Livres
467 403
Membres
432 535

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

De cauchemar et de feu



Description ajoutée par annick69 2017-05-03T11:46:36+02:00

Résumé

Paris, jeudi 24 mars 2016 : à quelques jours du dimanche de Pâques, le cadavre d’un homme d’une soixantaine d’années est retrouvé dans un pub parisien, une balle dans chaque genou, une troisième dans le front.

À l’autopsie, on découvre sur son corps une fresque d’entrelacs celtiques et de slogans nationalistes nord-irlandais. Trois lettres barrent ses épaules : IRA.

Le capitaine Mehrlicht fait la grimace. Enquêter sur un groupe terroriste irlandais en plein état d’urgence ne va pas être une partie de plaisir. D’autant que ce conflit irlandais remonte un peu.

Dans ce quatrième opus, Nicolas Lebel nous entraîne sur la piste d’un un assassin pyromane, un monstre né dans les années 70 de la violence des affrontements en Irlande du Nord, qui sème incendie, chaos et mort dans son sillage, et revient aujourd’hui rallumer les feux de la discorde à travers la capitale.

Afficher en entier

Classement en biblio - 20 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Ericdu75 2017-06-21T10:10:34+02:00

Le vrombissement du moteur faisait vibrer la carlingue du vieux car ; un fracas sourd et continu emplissait l'habitacle et empêchait de dormir plus de dix minutes. Les trous béants dans la chaussée malmenaient la quinzaine de passagers, les bousculant à chaque cahot comme des cyprès dans le vent. Au-dehors, la pluie zébrait la vitre et faisait brasiller les collines vertes et les plaines des comtés de Meath, Louth et Monaghan, verdure diaprée où sinuaient à l'infini des murets de pierres grises, ponctuée çà et là de moutons éternels et libres. Le ciel d'étain laissait par instants filtrer les rais blancs d'un soleil trop timide et la lumière soudaine faisait éclore mille scintillements dans les herbes détrempées. Comme l'Irlande était belle ! La plus belle, à rendre les hommes fous, au point qu'ils se tuaient pour elle… Irlande ! Etais-tu, Erin, la déesse protectrice des Gaëls ? N'avais-tu pas promis que ces terres leur appartiendraient pour toujours ? Ou étais-tu le pays de la Colère, Ire-land, condamnant les hommes à un combat sempiternel ?

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Delphine-42 2019-07-10T21:36:40+02:00
Argent

Quatrième incursion dans la bibliographie de Nicolas Lebel avec cette quatrième enquête du capitaine Mehrlicht et de son équipe.

Une incursion différente car ce roman nous entraîne sur la piste d’un un assassin pyromane, un monstre né dans les années 70 de la violence des affrontements en Irlande du Nord, qui sème incendie, chaos et mort dans son sillage, et revient aujourd’hui rallumer les feux de la discorde à travers la capitale.

J'ai beaucoup aimé les deux récits qui sont faits dans ce roman : le périple du pyromane en Irlande, des affrontements commencés en 1968 jusqu'à la fin des affrontements et le pourquoi de l'arrivée du pyromane à Paris et parallèlement à ce récit, nous suivons l'enquête de Mehrlicht de nos jours lors du week-end saint de 2016.

La construction du roman m'a quelque peu déroutée, j'avais l'impression de lire deux romans distincts, même si je me doutais que tout se recouperait à un moment. Mais du coup, j'avais l'impression que l'enquête et l'équipe du commissaire Mehrlicht étaient reléguées au second plan.

Mis à part ce petit souci, l'ensemble est passionnant, mais la construction du roman diffère beaucoup des trois premiers et l'humour moindre, avec ce roman très sombre qui m'a appris énormément de choses sur les conflits en Irlande.

L'auteur s'est une nouvelle fois énormément documenté et dispense largement son savoir à ses lecteurs entre légendes irlandaises et faits historiques.

Le roman offre de jolis moments de tension anxiogène, de nostalgie, et de rebellion et des personnages toujours aussi bien développés, à part peut-être la stagiaire de cet opus mais qu'on comprend aisément.

J'invite vraiment ceux n'ayant jamais lu les romans de Nicolas Lebel à ne pas commencer par celui-ci pour avoir un éventail plus large du capitaine Mehrlicht et de son équipe, surtout qu'ils commencent à avoir un passif commun conséquent.

Une évasion livresque empreint du souffle de rébellion...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Metehera89 2019-01-31T15:49:59+01:00
Lu aussi

Lecture intéressante mais pas aussi addictive que je l’aurais voulu.

