Livres
461 677
Membres
418 250

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

De feu et de sang



Description ajoutée par x-Key 2011-04-03T13:28:50+02:00

Résumé

Sigurd, aujourd'hui âgé de quinze ans, est le dernier des Volson. Il incarne le destin de son pays. Lui seul peut restaurer la paix et l'unité du royaume. Quinze ans, n'est-ce pas trop jeune pour quitter son pays, sa famille et tuer le monstre ? Et Sigurd n'a-t-il pas raison d'avoir peur ? La ville de Londres, dévastée par l'explosion atomique qui a coûté la vie à son père, n'est plus aujourd'hui qu'un champ de ruines sur lequel règne le dragon Fafnir. Sigurd trouvera-t-il le courage de l'affronter pour s'enfoncer ensuite dans les profondeurs de la terre, vers la ville dévorante des enfers où l'attend Bryony ?

Melvin Burgess nous entraîne dans un univers futuriste et fantastique qui mêle le souvenir de mythes et légendes nordiques à la science-fiction.

Après Rouge sang, retrouvez la saga des Volson et laissez-vous emporter dans un roman fort et envoûtant qui explore les tréfonds de l'âme humaine et dont la violence est à la mesure des sentiments qu'il exprime...

Afficher en entier

Classement en biblio - 15 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Baby-Peach 2013-02-05T16:38:06+01:00

SlGURD

- C'est le moment, a dit Regin.

Il a fait claquer sa langue. Tout vieux qu'il est, il n'a que ce mot à la bouche : l'aventure ! Et après, il passe tout son temps à râler comme s'il avait un problème d'allumage.

- Un monstre, Sigurd. Un vrai de vrai. C'est génial.

- Je suis trop jeune, ai-je dit. -Trop jeune !

- J'ai quinze ans. Je ne suis qu'un petit jeune.

- Mais pas n'importe lequel, Sigurd ! Alors, qu'est-ce que fendis ?

Regin a croisé les bras et s'est affalé. C'est un vieux cochon tout maigre, ce Regin, mais moins raide que les autres. Il a un long cou flexible comme celui d'un chien si bien que, lorsqu'il est à plat ventre par terre, il peut lever la tête en l'air et vous regarder droit dans les yeux.

- Je ne vais pas faire des merveilles, Sig, m'a-t-il prévenu. Je veux juste te voir à l'oeuvre.

Il a penché la tête de côté et m'a souri.

- Ben alors ? T'as peur ? Il me taquinait.

- Tu ne réussiras pas à me faire marcher dans ce genre de combines, ai-je répondu.

Il a beau avoir l'esprit pratique, Regin est un grand romantique. Certes, il met les points sur tous les i, vérifie tout deux fois et s'assure qu'on a pris assez de pantalons de rechange mais, franchement, il se croit dans un conte de fées. Tuer des dragons ! Moi aussi, j'ai l'aventure en tête, n'en doutez pas. Je suis un Volson. Et l'aventure, ça nous connaît. Mais combattre des dragons ? Il ne faut pas exagérer !

Autour de vous, que voyez-vous ? Pas grand-chose, me direz-vous. C'est très beau par ici - les dunes, la mer, les méandres du fleuve. Alf est un bon dirigeant. Mon père, Sigmund, savait exacte­ment ce qu'il faisait en nous envoyant ici, ma mère et moi, quand la guerre a éclaté.

Sigmund était un grand homme. Il changeait les ennemis en amis, la guerre en paix. Il a guéri notre pays. C'est à ça qu'on reconnaît un bon gouvernement.

Puis, les avions étrangers sont venus et ils ont détruit Londres à la bombe atomique et, par la même occasion, mon père, tous ses pro­jets et toute son organisation - tout est parti en fumée. On dit que dans le centre de Londres, même les fondations des immeubles ont fondu. Plus personne n'habite là-bas. Le souffle de la déflagration a tout emporté, même la poussière. Jusqu'à Slough, les arbres ont été carbonisés par l'irradiation, mais ici, au pays de Galles, les principes des Volson sont toujours bien vivants. Il y a des enfants qui jouent, des gens qui vaquent à leurs occupations, tous en paix - du moins, jusqu'à ce que le prochain petit tyran convoite cette étendue de plage et quelques esclaves, ou qu'une puissance étrangère trouve qu'on en fait un peu trop.

J'aimerais qu'il en soit ainsi partout. Mon aventure à moi, c'est ça : reconstruire mon pays. Je veux que les enfants grandissent en sachant que leurs propres enfants auront plus qu'eux, et non pas moins qu'eux. La gloire ? Je m'en fous ! La guerre est le seul dragon que je veuille combattre.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par ReGard 2017-05-05T12:56:24+02:00
Lu aussi

J'en ai lu le tiers, avant d'abandonner.

Pas mauvais en soi, mais assez maladroit à ses débuts, avec pas mal d'exposition. Ça s'améliore au fur et à mesure, mais les personnages ne me semblent ni approfondis, ni vraiment intéressants.

Je n'entre tout simplement pas dedans. Le scénario, la réécriture de l'histoire de Sigurd dans un monde post-apocalyptique aurait pu être intéressant, mais je trouve la jonction bâclée, c'est dommage...

Donc, bof.

Afficher en entier

Date de sortie

De feu et de sang

  • France : 2007-05-10 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 15
Commentaires 1
Extraits 1
Evaluations 2
Note globale 6 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode