Livres
528 168
Membres
548 155

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par PtitLoupe 2016-08-01T10:29:54+02:00

Il est bon de n'avoir pas à alimenter une conversation. D'où vient la difficulté de la vie en société ? De cet impératif de trouver toujours quelque chose à dire.

Afficher en entier
Extrait ajouté par cam881995 2015-12-26T20:01:23+01:00

La rage carnassière à abattre les kilomètres. L'envie de mourir d'avancer. Parfois, j'allais tel un possédé marchant jusqu'au délire, à l'épuisement. Dans le Gobi, je m'arrêtais pour passer la nuit, là, m'écroulant sous moi à l'endroit de mon dernier pas et repartais le lendemain, sitôt l’œil ouvert, machinalement. Je jouais au loup, à présent je fais l'ours. Je veux m'enraciner, devenir de la terre après avoir été du vent. J'étais enchainé à l’obsession du mouvement, drogué d'espace. Je courais après le temps. Je croyais qu'il se cachait au fond des horizons.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Kawaitachi-chan 2014-11-17T00:01:52+01:00

"Pour être heureux il me paraissait qu'il ne me fallait qu'une bibliothèque."

Afficher en entier
Extrait ajouté par bagheera 2014-06-05T16:45:56+02:00

"Il faudrait ériger le conseil de Baden-Powell en principe : 'Lorsqu'on quitte un lieu de bivouac, prendre soin de laisser deux choses. Premièrement : rien. Deuxièmement : ses remerciements."

Afficher en entier
Extrait ajouté par 21la 2012-03-14T08:49:02+01:00

..."Ils ont des gueules à dépecer un Tchétchène et ils partagent délicatement leur biscitte avec la mésange."

Afficher en entier
Extrait ajouté par PtitLoupe 2016-08-01T10:28:18+02:00

Voilà que je m'intéresse à la poussière. Le mois de mars va être long.

Afficher en entier
Extrait ajouté par PtitLoupe 2016-08-01T10:25:19+02:00

Je préfère les natures humaines qui ressemblent aux lacs gelés à celles qui ressemblent aux marais. Les premières sont dures et froides en surface mais profondes, tourmentées et vivantes en dessous. Les secondes sont douces et spongieuses d'apparence mais leur fond est inerte et imperméable.

Afficher en entier
Extrait ajouté par PtitLoupe 2016-07-24T11:59:50+02:00

Une question se pose à l'ermite : peut-on se supporter soi-même ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par PtitLoupe 2016-07-24T11:58:59+02:00

Je suis libre de tout faire dans un monde où il n'y a rien à faire.

Afficher en entier
Extrait ajouté par cam881995 2016-01-07T12:16:58+01:00

La vision est vertigineuse de ce flux cristallin plongeant dans le vide. Et si c'était par désespoir que les cascades se précipitaient du haut des montagnes ?

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode