Livres
461 352
Membres
417 587

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Grdegirafe 2018-05-05T14:39:41+02:00

Terrence Knight va en prendre pour son grade. Quand j’en aurai fini avec lui, il ne restera rien de Monsieur-Je-Me-Crois-Tout-Permis, Monsieur Je-Me-Crois-Au-Dessus-Des-Autres, Monsieur Je-N’ai-Aucune-Considération-Pour-Personne ! Je vais effacer son petit sourire insolent de son visage et l’étrangler avec sa cravate. Tant pis pour le séjour en prison ad vitam aeternam ! De toute manière, Lauren a promis de m’apporter des oranges.

J’aurai ma dose de vitamine C.

Je descends de ma vieille Coccinelle, garée de travers, et remonte l’artère principale comme si j’allais y mettre le feu. Certains passants s’écartent spontanément de ma route. Ils sentent sûrement les ondes de rage qui émanent de moi. Je fonce comme un taureau, tête baissée et regard noir.

Je vais le tuer. Je vais le zigouiller. Je vais lui brûler la plante des pieds. Je vais lui arracher les poils du nez à la pince à épiler. Et le forcer à manger son poids en tofu soyeux. Rassérénée par ces tortures, toutes plus diaboliques les unes que les autres, je me dirige vers les grands immeubles du quartier des affaires, plantés au cœur de Miami. Sous le bras, je porte le dossier judiciaire que Terrence vient de recevoir par coursier à la maison.

OK. Ça ne se fait pas de fouiller dans les affaires des autres. Je n’aurais pas dû fourrer mon nez dans ses papiers… mais ce n’est quand même pas ma faute si je suis curieuse ! Et si mon colocataire vient de me poignarder dans le dos – après avoir essayé de coucher avec moi la nuit dernière ! Dans le genre schizophrène, je demande le milliardaire qui a contacté son cabinet d’avocats pour qu’ils enquêtent sur mon compte et me rayent par tous les moyens du testament de Basil.

L’ordure.

Je ne le mettrais même pas au recyclage !

Malgré plusieurs jours de colocation, il continue à me prendre pour une arriviste, une fille sans scrupule motivée par l’argent et le profit. Je cherche dans ma poche le papier sur lequel j’ai noté l’adresse de sa société, trouvée sur le web, et examine les buildings. Je suis impressionnée par leur taille et leur façade de verre. Certains montent en flèche vers le ciel, d’autres adoptent des formes surprenantes, pareils à des pyramides modernes. Je m’arrête alors sur la chaussée.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode