Livres
494 890
Membres
493 635

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Matoline 2020-03-22T10:38:58+01:00

Chapitre 5 :

Riley

«…— Je vous remercie vraiment de vous en occuper, Stan.

Remarquant mon trouble, Dick, sourire aux lèvres, me lance un clin d’œil complice et disparaît de ma vue.

L’enfoiré !

— C’est Riley qu’il faut remercier, m’dame.

— Vous pouvez m’appeler Mia, Stan, je vous l’ai répété dix fois.

— Très bien, doc.

Elle roule des yeux, vivement exaspérée par Stan. Cependant, son regard pétille de malice. Je l’observe pendant quelques secondes avant qu’elle s’approche dans ma direction.

Je serre les dents. Mon cœur s’emballe et j’ignore ce que ça représente, mais c’est vrai que Dick a raison. Ça fait bien longtemps que je n’ai pas été proche d’une femme et je dois dire que celle-ci en particulier me fait de l’effet.

Bordel !

— Riley, c’est bien ça ?

Je hoche la tête, tentant désespérément d’effacer mon trouble.

— Je vous remercie. Je sais que vous êtes débordés et c’est vraiment gentil à vous d’accepterque Stan la répare.

— Je suis tout, sauf gentil, docteur, rétorqué-je en plantant mon regard sur le décolleté de sa robe.

J’espère que ça la fera filer au plus vite, mais elle reste campée là, plantée devant moi, tandis que je me comporte comme un gros pervers en la reluquant de cette façon.

À moins qu’elle aime ça ...»

Afficher en entier
Extrait ajouté par Matoline 2020-03-22T10:38:28+01:00

Chapitre 3 :

Riley

«…Il s’immobilise enfin. Son regard se plante dans le mien et ce que j’éprouve à cette minute me déstabilise. Ce gosse a peur, je le vois dans ses yeux, partout sur son visage. Il est terrorisé d’être dans cette position.

C’est ma faute.

— Qu’est-ce que t’attends de moi, Sheldon ? l’interrogé-je sans quitter son regard brillant d’émotions.

— Si tu ne veux pas prendre le commandement, alors je le ferai, mais j’ai besoin de toi pour m’aider.

Je secoue la tête.

— Je ne peux pas te laisser faire ça. Tu es trop jeune pour avoir de telles responsabilités. Avec ce coup de ce soir, tu te plantes. Il faut trouver un autre moyen d’approcher le fourgon et ce n’est pas en l’attendant sagement à la sortie de la ville que ça se fera en douceur.

— Qu’est-ce que tu proposes, alors ? me demande-t-il en fronçant les sourcils...»

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode