Livres
528 694
Membres
548 859

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Prologue

Helena

Je ne peux pas ouvrir les yeux. C’est comme un rêve où l’on se force à se réveiller pour y échapper, mais dont on ne peut s’extraire, et il n’y a pas d’échappatoire.

De l’eau coule quelque part à proximité, derrière moi peut-être. Le son résonne entre les murs.

L’odeur de putréfaction qui me retourne l’estomac imprègne cet endroit, et tout ce à quoi je pense, c’est que je suis de retour sur l’île. C’est évident. Pire, dans ce mausolée.

Ils m’ont enterrée vivante dans ce mausolée.

La scène change alors, me ramenant à la bibliothèque, à l’endroit où mes sœurs et moi étions sur nos autels. Là où il a pris son temps pour nous scruter. Il a pris tout le temps qu’il a voulu.

Je me souviens de ses yeux, de leur noirceur.

Et je sens ses mains, ses doigts sur moi, sur mon sexe.

Je me rappelle ma propre excitation.

Je lutte contre ce souvenir et la scène change à nouveau. Cette fois, je vois mes parents.

Ma mère.

Tout comme nos ennemis, nous, les Willow, sommes une famille rongée par les mensonges et la tromperie.

D’abord, ce sont mes parents qui m’ont trahie. Qui m’ont vendue comme si j’étais un porc. Ce sont les mots de Sebastian, pas les miens. Mais peu importe qui les a prononcés.

Et puis, Sebastian.

Il m’a dit de croire en lui, et je l’ai fait. Il m’a dit qu’il y avait un moyen de s’en sortir, et je l’ai cru.

Mais il ment depuis le début.

Et moi, je suis une imbécile depuis le début.

Afficher en entier

** Extrait offert par Natasha Knight ** (VO)

Prologue

Helena

I can’t open my eyes.

It’s like a dream where you will yourself to wake, to escape, but you can’t wake up, and there is no escape.

Water drips somewhere nearby, behind me maybe. The sound echoes off the walls.

The stomach-turning scent of decay permeates this place and all I can think is I’m back on the island. I must be. And in that mausoleum.

They’ve buried me alive in that mausoleum.

The scene changes then, taking me back to the library, to where my sisters and I stood on our blocks. Where he took his time looking us over. Took his time as he decided.

I remember his eyes, the darkness inside them.

And I feel his touch, his fingers on me, on my sex.

And I remember my arousal.

I struggle against the memory and it changes again and I see my parents.

My mother.

Much like our enemies, we Willows are a family plagued by lies and deceptions.

First, it was my parents who betrayed me. Sold me like a prize pig. Sebastian’s words, not mine. But it hardly matters who spoke them.

Then, it was Sebastian.

He told me to trust him, and I did. He told me he had a way out, and I believed him.

But he’s been lying all along.

And I’ve been a fool all along.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode