Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de davwild : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
La vie mode d'emploi La vie mode d'emploi
Georges Perec   
Jamais un livre ne m’a donné tant de fil à retordre. Jamais je n’ai autant haï un livre. Pourtant, j’estime être une lectrice ouverte, sévère dans mes jugements mais malgré tout assez disposée à découvrir de nouveaux horizons littéraires. Sortir de ma « zone de confort » (même si je doute d’en avoir réellement une) ne me pose en aucun cas problème. Mais quand lire un pavé de 650 pages s’avère être une torture, c’est une autre histoire.

J’ai lu ce livre dans le cadre de mon premier semestre de licence de lettres modernes. Je n’avais jusque-là jamais lu de romans de Georges Pérec même si je connaissais de nom son fameux livre « La disparition ». L’étude du roman s’est finalement révélée bien plus intéressante que sa lecture. Plusieurs mois après, je ne comprends toujours pas comment on peut trouver du plaisir à parcourir les pages de « La vie mode d’emploi ». A mes yeux les mille et un récits qui le composent présentent un intérêt stylistique et artistique, mais ce dans le cadre d’une analyse, et non dans celui d’une lecture dite « plaisir ».

Le roman entier repose sur une description d’un tableau, et donc, par extension, de l’immeuble peint. Je n’ai rien contre les descriptions, j’aime même particulièrement cela quand elles sont savamment maîtrisées et dosées. Mais ici, les descriptions prennent très rapidement l’allure de listes, qui m’ont perdue et m’ont fait tomber le livre des mains à maintes reprises. De plus, le fourmillement de personnages m’a complètement désorientée, je confondais tous les noms et n’en retenais aucun. Ils m’ont tous laissée de marbre. Quand je lis un livre, je ne m’attends pas nécessairement à « m’attacher » aux personnages dans le sens positif du terme – c’est-à-dire à avoir de la sympathie pour eux. Cependant, je souhaite me sentir un minimum intéressée par leurs préoccupations et leurs destinées.

Je n’ai absolument pas adhéré à l’humour de l’auteur, qui n’a pas su m’arracher un seul sourire de tout le roman. J’ai fini par tout lire en diagonale, tant les énumérations d’objet de toutes sortes me vrillaient les neurones.

Néanmoins, je tiens à saluer l’intelligence du projet artistique de Pérec. Celui-ci a construit son livre comme un puzzle, et y a appliqué bon nombre de principes mathématiques pensés lors de sa genèse.

En règle générale, l’innovation touche à la fois au génie et à la folie, et une œuvre peut pour rien basculer d’un côté ou de l’autre. Pérec, en poussant toujours plus loin son désir de création moderne, a franchi la ligne rouge et est passé du côté de la folie. C’est un jugement personnel, je respecte son travail, mais ce n’est décidément pas le genre de livres que je « dévorerai à plat ventre sur mon lit », pour citer l’auteur.
La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules
Philippe Delerm   
De petites histoires savoureuses... Des petits moments de bonheurs simples, des situations vécues, des souvenirs... A déguster sans modération.

par hochy3
Le Serrurier volant Le Serrurier volant
Tonino Benacquista   
C'est l'histoire d'un homme sans ambition, enveloppait dans une routine apaisante, un quotidien sans vague.
Un jour, tout bascule... Mais, la routine reprendra toujours le dessus sur celui qui le désire réellement. La sécurité d'une vie calme panse les chocs traumatisants. On y découvre des rencontres importantes, de l'émotion, de l'humour, une ambiance parisienne, puis on se laisse partir sous le tissu d'une tranche de vie simple bordée d'évènements extraordinaires. A lire sans modération.
L'Étranger L'Étranger
Albert Camus   
Un livre dérangeant, qu'on aime ou qu'on déteste mais à lire au moins une fois !
L'Insoutenable Légèreté de l'être L'Insoutenable Légèreté de l'être
Milan Kundera   
Ce roman est une étude de la relation amoureuse, une réflexion philosophique sur le libertinage et le romantisme. Entre la recherche du plaisir immédiat sans passion entre Tomas et Sabina, et d’autre part l’attachement aux principes, à la morale évoqué par la relation de Tereza et Franz.
S’entrelace la narration habituelle et le discours du narrateur, l’analyse de ses propos, les pensées de ses personnages disséqués, leurs motifs …la notion du « kitsch » amplement développée dans sa définition initiale, le hasard des rencontres, la possession, l’emprise, la jalousie, les idéologies (religion, politique, convictions diverses).
En résumé, une mine d’or à la réflexion. Je le conseille chaudement.

Le Prince Le Prince
Nicolas Machiavel   
Un livre aussi intéressant que son auteur qui a bien vite été considéré comme étant quelqu'un d'immoral alors que ce n'était pas le cas. Le prince est encore et toujours d'actualité à notre époque lorsqu'on considère certains politiciens...

par emy27
Londres, la nuit Londres, la nuit
Charles Dickens   
J'ai bien aimé ce livre de Dickens. C'est mon premier et cela m'a donné envie de lire d'autres romans de cet auteur. Ce roman est une invitation au voyage et à la découverte.

par Earendile
Les Aventures de Huckleberry Finn Les Aventures de Huckleberry Finn
Mark Twain   
C'est principalement drôle! Même les scènes de violences paternelles, sont écrites et pensées comme un enfant l'écrirait et le penserait. Il y a des scènes hilarantes: quand ils veulent faire les bandits, quand il prie, ce qu'il pense du paradis! Le terme nègre est utilisé librement et simplement sans racisme particulier, c'est le langage de l'époque qu'utilise l'auteur, c'est mon avis. Au début ça choque puis on s'y habitue :) . C'est dépaysant grosso modo. La fin est moins sympa quand Tom Sawyer se mêlent de ses aventures, dommage, du coup j'ai eu du mal à finir!!!

par OZKAN
Le Parfum Le Parfum
Patrick Süskind   
Je m'attendais à un roman long, incompréhensible et barbant, mais c'est raté et j'ai été agréablement surprise. Comme l'à dit une critique :" à chaque page, de nouvelles senteurs", c'était le but non ?

par vagabonde
L'Alchimiste L'Alchimiste
Paulo Coelho   
La quête de la legende personnelle, on en a tous une, mais combien l'ont réalisée ?
Amour, rêve ambition et ignorance du monde qui nous entoure, ce livre nous montre toutes les choses que l'on oublie en grandissant, nos envies, nos rêves...

par bamby114