Livres
494 542
Membres
492 445

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par PtitLoupe 2016-07-23T21:55:59+02:00

Beaucoup de réflexions naissent de la fumée d'un thé.

Afficher en entier
Extrait ajouté par PtitLoupe 2016-07-23T21:54:12+02:00

En ville, chaque acte se déroule au détriment de mille autres. La forêt resserre ce que la ville disperse.

Afficher en entier
Extrait ajouté par PtitLoupe 2016-07-23T21:53:30+02:00

Habiter joyeusement des clairières sauvages vaut mieux que dépérir en ville.

Afficher en entier
Extrait ajouté par PtitLoupe 2016-07-23T21:48:46+02:00

Le froid, le silence et la solitude sont des états qui se négocieront demain plus chers que l'or. Sur une Terre surpeuplée, surchauffée, bruyante, une cabane forestière est l'eldorado. A mille cinq cents kilomètres au sud, vibre la Chine. Un milliard et demi d'êtres humains s'apprêtent à y manquer d'eau, de bois, d'espace. Vivre dans les futaies au bords de la plus grande réserve d'eau douce du monde est un luxe.

Afficher en entier
Extrait ajouté par PtitLoupe 2016-07-23T21:48:16+02:00

L'esthétisme est une déviance réactionnaire.

Afficher en entier
Extrait ajouté par PtitLoupe 2016-07-23T21:47:36+02:00

Le mauvais goût est le dénominateur commun de l'humanité.

Afficher en entier
Extrait ajouté par PtitLoupe 2016-07-23T21:46:30+02:00

La ruée des peuples vers le laid fut le principal phénomène de la mondialisation.

Afficher en entier
Extrait ajouté par PtitLoupe 2016-07-23T21:44:22+02:00

C'est drôle, on se décide à vivre en cabane, on s'imagine fumant le cigare devant le ciel, perdu dans ses méditations et l'on se retrouve à cocher des listes de vivres dans un cahier d'indépendance. La vie, cette affaire d'épicerie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par cam881995 2015-12-21T19:56:44+01:00

Une fuite, la vie dans les bois ? La fuite est le nom que les gens ensablés dans les fondrières de l'habitude donnent à l'élan vital. Un jeu ? assurément ! Comment appeler autrement un séjour de réclusion volontaire sur un rivage forestier avec une caisse de livres et des raquettes à neige ? Une quête ? Trop grand mot. La cabane est un laboratoire. Une paillasse où précipiter ses désirs de liberté, de silence et de solitude. Un champs expérimental où s'inventer une vie ralentie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par cam881995 2015-12-21T19:55:15+01:00

La moindre des choses quand on s'invite dans les bois est de connaitre le nom de ses hôtes. L'affront serait l'indifférence.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode