Livres
558 278
Membres
606 576

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Lana54 2013-01-21T12:49:56+01:00

Chaque pas qui l'éloignait d'elle donnait à la jeune fille l'impression de plus en plus effrayante d'être seule au monde

< Damnés page 194 >

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lana54 2013-01-21T12:47:24+01:00

Elle eut l'impression que le soleil s'était caché derrière un nuage. Si elle parvenait à se détourner de ce regard, elle pourrait s'en assurer. Or elle était incapable du moindre mouvement..

< Damnés page 100 >

Afficher en entier
Extrait ajouté par Zouzou-Love 2012-09-24T18:25:03+02:00

"Je viendrai toujours te rejoindre. Et je ne te laisserai pas partir avant que tu le comprennes.

-Alors je refuse de comprendre."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Mme_Patate 2012-05-23T18:23:44+02:00

"Luce vit Roland se lever du banc.

- Tu étais plutôt bonne, dit-il en lui lançant une serviette et sa clé de vestiaire, qu'elle avait perdue de vue pendant un moment.

Luce ratrappa la clé au vol et s'enveloppa dans sa serviette. Mais avant qu'elle puisse tenir des propos normaux comme "Merci pour la serviette" ou "Je dois être en petite forme", son côté bizarre l'incita à bredouiller:

-Daniel et Gabbe sortent ensemble ou quoi ?

Grossière erreur. Énorme bourde."

Afficher en entier
Extrait ajouté par ananaskiwi 2016-02-23T13:31:30+01:00

-Qu’est-ce que tu ressens pour les serpents ?

-Haine, souffrance, paranoïa extrême et dégoût, énuméra Luce.

-C’est peut-être comme… Bon, avant j’avais une peur bleue des cactus. Pas moyen de m’en approcher. Ne rigole pas ! Tu ne t’es jamais piquée sur un de ces trucs ? Les épines restent sous la peau des jours et des jours. Bref, une année, pour mon anniversaire, mon père m’a offert onze cactus. D’abord j’ai eu envie de les lui jeter à la gueule, mais j’ai fini par m’y faire. J’ai arrêté d’en avoir peur. Finalement, ça a marché.

-Donc le cadeau de Cam est vraiment sympa, en réalité. C’est bien ce que tu es en train de me dire ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par karinechouzier 2015-08-15T16:07:07+02:00

Elle le connaissait...Elle l'avait déjà vu...

Comment aurait-elle pu oublier un tel visage? Et cette sensation de vertige qu'elle avait en cet instant?

Elle se rendit compte qu'ils se toisaient encore quand il lui sourit. Une vague de chaleur la parcourut toute entière, au point qu'elle dut agripper le banc pour ne pas chanceler. Ses lèvres esquissèrent un sourire mais, soudain Daniel leva la main.

Et lui fit un doigt d'honneur.

Afficher en entier
Extrait ajouté par MiruMira 2014-10-24T18:43:43+02:00

P 436 fin

De temps à autre, elle soupirait dans son sommeil, puis elle retrouvait un souffle régulier, avant de pousser un gémissement venu du plus profond de son rêve. De plaisir ou de la douleur, il n'aurait su le dire. Par deux fois, elle prononça son nom.

Daniel eut envie de quitter son perchoir, sur les vieilles boîtes de munitions empilés au grenier de cette cabane de plage, pour voler vers elle. Mais il ne fallait pas qu'elle sache qu'il était là, tout proche, ni ce que les prochains jours lui réservaient.

Derrière lui, par la double fenêtre aux vitres maculés de sel, il vit du coin de l'oeil passer une ombre. Puis il perçut un léger tapotement sur la vitre. S'arrachant à la contemplation du corps de Luce, il actionna le loquet de la fenêtre. Une pluie torrentielle s'abattait sur la mer. Un nuage noir cachait la lune qui ne pu éclairer le visage du visiteur.

- Je peux entrer ?

Cam était en retard.

- Elle est tellement adorable quand elle dort, fit doucement cam.

- C'est la raison pour laquelle tu voulais quelle repose pour l'éternité?

- Moi ? Jamais. Et j'aurais volontiers tué Sophia à cause de ce quelle à essayé de faire, au lieu de la laisser courrir dans la nuit, comme tu l'as fait.

Cam se pencha en avant et s'appuya sur la rambarde du grenier à blé. En contrebas, Luce remonta les couvertures sur son cou.

- Je la veux. Tu sais pourquoi dit-il.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Titys 2014-08-24T21:41:29+02:00

"- Je n'ai pas supporté la façon dont ce type te regardait, te touchait. Tu mérites la plus grande douceur. (Ses yeux verts s'écarquillèrent.) Je veux être celui qui te touche. Le seul."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Margotte1611 2013-11-09T16:23:43+01:00

Spoiler(cliquez pour révéler)Luce avait envie de lutter à ses cotés,de se battre, de rester en vie assez logtemps pour passer son existence avec lui. De se battre pour la seulecause qui valait la peine de tout risquer. Une cause nobleeet précieuse.

L'amour.

Afficher en entier
Extrait ajouté par anonyme 2013-08-12T15:17:41+02:00

Il l'enlaça. Le souffle court, elle sentit leurs corps se fondrent l'un dans l'autre, jambe contre jambe, hanche contre hanche. Daniel l'immobilisa contre la rambarde, sans interrompre une seule fois le contact de leurs lèvres. C'était un rêve...

Enfin, il se mit à la couvrir de baisers. Légèrement, d'abord, avec de petits claquements subtils et irrésistibles, puis plus tendrement sur la joue en glissant jusqu'au cou.

Elle gémit et rejeta la tête en arrière. En le sentant tirer un peu sur ses cheveux, elle rouvrit les yeux et aperçut les première étoiles dans le ciel nocturne. Jamais elle ne s'était sentie aussi proche du paradis.

Daniel l'embrassa de nouveau, avec intensité. Il dévora sa lèvre inférieure avant d'insinuer le bout de la langue dans sa bouche. Elle s'ouvrit à lui avide. Elle ne redoutait pas de lui montrer son désir, de répondre à ses baisers avec ferveur.

En cet instant, elle aurait pu mourir pour lui.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode