Livres
461 731
Membres
418 350

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Daughter of the Pirate King



Description ajoutée par wilkymay 2016-10-13T10:04:21+02:00

Résumé

A 17-year-old pirate captain intentionally allows herself to get captured by enemy pirates in this thrilling YA adventure.

If you want something done right . . .

When the ruthless pirate king learns of a legendary treasure map hidden on an enemy ship, his daughter, Alosa, knows there's only one pirate for the job—herself. Leaving behind her beloved ship and crew, Alosa deliberately facilitates her own kidnapping to ensure her passage on the ship, confident in her ability to overcome any obstacle. After all, who's going to suspect a seventeen-year-old girl locked in a cell? Then she meets the (surprisingly perceptive and unfairly attractive) first mate, Riden, who is charged with finding out all her secrets. Now it's down to a battle of wits and will . . . . Can Alosa find the map and escape before Riden figures out her plan?

Debut author Tricia Levenseller blends action, adventure, romance, and a little bit of magic into a thrilling YA pirate tale.

Afficher en entier

Classement en biblio - 26 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par PFR92 2018-06-15T14:29:05+02:00

“What are you doing?”

“What does it look like I’m doing?”

“You’re touching me.”

“I’m trying to get my key back.”

“Sounds like an excuse to touch me.”

He smiles and leans forward so his mouth is at my ear. “I don’t see you stopping me.”

“If I had, I wouldn’t be able to do this.”

His eyes shoot up in alarm, but he doesn’t have enough time to guess what I’m about to do until I’ve already done it.

Yes, I knee him. Right between the legs.

He takes some time to recover. Enough for me to exit the cell and lock him in.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Argent

«Pain goes away eventually. Death is permanent.»

J'aime les pirates. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai une passion pour les pirates! (Imaginez mon bonheur le jour où j'ai découvert la série Black Sails!)

Donc un roman entièrement consacré aux pirates, comment pouvais-je résister?

J'ai vraiment beaucoup aimé Daughter of the Pirate King.

On y découvre Alosa qui est la fille du roi des pirates et qui organise son propre kidnapping dans le but de monter à bord du Night Farer et de trouver l'une des trois parties d'une carte qui mène à une île où se trouve un immense trésor. Le rêve de tout pirate qui se respecte.

Honnêtement, l'intrigue n'est pas ce que j'ai le plus aimé lors de cette lecture. Avec les pirates il est toujours question d'une carte (ou quelque chose dans le genre) et d'un trésor. Rien de bien original.

Mais j'ai aimé la façon dont Tricia Levenseller a mené son histoire. Comment la situation s'est mise en place, etc. J'ai aimé le simple fait que Alosa se laisse capturer par ses ennemis pour pouvoir trouver la carte. Et le fait que l'auteure ne traîne pas, elle nous met directement dans le bain. (Je suis très nulle en expressions donc je parie que c'est pas comme ça qu'on dit. ^^)

En fait, je crois que j'ai tout bêtement aimé le fait que la majeure partie du livre se passe sur le Night Farer. Parce que bateau + mer + pirates = Louan n'a pas besoin de plus pour aimer.

OKAY, pause confession. Quand j'étais petite je voulais devenir un pirate sauf que quand j'étais petite j'étais terrorisé à l'idée de mettre un pied dans l'eau (ou sur un bateau pour ce que ça change). J'ai mal choisi mon rêve d'enfant, n'est-ce pas? ^^

J'avoue, qu'il ne se passe pas un tas de choses mais on a quand-même le droit à des démonstrations des différents talents d'Alosa et j'ai bien aimé ça.Spoiler(cliquez pour révéler)Alosa est à moitié sirène donc c'est la classe parce que qui dit pirates dit (en général) sirènes! Donc un pirate à moitié sirène, J'AIME!!

Ce roman n'est pas en or parce que justement au niveau de l'histoire, je n'ai pas eu l'impression qu'il se passait tant de choses que ça et que l'intrigue n'est pas dingue.

Et puis, dans la mesure où l'histoire se passe sur un bateau, le world building est quasi inexistant. Donc je ne peux pas vraiment dire ce que je pense là-dessus. J'espère simplement que l'auteure nous en révèlera d'avantage dans le second tome. (Maybe?)

Malgré ça, Tricia Levenseller a une plume agréable à lire qui nous pousse à continuer notre lecture sans mal. Et j'ai trouvé qu'elle arrivait plutôt bien à faire ressortir les émotions et les sentiments des personnages du papier. (Ça sonne très mal dit comme ça.) Bon point pour moi.

Ce qui m'a le plus plu dans Daughter of the Pirate King? Les personnages. Enfin, surtout Alsoa et Riden. Parce que ce sont les personnages principaux. Tous les deux sont intelligents et j'ai apprécié la façon dont ils se servent de leur intelligence (tout bêtement). En plus, 1. Alosa est badass! Et 2. Riden est à tomber. Genre ce mec est le pirate de mes rêves! (Si on oublie Billy Bones de Black Sails.)

J'ai aimé la dynamique entre ces deux personnages. Il y a une forte attirance entre eux et j'ai trouvé que l'auteure nous le fait parfaitement bien ressentir (comme j'ai pu le dire plus haut).

Mais du coup j'ai plus l'impression que dans ce tome-ci elle s'est surtout concentrée sur ce point plus que sur le reste de histoire...

Sinon pour rapidement en revenir aux personnages, j'ai beaucoup aimé Kearan, Draxen (si,si), et Enwen (mon préféré des trois). Tous les trois sont différents et dans le cas de Draxen pas spécialement aimable mais je ne sais pas, j'ai adoré leur personnalité et ce qu'ils apportent à l'histoire.

Les personnages sont donc selon moi le point fort de Daughter of the Pirate King.

En conclusion, selon mon humble avis, DOTPK est un bon roman qui vaut la découverte; c'est une lecture rapide et sans réelle prise de tête. Avec des pirates, une chasse au trésor à venir qui promet donc plus d'aventure!

Alors si vous vous êtes déjà demandé à quoi pourrait ressembler Jack Sparrow en fille, Daughter of the Pirate King pourrait vous donner une réponse! ;)

«I am what I want. Some people say you have to find yourself. Not I. I believe we create ourselves to be what we want.»

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Tiphs 2019-04-22T23:13:51+02:00
Lu aussi

Pas l'histoire du siècle (romance rapide et prévisible qui tombe dans tous les clichés du genre), mais franchement, ça se lit tout seul, et à côté de ça le scénario d'aventure est franchement bien mené. Une bonne découverte !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MilieP 2018-12-28T19:52:55+01:00
Argent

Je m'attendais à une lecture légère mais pas du tout ! Un tome bien écrit et une romance bien menée. Je n'ai pas pu attendre de lire le deuxième tome à l'heure ou j’écris ce commentaire je l'ai déjà fini.

Afficher en entier
Or

J’ai bien aimé, l'audio book est très bon, cette chasse au trésor pour retrouver le morceau de carte au trésor est plutôt sympa surtout qu’elle se passe essentiellement sur un bateau et implique un jeu de manipulation, l’héroïne n’est pas désagréable je tenterai la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Freyja 2018-04-22T16:06:39+02:00
Argent

https://mydearema.wordpress.com/2018/04/14/%e2%94%82jai-lu%e2%94%82daughter-of-the-pirate-king-vo/

Toujours dans mon immense panne de lecture, j’ai tout de même tenté de m’aventurer dans ce livre qui m’attirait depuis un moment!

Ca fait quelques semaines qu’il me prend une envie de lire des livres de pirates. Daughter of the Pirate King m’était donc prédestiné!

Que je t’arrête tout de suite, non, ce livre ne m’a pas sorti de cette panne de malheur.

Mais.. en avançant à mon rythme, une dizaine de pages par-ci, par-là, j’ai tout de même passé un agréable moment.

Alosa est fille du chef des chefs des pirates. Évidemment, cela ne vient pas sans certaines choses. Au-delà du fait que tu ne rencontreras jamais une fille aussi badass dans un livre, Alosa a aussi dû apprendre la résilience et le self-contrôle extrême. Disons que les méthodes d’éducation de son père sont assez… originales. On est un pirate ou on n’en est pas, hein.

Du coup, une grosse partie du bouquin est centrée sur la manière dont l’héroïne gère cette relation avec son père, elle se rend bien compte qu’il est exigeant mais elle lui est aussi reconnaissante pour tout ce qu’il a fait d’elle (cnfr. la meuf badass qu’elle est devenue). On a sans cesse envie de remettre en doute les intentions de son père, surtout que plus l’histoire avance, plus certaines petites bombes sont lâchées mais ce qui nous prend surtout c’est le bordel dans lequel Alosa parvient à se mettre ET à s’en sortir!

Si, avec le recul, on se rend compte qu’il ne se passe ‘pas grand chose’, l’auteure, dans sa manière d’écrire, donne un aspect carrément vivant à son récit. On s’attache assez vite à l’héroïne, elle est un peu brute comme ça j’aime bien mais avec un sens assez humain contre toute attente (et oui les badass sont pas sans failles), sans que ça devienne un mélodrame d’âme torturée qui fait le mal mais s’en veut h24. Non. Elle peut être cruelle, on sait que c’est pas totalement ce qu’elle veut, mais on reste pas là-dessus pendant 3h, et c’est génial!

Mais voilà la question fatidique que tu te poses j’en suis sûre : y a de la romance?

Oui.

Malheureusement.

Et un peu à la sauce ‘oh mais qu’est-ce qu’il m’arrive v’là-ti pas que je ressens des papillons dans l’bide, ça ne m’arrive jamais’.

Mais j’ai vu pire. Alors ça passe (oui je suis en train de considérablement baisser mes exigences, t’as vu, être en panne de lecture change la vie).

Bon après, restons clairs, ce n’est pas LA lecture qui va te retourner la tête, qui va te donner envie de remettre en question ta vie et ton envie de partir élever des lamas au Népal, mais ça fait prendre le large (pirate, large, tu m’suis?) et c’est fichtrement chouette.

C’était un livre tout sympa, qui a satisfait mes attentes (et j’en ai plus beaucoup plus le moment, faut être honnête), m’a pas donné encore plus envie d’abandonner la lecture donc c’est tout bon.

Y a des pirates, des meufs qui se battent, du sang, des morts, des complots, des retournements de situation, des mystères, le tout bien exploité pour un résultat qui détonne. J’achète!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Niylah97 2018-03-06T15:02:39+01:00
Envies

J'ai vraiment envie de lire ce livre mais malheureusement je ne le trouve pas en français, alors que cela est mentionné dans cet article. Est-ce une simple erreur ou est-il vraiment disponible en français, et dans ce cas : où ? Merci d'avance :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par wilkymay 2017-07-02T11:26:37+02:00
Or

4,5/5

Lire ma review : https://www.wilkymay.com/article/books/369/chronique-daughter-of-the-pirate-king-tome-1-de-tricia-levenseller

“It is mutually beneficial for all pirate captains to be honest with one another, even if we're likely to kill one another in their sleep.”

UN LIVRE DE PIRATES. Je dis OUI. Par contre, la couverture je dis non, ahah. Elle donne l'impression que Daughter of the Pirate King est un livre pour les jeunes enfants (middle grade), alors qu'il s'agit bien d'un livre Young Adult. N'ayez crainte si la couverture vous rebute car l'histoire vaut la peine d'être découverte ! J'ai adoré Daughter of the Pirate King et bien plus que ce à quoi je m'attendais., c'est pourquoi je rajoute un demi point à ma note (4,5/5) parce que j'ai été agréablement surprise !

Alosa, une jeune pirate de 17 ans, et héritière du Roi des Pirates (oui, le titre du livre est très explicite à ce sujet, ahah) est envoyée en mission par son père pour récupérer l'un des morceaux d'une carte secrète. Cette carte est la clé pour trouver le trésor légendaire des Sirènes qui constitue une véritable fortune ! Pour cela, Alosa se laisse capturer volontairement par ses ennemis afin de fouiller leur navire, le Night Farer…

“I am me because I choose to be me. I am what I want. Some people say you have to find yourself. Not I. I believe we create ourselves to be what we want.”

Alosa est totalement badass. Je l'ai adorée. C'est toujours bon signe lorsqu'on s'attache à l'héroïne de l'histoire et en effet, Alosa est formidable. Elle est drôle, intelligente et pleine de ressources. Elle n'hésite pas à tuer lorsque c'est nécessaire. Elle incarnait la force féminine au sein d'un équipage de pirates sanguinaires à l'esprit très fermé concernant les femmes, et ça faisait du bien de la voir les remettre à leur place ! Alosa est tellement bien entraînée (en même temps, c'est la fille du Roi des Pirates…) qu'elle ne craint absolument pas son petit séjour en terrain ennemi. On avait l'impression qu'elle n'était jamais en réel danger car elle maîtrisait parfaitement la situation… mais il y avait des moments où elle perdait pied, surtout dans la seconde partie du bouquin où les enjeux sont plus élevés et plus rien ne se passe comme prévu ! Alosa ne reste également pas indifférente aux charmes de Riden, le bras droit du Capitaine à bord du Night Farer.

La romance était très présente dans ce livre et je m'en doutais au vu du résumé, mais honnêtement, elle m'a assez plu. Je trouve ça juste dommage qu'elle ait été aussi précipitée… Pas dans le sens où Riden et Alosa tombent tout de suite amoureux l'un de l'autre (ce n'est pas du instalove, rassurez-vous !) mais plutôt par le fait qu'il n'y ait eu aucun suspens quant à l'identité du love interest. Dès les premières pages du livres, lorsque Alosa rencontre Riden, on voit qu'elle est attirée par lui car c'est le seul qui ressort le plus par rapport à ses descriptions avantageuses. En effet, les autres pirates sont de vrais pirates digne de ce nom, c'est-à-dire : laids, crasseux, à moitié soûls, sanguinaires, etc. Quelques pirates ressortent également par leur gentillesse auprès d'Alosa (ce que j'ai beaucoup aimé, car ç'aurait été très lassant de voir une Alosa sans autre amis que Riden). Quoiqu'il en soit, je suis assez surprise d'avoir autant apprécié la romance. Je les ai trouvé adorables ensemble et j'ai beaucoup aimé leurs taquineries qui m'ont bien fait rire. JE SHIP.

La première partie du livre est donc davantage consacrée à la mise en place d'une relation romantique entre nos deux protagonistes, mais Alosa n'en perd pas moins de vue sont objectif : trouver le morceau de carte ! J'ai trouvé ça génial que malgré son attirance pour le bras droit du capitaine, Alosa ne se ramollisse pas pour autant et continue sa quête à tout prix.

Durant la seconde partie du bouquin, on change complètement d'atmosphère car c'est là qu'Alosa perd tout le contrôle sur sa mission. J'ai adoré la voir perdre pied car c'était amusant de voir qu'elle était tellement forte que rien ne pouvez la déstabiliser sur le navire entourée de ses ennemis mais ça aurait été un peu trop ennuyant si ç'avait été le cas pendant TOUT le livre. Et l'auteure s'en est doutée, elle nous a donc offert un majestueux retournement de situation qui a totalement surpris notre chère Alosa.

Ce livre contient un peu de magie et j'ai beaucoup aimé en apprendre plus sur cet aspect de l'histoire. Au début, on ne se doute pas du tout qu'il y en aura, mais dans la seconde partie, la magie prend une plus grande place dans l'intrigue ! La transition été assez brutale, j'aurais peut-être mieux aimé avoir davantage de magie au début afin d'être un peu prévenue, ahah. Bref, ce n'était pas très homogène, mais bon, ça ne m'a pas vraiment dérangée donc ce n'est pas si grave que ça.

Une dernière chose que j'adore concernant Alosa : elle est Capitaine de son propre navire et son équipage est exclusivement composé de femmes pirates ! J'ai adoré voir leur complicité avec Alosa, c'était la meilleure des choses et je veux en voir plus (car cela ne représentant qu'un petit pourcentage de l'histoire). J'ai donc très hâte de lire la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ln_n 2017-06-02T06:49:20+02:00
Bronze

J'adore les Pirates. Leurs univers, codes, aventures... c'est un super sujet de livre, film ou série (regardez Black Sails ;)). Malheureusement, c'est un sujet plutôt délaissé en littérature..

Ce que j'ai le plus aimé dans ce livre c'est que l'héroïne est une vraie pirate ! Elle n'hésite pas à tuer, mentir ou tricher. Dans des univers aussi durs, les auteurs ont tendance à les adoucir, mais pas ici.

J'ai aimé les personnages et même si l'histoire est un peu prévisible, on a quand même quelques surprises.

Ce fut une lecture agréable et très rapide, parfait comme transition entre deux pavés.

Je lirai le tome deux avec plaisir.

Afficher en entier
Argent

Ce livre était très unique. Je trouve que ce roman a apporté de nouvelles choses au genre YA.

Tout d'abord, il y a des pirates. Des vrais pirates, et non une version romantisée des pirates. De vrais buveurs de rhum, des gens malhonnêtes, ambitieux et meurtriers. C'était tellement bien d'être confrontés à des personnages comme ça!

De plus, le personnage principal, Alosa, est une héroïne badass qui ne se laissait pas marcher sur les pieds. Elle est là pour faire quelque chose et elle ne va laisser personne l'empêcher d'arriver à ses fins. Elle ne s'est pas plaint, elle accepte ce qui lui a été donné et elle gère la situation. Pour une fois, on a aussi une héroïne qui tue d'autres sans se poser la question. Elle a ses raisons, et certes je ne dis pas qu'il faut tuer des gens, mais c'était bien d'avoir un personnage qui accepte ce qu'elle doit faire sans jouer au martyr. Je sais pas si c'est politiquement correct de penser ça mais bon tant pis. Elle se réclame être pirate et c'était bien de la voir se comporter comme tel.

J'ai aussi beaucoup apprécié tous les personnages secondaires et j'ai hâte de voir où ils vont aller dans le second tome. Riden est un personnage très intéressant et complexe. J'ai apprécié le fait qu'il n'a pas jeté sa loyauté envers son frère ni ses idées au vent simplement pour remplir le rôle de l'intrigue amoureuse. Il est resté fidèle malgré son attirance envers Alosa. Justement il n'a pas été un "lovesick fool" comme on dirait en anglais! Cette expression représente parfaitement son opposé! C'était rafraîchissant d'avoir un personnage qui ne se jetait pas au pieds du personnage principal pour jurer un amour éternel et une protection surhumaine.

Cependant, j'ai eu quelques problèmes au niveau de l'écriture et du train de l'histoire. J'ai parfois senti que l'histoire était un peu trop simple et je pense aurait pu bénéficier d'un plus grand développement. L'histoire avançait un peu trop vite par moment, les enchaînements de scènes n'étaient pas toujours très claires. Je pense que si l'auteur avait pris le temps de développer certaines scènes un peu plus, on aurait pu, en tant que lecteur, s'attacher plus aux personnages et par conséquent donné une meilleure substance à l'histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ikare 2017-03-16T22:50:38+01:00
Argent

Daughter of the Pirate King est vraiment une lecture très sympa (c'est très court, c'est le genre de roman qui se lit en une après-midi), très agréable, dynamique, drôle, pleine d'action et de rebondissements...

Et puis, soyons honnêtes, un livre qui commence avec en guise de citation un extrait de Jack Sparrow dans Pirates des Caraïbes, je crois que tout est dit non ? :P

Alors c'est sûr, c'est une histoire de pirates assez classique, il est question d'une carte, de trésor, de rivalités... Et honnêtement, j'ai été moins emballée par la deuxième partie. Mais mon dieu, Alosa quoi ! Ce personnage est juste génial. J'avoue que la littérature YA en ce moment, elle me sort un peu par les yeux, à nous vendre des héroïnes pseudo-fortes et "badass" alors qu'elles sont surtout très creuses et geignardes, et perdent tous les moyens face au premier beau gosse qui passait par là...

Alors Alosa, elle est rafraîchissante, elle m'a fait mourir de rire, et elle est impitoyable ! Certes on n'échappe pas à quelques clichés, mais c'est jouissif de lire une histoire avec une héroïne qui sait se battre mais surtout se sert de son CERVEAU (eh oui, avis aux auteurs en herbe, les deux ne sont pas incompatibles contrairement à ce qu'on pourrait croire). Spoiler(cliquez pour révéler)C'est peut-être aussi pour ça que la deuxième partie de l'histoire m'a moins plu, comme Alosa est moins en contrôle, mais je pense que c'était un passage nécessaire à l'histoire.

Bref, Daughter of the Pirate King n'est pas LE livre de l'année, mais c'est une lecture très sympa et rafraichissante, qui fait voyager sur les mers, vivre aux cotés de pirates intrépides...

Juste un vrai plaisir de lecture grâce à des personnages attachants et des dialogues hilarants aux réparties cinglantes, qui me réconcilient avec le genre : pour peu que vous aimiez les pirates ou simplement les personnages qui ne s'embarrassent pas de bons sentiments pour suivre leurs désirs et leurs ambitions, foncez !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sheo 2017-03-04T22:17:10+01:00
Argent

«Pain goes away eventually. Death is permanent.»

J'aime les pirates. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai une passion pour les pirates! (Imaginez mon bonheur le jour où j'ai découvert la série Black Sails!)

Donc un roman entièrement consacré aux pirates, comment pouvais-je résister?

J'ai vraiment beaucoup aimé Daughter of the Pirate King.

On y découvre Alosa qui est la fille du roi des pirates et qui organise son propre kidnapping dans le but de monter à bord du Night Farer et de trouver l'une des trois parties d'une carte qui mène à une île où se trouve un immense trésor. Le rêve de tout pirate qui se respecte.

Honnêtement, l'intrigue n'est pas ce que j'ai le plus aimé lors de cette lecture. Avec les pirates il est toujours question d'une carte (ou quelque chose dans le genre) et d'un trésor. Rien de bien original.

Mais j'ai aimé la façon dont Tricia Levenseller a mené son histoire. Comment la situation s'est mise en place, etc. J'ai aimé le simple fait que Alosa se laisse capturer par ses ennemis pour pouvoir trouver la carte. Et le fait que l'auteure ne traîne pas, elle nous met directement dans le bain. (Je suis très nulle en expressions donc je parie que c'est pas comme ça qu'on dit. ^^)

En fait, je crois que j'ai tout bêtement aimé le fait que la majeure partie du livre se passe sur le Night Farer. Parce que bateau + mer + pirates = Louan n'a pas besoin de plus pour aimer.

OKAY, pause confession. Quand j'étais petite je voulais devenir un pirate sauf que quand j'étais petite j'étais terrorisé à l'idée de mettre un pied dans l'eau (ou sur un bateau pour ce que ça change). J'ai mal choisi mon rêve d'enfant, n'est-ce pas? ^^

J'avoue, qu'il ne se passe pas un tas de choses mais on a quand-même le droit à des démonstrations des différents talents d'Alosa et j'ai bien aimé ça.Spoiler(cliquez pour révéler)Alosa est à moitié sirène donc c'est la classe parce que qui dit pirates dit (en général) sirènes! Donc un pirate à moitié sirène, J'AIME!!

Ce roman n'est pas en or parce que justement au niveau de l'histoire, je n'ai pas eu l'impression qu'il se passait tant de choses que ça et que l'intrigue n'est pas dingue.

Et puis, dans la mesure où l'histoire se passe sur un bateau, le world building est quasi inexistant. Donc je ne peux pas vraiment dire ce que je pense là-dessus. J'espère simplement que l'auteure nous en révèlera d'avantage dans le second tome. (Maybe?)

Malgré ça, Tricia Levenseller a une plume agréable à lire qui nous pousse à continuer notre lecture sans mal. Et j'ai trouvé qu'elle arrivait plutôt bien à faire ressortir les émotions et les sentiments des personnages du papier. (Ça sonne très mal dit comme ça.) Bon point pour moi.

Ce qui m'a le plus plu dans Daughter of the Pirate King? Les personnages. Enfin, surtout Alsoa et Riden. Parce que ce sont les personnages principaux. Tous les deux sont intelligents et j'ai apprécié la façon dont ils se servent de leur intelligence (tout bêtement). En plus, 1. Alosa est badass! Et 2. Riden est à tomber. Genre ce mec est le pirate de mes rêves! (Si on oublie Billy Bones de Black Sails.)

J'ai aimé la dynamique entre ces deux personnages. Il y a une forte attirance entre eux et j'ai trouvé que l'auteure nous le fait parfaitement bien ressentir (comme j'ai pu le dire plus haut).

Mais du coup j'ai plus l'impression que dans ce tome-ci elle s'est surtout concentrée sur ce point plus que sur le reste de histoire...

Sinon pour rapidement en revenir aux personnages, j'ai beaucoup aimé Kearan, Draxen (si,si), et Enwen (mon préféré des trois). Tous les trois sont différents et dans le cas de Draxen pas spécialement aimable mais je ne sais pas, j'ai adoré leur personnalité et ce qu'ils apportent à l'histoire.

Les personnages sont donc selon moi le point fort de Daughter of the Pirate King.

En conclusion, selon mon humble avis, DOTPK est un bon roman qui vaut la découverte; c'est une lecture rapide et sans réelle prise de tête. Avec des pirates, une chasse au trésor à venir qui promet donc plus d'aventure!

Alors si vous vous êtes déjà demandé à quoi pourrait ressembler Jack Sparrow en fille, Daughter of the Pirate King pourrait vous donner une réponse! ;)

«I am what I want. Some people say you have to find yourself. Not I. I believe we create ourselves to be what we want.»

Afficher en entier

Dates de sortie

Daughter of the Pirate King

  • France : 2017-02-28 (Français)
  • USA : 2017-02-28 (English)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 26
Commentaires 10
Extraits 2
Evaluations 13
Note globale 7.85 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode