Livres
470 073
Membres
438 167

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Dans la ville des veuves intrépides



Description ajoutée par x-Key 2010-10-24T22:21:00+02:00

Résumé

Depuis le jour où les guérilleros ont débarqué et réquisitionné tous les hommes du village de Mariquita, les femmes sont livrées à elles-mêmes. Qu’à cela ne tienne ! Les ménagères soumises, les épouses dociles vont instaurer un nouvel ordre social. Ainsi, les très moustachues soeurs Morales décident de remédier à leur condition de célibataires frustrées en créant un bordel ambulant ; Francisca, la veuve d’un grippe-sou notoire, mène la grande vie après avoir découvert le magot de son mari. Et puis, il y a la tenace Rosalba, auto-proclamée maire, et le padre Rafael, seul rescapé de la gent masculine, volontaire pour assurer la procréation de la nouvelle génération... Baroque, éblouissante de fantaisie, la chronique tragico-burlesque d’une bourgade perdue au fin fond de la Colombie.

Afficher en entier

Classement en biblio - 31 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Nath56 2010-11-16T15:43:21+01:00

Extrait du livre : Le jour où les hommes disparurent

Mariquita, le 15 novembre 1992

LE JOUR OU LES HOMMES DISPARURENT commença comme un dimanche matin ordinaire à Mariquita : les coqs oublièrent d'annoncer l'aube, le sacristain ne se réveilla pas à temps, la cloche de l'église n'appela point les fidèles à assister à l'office des matines, et (comme chaque dimanche depuis les dix dernières années) une seule personne se montra à la messe de six heures : dona Victoria viuda de Morales, la veuve Morales. Celle-ci était habituée à cette routine, de même que le padre Rafaël. Les toutes premières fois, cela avait été gênant pour eux deux : le petit prêtre presque invisible derrière la chaire, prononçant son homélie ; la veuve assise seule au premier rang, grande et bien en chair, complètement immobile, la tête couverte d'un voile noir qui lui descendait jusque sur les épaules. À la longue, ils décidèrent de se débarrasser de la cérémonie et prirent l'habitude de s'asseoir dans un coin à boire du café et à papoter. Le jour où les hommes disparurent, le padre Rafaël se plaignit auprès de la veuve de la diminution sévère des revenus de la paroisse, et ils discutèrent des dif­férentes façons de relancer la dîme payée par les fidèles. Après leur causette, ils convinrent de laisser tomber la confession, mais la veuve reçut néanmoins la communion. Ensuite, elle récita quelques prières avant de rentrer chez elle.

Par la fenêtre ouverte de son salon, la veuve Morales entendit les marchands ambulants essayer d'intéresser les lève-tôt à leurs amuse-gueule : «¡ Morcillas !» «¡ Empa-nadas !» «¡ Chicharrones !» Elle ferma la fenêtre, plus incommodée par l'odeur désagréable des boudins et de la friture que par les voix stridentes qui en vantaient les mérites. Elle réveilla ses trois filles et son unique fils avant de retourner à la cuisine, où elle sifflota un cantique en préparant le petit déjeuner pour sa famille.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

Je crois que tout est dit dans la dernière phrase de présentation de ce roman. C'est en effet inventif, original, drôle (j'ai explosé de rire en lisant la description des trois soeurs) mais également touchant. Je ne sais pas si la volonté de l'auteur était de dénoncer la situation de son pays d'origine ou de lancer un plaidoyer pour sa population, mais je trouve que par ce roman, il y arrive très bien.

Et si il parle dans ce roman de la vie de ces femmes laissées seules et à l'abandon, il n'oublie pas les hommes.

Elles sont abandonnées par leurs hommes Spoiler(cliquez pour révéler)(qui n'ont guère le choix de toute façon), Dieu Spoiler(cliquez pour révéler)(même le prêtre, seul homme ou presque encore présent au village, est dépassé par la situation et finit par ne plus avoir un comportement très "catholique") et l'Etat.

L'évolution de ce village qui part à la dérive Spoiler(cliquez pour révéler)et finit par tomber en autarcie complète mais dont les habitantes réussissent malgré tout à redresser la barre, laisse quand même de la place à l'espoir. Et un message en filigrane, on a tous besoin les uns des autres ?

Chaque chapitre est un portrait de femme, du moins au début, et est séparé des autres par une page ou deux sur un portrait d'hommes (c'est là où ils ne sont pas oubliés) .

Un livre à ne pas prendre au 1er degré, mais à savourer lentement pour bien en apprécier toute la portée.

Afficher en entier
Bronze

Un récit original et extrêmement intéressant sur des questionnements fondamentaux. Que ferait-on à la place de ces femmes?

Quoi qu'il en soit ce roman est fort de par les caractères prêtés à chacun de ces personnages, un peu dérangés chacun à leur façon, et pas le non sens des situations présentées.

cependant, la faiblesse majeure de ce récit est le détachement face aux personnages : le héros de cette histoire est une communauté ce qui rend difficile l'attachement et l'implication dans le récit. Ensuite, les grandes élipses pour passer d'un chapitre à un autre. Mais cela n'est pas spécialement dérangeant si l'on lit rapidement ce livre.

Afficher en entier
Argent

Un village au fin fond de la Colombie, en 1992 pendant la guerre civile. Les guérilleros débarquent, et emmènent avec eux tous les individus masculins de plus de 12 ans (sauf le prêtre), de gré ou de force. Du jour au lendemain, les femmes se retrouvent seules, à devoir faire fonctionner le village, nourrir leurs enfants, tenir le coup.

D'abord, le récit se déroule sur de nombreuses années, à chaque chapitre on fait un bond dans le temps, en avant, enfin je crois. J'ai bien aimé la plume de l'auteur, ça se lit vraiment bien. L'histoire est originale. Je peux comprendre que certains n'aient pas aimé, quelques passages au milieu du roman sont un peu dérangeants et m'ont même mise en colère, et dans l'ensemble on pourrait dire que c'est une histoire extravagante ; réaliste je ne sais pas, cependant à mes yeux c'est crédible. Et puis, les sentiments sont présents quand même.

Petit à petit le village se dégrade, les rares technologies qu'ils avaient se cassent et personne ne sait comment les réparer, personne de l'extérieur ne vient leur prêter main forte. Tout le monde se laisse aller. On est d'abord dans une ambiance un peu apathique, les femmes sont dans l'attente du retour de leurs hommes. Et pourtant, ces femmes nous montrent ce qu'est le courage, elles vont finalement reprendre du poil de la bête et nous prouver leur valeur, qu'elles ont leur propre existence à part entière sans les hommes. Le personnage qui m'a le plus marqué, c'est Julia. On ne la voit pas beaucoup, mais elle ne renonce jamais à ce qu'elle est. Mais franchement, je les ai toutes trouvées sympathiques. Comme dans toute histoire, nous avons un élément perturbateur, et n'oublions pas que comme l'histoire s'étend sur plusieurs années, les enfants grandissent, parmi eux il y a des garçons.

A la fin de chaque chapitre, nous découvrons sous forme de témoignage ce que les hommes traversent, peu importe leur camp.

C'est une lecture qui sort de l'ordinaire et émouvante : j'ai ri et pleuré. J'ai vraiment passé un bon moment.

Afficher en entier
Pas apprécié

Je n'ai pas du tout accroché mais alors pas du tout. Le style d'écriture ne m'a pas plu et j'ai trouvé les personnages bizarres et pas attachants, bref un des très rares livres que je n'ai pas réussi à lire jusqu'au bout!

Afficher en entier
Bronze

Un livre extrêmement long et lent. C'est dommage car en soit l'histoire est originale, bien qu'un peu utopique par moment. L’écriture est simple et facile à lire. Un roman qui ce laisse lire volontiers.

Afficher en entier
Or

Magnifique, ce livre est très original bien qu'un peu lent à se mettre en place. Mais après, on se laisse porter, un plaisir de découvrir ce village de femmes qui reconstruisent ensemble leur vie. Un voyage en Colombie, dans son histoire, sa culture,...A découvrir!

Afficher en entier
Bronze

Je confirme ! Ce livre est un régal ! Dévoré en une semaine pour les besoins d'un club de lecture, je l'ai offert à quelqu'un qui j'espère l'aimera autant que moi !

Afficher en entier
Diamant

Ce roman est un régal !

Vous y trouverez des émotions, de l'humour, de la fantaisie, de la pédagogie, un monde utopique attachant, une liberté d'esprit étonnante...et plein d'autres choses.

Afficher en entier
Lu aussi

Un livre vraiment pas comme les autres, mais alors vraiment pas !

L'histoire est très longue à se mettre en route, elle se déroule au ralenti la plupart du temps ...

Un régal pour les fan de burlesque, une ouverture d'esprit pour les autres .

Afficher en entier

Date de sortie

Dans la ville des veuves intrépides

  • France : 2008-03-05 - Poche (Français)

Activité récente

Milla1 l'ajoute dans sa biblio or
2019-02-05T14:45:10+01:00

Les chiffres

Lecteurs 31
Commentaires 9
Extraits 1
Evaluations 11
Note globale 7 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode