Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Danae_M : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Le Club des petites filles mortes Le Club des petites filles mortes
Gudule   
Je ne suis pas très très fan des nouvelles mais j'adore Gudule alors je l'ai essayé et je peux dire que c'est un livre très intéressant. Quelque nouvelle donne vraiment la chaire de poule.

par Leah
Le Briseur d'âmes Le Briseur d'âmes
Sebastian Fitzek   
Un bon thriller mais, moins original que "Thérapie" et "tu ne te souviendras pas".
En effet, celui-ci était un peu trop prévisible à mon goût et avec une additivité moindre que les précédents. Un huit clos intéressant, certes, mais manquant cruellement de suspense ; on se doute avec facilité du dénouement.
Toutefois, j'ai trouvé le jeu des devinettes et les clins d'oeil à son autre roman amusant.

En conclusion, il se lit aisément mais l'auteur est capable de faire bien mieux.

par dadotiste
La forêt La forêt
Luca Tahtieazym   
1958.

Cette sortie scolaire n’était pas du goût de tous. Scruter toute la journée des plantes aux noms imprononçables valait-il de manquer quelques heures de cours ? Ma foi, oui. « Buddy » Louis en a pris son parti et chahute avec ses camarades en queue de peloton quand l’un d’eux trébuche. Le petit groupe trainaille, attendant que Simon, dit Michette, se relève et s’époussette. Le restant de la classe les a distancés. S’ils ne se dépêchent pas, la mère Lambert va les rabrouer. Ça se chamaille, ça presse le pas, à gauche, à droite ? Un quart d’heure, toujours personne en vue. Une demi-heure… une heure… Le jour décline, il va falloir s’organiser. Bien à propos se présente une baraque délabrée nichée dans une clairière.

« Heureusement qu’on va y passer qu’une nuit, dans ce cabanon… »

S’ils avaient su.

Au réveil, la faim et l’angoisse les tenaillent. La faim l’emporte, et voilà la petite troupe partie à explorer le coin. Une rivière, quelques feuilles, n’importe quoi pouvant faire illusion dans l’estomac. Ici le nord, là la cabane, ils devraient bien en voir le bout de cette forêt. Mais Louis n’en croit pas ses yeux : ils sont revenus à la clairière. Leur point de départ. Ils ont tourné en rond. La forêt semble se refermer… sur elle-même. Dans le désespoir général, il faut garder un œil sur Achille, dit la Teigne. Ce gosse, c’est de la carne à la Henry Bowers (pour ceux qui savent). Fils de paysan élevé à coups de trique, sa carrure impressionnante lui a toujours assuré un respect forcé. Mais la donne a changé. Portées par l’instinct de survie, certaines alliances sont possibles, mais pas avec la Teigne. Ce sera désormais 6 contre 1… contre la forêt.

Je n’avais pas idée de ce que serait ce bouquin. Oui, le résumé très accrocheur, oui la couverture vraiment jolie, mais j’étais loin du compte. Luca Tahtieazym fait là une démonstration extraordinaire du pouvoir des mots. À mesure que les événements se répètent, on cesse de respirer. On tourne en rond avec les personnages, on ne trouve plus le sommeil parce qu’on veut connaître la suite, puis on arrive au milieu du livre (435 pages en tout). Soyons sérieux, qu’est-ce qu’il va nous raconter ensuite ? Il parvient pourtant à décrire quantité de choses banales avec tant d’émotions différentes, tant de ferveur, qu’on ne s’en lasse jamais. Les dialogues font sourire, tirent une larme. L’argot dans la bouche des gamins, serre le cœur. Ils sont si petits ! Comme une grande bouffée de nostalgie pour ce que furent les années 60 que je n’ai même pas connues. J’ai éprouvé une infinie tendresse pour chacun d’eux : Louis, Romain, Simon, Nagib, Claire, Élise, Achille. J’ai vécu à leur rythme, espéré, tremblé, souffert avec eux. Dans la détresse, des caractères se révèlent, des valeurs se défendent ; on réalise la force de l’entraide, on mesure le poids des coups bas. Adultes avant l’heure.

L’histoire, narrée par Louis, est superbement écrite (brillamment ? magnifiquement ? n’importe quoi signifiant « putain de bien » fera l’affaire). Ça ne lésine pas sur l’effet de surprise, je ne compte pas les fois où j’ai été sidérée. Comment tout ça peut se terminer ? Devant un tel niveau d’excellence, on redoute forcément que l’auteur se plante avec une fin branlante. Eh bah même pas. La chute est à la hauteur de tout ce que j’ai vécu dans cette forêt.

Avec ses airs de Stephen King et de Stranger Things, ce roman s’inscrit dans la lignée des meilleurs fantastiques, avec une dose de rationnel et un supplément de torture psychologique qui font sacrément cogiter, émeuvent, et collent une frousse mémorable. Mémorable, je vous dis.


Un grand merci à Luca Tahtieazym, qui m’a fait découvrir son incroyable roman.

par Root
Le Passage Le Passage
Justin Cronin   
Ce livre est vraiment a lire de toute urgence, et ne vous laissez pas rebuter par ça taille ( un peu moins de 1000 pages), vous ne les verrez pas passer et une fois ouvert vous aurez du mal a le laissé de coter. Les personnages sont attachants et l'histoire vraiment bien ficeler.

par goomels
Le piège Le piège
Melanie Raabe   
Linda Conrads est agoraphobe suite de l'assassinat de sa soeur, qu'elle découvre chez elle, apercevant le meurtrier, mais sans avoir pu voir complètement son visage. Ecrivain à succès, elle n'est pas sortie de chez elle depuis 11 ans. Recluse, mais pas isolée, elle tente de se reconstruire après le drame, grâce à ses romans, sans contact avec l'extérieur, sauf son éditeur et ami Norbert et son assistante Charlotte.

Sa vie réglée et qui semble monotone, va pourtant basculer le soir où elle aperçoit le meurtrier à la télévision. Pour le confondre, elle décide d'écrire un roman basé sur le meurtre de sa soeur. Ce piège, elle l'espère va confondre le meurtrier, à qui elle décide d'accorder l'unique interview.

J'ai bien cru que l'auteur allait me perdre ! Car tout débute lentement, c'est lent, j'ai trouvé le tout assez monotone !

Mais c'est sans compter sur le talent de l'auteur qui arrive à nous offrir un huis-clos stressant avec un suspense psychologique très bien ficelé.

Les doutes sont présents une bonne partie du roman. Difficile de savoir si Linda n'est pas folle ! Comment 11 ans après est-elle persuadée que c'est bien cette personne qui a tué sa soeur, alors même que la police a tout tenté ?

Parfois on se dit que tout va basculer et qu'en fin de compte c'est Linda elle-même qui a tué sa soeur, mais fait un déni. L'étau se referme sur le meurtrier, le piège se met en place, mais face aux doutes, on se demande qui est la victime et qui est le prédateur.

Tour à tour, l'auteur nous projette dans les méandres des pensées de Linda avec qui on subit a peur, son stress, ses souvenirs et ses remords.

Très peu de personnages dans ce thriller très bien construit, l'auteur referme le piège peu à peu sur son lecteur jusqu'à la fin.
Macy Greeley, Tome 2 : Têtes brûlées Macy Greeley, Tome 2 : Têtes brûlées
Karin Salvalaggio   
J’ai bien aimé ce polar. La policière Macy Greely est très sympathique.
La Trilogie des Pulsions, Tome 1 : Les Cicatrices La Trilogie des Pulsions, Tome 1 : Les Cicatrices
Jac Barron   
C'est la deuxième fois que je lis ce roman. J'avais gardé en mémoire un souvenir extraordinaire de ce roman lors de ma première lecture. En seconde lecture, mon jugement, peut-être plus critique, n'est toutefois pas le même. J'ai aimé le côté psychologique, l'enquête policière et l'aspect avec les meurtres. Par contre, je n'ai pas aimé le choix de l'auteur d'inclure une tonne de personnage et de sauter de l'un à l'autre. Quand il faut écrire de qui parle le chapitre, c'est parce qu'on vogue sur trop de plan. Je prône la simplicité. Je crois que si l'histoire auvait été écrite simplement en évoluant avec Marshall et Marc dru comme principaux personnages, cela aurait été assez. Personnellement, je trouvais que l'auteur changeait de formule quand il était question des paragraphes de la proie et du prédateur et je n'aimais pas son écriture. Peut-être parce qu'écrit en "Je" et n'étant pas fan de cette formulation d'écriture. Bref, l'idée générale était bonne, mais c'était un peu trop discouru à mon avis.
Ne la réveillez pas Ne la réveillez pas
Angélina Delcroix   
Un thriller psychologique très prenant qui nous rend fou jusqu’au dénouement.

par Kikilola
Toyer Toyer
Gardner McKay   
histoire sympa noyée sous un style ennuyeux et lent. Avec des chapitres de 2 ou 3 pages et un vocabulaire de bases, des phrases courtes, bien souvent sans verbes. Traduction bizarre. Et texte qui détail des choses sans grandes importances mais délaisse justement ce qui devrait être détaillé... dommage. Concept des 5 couverture super intéressant par contre, mais commercial...
Le Rituel Le Rituel
Adam Nevill   
Je n'ai qu'un seul mot à dire : LONG. Très looong. On accroche bien au début, on a envie de savoir la suite et ce qui se cache dans cette forêt mais ensuite, tout semble ralentir. Vers la moitié du livre, on se demande où l'auteur veut en venir, j'ai l'impression qu'on tourne en rond et que beaucoup de descriptions et avancées dans l'histoire sont inutiles. Quant à la fin, on a hâte que cela se termine parce que ça traîne un peu en longueur.