Livres
524 463
Membres
542 808

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Dans les forêts de Sibérie



Description ajoutée par Artemisya 2013-05-21T19:42:29+02:00

Résumé

«Assez tôt, j’ai compris que je n’allais pas pouvoir faire grand-chose pour changer le monde. Je me suis alors promis de m’installer quelque temps, seul, dans une cabane. Dans les forêts de Sibérie.

J’ai acquis une isba de bois, loin de tout, sur les bords du lac Baïkal.

Là, pendant six mois, à cinq jours de marche du premier village, perdu dans une nature démesurée, j’ai tâché de vivre dans la lenteur et la simplicité.

Je crois y être parvenu.

Deux chiens, un poêle à bois, une fenêtre ouverte sur un lac suffisent à l'existence.

Et si la liberté consistait à posséder le temps?

Et si la richesse revenait à disposer de solitude, d'espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures?

Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu.»

[Description de l'éditeur Folio 2013]

Afficher en entier

Classement en biblio - 352 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par PtitLoupe 2016-08-01T10:29:54+02:00

Il est bon de n'avoir pas à alimenter une conversation. D'où vient la difficulté de la vie en société ? De cet impératif de trouver toujours quelque chose à dire.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

J'ai lu ce journal cet hiver, dans un appartement où je venais d’aménager. Seul, dans mon salon, dans cet appartement que je n'avais pas encore fait mien, j'ai lu ces pages par petites lampées, pas trop vite pour pouvoir les savourer, pas trop vite pour repousser au plus tard possible le déchirement que serait l'apparition du mot : Fin.

Afficher en entier
Diamant

J'ai vraiment aimé ce journal d'un homme qui s'est isolé 6 mois de février à juillet au bord du lac de Baïkal l'année dernière. Expérience intéressante où l'auteur fait le point sur pas mal de choses. L'auteur a prévu un stock de livres pour l'accompagner dans son ermitage. Les références littéraires sont intéressantes.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Irene-Adler 2020-08-17T21:06:05+02:00
Argent

Oui, je dois être prise de folie pendant ce confinement (qui est plus doux que celui de mes voisins français) puisque après avoir lu des romans traitant de la peste et du choléra, voilà que je me suis plongée dans un roman qui traite d'un isolement choisi.

Quelle idée folle que celle d'aller s'enterrer 6 mois dans une cabane en bois, au fond de la Sibérie, le long du lac Baïkal ?

D'accord, tout comme Sylvain Tesson, j'ai des lectures en retard, mais jamais de le vie je n'irais m'exiler, seule, en Sibérie…

Merde, Sylvain Tesson, tu m'as donné envie d'y aller, maintenant ! Mais pour mon cas, il faudrait un semi-remorque pour transporter les livres que je veux lire…

Des mauvaises langues pourraient penser que la méditation le long du lac Baïkal est un truc de fainéant, mais je les détrompe de suite…

Là-bas, si tu ne coupes pas ton bois pour faire du feu, personne ne le fera à ta place ! Si tu ne pêches pas tes poissons, Ordralphabétix ne t'en vendra pas sur la place du village puisque ton plus proche voisin est à 5h de marche !

Ce que j'aime, dans les récits de Tesson, c'est que non seulement il nous emmène loin de toute civilisation, mais aussi qu'il parsème ses romans d'aphorismes en tout genre, d'extraits des romans qu'il a lus et se sont toujours des phrases qui donnent à réfléchir.

Ici, la Nature est LE personnage principal. Les ours, les poissons, les cerfs, la neige, la glace, le froid, la solitude sont à prendre en compte. Mais avec des litres de vodka et des cigares, on vient à bout de tout. Même des -30°. Vaut mieux le lire au soleil, à l'abri du vent, sinon, le froid s'insinuera dans vos os.

Un roman dépaysant, où les alternances entre le récit de la description du quotidien alterne avec des moments grandioses de poésie, d'éclair de génie, de phrases magnifique.

Un roman où l'Homme est peu de choses face à la Nature, même si, avec les nouvelles technologies, l'Humain se fraye de plus en plus un chemin dans ces grandes étendues désertiques.

Espérons qu'un jour il n'y aura pas d'embouteillage comme sur les sommets qui ne sont plus immaculés mais maculés de déchets. Hélas, sur ces étendues sauvages, les Chinois lorgnent , pour la déforester…

Un roman sur un confinement voulu, prévu, mis en place car rêvé par Sylvain Tesson qui est allé jusqu'au bout de son rêve. Bon, d'accord, lui, il pouvait sortir prendre l'air et arpenter les étendues glacées !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LaurenaLJ 2020-01-21T10:10:42+01:00
Lu aussi

Autant certains passages m'ont captivée par leur intelligence et leur justesse, autant d'autres m'ont laissée une désagréable impression, ternissant l'esprit général du récit. Le partage de l'expérience est néanmoins bel et bien là, et on ne peut qu'admirer l'ermite d'avoir réussi à nous faire partager une telle expérience, non seulement de vie mais également de philosophie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Thilde_C 2019-12-05T10:55:00+01:00
Lu aussi

J’ai un avis plutôt mitigé sur ce livre, mais avant de lire la suite, il me semble important de préciser que c’etait ma première lecture du genre. Je pensais que j’allais détester ces longues réflexions et descriptions que l’auteur fait sur la nature, mais j’ai été agréablement surprise de voir que finalement certaines d’entre elles m’étaient familières, voire qu’elles étaient plutôt amusantes.

L’auteur parvient à merveille à transmettre ce qu’il ressent face à ces immensités sibériennes qu’il côtoie tous les jours. Par moment, je pouvais clairement me représenter le paysages qu’il avait en face de lui.

Au niveau de ses réflexions, qu’elles soient philosophiques ou juste le fruit d’une constatation, j’ai un avis plus mitigés. En effet, j’en ai trouvé certaines très justes, d’autres très drôles, mais il y en a tout un tas qui m’ont semblées un peu limite. Je n’en ai pas une en tête là comme ça, mais je me souviens m’être demandée « Mais pour qui il se prend ce Monsieur Tesson ? ».

Bref, ce livre a le mérite de m’avoir initiée à un genre que je ne connaissais pas, mais j’avoue ne pas savoir si je renouvellerais l’expérience à l’avenir...

Afficher en entier
Or

Très bon roman Une expérience humaine un enseignement de vie proche de la nature apprendre la liberté autrement et un parcours vers Une meilleure connaissance de soi.J'ai dévoré ce livre de Sylvain Tesson. Je n'ai plus qu'une envie, aller voir ce lac. Expérience riche en émotions, Sylvain Tesson a une écriture qui m'enchante. Vive, sans chichis, sans occulter les moments difficiles. J'aimerais juste savoir dans quel état est son foie !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Plumette91 2018-10-18T06:49:04+02:00
Or

Est-ce que vous avez remarqué que nous avons des phases dans la vie où nos lectures correspondent à notre état d’esprit ? J’avais commencé la lecture d’Etty Hillesum qui est un petit bijou mais tellement fort que je ne peux pas le lire d’une traite. Il me demande une certaine introspection et de me mettre dans ma bulle. Dans les transports, ce n’était pas possible. Je l’ai mis de côté. Je vous ferai un résumé le temps venu.

Je suis allée à la bibliothèque, une de mes joies quotidiennes qui font le sel de ma vie. Devant les rayons, je me suis dit « depuis mon retour de vacances, j’ai besoin de nature, d’espace, de… spiritualité peut-être ?

J’avais déjà vu ‘la gueule cassée’ de Sylvain Tesson à La Grande Librairie. Et j’étais curieuse de le connaître.

En lisant « dans les forêts de Sibérie, j’ai réalisé que la lecture de Sylvain Tesson et d'Etty étaient assez proches et paradoxalement éloignée. Dans le cas d’Etty, c’est tragique et j’ai pensé « ce talent fauché, quel gâchis ! ».

Pour les deux, il s’agit d’une captivité: pour notre écrivain contemporain celle-ci est choisie, pour cette jeune fille fauchée en pleine tourmente de notre histoire, imposée. Il s’agit pour les deux d’un journal, une introspection, une façon d’étudier notre rapport au monde. Une femme, pour l’un, un homme pour l’autre. Une autre époque, actuel pour l’un, époque très troublée de la seconde guerre mondiale. Le livre d’Etty est vraiment bouleversant.

Ce qui me touche « Dans les forêts de Siberie », c’est son rapport au monde et à la nature. Par exemple cette phrase : "L'homme est un enfant capricieux qui croit que la Terre est sa chambre, les bêtes ses jouets, les arbres ses hochets".

Dans son écriture, il existe un va-et-vient permanent entre l’état de la nature et sa vie intérieure, entre sa vie d’homme des bois en action et sa cabane comme un cocon. L’âme russe y est aussi très présente. On s’attache aux personnes qui gravitent autour de la cabane.

Jamais je n’aurai le courage de m’isoler pour aller feindre du bois en plein froid polaire. Et Sylvain Tesson se console beaucoup à la vodka. Pour ça, il s’accorde vraiment à l’âme russe. J’ai beaucoup aimé découvrir la Sibérie par le prisme de la lecture. Ainsi on peut vivre l’aventure de l’intérieur. Le magie de la lecture !

Voici une dernière citation pour le plaisir :

" Pendant cinq années, j'ai rêvé à cette vie. Aujourd'hui je la goûte comme un accomplissement ordinaire. Nos rêves se réalisent mais ne sont que des bulles de savon explosant dans l'inéluctable."

Pour aller plus loin : il existe aussi un film issus de cette expérience.

Je vous souhaite de belles lectures !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jpkobal 2018-09-30T17:13:11+02:00
Bronze

Ce que j'ai aimé dans ce livre:

- la narration au quotidien de la vie d'ermite,

- la description de la taïga, du lac Baïkal, de la faune et de la flore,

- l'amitié avec les quelques personnes qu'il côtoie,

- les références aux lectures de l'auteur pendant son séjour,

Ce qu j'ai moins aimé:

- le style parfois prétentieux que l'auteur utilise dans ses descriptions

- une description un peu caricaturale et pseudo-ethnographique des Russes

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Naim74 2018-03-29T09:37:01+02:00

Le style d’écriture est attirant et séduisant dans un premier temps mais peine vite à cacher la suffisance de l auteur. Caché derrière des citations sylvain tesson se (la) raconte en s inventant des qualités de philosophe. Il s approprie les auteurs pour « faire bien ». Apparemment ça marche assez bien.

La simplicité apparente de sa démarche ne résiste pas aux contradictions telles que la profusion de matériel sponsorisé embarqué et l égocentrisme des propos.

D autres livres relatant le même type d experience ( Olaf Candau,...) seront moins superficiels et livreront des émotions plus sincères. En espérant que l auteur arrêtera de placarder de la publicité sur les chemins de montagne comme durant l été 2017 à saint gervais, mon village...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Paulinaa 2018-01-13T17:21:52+01:00
Bronze

J'avoue que j'avais des attentes envers ce livre et cet auteur que je ne connaissais pas. Un homme parti vivre reclu dans les tréfonds de la Sibérie ? Quoi de mieux pour savourer l'intériorité d'un personnage. Or il n'en est rien. Pas de remise en question, pas de longues descriptions sur ses états d'âme. Un aspect qui a été refoulé par la vodka. Si j'avais lu ce livre sans attentes il m'aurait certainement envoûté de par sa poésie et sa légèreté.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par -fan2livre- 2018-01-04T21:07:01+01:00
Diamant

Un vrai chef d'oeuvre qui nous téléporte dans un monde dans lequel on réfléchit plus aux choses les plus importantes, une façon de prendre du recul afin de se connaître soi-même. Ce livre me donne de l'espoir et me motive à me cultiver et m'intéresser encore plus à la lecture afin de pleinement profiter de ma vie

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laetitia-35 2017-12-18T19:47:57+01:00
Bronze

La plume de l'auteur est très agréable et très poétique, et ses réflexions sont tout à fait sensées. Néanmoins je n'ai pas accroché, ce n'est pas du tout ce que j'ai l'habitude de lire. J'ai en revanche beaucoup aimé toutes les citations de nombreux auteurs. Je recommande à ceux qui aiment ce genre littéraire.

Afficher en entier

Date de sortie

Dans les forêts de Sibérie

  • France : 2011-09-01 (Français)

Activité récente

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 352
Commentaires 39
extraits 87
Evaluations 82
Note globale 7.56 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode