Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Danaaa : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Agent spécial Léa Bacal, tome 1 : La marque Agent spécial Léa Bacal, tome 1 : La marque
Anne Bardelli   
Du potentiel

Rien d'original au niveau du scénario en matière de bit-lit, une jeune femme qui veut venger le massacre de sa famille intègre une organisation spéciale, le GIAR, un groupe anti créatures surnaturelles. Elle va vite se retrouver confrontée à un ennemi redoutable.
L'auteur a une écriture dynamique très agréable qui donne envie d'en savoir plus. On a pas le temps de s'ennuyer et c'est la première chose que je demande à un roman. J'avoue que je suis quand même un peu restée sur ma faim, l'histoire est un peu courte, j'aurais aimé plus de développement autour du personnage de Charles, un vampire qui m'a un peu fait penser à Eric dans la Communauté du Sud, au tout début. Et Hunter, le personnage masculin principal, est un peu trop lisse à mon goût mais c'est un avis tout à fait personnel car j'aime les personnages complètement barrés donc ça n'engage que moi. Dans l'ensemble c'est plutôt une bonne découverte.

Bronze 6,5/10
All for the Game, Tome 1 : The Foxhole Court All for the Game, Tome 1 : The Foxhole Court
Nora Sakavic   
Je suis tombée sur ce roman un peu par hasard, suite à un extrait sur Tumblr. Une phrase et j'étais partie : Cette histoire, je devais la lire.

Eh bien, je dois dire que j'ai beaucoup aimé ce premier tome de All For The Game. C'est une histoire que j'étais curieuse de découvrir et je n'ai pas été déçue. Ma curiosité a été satisfaite.

The Foxhole Court est une histoire plutôt sombre dès le départ. L'ambiance, l'atmosphère sont supers. Ils font ressortir ce côté sombre qui nous suit tout du long. La vie des personnages n'est pas une partie de plaisir, c'est clair.

La plume de Nora Sakavic m'a énormément plu; elle est assez portée sur les descriptions en tout genre sans que ça soit lourd, au contraire j'aime vraiment aimé. Sa façon d'écrire est agréable et j'ai été surprise de la trouver addictive.

Une fois que j'avais commencé à lire ce livre, impossible de m'arrêter. C'est une histoire qui a eu l'effet d'une drogue sur moi. À chaque page j'en voulais un peu plus.
Et j'ai adoré le rythme du livre. Je ne dis jamais ça mais là, j'ai vraiment beaucoup aimé le fait que l'auteure prend le temps qu'il faut sans que ça soit long ou quoi. Elle a un très bon timing.

Une des choses qui m'intéresse vraiment dans les romans en général, ce sont les personnages. Je leur accorde énormément d'importance. Chaque fois que je commence un nouveau livre, ce que j'espère le plus c'est que les personnages vont me plaire ou au moins qu'ils vont me faire quelque chose. Je n'aime pas rester de marbre devant un personnage, quel que soit son rôle dans l'histoire. Et dans The Foxhole Court, j'ai adoré les personnages. Ils ont tous quelque chose qui fait que je les ai adoré. Tous à leur manière.
Et chacun est différent, difficile à sa manière. C'est pas des bisounours et ça a été un soulagement car en vue du thème de l'histoire, j'avais peur au départ que l'auteure ne sache pas nous servir des personnages durs.
Et à ma grande satisfaction, elle l'a fait avec brio.

J'ai adoré Neil. Son personnage m'a en quelque sorte passionné. Je ne saurais pas l'expliquer. Je trouve juste qu'il est fascinant, son histoire et sa personnalité, la façon dont il s'en sort. Tout, quoi.

Tous les personnages ont quelque chose qui m'a intrigué et m'a captivé. Parfois tellement que ça pouvait sembler malsain.

Je n'ai pas pu résister à Andrew. C'est un personnage que j'aime principalement parce que je ne sais jamais comment, d'une scène à une autre, il va se comporter. Son jumeau, Aaron est un mystère pour moi. C'est un garçon renfermé et pas spécialement aimable. Mais je l'aime quand-même. Il donne des petits coups à mon cœur (c'est le truc le plus bizarre que j'ai écris depuis un bail, tiens).
Nicky, je l'ai adoré. Même si je ne suis pas sûre de réussir à vraiment le cerner.
Kevin m'a beaucoup tapé sur les nerfs et en même temps, il a ce côté touchant que je n'explique pas.
Matt est cool et j'ai aimé le semblant de stabilité qu'il apporte dans l'histoire. J'ai aussi beaucoup apprécié Dan et son caractère ainsi que la force d'esprit qu'elle dégage.
Renee est attachante, juste ce qu'il faut de douceur dans un roman tel que The Foxhole Court.
Quant à Allison et Seth, je ne dirais pas que je les ai aimé d'un amour fou mais en vue du genre de personnages qu'ils sont, je les ai beaucoup apprécié. [spoiler]La mort de Seth était complètement inattendue. Et une part de moi a été triste.[/spoiler]

L'équipe d'Exy (un genre de Lacrosse violent) est composée d'éléments très... comment dire ? Uniques, hors du commun ? Des éléments difficiles. L'équipe de rêve : des drogués, des délinquants et autres... Des personnages brisés d'une manière ou d'une autre. Mais avec du talent pour le sport qu'elles pratiquent. S'ils y mettent un peu du leur.

Il y a une certaine violence et un mystère qui ressort des personnages. Ils marchent tous sur un fil et ils sont toujours prêts à tomber. Ils se battent contre leurs démons, chacun ayant sa propre façon de le faire.
Et en même temps, dans leur comportement, il y a toujours ce brin de normalité que j'aime.

Je me sens comme si j'avais un millier de choses à dire sur The Foxehole Court mais en vérité, je n'arrive pas à dire quoi que ce soit de vraiment objectif parce que je ne me sens pas du tout comme si je pouvais me montrer objective après ça. Je ne suis pas sûre que ce soit quelque chose que je sois capable de décrire. Mais le lire est un truc de dingue, purement et simplement.

Je n'ai qu'une seule envie à présent et elle est simple : je veux lire la suite. Je vais lire la suite ! Dès que je me serais remise de cette lecture que j'ai adoré, il n'y a pas d'autre mot.

C'était un coup de cœur inespéré. Une vraie surprise, comme je les aime. Et c'est une histoire que j'ai trouvé originale dans la mesure où (à mon souvenir) je n'en avais encore jamais lu une comme celle-ci.

Je vais m'arrêter là. C'est mieux si je m'arrête là. Mais en tout cas, je recommande cette histoire. C'est le genre que vous vivez plus que vous lisez, en vérité.

par Sheo
Alpha & Oméga, Tome 0 : L'Origine Alpha & Oméga, Tome 0 : L'Origine
Patricia Briggs   
Il arrive parfois qu’un auteur, sans savoir pourquoi devienne incontournable à nos yeux et ou chacun de ses travaux, à défaut d’être déjà dans notre bibliothèque est suivi de très près. Pour ma part, Patricia Briggs fait partie de mes auteurs fétiches.

Je vous l’accorde sa nouvelle série ne s’éloigne pas de ce qu’elle à l’habitude de produire car en effet, cela se déroule dans le même univers que Mercy Thompson mais en exploitant des personnages secondaires apparues dans « L’appel de la lune » et en traitant, en parallèle de celui de ce dernier une intrigue sous sous-jacente juste effleurée dans Mercy Thompson. Un excellent complément donc pour celles et ceux souhaitant connaître tous les détails de la meute de Chicago s’étant livrés dans un commerce plus qu’illégale…

Chose importante à signaler sur ce si fin petit tome comportant juste 122 pages. Il s’agit de la pré-quelle de Alpha & Omega, tome 1: Le cri du loup. Paru aux USA dans un recueil de nouvelles comportant plusieurs auteurs, Milady a réussi de manière exceptionnelle à sortir uniquement cette nouvelle rebaptisée Alpha & Omega, Tome 0: L’origine. Certes le tome 1 était sorti plus tôt mais heureusement l’erreur a été réparée.
Cette pré-quelle nous entraîne à Chicago où nous faisons la connaissance d’une nouvelle héroïne, une jeune louve nommée Anna. Cette dernière a été changé contre son gré trois ans en arrière et n’accepte toujours pas sa condition de « monstre ». De plus, sa place et son traitement au sein de la meute n’a rien d’enviable, battue, soumise et violée, Anna est brisée et tente de survivre malgré tout, même si ses envies de suicides ne sont jamais bien loin. Cette jeune louve exploitée et peureuse trouvera cependant le courage d’appeler Le Marrock lorsqu’elle réalisera que certaines disparitions énoncées dans le journal ne lui sont pas inconnus et que, surtout, un certain jeune homme était en cage dans la demeure de son Alpha Léo.
C’est ainsi que débutera cette histoire, Bran enverra son bras droit, exécuteur, assassin et fils Charles auprès d’Anna afin d’élucider cette lourde et pénible affaire.

On prend plaisir à redécouvrir ce monde au travers de nouveaux personnages. La narration contrairement aux autre récit de Bit-lit est à la troisième personne et non à la première. Une excellente idée nous permettant de comprendre la vision qu’on tous les personnages. Que cela soit Anna qui nous transmettra sa peur des autres, sa méfiance, son passé et bien sure sa relation naissante avec Charles.
Charles dont ses apparitions dans Mercy Thompson étaient assez furtives et austères, ici nous découvrirons au travers de ses narrations un personnage bien plus complexe qu’annoncé et assez attachant. Un homme assez déconcerté par l’attitude d’Anna à son égard et ne sachant comment se comporter avec elle sans la blesser ni l‘apeurer. Un loup dépassé par son attirance pour elle et qui cherche à comprendre comment elle parvient que par sa présence à calmer la bête surgissant de temps à autre.
Nous avons également le plaisir de revoir le calme Marrock, Bran.

Un tome ouvrant sur d’autres horizons et surtout commençant à explorer un peu plus profondément le milieu du loup, les aspirations et hiérarchie à suivre au sein de la meute. Un tome certes court mais passionnant. Une pré-quelle que j’ai lu d’une traite et ou l’enchaînement de sa suite « Le cri du loup » s’est faite tout naturellement.

par Luna05
Arkane, Tome 1 : La Désolation Arkane, Tome 1 : La Désolation
Pierre Bordage   
Pierre Bordage est un auteur à découvrir dans le genre de la fantasy. C'est principalement pour cette raison que je me suis intéressée au premier tome d'Arkane. Qui plus est, le synopsis semblait intéressant. Au final, j'en ressors surtout perplexe. Cela ne m'était jamais arrivé auparavant.

Tout d'abord, l'auteur nous propose de suivre trois points de vue différents. Si j'apprécie ce procédé car cela instaure un certain rythme et un élargissement de la vision du monde proposé, il est aussi vrai qu'il risque d'y avoir un déséquilibre entre les points de vue. Ca a été le cas ici : si les points de vue de Noy et Oziel m'intéressaient, celui de Renn m'ennuyait horriblement. Tant et si bien qu'à la fin, j'ai fini par sauter les chapitres qui lui étaient consacrés.

Seulement, si Noy me paraissait plus intéressant à suivre, ma perplexité n'a cessé de grandir à son encontre. Je ne comprend pas ce personnage. Si au début il s'agissait d'un jeune noble violeur (autant appeler un chat un chat, hein), il s'enfonce de plus en plus. Il avait des réactions, des pensées, qui m'étaient incompréhensibles. Qui plus est, j'ai été légèrement exaspérée en voyant que toute son intrigue tournait autour du sexe. C'est parti tellement loin que j'ai été perdue en chemin. A ce moment-là, j'ai su que je ne lirais pas le prochain tome. Tout compte fait, seul le point de vue d'Oziel restait abordable, mais même là il ne se passait pas grand chose... On nous vend une rencontre qui n'arrive finalement jamais. Elle est dans une situation plus que précaire et s'en sort toujours par des deus ex machina (des retournements de situation hasardeux, si vous préférez). Cette habitude a fini par me lasser aussi.

Pour en revenir au fait que le sexe soit omniprésent dans l'intrigue de Noy, il s'avère que c'est le cas dans tout le roman. Je n'avais jamais rien lu de pareil. Au début de ma lecture, j'ai été déconcertée par certains éléments de l'univers de l'auteur (notamment le fait qu'on grave au fer rouge une marque sur le pubis de chaque enfant). Quand on fait la rencontre des personnages, on se rend compte qu'on suit le même tracé : entre l'inceste, le viol, … Les personnages ne font que penser à ça. Je reconnais fort bien que cela fait partie de la vie et tout ça, qu'il y en ait dans une histoire ne me dérange absolument pas, mais que ce soit autant présent, si. Je n'ai plus compté les scènes de sexe ni les évocations qui étaient faites. Plus encore, la définition du viol, surtout faite sur un homme, semble assez flou, ce qui m'a personnellement dérangée : un personnage masculin dit qu'il n'y a pas eu viol (de sa part sur sa partenaire), si cela est vrai, ce n'est pas le cas pour lui. Il se défendait d'en avoir commis un, mais dans la formulation faite par l'auteur, on dirait qu'il y en a eu aucun des deux côtés. Or c'était bien le cas.

J'en suis venue à considérer toute cette atmosphère comme presque malsaine. Si on ajoute à cela les personnages inintéressants, détestables ou incompréhensibles, l'intrigue pas si intéressante que ça, on obtient un résultat qui ne m'a pas du tout convaincue. Pour autant, je n'ai pas détesté ma lecture, l'intrigue avait du potentiel et le style de l'auteur n'était pas déplaisant, mais tous les éléments cités plus haut ont fait que cette lecture s'est avérée... extrêmement particulière. En tout cas, je ne compte pas poursuivre cette saga, ni lire un autre livre de cet auteur.

par Eleanara
Les Aventures de Charlotte Holmes Les Aventures de Charlotte Holmes
Brittany Cavallaro   
«I don’t need someone to fight for me. I can fight for myself.»

Eh bien, j'ai beaucoup apprécié ma lecture. Honnêtement, Sherlock Holmes ne m'a jamais intéressée et ce n'est pas aujourd'hui que ça commencera mais découvrir les aventures de Charlotte et Jamie, les descendants de Holmes et Watson dans un young adult, m'a tout bêtement charmée.

De plus, c'est une lecture assez rapide (284 pages, ça passe vite, quand-même).
Pour commencer, l'auteure a une plume fluide et plutôt agréable à lire. Il est facile de se représenter les actions, les lieux, les personnages et tout le tralala.
La seule chose que j'aurais à lui reprocher, c'est l'absence de sentiments. C'est peut-être juste de moi mais je trouve qu'au niveau des émotions des personnages, c'est assez plat. Et j'ai donc trouvé ça dommage. Mais pas assez dommage pour que ça gâche vraiment ma lecture. Ouais.

L'intrigue m'a beaucoup plu. Et j'ai trouvé que Brittany Cavallaro a bien su mener son histoire. Elle ne donne pas trop de détails à la fois et l'enquête est bien développée. Le dénouement est logique et l'auteure sait donner du mystère à tout ça.
J'ai bien aimé que les aventures de Sherlock Holmes et du Dr. Watson ait une place dans l'histoire. J'aurais trouvé ça dommage et un peu bête si elle les avait mis de côté.

Concernant les personnages, je les ai bien apprécié. Même si je me sens un peu détachée par rapport à eux probablement dû à ce problème d'émotions dans la plume de l'auteure, selon moi, ils sont quelque peu attachants malgré tout.
Et j'aime leur personnalité. Charlotte et Jamie sont assez différents mais ils forment un très bon duo. J'ai vraiment apprécié leur amitié et l'évolution de leur relation. J'espère que l'auteure continuera sur sa lancée [spoiler]et qu'une romance entre les deux personnages sera développée. Pourquoi pas?[/spoiler]

De plus, même si ça peut passer pour un détail, l'auteure a glissé des sujets sérieux et importants dans son histoire, ce que j'ai bien apprécié. Ils ne sont ni trop présents ni pas assez. Elle a su dosé cela pour que ça colle avec son intrigue. Un bon point pour elle.

La fin m'a sincèrement satisfaite. Je l'ai beaucoup aimé. Elle ne m'a laissé avec aucune question, simplement avec l'envie de découvrir le second tome lorsqu'il sortira.

Je n'ai rien d'autre à dire, honnêtement. Donc, je vais sûrement m'arrêter là.
Mais en conclusion, Les Aventures de Charlotte Holmes fut une lecture agréable, j'y ai trouvé un petit côté farfelue (que je n'explique pas mais que j'ai apprécié).
C'est un très bon roman, tout bêtement. Et il n'est pas passé loin du coup de cœur.

«Even someone as disguisting as Dobson deserved the chance to grow up and become a better person.»


par Sheo
Les Bannis et les Proscrits, Tome 1 : Le Feu de la Sor'cière Les Bannis et les Proscrits, Tome 1 : Le Feu de la Sor'cière
James Clemens   
Je ne sais pas trop par où commencer.... Peut être devrais-je dire que malgré une connaissance de l'héroïque fantasy et dark fantasy par le biais d'animes et de mangas, "Les bannis et les proscrits, le feu de la sorcière" est mon premier roman de cette catégorie. C'est un genre que j'appréhendais fortement de peur d'un mauvais rythme de narration et d'un gros risque de rencontrer des personnages très stéréotypés, énervants et mal exploités. Heureusement pour moi aucun de ces défauts n'est présent dans ce roman.

J'ai été immergé dès le départ dans cette épopée fantastique et sombre nous menant inexorablement vers une issue incertaine, dure, tragique et hélas pas dépourvue de sacrifices... Le doute subsistant contenu dans la prophétie concernant le devenir du monde, sera t'il sauver par la sorcière ou annihiler par elle?

Les personnages sont vraiment très attachants et aussi bien décrits physiquement que psychologiquement. Chaque rencontre n'est pas anodine et les mène dans la même direction mais pour des raisons différentes. Les groupes formés se veulent de façon cohérentes, sans heurtes et tout naturellement. On a plaisir à faire la connaissance des protagonistes qu'ils soient d'origine humaine, nymphe, métamorphe, demi-ogre ou elphique. Les différents caractères et haines ancestrales mettra d'ailleurs du piment dans le groupe.
Les ennemis sont également très bien représentés car effrayants à souhait. Chacune de leur apparition m'a glacé le sang, que cela soit par leur présence physique répugnante et horrible ainsi que par leur sadisme et cruauté dans leur actes....

La lecture est vraiment très fluide et agréable, les chapitres se dévorent avec délectation nous poussant à tourner toujours plus les pages sans espoir de pouvoir s'arrêter.
On ressent que l'auteur dans ce tome d'introduction à bien pensé son histoire de A à Z.
Les scènes d'action sont bien décrites, au fur et à mesure de la lecture les images défilent et prennent vie comme par magie.

Sombrer comme moi dans cette histoire tragique, fantastique et mature. C'est pour moi un nouveau coup de cœur, une épopée palpitante, intrigante et effrayante que je me languis de continuer très vite.

par Luna05
Bayou Fantasy, Tome 1 : Le Carnaval du démon Bayou Fantasy, Tome 1 : Le Carnaval du démon
C. C. Mahon   
Pour résumer, Prudence vit sur le campus et partage sa chambre avec Maddie, sa meilleure amie. Mais après la mort du frère de Maddie, celle-ci change et devient distante jusqu'au jour où elle se suicide. Prudence, face à la douleur de son amie, ne sait pas quoi faire et lorsque Maddie décide de s'immoler, Prudence tente de la pousser dans la rivière. Suite à ça, Prudence va se rendre compte que d'étranges brûlures sont restées en souvenir de cet épisode.

Cette histoire m'a vraiment étonné. Je ne savais pas vraiment où ça allait me mener mais la lecture est vraiment agréable. Prudence est attachante et sa relation avec Céleste (vous comprendrez si vous le lisez !) est vraiment magique. En fait, Prudence est un personnage exemplaire, elle est forte, courageuse et n'hésite pas à foncer tête baissée quand il le faut. Céleste devient, en quelque sorte, son bras droit et elle est celle qui permet de donner de l'équilibre à Prudence.

L'intrigue de l'histoire est vraiment bien écrite, cela rend les aventures de Prudence addictives, d'ailleurs, j'ai hâte de découvrir ce que le tome 2 nous réserve. Le style de l'auteur est simple mais efficace et toutes les références culturelles qui sont présentes à certains moments nous permettent de nous placer dans l'histoire. Même si je ne connais rien au Bayou, j'imaginais le paysage et je voyais les scènes défiler sous mes yeux. Il y a donc des passages descriptifs sans que ce soit lourds et ennuyeux, tout est parfaitement dosé dans ce livre : les émotions, le rythme et les images.

Même si l'histoire reste peu réaliste, on peut voir les émotions des personnages qui elles, sonnent vraies. On peut voir la culpabilité, l'amitié, la tristesse, le sentiment d'être en trop et différents états. Certains personnages secondaires comme l'inspecteur et David apportent réellement quelques choses à l'histoire, d'ailleurs, j'espère qu'on en saura davantage sur eux durant la suite de l'histoire.

En résumé : l'histoire est originale, elle nous transporte dans un monde qu'on ne connait pas et elle nous rend accro aux aventures de Prudence. Parce qu'au final, Prudence c'est une fille comme vous et moi à qui, il arrive des choses inexplicables.

Je remercie encore une fois l'auteur pour sa confiance et je vous conseille d'aller découvrir cette oeuvre.
Beautiful Dark, Tome 1 : Beautiful Dark Beautiful Dark, Tome 1 : Beautiful Dark
Jocelyn Davies   
J'ai été totalement déçue par ce roman. Cela faisait longtemps que j'attendais de pouvoir le lire, la déception n'en a été que plus grande lorsque je l'ai eu dans les mains.
L'héroïne fait étrangement penser à Nora de la saga Hush Hush. Elle se fait séduire par deux anges descendus sur Terre, chacun censé l'attirer dans son "clan". Au départ, les choses sont claires, elle est clairement attirée par l'un d'entre eux et ne voit qu'un ami dans l'autre. Mais au fil des pages, la situation devient un trio amoureux, comme si l'auteur venait de se rendre compte qu'elle avait oublié de faire démarrer le trio dès le début.
Je trouve ça dommage. En plus, les personnages ne sont pas recherchés, ils n'ont que peu de relief et l'histoire n'est absolument pas originale.
Je ne pense pas continuer cette série, j'ai été trop déçue.

par Kwetche
Bilbo le Hobbit Bilbo le Hobbit
J. R. R. Tolkien   
Je ne sais plus combien de fois j'ai lu ce livre, plus de 10 fois.
En attendant je le conseille fortement, notamment aux personnes qui désirent se lancer dans la lecture du Seigneur des anneaux. Pour moi il est indispensable de lire le Hobbit avant, vu que c'est l'histoire de la première rencontre de Bilbo avec Gandalf, Gollum, les Elfes, les Nains, des objets comme l'anneau mais aussi l'origine de Dard, de la cotte de Mithril de Bilbo (devenu Bilbon dans la traduction du seigneur des anneaux).
C'est le début de l'oeuvre Maîtresse de la Fantasy, inégalée à ce jour! C'est le premier pas à faire dans la Terre du milieu, surtout pour une partie du lectorat d'aujourd'hui qui a souvent des difficultés avec les descriptions et la narration du Seigneur, en lisant le Hobbit , le reste passera tout seul...
Black out Black out
Marc Elsberg   
Un excellent roman qui porte sur une immense coupure de courant dans toutes l'Europe. Au fil des pages, on prend conscience que l'électricité est dans notre vie courante, une chose banal. Avec ce thriller, on découvre que la disparition de cette énergie peut mettre en échec toute notre société et notre mode de vie, ainsi que d'engendrer de nombreuses catastrophe écologie.
Un livre a lire à tout prix.

par wade74