Livres
380 985
Comms
1 332 330
Membres
265 937

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Dé/connexion



Description ajoutée par Northstar 2015-01-01T01:21:11+01:00

Résumé

Tout contact physique est interdit. Le sexe ? Un crime grave. Des uniformes isolants et des gants privent les porteurs des touchers les plus platoniques. Les citoyens se rendent en file indienne à des maisons de simulation pour obtenir leurs orgasmes rationnés sur prescription dans des machines de réalité virtuelle.

Keith Borden travaille depuis des années dans une maison de simulation, et jamais il n’a été tenté de briser la loi interdisant tout contact… jusqu’à l’arrivée d’Aiden Maxwell. Ce patient jeune et dangereusement charmeur l’invite à découvrir le monde souterrain obscur où les gens s’adonnent à un sexe réel, sans simulations. Keith y joue sa carrière et sa liberté, mais il est curieux et Aiden est irrésistible.

Dès que Keith met le pied dans cet univers de chair et de fantasmes, il est accro. Au sexe, à l’ambiance et, surtout, à Aiden.

Après des années à repousser le monde entier, Keith rêve plus que tout de contact humain, et Aiden le lui offre librement : du sexe torride, de la tendresse, et tout le reste.

Afficher en entier

Classement en biblio - 78 lecteurs

Or
21 lecteurs
PAL
25 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Moridiin 2016-08-13T02:08:24+02:00

L'avenir était incertain. Nous étions tous deux recherchés pour des crimes que la ville ne tolérait pas et auxquels nous ne pouvions résister. Nous serions en fuite jusqu'à ce que les lois changent ou que la police abandonne.

Mais nous étions ensemble. Nous pouvions nous toucher de la façon dont deux personnes avaient besoin de le faire.

Et à notre façon, dans notre propre bulle composant cet univers, nous étions libres.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

Et si vous viviez dans un monde où le contact physique était interdit ?

C'est interdit ! Toucher quelqu'un ? C'est enfeindre la loi. Des uniformes, des gants, tout pour éviter un quelconque contact physique. Les citoyens se rendent dans des maisons de simulations pour avoir des orgasmes. Keith Borden, travaille depuis dans une maison de simulation. Quand Aiden Maxwell entre dans sa vie, il tombe sous son charme et fini par franchir les limites. Après des années à ne jamais avoir été tenté, Keith sait qu'il ne pourra plus se passer d'Aiden dans une relation amoureuse et charnelle.

Dès le départ, on sent l'érotisme de l'histoire. L.A. Witt est une auteur brillante et ses scènes coquines sont toujours renversantes. Chargées d'érostisme, de chaleur et de coquineries hot. Dans cette histoire, elle mise le tout pour le tout et est loin de se planter. Bien au contraire ! Wow ! C'est chaud bouillant pour Keith et Aiden.

Keith est un homme droit et honnête, n'ayant pas fait d'écarts dans sa vie. Il vit une vie simple, mais quand Aiden y entre, tout se bouscule pour lui. Aiden est un homme taquin, charmant et irrésistible. Après cette invitation, Keith décide d'accepter et de se rendre dans le monde souterrain pour découvrir le sexe. Le vrai, celui de deux corps ou plus se touchant à même la peau. Celui où les fantasmes prennent vie, loin d'une vulgaire simulation irréelle. On sent la réticence de Keith et en même temps, cet aimant qui vous attire. Comme si votre conscience venait chuchoter à votre oreille pour vous intimez d'y aller, de pousser la porte et de juste vous laissez aller. De succomber !

Outre la relation des deux hommes - et Seigneur qu'elle est bouillante à souhait - L.A. Witt nous peint un monde fait d'interdictions et de crimes. Un monde où vous n'êtes jamais seuls. Votre lieu de travail ? Des caméras. Votre cuisine ? Des caméras. Votre chambre ? Des caméras. Votre douche ? Des caméras. Partout, sans cesse, en permanence. Mais il aura suffit d'une fois, que Keith goûte les plaisirs de la chaire pour entrer dans l'illégalité et mettant sa vie en danger pour retrouver cet homme dont il tombe doucement amoureux. Au fil de l'histoire, vous découvrez combien il est dur de garder le secret, de réussir à contenir les pulsions qui vous font presque devenir fous tant elles sont puissantes. Keith pense perdre la tête, mais Aiden est toujours là pour lui. Leur relation évolue doucement, d'un petit brasier il se transforme en un feu immense illuminant les nuits qu'ils passent ensemble.

En plus de la couverture vraiment superbe, la fin est une fin ! Eh oui, souvent habituée aux fins trop brutales de L.A. Witt, cette fois-ci nous en avons une qui nous permet de refermer l'histoire sans rester sur une frustration terrible. Un plaisir !

En bref, L.A. Witt mélange parfaitement la dystopie avec l'érotisme. Elle nous peint une société criblée d'interdictions mais où une fois le fruit défendu croqué, il est difficile de ne plus y retourner. Avec sa pointe d'action pour nous tenir en haleine, tout est là ! Et puis... Oscar Wilde le disait lui-même : Le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder !

http://encredeslivres.blogspot.fr/2016/03/deconnexion-la-witt.html

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Kanon 2017-08-19T16:40:35+02:00
Or

Un livre que j'ai beaucoup attendu et dont j'avais un peu peur d'être déçu tant je le voulais. Mais au final, je l'ai dévoré.

J'ai beaucoup aimé l'univers du roman. J'aime la science-fiction même si je ne suis pas une pro (loin de là) et j'ai beaucoup apprécié le concept particulier de ce livre qui est, principalement, que les contacts physiques sont interdits, considérés comme néfastes. Effectivement, quand on se rend compte de tous les abus mais aussi de la population mondiale grandissante, on pourrait se dire qu'un jour, ça pourrait se finir comme ça. Et pourtant ça ne le pourra pas (du moins je le pense, selon mon opinion) comme le "prouve" (parce que ce n'est pas le premier but, du moins peut-être pas de façon scientifique) Dé/connexion. Pourquoi ? parce que l'homme est de nature sociable et qu'il ne Peut pas vivre sans ses congénères, sans même un contact physique, moral, humain. Je ne sais plus dans quel pays (je crois en Allemagne) et je ne sais plus non plus à quelle époque (mes cours remontent un peu et c'était juste une anecdote comme ça) mais des expériences ont été faites sur des nourrissons. Ils étaient coupés de tout lien avec d'autres hommes, parents y comprit. AUCUN contact, même visuel. Les nourrisses ne venaient que pour les nourrir et les changer, et ce, masqué. Au bout du compte, tous les bébés sont décédés (sur une cinquantaine il me semble). En outre, l'homme, comme d'autres animaux sociaux, a forcément besoin de contacts, et de plusieurs types. D'accord, je pars loin, mais tout ça pour dire que les contacts physiques sont absolument naturels et nécessaire pour avoir un équilibre cohérent que rien ne peut remplacer ou simuler. Le principe même du livre.

Pour ce qui est des personnages, j'aime bien Aiden même si au final je n'ai pas eu de très gros coup de coeur (comme j'ai pu l'avoir sur Laurent dans Prince Captif). Et Keith est sympa dans son genre avec son petit caractère de "non ce n'est pas bien, mais je suis quand même curieux". Je le trouve mignon. J'imaginais plus Aiden comme un ténébreux mate mais au final il fait plus surfeur si je peux dire. Les deux personnages ne sont pas désagréables et j'ai bien aimé le petit jeu de sous-entendu au début avec Aiden.

Je trouve un petit peu dommage qu'on n'en sache pas plus sur l'époque, sur la Nouvelle Ville, sur d'autres personnes aussi, parce qu'au final (même si c'est le but de l'histoire) ce n'est axé que sur Keith et un peu sur Aiden. En fait, ce que je veux dire, c'est que j'aurais bien aimé que Keith se lie d'amitié (ou autre, comme de la rivalité ou je ne sais quoi) avec une autre personne déconnectée autre que son collègue ou son patient, pour avoir une autre vision des choses, que seul le jugement et l'influence d'Aiden ne rentre en compte. Quelque chose dans ce style là, pour étoffer l'argumentaire mais aussi la vision que peut se faire le lecteur du monde clandestin.

J'ai bien aimé les descriptions ! Je les ai trouvé très jolies, avec une justesse élégante et appliquée. Décrit toutes ces sensations tactiles, olfactives, visuelles et auditives n'est pas forcément chose facile et j'ai trouvé cela très réussi dans le roman, ce qui m'a fasciné !

Les personnages secondaires par contre m'ont laissé un peu indifférente. Je ne les ai pas trouvé transcendants, ni même plus intéressants que ça en fait. Ils sont là, font leur vie de leur côté, de temps en temps ils font transpirer de stress Keith, ou alors l'un d'eux fout tout en l'air mais sinon, pas plus que ça.

Le rythme est assez bon selon moi. L'histoire est rythmé, on ne s'ennuie pas et on sait plus ou moins où l'on va, avec un petit peu de mystère de temps en temps (bien que Keith soit prévisible dans l'ensemble). Il n'y a que la fin peut-être que je critiquerai un peu plus. Peut-être est-ce parce que j'étais persuadée qu'il n'y avait que 22 chapitres et non 23, mais je trouve que l'histoire aurait pu se terminer sur le chapitre 22, laissant tout un tas de suspens et de possibilité d'imagination. Le chapitre 23 en laisse aussi, mais pas autant je trouve.

En ce qui concerne la plume de l'auteur (même s'il s'agit d'une traduction), je la trouve très fluide, très agréable à lire. C'est clair, rien n'est trop pompeux, ni trop rapide. C'est bien agencé et il m'était très plaisant de lire ces jolies phrases (surtout les descriptions)

En soit, un très bon livre qui ne m'a pas déçu et qui se lit un peu trop vite pour être rentable ! Je le recommande à ceux qui aime la science-fiction et les amours impossibles~

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Marianne29 2017-08-10T12:16:26+02:00
Or

Je suis vite rentrée dans ce monde futuriste.

La romance est très sympa.

Dommage qu'il n'y ait pas plus de détails.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fantasyae 2017-08-05T19:45:31+02:00
Or

Pour une fois, c’est le résumé plus que la couverture qui a retenu mon attention. Je trouvais l’idée sympa et j’étais curieuse de voir ce que l’auteur avait à dire là-dessus.

Les contacts entre êtres humains sont prohibés et quiconque transgresse la loi va en prison. Keith n’a jamais ne serait-ce qu’un jour penser à désobéir à cette règle malgré son attirance certaine pour Aiden, un habitué du centre où il travaille.

Mais lorsqu’Aiden lui soumet l’idée de sexe non virtuel, Keith voit ses résolutions fondre comme neige au soleil…

J’ai beaucoup aimé l’univers qu’a créé l’auteur. On est clairement dans un monde futuriste où la technologie a remplacé les contacts humains qui sont formellement interdit et passibles de prison.

Dans cet univers aseptisé, Keith est employé dans une maison de simulation. Un lieu où les gens viennent expérimenter le sexe virtuel.

Cependant, je trouve dommage que l’auteur n’ait pas approfondit son univers. Il y a vraiment un énorme potentiel et pourtant, elle ne fait que le survoler, faisant allusion à des robots et des machines géantes mais sans plus. Tout est axé autour des salons déconnectés, ces lieux interdits ou les initiés se retrouvent pour des contacts et du sexe IRL. En dehors de ça, rien.

Elle fait vaguement mention à la surveillance constante que subie la population, au fait que les rencontres hommes/femmes sont organisées en fonction de leur compatibilité et du potentiel sain de leurs futurs enfants (créés en laboratoires) en fonction de leur ADN respectifs. Mais c’est tout. Et c’est très dommage car il y avait vraiment moyen d’approfondir l’univers et créer quelque chose à côté.

Mais malgré ce côté négatif, j’ai vraiment beaucoup aimé l’histoire et les personnages. En fait, j’ai trouvé très intéressante l’approche de l’auteur vis-à-vis de ses personnages, et notamment Keith, qui découvre un monde totalement inconnu et interdit.

Guidé par Aiden, il va découvrir tout un monde de sensations qu’il n’avait jamais osé imaginer un jour.

J’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteur décrit les sensations des personnages et leurs impressions. Tout est très visuel dans la façon dont elle décrit les contacts humains, les ressentis de Keith quand il touche pour la première fois la peau d’Aiden, ses lèvres, son corps… C’est vraiment très bien écrit et très sensuel je trouve.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Morrighan 2017-07-21T10:15:24+02:00
Argent

C’est un livre que j’ai dévoré, même si j’ai regretté de ne pas en apprendre un peu plus sur le monde futuriste de cette histoire. Certains détails sont restés secrets et j’aurais bien aimé les découvrir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Floreen 2017-07-20T18:30:52+02:00
Argent

J’ai bien aimé le principe d’une civilisation où tout contact physique et du coup le sexe est interdit, les sentiments peu présents du coup, les couples et la natalité gérés par le gouvernement. Forcément, comme pour tout ce qui est interdit, cela se pratique dans l’illégalité, mais à quel prix. Keith, comme tout le monde, n’a jamais connu de contact mais va en avoir l’occasion lorsqu’Aiden propose de lui faire découvrir. J’ai bien aimé Keith qui va finalement succomber à sa curiosité et mais aussi à son envie de briser sa solitude quitte à mettre sa liberté en danger. Et au bout du compte, il va aussi découvrir la tendresse et l’amour.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Celiska 2017-01-23T14:39:07+01:00
Lu aussi

Quelques clichés et pas mal de longueurs dans ce roman, ces dernières invariablement dans les dialogues et dans les - nombreuses - tergiversations du héros. La direction de l'intrigue est assez prévisible, le style plutôt quelconque, mais au moins il ne gêne pas la lecture.

J'aurais aimé quelques éclaircissements sur l'univers, mais à part quelques incohérences mineures il est plutôt bien construit.

Dé/connexion est un roman médiocre prit sous l'angle SF, mais plutôt bon sous l'angle romance.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Tornadosd 2017-01-22T22:28:18+01:00
Argent

Doux-amer

Encore une romance superbe !

Bien que le contexte de l’histoire soit très dur, les sentiments qui nous sont montrés sont tellement doux. Et j’ai trouvé ce mélange captivant.

Nous partageons le point de vue à la première personne de Keith, découvrant en même temps que lui ses émotions. Commençant par sa vie bien rangée, nous allons découvrir au fur et à mesure toutes ses facettes. Il va s’émanciper, élargir son horizon et connaître un sentiment que personne ne connait vraiment : l’amour. Dans tous les sens du terme d’ailleurs.

Ce sujet m’a profondément touché. Pendant ma lecture, je me suis imaginée à leur place : ne pas avoir le « droit » de toucher les gens, que ce soit n’importe qui. Même avec les gants qu’ils doivent porter. L.A. Witt a vraiment trouvé un thème original. Car elle à trouvé LE moyen qui pourrait totalement faire perdre à l’humanité son… humanité. Et elle l’exprime en plus superbement. Dans ce livre, j’ai eu la nette impression d’avoir deux sortes de population : les hors la loi, ces humains qui ont décidés, à leurs risques et périls, de se toucher, et ceux que j’appellerais des robots (ou des moutons), qui ont comme des visières à cause du gouvernement, qui leur empêche de pleinement vivre, tout simplement.

Et j’ai trouvé ça génial ! Dans sa manière de placer les choses, on se retrouve toujours à devoir choisir un cap. Celui de l’amour, la chaleur et le bonheur, ou celui de la « normalité », où l’on suit les règles, et où l’on ne risque rien, bien propre sur soi et en sécurité. Un choix plus que difficile. Pourtant, comment résister, une fois que l’on a gouté à ce bonheur ? Impossible.

Ca a été donc pour moi un moment très intense. Et même si je veux absolument une suite, il me faut un peu de temps pour assimilé toute cette histoire et souffler un peu. Car une fois refermé, j’ai du me laisser le temps de me remettre de ce livre. Car même si nous avons notre happy end, nos héros ont dû se battre pour l’avoir. Et je pense que c’est ce qui fait toute la beauté de ce livre.

4/5

Afficher en entier
Commentaire ajouté par simi83 2016-07-15T09:59:14+02:00
Or

Avec cette histoire je redécouvre L.A. WITT, ne la connaissant qu’a travers sa série ‘Tucker Spring’, elle m’a surprise avec ce roman, avec ce monde futuriste où la loi interdit le contact physique entre deux êtres.

Cette dystopie sensuelle et pleine de désir m’a plu, les personnages bien construits sont très attachants tout en étant courageux et j’ai eu peur de la fin, mais en fait c’est parfait.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Velandra 2016-05-21T02:30:29+02:00
Or

Je pensais passer un bon moment lors de ma lecture, mais je ne m'attendais pas à ce que ce livre, une fois la surface "grattée", soit si profond.

Il nous parle de liberté, de courage, de choix, nous montre les vrais valeurs.

Il nous parle de la vie tout simplement.

Une belle découverte.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LesTentatrices 2016-05-20T10:20:32+02:00
Argent

Un avis + détaillé sur : http://wp.me/p6618l-4sL

{Helle} : Waouhhh, je ne suis pas du tout futuriste, je cours même très loin quand je vois ce mot sur un livre mais le résumé m’a beaucoup intrigué. Faut dire aussi qu’ un monde où on a pas le droit de se toucher, de faire l’amour, de baiser chose qui pour moi est juste Inconcevable et NO WAY m’a rendu très curieuse.

Comment peut on vivre une histoire d’amour dans un monde pareille ?

[...]

Une histoire magnifique, captivante avec beaucoup d’émotions, un univers très fascinant même si je ne vivrai jamais dans un monde pareil, un monde avec autant de restriction. Fini la liberté de mouvement, tous nos gestes sont contrôlés, analysés. Comment peut on vivre dans un monde ou on nous brigue d’un de nos sens et qui par extension nous empêche de ressentir complètement les choses. C’est comme si on nous amputait d’un membre alors que tout fonctionne.

Un récit innovant, très addictif, avec beaucoup de sensualité, voir Keith découvrir le plaisir de la chaire réel fut un plaisir énorme, excitant et d’un érotisme à vous donner très chaud. Cette Dystopie fut une agréable surprise, le seul bémol que je lui trouve c’est que j’aurai aimé avoir le point de vue d’ Aiden pour mieux le comprendre, mieux le cerner. J’aurai eu ça je pense que cette histoire aurait été un coup de coeur.

Afficher en entier

Date de sortie

Dé/connexion

  • France : 2016-03-25 (Français)

Activité récente

Kanon le place en liste or
2017-08-17T19:06:11+02:00

Les chiffres

Lecteurs 78
Commentaires 21
Extraits 1
Evaluations 26
Note globale 7.5 / 10

Évaluations

Titres alternatifs

  • Wireless - Anglais