La partie sur la « guerre civile » en Irlande / Conflit nord irlandais est bien documentée, bien construite et assez réaliste. On sent que l’auteur a pris le temps et s’est donné les moyens pour traiter ce sujet complexe avec professionnalisme.

A contrario, l’enquête sur les meurtres commis en France n’est pas très palpitante. L’énigme est même un peu faible. On s’intéresse plus à la psychologie des personnages (surtout les enquêteurs français) qu’au méthodes d’investigations en elle-même.

Cela partait sans doute d’une bonne intention mais j’ai trouvé les personnages un peu trop stéréotypés. A la décharge de l’auteur c’est un mal très français, on retrouve souvent ce cas de figure dans les livres policiers écrit par des auteurs francophones.

La plume de l’auteur n’est pas si mal, elle s’adapte plutôt bien au style du policier bien que le rythme soit parfois un peu lent à cause de quelques longueurs…

Lu dans le cadre du CWC 2018-2019

Afficher en entier
Commentaire ajouté par HELENE45 2018-06-25T20:47:11+02:00
Or

#BonBouquin #Soleil #Café & #Clope Euh non plus la clope ;)

#29 De Cauchemar et de Feu Nicolas Lebel

Est le quatrième tome de sa série Mehrlicht, un véritable page-turner !! Quelle joie de retrouver l'homme grenouille!!!

Sans doute l'enquête la plus sombre, mais aussi la plus complexe de Mehrlicht et de son équipe.

08/10

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anne2702 2017-08-01T12:14:49+02:00
Argent

Quelle joie de retrouver Mehrlicht !!! J'aime les personnages de Nicolas Lebel mais pas seulement l'homme grenouille. On a envie comme Dossantos de protéger Latour et on aime la maladresse de ce roi de la gonflette adepte du code pénal.

Mais au delà des personnages chez l'auteur il y a l'histoire et les recherches. On devine le travail. Ici j'ai découvert l'histoire de ce mangnifique pays qu'est l'Irlande. Pays où les protestants et les catholiques se font la guerre pour l'occupation du pays.

Merci Nicolas pour ta gentillesse et ta disponibilité et à très bientôt pour un nouveau stagiaire et des nouvelles sonneries de téléphone mais ce n'est que mon avis...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Joyeux-Drille 2017-07-10T23:06:25+02:00
Lu aussi

Sans doute l'enquête la plus sombre, mais aussi la plus complexe de Mehrlicht et de son équipe. Une histoire dans laquelle s'invite l'Irlande. Son histoire, politique et religieuse, mais aussi son folklore. Elle est le berceau d'un personnage remarquable, "le Croquefeu", au parcours tortueux et qui réussit à effrayer mais aussi à émouvoir. Une intrigue solide au centre d'un véritable page-turner.

http://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.fr/2017/07/some-say-devil-is-dead-more-say-he-rose.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par annick69 2017-07-09T11:31:29+02:00
Diamant

Du grand LEBEL que je range dans ma liste "Diamant". L'auteur nous emmène en Irlande du Nord, plus précisément à Derry, là où la guerre civile a commencé il y a bien des années, là où encore aujourd'hui tout n'est pas fini. On retrouve une équipe de choc avec le capitaine Mehrlicht, Dossantos, Sophie et bien sûr une stagiaire. Des dialogues à la Audiard, un vrai plaisir. Mais à côté de ça, Nicolas nous décrit une histoire qui a détruit et terrorisé toute une communauté dans ce pays. L'IRA, ses sous sections, la police, leurs ennemis; des jeunes sous l'exaltation et la naïveté vont se faire endoctriner et aller aussi loin que la foi, la croyance, les espoirs, selon chacun, les portent. Les personnages Seamus, Ben, Matthew, Paul, Tom… sortent de l'enfance au milieu de manifestations violentes, de vandalismes, d'injustices, la révolte pour la victoire.

Quelques années plus tard la vie de certains a bien changé, beaucoup sont morts et un autre va sortir de 40 ans d'exil, et revenir… L'aurait-on trompé, manipulé? Le temps n'est plus à la réflexion, à plus de 60 ans cet homme va revenir, en France, celle-ci étant déjà choquée par les attentats actuels. Le terrorisme sous toute ses formes et comment se laisser emporter par la ferveur de ses disciples.

Au milieu de tout ce récit, un conte, une légende : l'homme feu, Le Croquefeu ici nommé "Far Darrig" créature de cauchemar et de feu.

Un grand thriller sur fond historique de guerre civile qui m'a percuté en plein cœur. Un récit riche en matière qui nous pousse à aller voir aujourd'hui ce qu'il se passe encore. Je le recommande vivement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par stoufnie 2017-06-21T10:03:13+02:00
Diamant

https://lesciblesdunelectriceavisee.wordpress.com/2017/06/21/de-cauchemar-et-de-feu-nicolas-lebel/

Vous commencez à me connaitre et vous savez très bien qu’il y a des auteurs que je suis avec grand intérêt. Nicolas Lebel est de ceux-là. Ce nouveau roman, qui est le quatrième tome de sa série Mehrlicht, nous fait traverser la Manche.

Un homme d’une soixantaine d’années est retrouvé assassiné dans les toilettes d’un pub parisien. L’équipe de Mehrlicht se voit confier l’enquête. Lors de l’autopsie, on découvre un cadavre tatoué de messages et sigles d’appartenance avec l’IRA. Qu’est-ce que cet homme vient faire en France ?? Surtout qu’on est déjà en plan Vigipirate écarlate avec les attentats de Bruxelles !

– Ils sont pas les musulmans qui font les bombes. Ils sont les assassins, reprit-il.

– Je sais, Jebril.

– Ils pensent que c’est le Dieu qui dit de faire la bombe, mais c’est l’imam fou !

Jebril s’agitait, clairement révolté par les récentes attaques.

– Je sais…

– Mais pourquoi elle dit pas, elle ?

Il désigna la journaliste de la main.

– Parce qu’elle a des ordres, certainement, pour orienter son débat ou pour apaiser les foules. Ou parce que, comme tout le monde, elle est perdue, abattue par les événements ; elle voudrait être en sécurité, mais pressent que ce ne sera plus jamais possible. Parce qu’elle se dit qu’elle a peur mais refuse de l’admettre pour qu’ils gagnent jamais. Parce qu’elle y pense dès que son mari ou ses enfants sortent dans la rue, dès qu’elle entend un pétard ou un cri, parce qu’il faut vivre avec ça désormais, et que c’est inhumain…

A chaque nouveau roman de l’auteur, je me dis que le dernier est mieux que les précédents ! Mais celui-ci est vraiment un cran au-dessus ! Surement parce qu’il correspond à ce que j’aime ! Un roman de fiction basé sur des faits historiques. Le conflit Irlandais est l’essence de ce livre. On ressent une véritable implication de l’auteur dans ce sujet. J’ai le sentiment qu’il y a déposé une part de son âme. Nicolas Lebel a la particularité de dessiner le monde tel qu’il le voit dans ses romans ! Il n’y a jamais de neutralité, et j’aime particulièrement ça ! Je ne dirai pas que c’est un auteur engagé, mais avec humour, il nous passe quelques vérités !

En parlant d’humour, tiens ! Une des forces aussi de cet auteur ! Par contre, je trouve qu’elle s’appauvrit dans ce roman, il est bien plus noir (heu n’oubliez pas que Sans pitié, ni remords est, à mon gout, le plus violent ! ). Mais cela s’explique, car l’humour est incarné par le capitaine or dans cet opus, Mehrlicht et son équipe sont en second plan, d’ailleurs ils ne maîtrisent rien. Les personnages principaux sont bien des Irlandais qui vivent le conflit .

Vous l’aurez compris les chapitres passent de 2016 aux années 1970 …Une danse entre présent et passé. Un pas de deux sombre, révoltant. Qui donne un souffle, un rythme à ce roman que l’on ne souhaite pas refermer.

Je ne sais pas si l’auteur prend de l’aisance au fil de ses romans ou si ce style littéraire lui convient parfaitement, mais une chose est certaine j’attends avec une grande impatience le moment ou il se décidera à quitter Mehrlicht (non pas que je souhaite qu’on arrête cette série) pour un roman généraliste.

Pour conclure, j’ai adoré cette lecture et mes mots sont bien pâles par rapport à mon ressenti ! LISEZ CE LIVRE !

Afficher en entier

Date de sortie

De cauchemar et de feu

  • France : 2017-05-03 - Poche (Français)

Activité récente

ginar89 l'ajoute dans sa biblio or
2019-05-26T08:50:15+02:00

Les chiffres

Lecteurs 20
Commentaires 7
Extraits 2
Evaluations 6
Note globale 8.33 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode