Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Darwiniste : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Les Enquêtes de Sherlock Holmes Les Enquêtes de Sherlock Holmes
Haruka Komusubi   
Je savais que des romans classiques avaient été adaptés en manga. Je n’avais pas encore eu l’occasion de les lire. C’est chose faite et je peux vous dire que si j’ai l’occasion je retenterais l’aventure !

Le manga commence lorsque Sherlock Holmes et le docteur Watson se rencontre. Je n’avais jamais lu cette nouvelle c’est donc une assez bonne surprise.
Les dessins sont réalistes, il y a parfois des cases avec des détails pour nous montrer certaines choses utiles.
Sherlock Holmes est fidèle à lui même. L’auteur ne l’a pas changé et on reconnaît assez bien le protagoniste. Le docteur Watson est lui aussi mis en avant et devient rapidement attachant.

Dans ce manga il y a cinq enquêtes mais elles s’enchaînent assez bien. J’ai bien apprécié que l’auteur passe d’une enquête à une autre en douceur et non pas brutalement comme cela aurait pu être le cas.
Le texte est bien présent mais n’alourdit pas les dessins et les cases, ce qui est une bonne chose.

J’ai beaucoup apprécié les deux premières pages en couleurs et j’ai un peu regretté que tout le manga ne soit pas dans le même style…
Je pense que cela m’aurait plu et surprise d’avoir un manga entièrement en couleurs !

Les pages sont assez vivantes, les cases sont le plus souvent petites, c’est un peu dommage… J’aurais bien aimé découvrir des dessins sur une page entière ou des doubles pages pour avoir des scènes plus intéressantes.

La fin est dans la lignée du manga, je ne pense pas qu’il y ait de suite mais par contre je crois que je lirai d’autres mangas de cette série.
A la fin, après l’histoire, il y a une courte présentation d’Arthur Conan Doyle et de Sherlock Holmes pour ceux et celles qui ne les connaissent pas. Il y a également d’autres mangas que l’on peut découvrir dans la même série.
En résumé, que vous connaissiez ou pas Sherlock Holmes et le Dr Watson je vous conseille ce manga, je pense que vous verrez les personnages autrement !

https://fais-moi-peur.blogspot.fr/search/label/affaire%20n°364

par manue14
The Heroic Legend of Arslân, Tome 3 The Heroic Legend of Arslân, Tome 3
Hiromu Arakawa    Yoshiki Tanaka   
Le tome 3 de cette saga est dans la droite lignée de son prédécesseur. Il affirme l’intrigue mise en place en consolidant ce que l’on connaît déjà et en apportant du neuf avec de nouveaux personnages, de nouveaux questionnements, ainsi que de nouveaux rapports de force qui engagent le lecteur vers d’autres perspectives.

Mon avis complet : http://www.bookkyuden.com/pages/la-bibliotheque/les-livres/titre/e-h/g-h/h/the-heroic-legend-of-arslan-tome-3.html

par choupie-s
Wolf Guy, Tome 2 Wolf Guy, Tome 2
Yoshiaki Tabata   
Ce suspense constant à la fin de chaque tome rend cette série un poil addictive (et ce n'est que le tome 2). Je ne me lasse pas, cette suite est à la hauteur du premier volume et l'intrigue prend de l'ampleur.

Plus ça va et plus je m'attache à Akira. Je trouve son personnage fascinant et très intéressant. L'impatience de savoir ce que la suite lui réserve et d'en connaître ses réactions est persistante. Car son mutisme face à Haguro et sa violence gratuite ne saurait durer...

par Lyanaa
Tokyo Ghoul, Tome 1 Tokyo Ghoul, Tome 1
Sui Ishida   
Avant tout précisons qu'avant de me voir offrir le manga et de me mettre à le lire, j'avais déjà vu deux épisodes de l'animé. Suite à ce visionnage j'avais définitivement classé le manga dans la catégorie : "manga de kikou faussement horrifique et philosophique". L'ambiance était beaucoup trop légère et exagérée, les couleurs trop pétantes, le ton à côté de la plaque, et j'avais juste l'impression de regarder une tentative de kikouisation de concepts d'ero-guro qui me sont cher...

Mais, à la lecture, et à ma grande surprise, je suis forcé de revenir sur mon jugement. Le manga est noir, avec une touche graphique très accrocheuse, un rythme parfait, un bon sens du design, et surtout un ton beaucoup beaucoup plus juste. On est pas dans la parodie de sujets sérieux, non, on traitre vraiment de ces sujets. A aucun moment le manga n'essaye d'éviter les problématiques qu'il pourrait aborder, et il n'essaye jamais de les rendre cool : il présente les choses frontalement et essaye après coup de questionner, ce qui est une façon de faire qui marche très bien.
Le découpage, tout en horizontalité, aide beaucoup, et je pense qu'une grande partie de ce qui rend l'animé "kikou" ce sont les gros plans sur certains personnages : dans le manga ces plan rapprochés sont bien présents mais sont dans des petites cases lorsqu'ils doivent passer inaperçu et dans de grandes cases lorsqu'ils doivent marquer l'esprit. La composition des pages est très intelligente, et l'erreur de l'animé a sans doute d'essayer de coller à certaines scènes à la case près, sauf qu'un plan plein écran est beaucoup moins subtile qu'une petite case perdue dans une page, si bien que dès la première scène de l'animé j'ai pu deviner avec lassitude quel personnage était une ghoul, chose qui ne s'est absolument pas produite à ma lecture du manga.
Bref, il y a bien une petite tendance à négliger le charac design des personnages tertiaire qui fait qu'on comprend vite qui sera un personnage important et qui ne le sera pas, mais ce n'est pas grand chose. Au final, le manga arrive à instaurer son atmosphère propre là où l'animé échoue, et c'est véritable une familiarité avec l'horreur qui s'installe, ce qui est déstabilisant en premier abord mais terriblement accrocheur sentimentalement.

Bref, bref, bref, j'ai beaucoup aimé lire les deux premiers tomes de Tokyo Ghoul, et je lierais sans doute la suite. A vous qui me lisez : l’animé est mal foutu, lisez plutôt le manga qui, lui, est de très bonne qualité.
Inugami - Le réveil du dieu chien, tome 2 Inugami - Le réveil du dieu chien, tome 2
Masaya Hokazono   
Sur le coup j'avais bien apprécié (il y a de nombreuses années, ... ^o^) Maintenant, j'ai changé de style de lecture...

par Aeryn
Pan' Pan Panda : Une vie en douceur, Tome 1 Pan' Pan Panda : Une vie en douceur, Tome 1
Sato Horokura   
Vous passerez un très bon moment de détente et de paix avec ce premier opus des aventures quotidiennes de monsieur Panettone (Pan'pan). C'est frais, divertissant, drôle, touchant, adorable, mignon, doux, amusant... la liste peut s'agrandir. Le fond comme la forme est bien pensée, soignée et rend la lecture d'autant plus agréable, c'est donc une belle découverte.

par Ewylyn
The White King The White King
Nagabe   
Un One-shot plus gros que ceux que l'auteur fait habituellement et l'histoire est touchante. On y parle de l'exclusion mais aussi de l'amitié (car oui pour moi c'est bien de l'amitié), c'est agréable à lire.

par Swein
Ookami Ningen to Ningen Ookami Ookami Ningen to Ningen Ookami
Nagabe   
Encore une histoire qui mériterait d'être approfondie. Une histoire intéressante avec des personnages qui ont, en quelque sorte, échangés leur place à la naissance. Mon seul problème est la tournure de leur relation : [spoiler]je vois plus leur relation comme celle d'un père et sa fille que comme une relation amoureuse donc cette fin me laisse perplexe...[/spoiler]

par Swein
Mayonaka no Waltz Mayonaka no Waltz
Nagabe   
Une histoire sympathique qui fait conte de fée mais qui aurait mérité d'être plus approfondi. On ne reste que dans une courte tranche de la vie de Gula alors qu'il y a la potentiel de se passer plein de choses! Dommage mais tout de même agréable.

par Swein
Ken'en, comme chien et singe, tome 1 Ken'en, comme chien et singe, tome 1
Fuetsudo    Hitoshi Ichimura   
J'ai rarement vu un manga d'une aussi grande qualité graphique. Ken'en ne transcende pas par des images ultra-réalistes, mais par un trait authentique et précis. Les personnages sont extrêmement bien dessinés de la première à la dernière case, il n'y a quasiment aucune faute de proportion, aucun portrait "un peu bizarre", aucun relâchement de la part du dessinateur, même dans les cases les plus petites (qui sont d'habitude plus bâclées que les grandes dans les mangas). J'ai vraiment pris un immense plaisir à m'attarder sur chaque case pour les admirer. Il y a même plusieurs grandes illustrations (page entière ou double page) qui sont d'une telle splendeur qu'en en regrette presque le côté "cheap" du manga. Ken'en serait réellement magnifique au format BD !
La variété du dessin est aussi l'un de ses points fort : énormément de dynamisme, des poses et des angles de vue impressionnants. Je n'ai jamais eu l'impression d'avoir vu le même dessin, le même plan ou la même expression du visage, et je ne peux que m'incliner devant la dose de travail et de plaisir qu'ont du prendre les deux autres à donner vie à leur oeuvre.

Il y a beaucoup d'humour dans Ken'en, qu'il s'agisse de situations, de dialogues, ou juste le coté très cartoon d'un visage, je l'ai trouvé hilarant et à la fois très authentique dans sa manière d'aborder la culture et le folklore japonais. Ce manga jongle sans cesse avec des scènes très drôles et des moments d'émotion. C'est un vrai tour de force ! Le manga a été classé comme "Seinen" par l'éditeur, autrement dit un manga réservé aux adultes. Je pense (du moins pour ce premier tome) qu'il est très accessible peut convenir à tout le monde, bien qu'il aborde une thématique un peu sombre [spoiler](le viol de jeunes femmes pour perpétuer l'espèce "ennemie")[/spoiler] mais d'une manière subtile.

Côté scénaristique, ça n'avance pas très vite, et au terme de 150 pages on a l'impression de ne pas avoir beaucoup progressé. Cependant il y a un travail énorme sur les personnages et leurs rapports, et même s'il ne se passe pas grand chose dans ce premier tome, on en ressort en ayant l'impression de connaitre les personnages depuis longtemps, et on ne peut qu'adorer l'innocence de Mashira, l'improbable je-m'en-foutisme de Hayate, ou encore la frimousse à croquer des frères jumeaux. En somme, Ken'en ne donne pas tant envie de lire la suite pour savoir ce qu'i va s'y passer, mais vraiment pour replonger au plus vite parmi cette palette de personnages attachants.

(Une parenthèse de fin pour les éditions Doki Doki que je ne connaissais pas et qui font un excellent boulot : la jaquette est magnifique et le manga de bonne facture, mais surtout la traduction qui est excellente et sans faute !)

Très recommandé !

par Floyd