drame familial, une adolescente va reprendre goût à la vie grâce à Caïd, un cheval de ranch, qui croisera sa route. De cette rencontre naîtront un amour fusionnel et la promesse de jours meilleurs.
Hélas, le destin s’acharnera contre Caïd, anéantissant tous les rêves de Géraldine qui mettra tout en œuvre pour retrouver son fidèle ami. Une histoire bouleversante et émouvante qui nous rappelle combien l’amitié peut nous faire déplacer des montagnes.

Ce roman est tiré d’une histoire vraie.
Beau brun ténébreux Beau brun ténébreux
Anne Kurian   
Edith, jeune animatrice en maison de retraite, ne connaît ni la tempérance ni la tiédeur, et embrase de vie et de lumière tout ce qu elle touche. Excessive jusque dans son romantisme, elle vit dans l attente de l homme de sa vie qui sera forcément beau, brun et... ténébreux. Mais quand l avion qui transportait sa famille disparaît sans laisser de trace, son univers bascule... Anne Kurian nous entraîne dans un tourbillon de rebondissements et d émotions, à la suite de personnages tous plus attachants les uns que les autres, brossés avec tendresse et humour. Un bonheur de lecture qui pose aussi avec finesse et force les grandes questions du sens de la mort et de la vie.

par Liligreen
Un chien en or Un chien en or
Dean Ray Koontz   


« Dès la première semaine où elle est entrée dans nos vies, Trixie et moi avons passé le plus clair de notre temps allongés par terre, côte à côte. J’appréciais ces moments de détente ; il est toujours apaisant de faire un câlin à un chien affectueux. Ces moments de complicité avaient aussi quelque chose de troublant, car nous pouvions nous regarder dans les yeux pendant une demi-heure, et elle était rarement la première à détourner le regard. »

Si le chien est le meilleur ami de l’homme, c’est qu’il a le pouvoir de changer nos vies. Et il est des chiens dont on se souvient longtemps.

Lorsque Dean Koontz et sa femme adoptent Trixie, un golden retriever de trois ans, c’est comme s’ils accueillaient dans leur foyer l’enfant qu’ils n’ont jamais eu. Ce chien, formé pour l’assistance des personnes handicapées, a reçu un entraînement exceptionnel qui en fait un compagnon hors normes. Son intelligence, son tempérament joyeux et sa faculté à vivre pleinement le moment présent vont illuminer la vie de ses maîtres pendant près de douze ans. Des années merveilleuses dont Dean Koontz se souvient avec émotion.

« Une véritable déclaration d’amour ! » - People
« Un témoignage profondément touchant qui vous transportera. » - The Bark
« Le portrait plein d’humour et d’émotion d’un chien remarquable. » - Kirkus
« Un livre profondément réjouissant sur le meilleur ami de l’homme. » - Booklist
« Une lecture exquise ! Dean Koontz livre un témoignage particulièrement convaincant sur la joie que nous apportent les chiens. » - The American Spectator
« À travers ce livre réconfortant et plein d’humour, Dean Koontz rend un tendre hommage à son chien. » - Bookreporter


Description VO :
In a profound, funny, and beautifully rendered portrait of a beloved companion, bestselling novelist Dean Koontz remembers the golden retriever who changed his life. A retired service dog, Trixie was three when Dean and his wife, Gerda, welcomed her into their home. She was superbly trained, but her greatest gifts couldn’t be taught: her keen intelligence, her innate joy, and an uncanny knack for living in the moment. Whether chasing a tennis ball or protecting those she loved, Trixie gave all she had to everything she did, inspiring Dean and Gerda to trust their instincts and recapture a sense of wonder that will remain with them always. Trixie lived fewer than twelve years; in this wide world, she was a little thing. But in every way that mattered, she lived a big life.

par Gkone
Le fil de nos vies brisées Le fil de nos vies brisées
Cecile Hennion   
C'était le lieu de vie de milliers de familles. Une ville détruite, cassée, réduite à l'inexistence, sauf à la chercher dans la mémoire des vivants. Ce sont leurs voix que ce livre recueille, leurs souvenirs de ce monde disparu, de ses traditions perdues. Les récits d'enfance, des projets d'adolescents, du quotidien s'égrènent dans les ruelles du vieil Alep, se répondent parfois, sans jamais être à l'unisson.
Cet effet kaléidoscope s'amplifie au moment d'évoquer la révolution, la guerre et la survie - selon les moyens propres à chacun. Les mots de ceux qui ont embrassé la voie du changement, qui se sont engagés pour elle à n'importe quel prix, n'occultent pas les mots de ceux qui n'eurent d'autre choix que de subir. Joie, solidarité, amour, illusions, peur, confusion....

L'arrivée des "soldats de la liberté" entraîna la division de la ville en Est et Ouest, telle une fracture irréparable, séparant amis, familles et amoureux. Désillusions, colère, dégoût. Dieu fit une entrée fracassante avec ses cavaliers noirs. Foi, enfermement, incompréhension. Puis le pilonnage au hasard des explosions de bombes barils faucha les vies, les foyers. Deuil, douleurs, abandon. La plupart du temps : se relever. Dans une trame d'événements surréalistes à force d'être monstrueux percent partout les élans vitaux d'une communauté. Dans ce livre, cette communauté se penche sur la terre où s'arrimait l'arbre de ses ancêtres et, par les paroles qu'elle choisit, le relève fragilement au-dessus des décombres tout en interrogeant le ciel et les hommes.
Requiem Requiem
Tony Cavanaugh   
Prêts à repartir pour une aventure avec Darian Richards ?
Et, croyez-moi, pour une aventure, c’en est une sacrée !

Quand il reçoit un message d’Ida l’appelant à l’aide, Darian ne peut pas ne pas y répondre.
Après tout, il lui a déjà sauvé la vie, et de toute façon cet ancien flic n’est pas du genre à abandonner une jeune femme en détresse.

Sauf qu’à son arrivée Ida a disparu, et il retrouve le corps de deux jeune femmes. Assassinées.
Autant dire qu’il n’est pas question de perdre une seule minute
.
Si Requiem fait bel et bien partie d’une série, ne pas avoir lu les enquêtes précédentes n’est absolument pas un obstacle pour bien comprendre celle-ci.
L’histoire est clairement racontée, et nous ne sommes donc absolument pas perdus au milieu des personnages qui ont déjà eu à se rencontrer.

L’écriture de Tony Cavanaugh n’est plus à présenter : vive, addictive, incisive.
À l’image de son personnage principal.
D’où sûrement le fait qu’on le compare régulièrement à Michael Connelly.

Darian Richards est fonceur, charmeur, rentre-dedans, agaçant, irrespectueux, percutant, têtu, généreux, hargneux, loyal et vindicatif.
Tout sauf lisse.
Et le plus important pour lui, c’est de rendre justice.
Pas de suivre la justice, non, rendre justice.
Vous l’aurez compris, ce qui compte c’est le résultat, pas la manière.

C’est un des très gros points forts de ce roman : la personnalité complexe de Richards. Ni un héros, ni un anti-héros. Juste un homme, avec ses qualités, ses défauts.
Humain donc.

Un autre des points forts ici, c’est que ce n’est pas tant « qui » est le méchant, mais plutôt « comment » on arrivera à le stopper.

L’alternance des chapitres entre Dorian et « l’autre personne » permet une double perspective assez agréable car encore plus immersive.
Imaginez deux camions se foncer dessus à toute vitesse, et vous aurez une idée de l’adrénaline ressentie pendant cette lecture.

L’ambiance est sombre, pesante, humide, presque glauque. Et bon sang ce qu’on aime ça !

Un ex-flic au fort tempérament et qui n’en fait qu’à sa tête.
Une enquête prenante.
Un décor de mille couleurs.
Des dialogues qui cognent.

Bref tout ce qui fait d’un polar un très bon polar.
À lire, évidemment !
Tout ce qui nous submerge Tout ce qui nous submerge
Daisy Johnson   
Une histoire tournant autour d'une relation Mère/Fille exclusive suivi d'un changement radical des rapports avec l'arrivée d'une maladie neurodégénérative.
Je voulais lire ce livre, il était fait pour moi !

Ce n'était finalement pas du tout ce à quoi je m'attendais. C'était beaucoup mieux !
• Plusieurs intrigues
• Plusieurs époques
• Plusieurs secrets
Que s'est-il passé ?

Au début du roman, nous découvrons Gretel et ses souvenirs. Alors que sa mère, elle présente la maladie d'Alzheimer (Miroir ?).
Jusqu'à ses 13 ans, elle a vécu avec Sarah et Marcus (L'homme qui n'était pas son père) sur une péniche. Puis, près de la rivière, il s'est passé quelque chose dont la narratrice n'a pas eu connaissance ou dont elle ne se souvient pas. Elle s'est ensuite installée avec sa mère dans un centre d'équitation, puis Sarah l'a abandonnée. Elle a disparu, jusqu'à aujourd'hui.
Avec le temps, les souvenirs de la narratrice sont devenus confus ; ils se sont transformés.

Nous découvrons également la jeune Margot dans un autre chapitre, qui s'est enfuie de chez elle et erre dans la forêt avant d'être recueillie par un pêcheur. Nous ne savons pas à quel moment cela se produit, ni pourquoi elle est partie.

Autour de ces personnages, il y a le Bonak qui semble signifier tout ce qui leur fait peur ou plutôt, tout ce qui les submerge...

« Tu finiras par oublier, je te dis. Mais j'en doute.
Mon nom et le tien, les objets du quotidien, les chiffres, les semaines, le jour et la nuit, la lumière et l'obscurité ; Tout ça, à un moment ou à un autre tu l'oublie. Mais l'histoire de Margot et l'homme qui était son père, le Bonak et sa provenance, ça, tu ne l'oublieras pas même un instant. »

Sarah a tout oublié mais pas ces histoires, pas même un instant. Le lecteur, comme Gretel, les découvre peu à peu.

Vous l'aurez compris, il y a dans ce livre énormément de questions qui se multiplient au fil du récit. On trépigne d'en savoir plus, d'autant que vous le comprendrez vite, cet ouvrage est une réécriture moderne d'un mythe bien connu.
Le fil de l'histoire se tient du début à la fin. On a pas le temps de s'ennuyer.
Pour ce qui est de la plume, le traducteur a réellement fait un travail remarquable. On savoure.

En conclusion, c'est à lire absolument !

par dadotiste
Les Folies fermières Les Folies fermières
David Caumette   
A Garrigues, dans le Tarn, David Caumette est le dernier éleveur bovin...Tous les autres ont abandonné, le métier n'étant plus rentable. Après avoir été professeur de mécanique dans un lycée agricole de la région de Toulouse, David, fils et petit-fils d'agriculteurs, est revenu vivre dans la ferme familiale avec plein d'idées en tête. Pour ne pas disparaître à son tour, il instaure la vente directe puis ouvre une boucherie. Porté par son enthousiasme, encouragé par les gens qu'il aime, il construit de ses mains un nouveau bâtiment. En 2015, "Les Folies fermières" voient le jour. On y sert des repas élaborés avec des produits de la ferme et ceux des exploitations voisines. Le spectacle est dans l'assiette. Il est aussi sur scène avec danseuses, chanteuses, magicien et sosie....David obtient une licence d'entrepreneur du spectacle et "Les Folies Fermières" deviennent le seul "cabaret" à la ferme de France.

Le récit d'une aventure passionnante, portée par l'opiniâtreté d'un homme, son attachement à la famille, à la terre, à la transmission, aux valeurs d'une vie saine. L'histoire à la fois drôle et touchante d'un projet fou, semé d'embûches, mais couronné de succès.
Et enfin la vie prend tout son sens Et enfin la vie prend tout son sens
Caroline Coldefy   
Caroline Coldefy livre un témoignage émouvant sur l'éveil spirituel qu'elle a connu vers l'âge de 50 ans après une vie chaotique.
Dès l'adolescence, elle ressent une profonde détresse qui l'amène à sombrer dans les paradis artificiels. Elle se drogue de plus en plus, achète de façon compulsive... Elle raconte sa descente aux enfers et les addictions qui visent à combler cet immense vide en elle, jusqu'au moment où sa vie bascule et où, pour la première fois, elle voit le bout du tunnel. En adoptant sa fille en quatre mois au Kazakhstan, elle échappe à l'autodestruction. De nombreux témoignages de personnalités et d'anonymes font écho à son parcours et dessinent ce qu'est l'éveil spirituel.

Caroline Coldefy est journaliste pour la télévision, spécialisée dans les documentaires et les magazines de société pour France Télévision. Elle a travaillé 10 ans pour l'émission "Ça se discute".

par Nanou_
Tant que durent les rêves Tant que durent les rêves
Roland Fuentès   
Qu'est-ce qui donne à certains d'entre nous la force de croire en soi et de se surpasser ?

Nathan fait de la natation en compétition, il s'entraîne sans relâche, mais depuis quelque temps le doute s'immisce en lui, la peur de ne pas réussir. Un matin, il se réveille dans la peau d'un fantôme, spectateur impuissant de son pire cauchemar : le vrai Nathan de chair et d'os vient d'arrêter la natation, il est en train de saccager sa vie. Il va alors rencontrer le fantôme d'Alicia, qui a renoncé à devenir écrivaine....
Les Marches de l'Amérique Les Marches de l'Amérique
Lance Weller   
"L'idée que l'Amérique n'allait pas tarder à arriver était dans l'air"... Pour l'instant, ce ne sont encore que ses marches, des zones périphériques disputées par les uns et les autres, le décor de ce roman formidable, acheté par hasard, en se fiant juste à la quatrième de couverture, à la Librairie Totem
"- Monsieur, est-ce que vous pouvez-nous dire, c'est le Texas ou le Mexique ici?
- Qui peut le dire ces jours-ci? répliqua le vieil homme. l'un ou l'autre je suppose. (Il sourit). A moins que ce ne soit ni l'un ni l'autre."
C'est l'histoire de Tom, de Pigsmeat et de Flora, mais aussi l'histoire d'une errance, de leur trois histoires sur fond d'Histoire, de la naissance d'un pays, loin des décors de carton pâte des films avec John Wayne.
C'est dur, violent, cru, mais aussi beau, épique, à en perdre le souffle. Lance Weller écrit merveilleusement bien. Il assène, transporte.

par fredmerck